toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Egypte masse des troupes contre le bastion libyen de l’Etat islamique


L’Egypte masse des troupes contre le bastion libyen de l’Etat islamique

L’Egypte part en guerre contre l’Etat islamique et masse des troupes contre le bastion islamiste libyen de Darnah.

les-frappes-egyptiennes-contre-daesh-ont-tue-7-civils

Le Président égyptien, Abdel-Fatteh El-Sisi a déployé ses troupes en vue d’une guerre de grande envergure contre les bastions de l’Etat Islamique en Libye. Il est le premier dirigeant arabe d’un pays arabe partenaire à défier les Islamistes, selon les sources militaires de Debkafile.

Son initiative a pour but de réagir contre la propagation dramatique de la menace de l’Etat Islamique à travers tout le Moyen-Orient et la faible impulsion des efforts de la coalition menée par les Etats-Unis pour renverser la tendance des conquêtes de Daesh en Irak et en Syrie.

Nos sources à Washington révèlent que la campagne prévue au printemps par l’Administration Obama, afin de libérer Mossoul, en Irak, de l’occupation par l’Etat Islamique, s’enlise dans les sables mouvants. Les députés démocrates autant que les Républicains accusent le Président de n’avoir aucune stratégie claire pour mener cette guerre et de retenir la main d’œuvre de combat nécessaire à conduite une opération réussie.

Devant répondre aux questions du Sénat, mercredi 25 février, le Commandant de la coalition, le Général à la retraite John Allen, a déclaré qu’il n’avait de calendrier précis pour conclure cette guerre. L’influente Sénatrice Californienne Barbara Boxer lui a répliqué, en colère : « Vos réponses nous démontre seulement une chose, concernant l’agenda défini par la Maison Blanche en matière d’opération terrestre durable : « Il n’y en a aucune ».

L’identité de Jihad John, qui s’est fait filmé en train de décapiter des otages de l’Etat Islamique, a été révélée jeudi 26 février, comme un Londonien du Nord-Ouest de Londres d’origine koweitienne, appelé Mohammed Emwaz, qui était déjà connu des services de renseignements britanniques. Ce sont des sources américaines qui l’ont fait savoir, afin de signaler l’aggravation du ton de Washington, concernant le rôle relativement passif joué par les Anglais dans cette guerre contre l’Etat Islamique.

Une vidéo montrant les barbares islamistes en train de vandaliser des œuvres d’art inerstimables de l’époque assyrienne, dans un musée à Mossoul, ont aussi été diffusées – à la suite de quoi quatre membres de l’Etat Islamique ont été brûlés vivants pour avoir refusé de se joindre à la fête et de se mettre à détruire les reliques mondiales d’une civilisation antique

Malgré cela, les frappes aériennes dirigées par les Etats-Unis contre  des cibles de Daesh en Syrie et en Irak demeurent sporadiques, qui ne font guère mieux que des piqûres d’épingles. Le Président égyptien a été poussé à passer à l’action, à la suite de la barbare décapitation, le 15 février, de 21 Chrétiens Coptes égyptiens, qui avaient trouvé du travail en Libye.

El sissi a d’abord lancé une série de frappes aériennes contre Daesh et ses milices alliées dans l’un de leurs bastions à Darnah, après quoi il a, à présent, ordonné aux Commandos et aux forces de la marine égyptienne de se préparer à des débarquements par mer, afin de s’emparer de la ville et de détruire les éléments terroristes qui s’y trouvent, opération qui marquerait un nouveau repère dans cette guerre contre le terroriste islamique.

Faisant partie du mouvement terroriste libyen et étant un des alliés les plus proches de Daesh, on trouve la milice de l’Ansar al-Sharia qui, en septembre 2012, a incendié le consulat américain à Benghazi et assassiné l’ambassadeur américain ainsi que trois autres responsables américains.

On pense que l’opération du Caire à Darnah pourrait n’être qu’une question de jours. Elle est prévue pour se dérouler en même temps qu’une autre opération anti-terroriste, qu’El Sissi planifie de déclencher sur le front le plus étendu pour l’Egypte, contre la menace de Daesh dans le Sinaï, à 2000 kms à l’Est de Darnah. Là, les forces terrestres égyptiennes entreront en action contre les planques de groupe Ansar Bait al Maqdis, appartenant à l’Etat Islamique.

Il envisage aussi de procéder à des bombardements aérines contre la Bande de Gaza en y prenant pour cible la branche armée du Hamas dont la collaboration active avec les Jihadistes a été confirmée par les renseignements.

Certaines des milices qui se partagent Darnah, une ville d’environ 50 000 habitants, ont déclaré que les provinces de leurs territoires appartiennent au Califat Islamique d’Abu Bakr al Baghdadi.

Selon nos sources militaires, les troupes égyptiennes auraient pour mission d’attaquer la ville par le nord après avoir été débarquées sur une plage. Elles projettent de faire la jonction avec les milices alliées commandées par l’ancien Général du régime Kadhafi , Khalifa Hiftar, qui proviendra de Benghazi pour frapper la ville à partir du Sud. Haftar et ses hommes armés se sont lancés avec le soutien constant du Caire dans une guerre sans répit contre les percées d’Al Qaïda en Libye, autant que contre les Frères Musulmans.

large_news_commandos-americain

Commandos d’Haftar à l’entraînement.

Le journal AlQods alArabi, basé à Londres, réputé pour bénéficier de sources solides au Moyen-Orient, a révélé cette semaine, que le Général Hiftar s’était récemment rendu deux fois en visite secrète au Caire, afin de prendre livraison des armes dont il a besoin pour faire sa part de contrat dans l’offensive contre Darnah et organiser la coordination.

Après l’un de ces séjours, selon ce journal, Haftar a prolongé sa visite en Jordanie, où il aurait eu des rencontres avec des responsables israéliens des renseignements militaires.

debka.com DEBKAfile Reportage Exclusif 28 février 2015, 8:51 AM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski. Jforum





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “L’Egypte masse des troupes contre le bastion libyen de l’Etat islamique

    1. Christian

      On peut radoter ce qu’on veut mais El Sissi est le seul à chercher à combattre efficacement les islamistes. Il n’a aucun souci à dire diplomatiquement « merde » aux monarchies gérontocrates du Golfe et mener son agenda réaliste avec l’urgence qui s’impose.

      On peut évaluer son efficacité et son engagement dans les mêmes proportions des faits qui lui valent mauvaise presse auprès de nos politiques et médias.

      Ces derniers ont clairement pris parti pour les pauvres frères musulmans si durement réprimés par ce méchant militaire.

      Je me souviens des conneries avec lesquelles les médias nous ont saoulé lors de la destitution de Morsi.

      Personne nous a rapporté que 20 millions d’Égyptiens ont manifesté contre Morsi et sa politique et que celui-ci a orgueuilleusement choisi de mépriser et réprimer la contestation du peuple qui s’est senti légitimement spolié de sa révolution.

      Au lieu de réagir et de donner des gages de bonne foi, il a préféré menacer et intimider en envoyant ses propres manifestants s’en prendre aux coptes et aux policiers.

      La mosquée prise d’assaut par les forces de l’ordre et qui a soldé la mort du chiffre non négligeable de 1400 victimes issues des frères musulmans a révélé qu’à l’intérieur du dit « lieu de prière » se trouvait un véritable arsenal d’armes de guerre de toutes sortes. Si des négociations avaient été possibles, elles auraient eu lieu mais les frères musulmans ne voulaient céder en rien, certains d’avoir pour appui l’opinion internationale avec Obama et ses dirigeants vassaux. Mal leur en a pris.

    2. angel

      Un grand Bravo à cet homme !Que Dieu l’aide dans sa mission et que soient anéantis tous ces barbares de djihadistes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap