toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Relations franco-israéliennes : ouverture de l’enseignement du français en licence à l’université de Tel Aviv


Relations franco-israéliennes : ouverture de l’enseignement du français en licence à l’université de Tel Aviv

20% des israéliens sont francophones soit environ 1 million de personnes. La plupart de ces gens sont originaires de France ou d’Afrique du nord. Malgré cela, Israël n’a jamais été admis au sein de l’organisation de la francophonie du fait de la menace d’un veto libanais.

C’est dans ce contexte qu’une licence d’enseignement de la langue de Molière reconnue par le Ministère israélien de l’éducation a ouvert ses portes en début d’année, lors de la rentrée scolaire (le 26 octobre 2014).
Le diplôme équivaut la formation des maîtres en français, et est indispensable afin d’enseigner la langue française dans les écoles israéliennes.
La durée d’étude est de deux ans (une première année théorique et une deuxième année d’enseignement de la didactique du français comprenant un stage pratique).

Loading...

Les critères pour être admis sont d’être titulaire d’une licence de français (Licence de Lettres et/ou de culture françaises, DEUG) ou du B.A. israélien de lettres ou de culture françaises avec au moins 75 de moyenne ou être inscrit en 3ème et dernière année de Licence (BA) avec au moins 75 de moyenne, un excellent niveau de français est exigé (évalué lors de l’entretien préalable à l’admission). Les titulaires d’une maîtrise bénéficient d’un programme plus souple.

Cette démarche a également le mérite de renforcer les liens entre Israël et la France. Elle intervient au bon

Relations franco-israéliennes

moment pourrait-on se dire car le premier ministre israélien Benyamin Netanyahu vient de permettre une reconnaissance israélienne des diplômes français. Cette « incompatibilité » était absurde selon M. Netanyahu. Cela profitera désormais aux français d’Israël ou de France désirant immigrer en Israël, car ils n’auront plus besoin d’obtenir des équivalences universitaires. Cela permet ainsi de faciliter l’insertion professionnelle des francophones et par conséquent leur installation en Israël.

© Tom pour Europe Israël News







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 118 thoughts on “Relations franco-israéliennes : ouverture de l’enseignement du français en licence à l’université de Tel Aviv

    1. Nemo

      Il n’est pas du tout « employé à toutes les sauces » mais dans des contextes précis que visiblement vous ne connaissez pas.
      Quant à l’utilisation de « sofit » c’est une erreur grossière, car si vous aviez voulu accentuer l’action que vous ne parvenez d’ailleurs pas à mener à bien, il aurait fallu utiliser le mot « sof », et non « sofit ».

    2. Yaeli

      A l’adresse de ceux qui ont la patience de suivre cet échange, ce dont je doute : quand on sait comment l’hébreu est malmené par certains Israéliens de naissance, dont c’est pourtant la langue maternelle, – sans jamais juger quiconque sur son seul langage ou ses fautes d’orthographe, y compris en français -, je ne suis au final pas mécontente de me débrouiller en hébreu, sans être passée par l’oulpan, même avec des imprécisions, de savoir lire des textes imprimés sans nekoudot et des notes rédigées en écriture cursive, de pouvoir suivre la plupart des émissions télévisées et de réussir à lire les sous-titres des films étrangers jusqu’au bout :)) Peut mieux faire, certes, mais preuve, bien sûr pas pour ceux de mauvaise foi, que je ne suis étrangère ni à l’hébreu, ni à Israël, ni à son devenir. Ce que certains s’évertuent à démontrer ici, en vain.
      Pas la peine d’y revenir, נקודה

    3. Nemo

      Apparemment vous vous obstinez tout(e) seul(e) à poursuivre cet échange où vous vous enfoncez avec délice dans l’étalage de votre méconnaissance de l’hébreu …. ce qui est particulièrement savoureux pour quelqu’un qui prétendait lire le yediot « dans le texte »…. (et ne pas parler l’hébreu biblique, alors que ce dernier est un jeu d’enfant comparé à la lecture du journal) …

      Aucune des expressions que vous avez utilisé ne l’est à bon escient ou ne correspond à l’expression couramment utilisée pour dire ce que vous vouliez dire.

      Par exemple, il serait intéressant de savoir ce que vous voulez signifier par ce « kapara » insistant à la fin de votre dernière phrase. (Là, je sens que je vais encore rire …. )

      Par ailleurs, je constate qu’à part encore parler de vous-même, vous êtes incapable de vous recentrer sur le sujet du fil ….

    4. Yaeli

      Allez, sous le sceau du secret, j’avoue : être un troll, adorer Mbala et Soral, voter fidèlement FN, n’avoir jamais mis les pieds en Israël, n’y avoir ni famille ni amis, piger que dalle en hébreu, tout comme en français (c’est mon troll qui s’exprime à ma place) …
      Prenez cette confidence au premier degré et soyez-en rempli de satisfaction. Heureusement, le ridicule ne tue pas 😉

    5. Nemo

      Toujours cet art de se défiler devant une question précise ….. 🙂

      Sachez que vos amis les trolls (Red 13, Luc, Paulo) sont exactement tels que vous les décrivez.

    6. Yaeli

      Au fait, il aurait mieux valu écrire : « Aucune des expressions que vous avez utilisées » plutôt que ‘utilisé’. A vouloir administrer des leçons d’hébreu, on mérite aussi d’être corrigé en français, pourtant votre langue maternelle, si je ne m’abuse …

    7. Nemo

      Toujours la diffluence.

      Quand on prétend comprendre l’hébreu, il faut éviter d’énoncer des billevesées à tire-larigot, de faire des fautes grossières, de fabriquer des expressions jamais usitées ou qui ne veulent rien dire dans le contexte où on les énonce.
      Surtout quand on se prétend athée et qu’on utilise des expressions +/- religieuses …. 🙂

      Pour le reste, ce ne sont que vos petits complexes, personnellement je n’éprouve pas le besoin d’être pointilleuse avec l’usage du français dans ce genre de dialogue superficiel avec une baratineuse professionnelle.

    8. Yaeli

      Je vous suggère d’en arrêter là, nous n’arriverons pas à nous convaincre mutuellement, tout au plus allons-nous lasser les lecteurs potentiels. Il y a plus important que nos egos respectifs, tout au moins de mon point de vue, laissez-moi parler ‘mon’ hébreu même approximatif, et écrivez ‘votre’ français, correct ou non, comme bon vous semble 😉

    9. Nemo

      Je ne fais que relever vos incohérences et vos mensonges grossiers : ici, les affabulateurs qui aiment pourrir les fils de discussion sont assez vite repérés.

    10. Nemo

      Cela m’étonnerait fort, à moins que vous ne décidiez de prendre définitivement le large puisque de toute façon vous n’avez aucune affinité avec ce site ni avec ses contributeurs (à part les autres trolls, bien sûr).
      Ce serait la solution la plus raisonnable à mon avis.

    11. Nemo

      C’est vous qui le dites.

      En ce qui me concerne je vous ai donné un conseil très clair : celui de partir définitivement, et d’emmener avec vous les Red 13 et autres Luc/ Paulo qui sont toujours dans votre sillage.
      A moins que la mythomanie et le plaisir de parasiter ce forum soit votre seul but dans l’existence.

    12. Red 13

      Nemo, vos conseils, vous pouvez vous les rouler en cône et les fumer plus tard… ou vous les insérer jusqu’à ce qu’ils vous chatouillent les amygdales.

      (bis repetitae) : Vous sautez sur le poil de tout intervenant un tant soit peu en désaccord avec vous pour l’insulter, le mépriser, le juger, le traiter de troll, de soralien, d’antisémite, de complotiste, de juif haineux de lui même, de « suintant la haine », et j’en passe… et vous voudriez susciter une réponse courtoise dans ces conditions ? Voire une réponse tout court ???

      Fumez, c’est de la bonne !

      Comme on dit chez moi : « Zouzi ! »

    13. Nemo

      C’est exactement ce que vous êtes Red 13 : non seulement vous êtes d’une vulgarité sans bornes et d’une bêtise crasse, mais toujours à prendre le parti de vos gourous antisémites, particulièrement le M’blabla.

      Je vous ai déjà mis sous le nez quelques uns de vos messages dans ce sens.
      D’ailleurs vous n’intervenez que pour défendre l’indéfendable, jamais dans le sens de la cause que défend ce site.

      Donc s’il y a quelqu’un qui doit « zouzer », c’est vous !

    14. Nemo

      Par ailleurs, merci de ne pas inverser encore les rôles : c’est votre co-équipière « yaeli » (sic) qui a débarqué ici pour sauter sur le post d’une internaute et traiter les gens de « sectaires », dès son arrivée ….sans compter vos propres délires grotesques sur ce fil ….

      Alors les gros sabots, ça va 5 minutes. Les pas-contents qui n’ont rien à faire ici : oust !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *