toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Obama cite une Fatwa de l’Ayatollah en route vers une guerre nucléaire


Obama cite une Fatwa de l’Ayatollah en route vers une guerre nucléaire

Alors que l’Iran continue de se rapprocher potentiellement de l’arme nucléaire, – une menace majeure pour l’ensemble du Moyen-Orient, en particulier pour Israël, l’allié de longue date des Etats-Unis –  le président Obama est venu au secours de la République islamique, en citant rien de moins qu’une fatwa islamique. Dans un enregistrement vidéo posté sur le site de la Maison Blanche, Obama a déclaré, « Le chef suprême, l’ayatollah Khamenei, a émis une fatwa contre le développement d’armes nucléaires, et le président Rouhani a déclaré que l’Iran ne développerait jamais d’arme nucléaire. »

C’est ce même Rouhani qui, après avoir récemment exhibé les missiles nouvellement développés par l’Iran, a décrit  les pourparlers diplomatiques de son pays avec les Etats-Unis comme étant un « djihad » actif: « Nos négociations avec les puissances mondiales sont une source de fierté nationale. Hier [pendant la guerre Iran-Irak], vos braves généraux se sont dressés contre l’ennemi sur le champ de bataille et ont défendu leur pays. Aujourd’hui, nos généraux diplomatiques défendent [notre nation] dans le domaine de la diplomatie – c’est cela aussi, le djihad. »

D’autres responsables de l’administration – tels que le Secrétaire d’Etat John Kerry et le Conseiller adjoint à la Sécurité Nationale, Ben Rhodes –s’étaient déjà référés à la fatwa de l’ayatollah évoquée dans le contexte des négociations nucléaires en cours avec l’Iran.

La citation de cette fatwa par l’administration Obama est tout à fait aberrante à plusieurs niveaux.

Tout d’abord, la doctrine islamique de la taqiyya autorise les musulmans à tromper les non-musulmans. Le prophète islamique Mahomet lui-même mentait régulièrement à ses ennemis infidèles, ce qui entraînait souvent leur assassinat (comme le cas de Ka’b ibn Ashraf). Il a également proclamé que le mensonge était permis dans trois contextes, dont celui de la guerre. En outre, à travers les siècles et en raison de circonstances historiques, la taqiyya est devenue une seconde nature pour les chiites – actuellement au pouvoir en Iran.

Ensuite, il y a le fait que la loi islamique prend en compte les circonstances. Lorsque Mahomet était faible et en infériorité numérique à la Mecque, il prêchait la paix et la tolérance (c’est pourquoi les sourates mecquoises se montrent pacifiques); quand il devient fort, à Médine, il prêche la guerre et passe à l’offensive (c’est pourquoi les sourates de Médine sont violentes et intolérantes). Cette dichotomie – prêcher la paix quand on est faible, la guerre quand on est fort –  est le modus operandi de l’islam depuis des siècles.

A propos des fatwas, le Dr Yusuf Burhami, un religieux musulman de premier plan en Egypte, a récemment déclaré que la destruction des églises en Egypte est admissible si ce n’est souhaitable, mais pas si cela incite les infidèles occidentaux à intervenir en Egypte et à l’occuper, ce qu’ils pourraient faire « parce que la condition des musulmans à notre époque est bien connue des nations du monde, ils sont faibles. Burhami a ajouté que «les circonstances sont fondamentales», tout comme le prophète a permis aux Juifs de rester à Khaibar après l’avoir conquis, une fois que les musulmans ont grandi en force et en nombre, [le deuxième calife] Omar al-Khattab les chassa selon le commandement du prophète, «chasser les juifs et les chrétiens de la péninsule.»

Et qui peut oublier la référence de Yasser Arafat au pacte que Mahomet a conclu à al-Houdaïbiya? En 1994, peu de temps après la négociation d’un traité de paix critiqué comme faisant trop de concessions à Israël, Arafat s’est adressé à une assemblée de musulmans et a dit: «Je vois cet accord comme n’étant rien de plus que l’accord signé entre notre Prophète Mahomet et les [infidèles] Quraysh à La Mecque. « En d’autres termes, comme Mahomet, Arafat a donné sa parole pour une période et l’a annulée une fois que ses rangs sont devenus assez forts pour passer à l’offensive.

En bref, cela fait partie de la tradition quand les dirigeants islamiques disent qu’ils accèdent à l’énergie nucléaire à des fins pacifiques tant qu’ils sont plus faibles que leurs ennemis infidèles – comme l’est l’Iran aujourd’hui – mais une fois qu’ils auront acquis des armes nucléaires le jihad pourra reprendre pour de bon.

Ensuite, il y a le fait que la théologie chiite est en proie à des aspirations apocalyptiques. Un rapport d’août 2007 compilé par le Service de Recherche du Congrès a déclaré: «Ahmadinejad [le précédent président de l’Iran] croit que sa mission est de préparer au retour du 12ème Imam ‘Invisible’, dont le retour de l’occultation [c’est-à-dire de sa «cache»] serait, selon la doctrine chiite duodécimale, accompagnée par la mise en place de l’Islam en tant que religion mondiale».

Comme d’autres Iraniens, Ahmadinejad a cité le hadith eschatologique (et canonique) dans lequel Mahomet dit: « L’Heure [Jour du Jugement] ne viendra pas avant que les musulmans n’aient combattu les Juifs et que les Juifs se cachant derrière les arbres et les rochers et les arbres et les rochers diront «O musulmans, O Serviteur de Dieu! Voici les Juifs! Venez les tuer!» »

”En effet, lors d’un récent discours, le chef suprême Khamenei – qui a émis la fatwa citée par Obama – s’est vanté de l’enrichissement d’uranium de l’Iran, alors même que ses commandants militaires criaient « Allah Akbar. Khamenei est le leader. Mort aux ennemis du pouvoir. Mort à l’Amérique. Mort à l’Angleterre. Mort aux hypocrites. Mort à Israël”.

Pourtant, malgré tout cela, – malgré le fait que la doctrine islamique commande de mentir aux infidèles; malgré le fait que les chi’ites – qui dirigent l’Iran – aient poussé la taqiyya jusqu’à en faire un art; malgré le fait que la loi islamique considère que les musulmans devraient prêcher la paix quand ils sont faibles, la guerre quand ils sont forts; malgré le fait que le leadership iranien se vante ouvertement que ses négociations nucléaires sont un «jihad» contre les infidèles; malgré le fait que l’Iran se soit déjà révélé capable d’enrichissements d’uranium approprié pour des ogives nucléaires – Voici qu’Obama et son administration s’appuient sur la «parole» de l’ayatollah iranien.

Raymond Ibrahim – 26 mars 2015
FrontPage Magazine

Traduction Europe Israël
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Obama cite une Fatwa de l’Ayatollah en route vers une guerre nucléaire

    1. Ulysse

      Obama espere redorer son blason avant son depart avec cet accord avec l’Iran. Il veut cet accord coute que coute. Il ne realise pas qu’il va plonger le monde dans le chaos. C’est un fable et un irresponsible.

    2. Edmond Richter

      Vu les incroyables méfaits d’Obama au moyen-Orient il n’y a que deux possibilités: 1) Soit Obama est d’une naiveté et d’une stupidité incommensurable, confinant à la maladie mentale.
      2) Soit il est « le candidat mandchou » c’est à dire une taupe islamiste visant à la destruction de l’Amerique et travaillant en sous-main à la gloire de l’Islam
      J’avoue que je ne sais pas où est la vérité mais que cela m’est égal: Les catastrophes qu’il provoque sont très réelles. Quand je pense que Clinton a failli subir l’impeachment pour une histoire de cul!!!!
      L’Impeachment d’Obama est devenu une nécéssité absolue.

    3. Nissim

      Les infidèles comme les appellent les musulmans seront décapités pour apostasie MAIS une fois les juifs passés au fil du sabre….

      Programme que les memes infidèles vont devoir subir mais la route vers les juifs semble pour le moins parsemée d’embûches pour les chiites….qui veulent soumettre les apostats et mécréants sunnites dont la VOLONTE d’où la VOLONTE des tenants du sunnisme d’aller cogner sur la « tronche » des milices houthis organisées par le meme Iran!

    4. DANY83270

      les musulmans ont réussi à lobotomiser Obama qui avait déjà des dispositions, étant donné que son éducation religieuse a eu lieu dans une madrasa en Indonésie, pays dans lequel sa mère l’a emmené dès sa plus jeune enfance.
      il s’est introduit aux Etats-Unis comme le Cheval s’est introduit à Troie et son élection a été financée par les Arabes; mais il a également trahi l’Arabie Saoudite d’obédience Sunite pour se rallier au camp des musulmans chiites !
      quand on voit qu’il est capable de trahir à ce point ses bienfaiteurs Arabes , il n’est pas difficile d’imaginer que la trahison des Etats-Unis et son allié Israël n’est pour lui qu’une simple formalité.

    5. capucine

      vivement qu’ Obamuzz éjecte de la Maison Blanche car fricoter avec l’Iran
      n’annonce rien de bon pour Israël .. et il s’en moque comme de sa première couche-culotte !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap