toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’expert français des jihadistes, Romain Caillet, refoulé du Liban pour oser parler de l’emprise du Hezbollah et de ses alliés pro-iraniens


L’expert français des jihadistes, Romain Caillet, refoulé du Liban pour oser parler de l’emprise du Hezbollah et de ses alliés pro-iraniens

« Ce qu’ils me reprochent ? Oser parler de l’emprise du Hezbollah et de ses alliés pro-iraniens sur toutes les institutions libanaises », dénonce le chercheur dans un tweet.

L’expert français des jihadistes, Romain Caillet, a été empêché d’entrer sur le territoire libanais dimanche, a affirmé mardi à l’AFP un diplomate de l’ambassade de France à Beyrouth. « Romain Caillet, qui vivait au Liban depuis cinq ans, a été refoulé dimanche par la Sûreté générale à l’aéroport de Beyrouth alors qu’il revenait du Maroc. Aucune explication sur les motifs de son expulsion ne nous a été fourni », a indiqué ce diplomate sous le couvert de l’anonymat.  Interrogée par l’AFP, la Sûreté générale n’a pas été en mesure de confirmer l’information.

Romain Caillet, jeune chercheur associé de l’Institut français du Proche-Orient, un important centre de recherches français, s’est spécialisé sur les mouvements jihadistes et préparait un doctorat sur les jihadistes français. En raison de sa connaissance des milieux jihadistes, il était souvent sollicité par les journalistes, notamment sur l’organisation Etat islamique (EI).

Loading...

Contacté par L’Orient-Le Jour, M. Caillet n’était pas joignable sur son numéro libanais.

Une source haut placée au sein de la Sûreté générale, également contactée par L’Orient-Le Jour, n’a pas voulu commenter l’affaire mais ne l’a pas démentie.

Sur son compte Twitter, l’expert français écrit : « Les assassins du chercheur Michel Seurat et de Rafic Hariri ont voulu que je quitte le Liban, mes travaux continueront donc ailleurs ».

Le chercheur français Michel Seurat a été enlevé au Liban en 1985 et est mort en captivité. Son kidnapping avait été revendiqué le Jihad islamique, une branche du Hezbollah.

Quant à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, tué dans un attentat suicide à Beyrouth en 2005, le tribunal international de la Haye juge par contumace cinq membres du Hezbollah.

« Ce qu’ils me reprochent ? Oser parler de l’emprise du Hezbollah et de ses alliés pro-iraniens sur toutes les institutions libanaises », affirme le chercheur dans un autre tweet.

Learn Hebrew online

Source : OLJ





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *