toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Obama nomme un pro-palestinien au bureau Moyen-Orient du Conseil National de Sécurité


Obama nomme un pro-palestinien au bureau Moyen-Orient du Conseil National de Sécurité

La Maison Blanche a nommé Robert Malley, négociateur américain lors des pourparlers de Camp David en 2000, pour diriger le bureau du Moyen-Orient au Conseil national de sécurité.

Malley, dont la nomination a été annoncée vendredi après-midi, gérait depuis l’an dernier le bureau Iran-Irak-Syrie-Etats du Golfe. Il remplacera Philip Gordon, qui coordonnait le Moyen-Orient depuis 2013, et assume ainsi cette fonction pour Israël et les Palestiniens ainsi que l’Afrique du Nord et le golfe Persique. Il atteint également un grade plus élevé, passant de directeur principal à assistant spécial.

Malley travaille déjà avec Israël, et a assisté à des réunions sur la question nucléaire iranienne entre sa chef, la conseillère à la sécurité nationale Susan Rice, et son homologue israélien, Yossi Cohen.

Loading...

Malley s’était attiré quelques critiques pro-israéliennes pour son rapport publié en 2001 à propos des pourparlers de Camp David de 2000. Il y soutenait que la version officielle, qui tenait les Palestiniens pour responsables de l’effondrement des discussions, était fausse car elle ignorait les concessions palestiniennes et les responsabilités israéliennes.

En tant que directeur du programme Moyen-Orient au think tank International Crisis Group, il a également rencontré à plusieurs reprises des représentants du Hamas et affirmé que les parties prenantes au processus de paix devraient à un moment donné s’engager avec le groupe terroriste, qui contrôle la bande de Gaza.

Au moins deux groupes pro-israéliens ont exprimé leur préoccupation au sujet de la nomination de ce week-end.

L’un de ces représentants a déclaré à JTA que les fonctionnaires de la Maison Blanche leur avaient assuré, l’an dernier après l’embauche de Malley, que ce dernier ne traiterait pas avec Israël et les Palestiniens.

En 2008, Malley a été très critiqué parce qu’il avait rencontré des responsables du Hamas tout en conseillant Barack Obama, alors sénateur, de façon informelle pour la campagne présidentielle.

À l’époque, cinq négociateurs américains au Moyen-Orient, en poste ou l’ayant été, certains avec des liens pro-Israël, tous juifs, avaient dénoncé ces attaques comme « vicieuses ».

Learn Hebrew online

Ils avaient affirmé que même s’ils avaient des différences de point de vue avec Malley, ils n’avaient « aucun doute » sur le fait qu’il partageait le point de vue selon lequel « les États-Unis ne devraient pas et ne feront rien pour saper la sécurité d’Israël ou la relation particulière entre nos deux nations ».

JSS news





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Obama nomme un pro-palestinien au bureau Moyen-Orient du Conseil National de Sécurité

    1. andre

      On se souvient aussi que la television, et peut-etre plus generalement l’information francaise, ne rendait compte de l’echec des entretiens de Camp David qu’en les termes de Robert Malley, a l’exclusion de tout autre. C’est bien sur le seul temoin de cette session de pourparlers qu »ils avaient pu trouver, pour enoncer un point de vue conforme a la politique arabe de la France. Le President Clinton, dont le role a Camp David n’avait peut-etre pas ete moindre que celui de Malley, pensait qu’Arafat portait la responsabilite de l’echec: mais, dans ce cas, l’opinion du President Clinton n’interessait pas les medias francais.

    2. Akerman Michel Israël

      Hussein Obama va TOUT faire durant les deux ans qu’il lui reste pour islamiser les Etats-Unis, favoriser les fous d’Iran, affaiblir Israël (et surtout Nétanyahou) et placer des antisionistes et même des antisémites aux postes clé de son équipe gouvernementale.
      Les Américains, aveuglés par les réussites commerciales attribuées à Obama, de voient pas ce qui se cache derrière cette politique pro islam et s’en mordront bientôt les doigts.
      En attendant les frileux, les aigris, les sionistes à la mode Livni ou du Meretz soutiennent cette politique américaine. Ont-ils oublié les accords de Munich ?

    3. michel boissonneault

      merci Obama pour cette nomination car les juifs américain qui votaient pour toi vont ( je l’espère ) se réveiller pour un boycott de vote et de financement contre le parti démocrate …….j’espère que les enfants qui servaient de bouclier humain pour sauver la peau des salauds du hamas serviront d’exemple au prochaine election…..

      non mais c’est tellement fou de savoir qu’une association démocratique ferme les yeux concernant un groupe terroriste

    4. Robert Davis

      ebolabamama/ebolabanana est tellement antisémite et antisioniste qu’il pourrait être un exemple sorti droit du ZADIG de Voltaire! Personnellement je pense que Netanyahu devrait lire Voltaire. Pas ses diatribes antisémites,de cela il n’en a pas besoin,il le fabrique lui-même mais de la, philo qui se égage de Zadig.

    5. Robert Davis

      …pas ses diatribes antisémites,je parlais de ebola bien sûr pas du PM la phrase a été mal tournée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *