toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mark Levin « Le problème n’est pas Netanyahu, le problème c’est Obama ! Netanyahu est le leader du monde libre, J’espère que le peuple israélien le comprendra »


Mark Levin « Le problème n’est pas Netanyahu, le problème c’est Obama ! Netanyahu est le leader du monde libre, J’espère que le peuple israélien le comprendra »

Mark Levin, célèbre animateur d’une émission de radio américaine populaire, décrit le président Barack Obama comme «anti-Israël» et le Premier ministre Benjamin Netanyahu comme «le leader du monde libre ».

« Les frontières d’avant 1967 ? Ce serait un suicide national pour Israël », dit-il.

Mark Levin "Netanyahu est le leader du monde libre. J'espère que le peuple israélien le comprendra"

Mark Levin « Netanyahu est le leader du monde libre. J’espère que le peuple israélien le comprendra »

Avocat et auteur américain, Mark Levina été le présentateur de l’émission de radio populaire portant son nom « Mark Levin Show » pendant 13 ans. C’est l’émission de radio la plus populaire dans un certain nombre d’États américains, dont New York. Trois heures de commentaire politique et sociale présentés du point de vue conservateur ainsi que le détail des questions juridiques.

Dans le passé, Levin a travaillé dans l’administration du président Ronald Reagan, et dans les années 1980 il était chef de cabinet du procureur général Edwin Meese pendant l’affaire Iran-Contra (impliquant la vente d’armes à l’Iran à la médiation israélienne).

Ces jours-ci, avec des millions d’auditeurs réguliers, il ne cache pas son affection pour Israël et ses préoccupations au sujet de l’avenir de l’Etat juif à la lumière des derniers développements au Moyen-Orient.

Sa plus grande préoccupation: l’accord sur le nucléaire avec l’Iran.

Q : Le Moyen-Orient est en train de changer et l’Iran gagne le pouvoir au Yémen, la Syrie et l’Irak. L’administration américaine n’a pas pris conscience de cela ?

« Il y a un énorme décalage entre le peuple américain et le président américain en ce moment. Si vous regardez les sondages aux Etats-Unis, la majorité des américains pensent qu’il faut attaquer l’Iran.

Je n’encourage pas cela, du moins pas encore, je peux juste dire que le peuple américain voit l’Iran comme une sérieuse menace terroriste non seulement pour Israël, mais pour le monde occidental et aux États-Unis. Il y a un énorme décalage entre le président et le peuple américain, ainsi qu’entre le président et le Congrès.

« Vous avez vu la lettre que le sénateur Tom Coton et 47 autres républicains du Sénat envoyés au régime de Téhéran, les avertissant que tout accord doit passer par le Sénat en vertu de notre Constitution. Tout traité doit être ratifié par les deux tiers du Sénat.

Il est évident que Barack Obama cherche des façons de contourner cela. Nous avons des grandes batailles dans notre propre pays contre ce que cette administration est en train de faire, à la fois de notre Congrès et du public, qui s’opposent à ce que Obama est essaie de faire. « 

Q: Est-ce qu’Obama voir l’Iran avec des yeux différents que nous ?

« Pourquoi Winston Churchill n’a pas vu la montée d’Adolf Hitler et pourquoi Neville Chamberlain a cherché à faire la paix avec Hitler ? À certains égards, nous avons le même problème ici. Nous avons un président qui cherche à apaiser et à faire la paix avec l’Iran, c’est sa mentalité, à mon avis.

« En outre, il a une vraie haine pour [le Premier ministre] Benjamin Netanyahu et tout dirigeant israélien qui ne se plierait pas à ses exigences, qui sont assez radicales quand il s’agit d’Israël et des Palestiniens. Je veux parler des frontières d’avant 1967 ? Ce serait un suicide national pour Israël. Le peuple américain le comprend.

« Vous devez garder à l’arrière-plan l’esprit d’Obama. Les gens dont il s’est entouré étaient extrêmement radicaux. Cela comprend le professeur Rashid Khalidi de l’Université Columbia, qui fût le porte-parole de Hamas. Ce sont ce genre d’individus qu’Obama a cherché et avec lesquels il s’est lié d’amitié avant d’être élu. C’est son idéologie. Vous avez un mélange de l’extrémisme idéologique et un esprit d’apaisement, qui met en danger Israël et, très franchement, met en danger les Etats-Unis, à mon avis. « 

Q: Pourriez-vous caractériser Obama comme anti-Israël ?

« Je crois qu’il est anti-Israël. Il n’a montré aucune indication contraire, à mon avis. Même lorsque le Hamas tirait des milliers de roquettes sur Israël il y a plusieurs mois, il a freiné les livraisons d’armements au gouvernement israélien parce qu’il ne pensait pas que le peuple israélien devait être défendu. Je ne vois aucune indication que Obama est pro-israélien ».

Q: Est-ce que Netanyahu avait le droit de venir au Congrès et donner sa position ?

« Bien sûr, Netanyahu avait raison. J’étais dans la galerie et c’était un discours très profond.

J’ai dit dans mon émission de radio à mes 8.500.000 auditeurs que quand j’ai écouté Netanyahu il était clair pour moi qu’il était le chef du Monde libre, pas Obama.

Netanyahu parle aux gens libres; Netanyahu parle au gouvernement représentatif; Netanyahu parle contre la menace du terrorisme qui aimerait d’engloutir Israël et bien sûr aimerait rien de plus que de nous frapper à nouveau, comme ils l’ont fait le 9 / 11.

Il a reçu des ovations, réveillant un après l’autre, les deux partis politiques. Je pourrais ajouter, en dépit de la propagande, que les démocrates soutiennent aussi Netanyahu. Lorsque vous avez une grande majorité du peuple américain et les membres du Congrès qui soutiennent Israël et soutiennent ce que Netanyahu dit, les démocrates aussi. « 

Q: Pourquoi Obama a-t-il été si opposé au discours de Netanyahu?

« Je pense que Obama tente de gérer et contrôler le message aux USA. Or Netanyahu a permis de parler de la réalité du danger iranien et de fournir un point de vue contraire. Je pense que les anciens présidents américains n’auraient jamais accepté de négociations avec l’Iran. George W. Bush a cherché à isoler ce régime, il a utilisé des sanctions économiques pour affamer ce régime, et nous avons utilisé d’autres méthodes pour faire pression sur l’Iran.

« Maintenant, sous ce président, nous négocions, et le régime iranien voit qu’Obama s’attaque au premier ministre d’Israël. Il donne aide et réconfort au régime en place en Iran.

Imaginez tous ces gens en Iran qui ne souhaitent pas vivre sous la tyrannie théocratique. Toutes ces personnes qui souhaitent voir un gouvernement différent et travaillent pour instaurer un gouvernement différent. Imaginez comment ils se sentent quand ils écoutent Obama et ses substituts à la fois ici et en Israël promouvoir cette paix bidon. Vous ne pouvez pas faire la paix avec un régime comme celui-ci. Ce régime ne veut pas la paix, ce régime veut la victoire. « 

Q: En 2009, Obama a eu l’occasion de changer fondamentalement le régime iranien lorsque le soulèvement populaire a commencé, mais il était absent. Croit-il encore que le changement est possible en Iran ?

« Je ne suis pas sûr que je peux savoir ce qui se passe dans son esprit. Regardez ce qui s’est passé au Moyen-Orient depuis qu’il est devenu président.

Il n’a pas pu solutionner le problème irakien et il a retiré chaque soldat américain, laissant un vide énorme à combler pour les islamo-terroristes, et c’est ce qu’ils font.

Obama annonce encore et encore qu’il n’enverra pas de troupes américaines au sol. Si vous ne allez pas à envoyer des troupes, n’en envoyer pas, mais arrêtez de l’annoncer à l’ennemi « .

Q: Peut-être qu’Obam considère les Iraniens comme ceux qui peuvent équilibrer les sunnites. Est-ce qu’il préfère les chiites?

« L’armée irakienne est essentiellement contrôlée par l’armée iranienne. Vous avez deux califats au Moyen-Orient, les sunnites et les chiites.

Dans le cas de l’Iran, ils contrôlent la Syrie, ils ont frappé au Yémen de sorte qu’ils contrôlent ce pays, ils contrôlent maintenant l’Irak et ils contrôlent le Liban. C’est remarquable.

« Ensuite, vous avez ISIS, l’État islamique, les autres islamo-terroristes -… Ils ont leur propre califat. Ils ont conquis la Syrie et l’Irak et cherchent à faire bien pire.

C’est ce qu’Obama a créé… Si vous êtes israéliens, il faut être fou pour ne pas voir la situation dangereuse créée par Obama et tout ce qu’il est en train de négocier.

Obama n’a pas les compétences, la capacité ou les motivations habituelles d’un président américain ! « 

Q: Si je devais dire que le président américain ne représente pas les valeurs américaines, serais-je tort ?

« Eh bien, je ne pense pas qu’il représente les valeurs américaines. Mais il a été élu deux fois. »

Q: Comment est-ce arrivé ? Comment a-t-il été réélu ?

« Vous remarquerez la deuxième fois, le taux de participation était plus faible que la première fois. Les républicains ont un talent pour désigner des candidats très peu en phase avec le peuple américain. Les gens comme moi cherchent à changer cela cette fois-ci.

« Obama aurait dû être rejeté. Il a été un président très faible, l’économie était faible, ses politiques à bien des égards étaient impopulaires, mais il a remporté un certain nombre d’électeurs pas défaut. »

Q: Est-ce qu’Obama laissera un héritage?

« Oui, il a un héritage. Il a fait plus de dégâts au système constitutionnel et économique américain que tout autre président dans l’histoire américaine moderne. Et, je pourrais ajouter, il a fait plus de dégâts dans nos relations avec nos alliés que tout autre président.

Je pense que les ennemis du monde libre, les ennemis de la civilisation occidentale, sont plus forts que jamais, veulent conquérir plus de territoires que jamais et sont plus dangereux. Voilà ce que laisse en héritage Obama ».

Q: Lorsque vous comparez l’administration Reagan, dans laquelle vous avez servi, à l’administration actuelle d’Obama, voyez-vous le même pays?

« Cela me rend malade de voir ce qui se passe dans mon pays. Quand un président dit qu’il veut transformer fondamentalement l’Amérique, il veut transformer quoi ?

Je considère l’Amérique comme le plus grand pays de la Planète.

Plutôt que l’exportation de nos valeurs et de nos croyances et de nos principes dans le monde entier, ce président fait le tour du monde et démolit le peuple américain. Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça.

« Il est plus serein maintenant qu’il a remporté son second mandat et il est le pire président qui soit.

Avant il était au moins un peu plus prudent maintenant qu’il ne l’est plus… Il ne prend plus de gant !

C’est juste un moment tragique pour l’histoire de l’Amérique, et le moment ne pouvait pas être pire, quand le mal absolu est le président des États-Unis. Il nous a frappé comme un pot sur la tête « .

Q: A quel président dans l’histoire des États-Unis pouvez-vous comparer Obama ?

« Je ne peux le comparer à personne, il est juste si terrible. Il est parmi les cinq pires présidents, peut-être les trois pires présidents. »

Méfiez-vous des opportunistes

Q: Mardi prochain, Israël tiendra une élection nationale.

« C’est un grand espoir que Benjamin Netanyahu soit réélu, pour le bien d’Israël et, en général, le bien du monde libre. S’il est rejeté, ce que cela signifie ?

Cela signifie que l’une des rares voix à dire la vérité sur ce qui se passe dans le monde, à propos de la liberté, de la démocratie et de la vérité face au terrorisme et à la barbarie, cette voix sera éteinte.

Netanyahu est le seul, lui et peut-être le premier ministre du Canada, et assez remarquablement le président de l’Egypte, le général Sissi et le roi de Jordanie et quelques autres, mais c’est tout.

« Comme je l’ai dit plus tôt, pour moi Netanyahu est le leader du monde libre.

J’espère que les gens en Israël se rappelleront qu’après la tragédie de la Seconde Guerre mondiale les Britanniques ont rejeté Winston Churchill…

A mon avis ce sera une terrible tragédie si le peuple israélien rejettent Netanyahu, car il est si cruciale pour leur défense et si cruciale pour le monde libre « .

Q: Les adversaires de Netanyahou ont-ils raison?  A-t-il détruit les relations entre Israël et les Etats-Unis?

« Le peuple américain et le peuple israélien sont les meilleurs amis. Le gouvernement américain et le gouvernement israélien, en général, sont les meilleurs amis !

Le problème n’est pas Netanyahu, le problème est Obama. C’est un problème non seulement pour Israël, il est problème pour le peuple américain et les Etats-Unis.

Obama est un problème pour de nombreux alliés dans le monde entier qui sont recroquevillés et prient pour qu’arrive la fin de son mandat.

« Je comprends que les gauchistes et les opportunistes en Israël veulent défaire Netanyahu. C’est ce que font les gauchistes et les opportunistes dans mon pays. Ils sont tout les mêmes qu’ils parlent hébreu ou anglais.

Mais n’importe qui d’intelligent comprend qu’Israël a un chef unique à un moment très important de son histoire.

« Si Netanyahu perd, à mon avis, vos ennemis le verront aussi.

Ils verront qu’un premier ministre fort, qui n’a jamais céder aux pressions, a été battu par le peuple israélien. Ce sera interprété par les Iraniens, par ISIS, par le Hezbollah, le Hamas et tous vos ennemis comme un acte de faiblesse du peuple israélien. Je suis préoccupé par cela. « 

Q: Vous avez dit que Netanyahu refuse de succomber à la pression. Il l’a prouvé quand il a insisté pour parler au Congrès. Est-ce qu’il va le payer ? A-t-il aider à contrecarrer l’accord émergents avec l’Iran ?

«Je ne sais pas si cela va changer quoi que ce soit parce que Obama est très idéologues, très forte têtes, très mince à la peau.

Mais je pense que c’était important pour le premier ministre d’Israël de faire ce discours pour Israël et le monde libre afin que de plus en plus de gens puissent l’entendre.

Alors que cela va changer quelque chose ?

Je ne sais pas si cela va changer quoi que ce soit, pas plus que Abraham Lincoln’s Gettysburg Address n’a changé quelque chose, mais c’était un discours très important à un public très important et je suis très heureux qu’il l’ait fait « .

© Traduction Moshé Anielewicz pour Europe Israël

Interview Israel Hayom





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Mark Levin « Le problème n’est pas Netanyahu, le problème c’est Obama ! Netanyahu est le leader du monde libre, J’espère que le peuple israélien le comprendra »

    1. sarah

      Obama a été le fossoyeur des relations israëlo-américaines et il a pourri les relations avec la communauté juive américaine. Cette communauté va nullement le regretter en novembre 2016 : au contraire, elle sera soulagée.

    2. michel boissonneault

      un gros merci M. Levin mais depuis 2008 que je le dit mais en 2008 ont me traitait de raciste maintenant seul les gauchistes pur et dur incluant les islamistes qui ont de l’estime pour obama …vive Bibi

    3. Marcel DARMON

      Pour ma part, je le pense et je le dis, depuis le début de son premier mandat, plus exactement depuis sa visite en EGYPTE, au cours de laquelle il avait encouragé les ISLAMISTES (comme lui-même), à se révolter contre MOUBARAK, en faisant ce qu’il avait appelé: « le printemps arabe ». Car son
      rêve, il ne faut pas l’oublier, c’est d’islamiser et même arabiser les U.S.A., pour commencer. LUTHER KING avait dit :  » I have a dream « , mon son rêve était tout simplement et, à juste titre, les mêmes droits pour les NOIRS et les BLANCS. Tandis que lui,l’islamiste, c’est d’islamiser toute la TERRE.

    4. mimile

      comme je l’ai déjà écrit, nommé Hussein par son père, qui, dans la mamologie chiite est les fils d’Ali et petit fils du ‘prophète’ et qui fut tué par les sunnites sous les ommeyyades à Karbala, devait ressusciter comme treizième imam à la fin des temps.
      il est fort probable que l’Ob.aman se prend pour cet Hussein revenu sur terre.
      Il ne faut pas oublier que la ‘merde’ chez les américains se dit ‘chitt’

    5. michel m

      Bravo à Mark Levin. Il dit tout haut ce que beaucoup d’entre nous ne peuvent pas dire au monde entier, si ce n’est qu’à nos proches..

      Je veux juste réagir sur les prétendues frontière de 1967, ELLES N’EXISTENT PAS. Pas plus que la Jordanie que l’Angleterre nous a imposée en aidant militairement les Arabes à l’Est du Yarden. Pas plus que la moitié du Liban sud, notre frontière Nord devrait remonter jusqu’à Tyr. Pas plus que le Sinaï actuellement Égyptien.La liste est longue. Vous croyez peut être que le Koweït, l’Arabie saoudite,la moitié du sud Liban, la frontière Syrienne ayant un littoral Méditerranéen à l’Ouest, sont là depuis des millénaires ? Non, non, ils ont été créé de toute pièce par l’Occident, déplacement de frontières contre Pétrole. Et quand tout ça a eu lieu? en même temps que la ré-éxistance de notre Pays: Israël. Israël qu’on nous a rendu en morceaux en prétendant des frontières inexistantes en 1967.

    6. Levray Dufault

      Israel n’est pas un des états unis d’Amérique! Il a le droit de se défendre, d’exterminer ses ennemis (si ces derniers viennent l’attaquer jusque dans ses écoles) et d’adopter la politique qu’il veut: IL N’A PAS A BROSSER LES FESSES DES ETATS UNIS…..Les Etats Unis, avant de demander a Israel de DONNER les ancestrales régions d’Israël aux ASSASSINS PALESTINIENS qui revendiquent les terres des juifs depuis la Bible, feraient mieux de rendre eux-mêmes les territoires qu’ils ont volés aux pauvres indiens (les dignes descendants de ses nobles tribus indiennes existent toujours dans un état de misère pendant que le dictateur anglophone qui les a massacrés jusqu’au dernier papouze sans pitié vit dans l’opulence et le business sans humanisme….) a commencer par le territoire de New-York qui fut construit sur les villages des indiens!!!!!
      Un bon indien n’est pas un indien mort (puisqu’il défend SES terres que vous lui volez), messieurs les descendants des ignobles cow-boys……mais par contre un bon palestinien est bien un palestinien mort (car ce dernier, originaire de Jordanie ou d’Egypte, ne défend pas sa terre, il vient voler les terres SACRÉES des juifs depuis 3000 ans!!!)
      La droite passera car les juifs d’Israël en ont marre de l’injustice qu’ils subissent en Israel chaque jour!!!!!

    7. Vincent Jappi

      J’ai cessé d’écouter Mark Levin parce qu’il fait partie du problème : au lieu de faire savoir que le soi-disant ‘Obama’ n’est pas constitutionnellement éligible à la présidence, qu’il n’est pas légalement ‘président’, que son prétendu ‘certificat de naissance’ est un faux grossier –mais qu’il ne serait pas pour autant éligible si celui-ci ne l’était pas, il n’a cessé de ridiculiser ceux qui disent la vérité à ce sujet. Pour sa part Michael Savage, bien que moins intelligent et talentueux, l’a toujours dite, cette vérité : le soi-disant ‘Obama’ n’est pas seulement communiste et associé aux Frères Musulmans, c’est un escroc à la fausse identité et un usurpateur criminel de la Maison-Blanche.

    8. Moshé_007

      L’imam barak-hussein et son muezzin la vache kerry sont dans une merde, cette fois c’est bon, on est pas prêt de les revoir !

      après Téhéran, le voilà faire sa coure à Damas, j’ti jure mon frire !!

    9. MisterClarvoyant

      Un grand merci à M Levin, pour l’analyse très éclairé, ainsi qui les réponses des internautes.
      Pour ma part, je souhaite que Bibi réussisse cette élection, car lui est bien le seul à tenir tête aux USA et à l’Europe, qui pour faire plaisir au arabes vont leur vendre la « Tête d’Israël » dans ces élections.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap