toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le « syndrome de toute-puissance » et le révisionnisme historique des islamo-palestiniens


Le « syndrome de toute-puissance » et le révisionnisme historique des islamo-palestiniens

Dans leur visée de conquête et leurs délires suprématistes, l’« Autorité palestinienne » fantoche et les autres milices fascislamistes ne fonctionnent qu’à coups de chantages et de menaces permanentes pour faire fléchir de l’Etat hébreu dans le but de porter atteinte à sa légitimité, à sa souveraineté, à ses possessions, à ses symboles, à sa liberté de culte et de déplacements : A son existence.

De quoi est-il question ?

Les « islamo-palestiniens » – pour les nommer ainsi, en ce sens que cette entité a été inventée pour servir à leur échelle de porte-étendard pour la « Oumma » -, ont mis en garde le lundi 16 février le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, contre l’éventualité – qui n’a été qu’évoquée dans la presse israélienne –  qu’il puisse rendre visite à la communauté juive de 800 âmes de Hébron !

Déjà, la visite ordinaire du président israélien, Reuven Rivlin, le 2 février dernier avait suscité l’agitation parmi les islamo-palestiniens avec l’appui toujours zélés des gauchistes infantiles en Israël qui ne perdent pas une occasion de combattre les droits des Juifs.

Après que le Hamas ait averti le Premier ministre, le mouvement du Fatah du président à vie de « l’Autorité palestinienne », Mahmoud Abbas, a également réagi à la rumeur d’une visite au « Tombeau des Patriarches ». Son porte-parole, Izzat al-Rishiq, a évoqué dans un communiqué « une grave escalade face à laquelle notre peuple ne gardera pas le silence » et il prétend « mettre en garde le ‘’criminel’’ Netanyahu des conséquences de l’assaut et de la profanation de la mosquée ‘’Ibrahimi’’ à Hébron » et tient « le gouvernement israélien pour responsable de tout ce qui pourrait arriver après l’annonce de cette visite ».

On a à faire à la même rhétorique et au même scénario utilisé pour interdire aux Juifs l’accès au Mont-du-Temple à Jérusalem qui avait déjà hystérisé les islamo-palestiniens l’hiver dernier.

Hévron, c’est aussi la ville arabisée la plus importante de la Judée et Samarie.

Ville hypersensible et symbolique de la prétention des « islamo-palestiniens » à occuper totalement la Judée et Samarie pour y chasser jusqu’au dernier Juif, à l’instar de ce qui s’est déjà produit dans les villes de Bethléem, Gaza, Djénine, Jéricho, Qalqilya, Naplouse, Ramallah, Tulkarem, toutes devenues judenrein.

Imaginons qu’en France ou dans une autre ville d’Europe, dans des cités ou des quartiers, « on » se mette à interdire l’accès à la police, aux pompiers, à SOS médecins, à un représentant du gouvernement, puis progressivement à des « français de souche », à moins qu’ils ne fassent allégeance à la religion de grande tolérance de la haine et que ces territoires disparaissent des radars de la République française …

C’est le cas dans les villes arabes islamisées en Israël, où aucun Juif ne peut s’y aventurer au risque de sa vie. A l’approche de ces cités, des panneaux avertissent les Juifs : « Cette route mène en zone (A) sous autorité palestinienne. L’accès est interdit aux citoyens israéliens et est contraire à la loi israélienne. Danger de mort. » Souvent, ce qui se passe en Israël préfigure ce qui risque de survenir en Europe …

Quant à Hévron, une poignée de Juifs ne peuvent y vivre et s’y mouvoir autrement que sous la haute protection de l’armée israélienne.

Ce qui n’empêche pas certains médias de présenter la situation selon laquelle « sept à huit cents Juifs ont chassé les arabes-palestiniens du centre-ville pour s’y installer » !

Sept à huit cents Juifs au milieu de 200.000 musulmans !

C’est comme si l’on disait qu’une poignée de « français de souche » décidaient, envers et contre tout, de vivre au centre du califat de st Denis dans le « 9-3 » et que ce droit leur serait contesté.

En Israël, cette situation a été obligée et entérinée par la grâce des accords scélérats d’Oslo promus par les nations et des politiques irresponsables de gauche et complexés à droite.

Alors que les Juifs ont une antériorité historique indiscutable à Jérusalem comme à Hévron, les islamo-palestiniens voudraient les interdire de séjour et de culte chez eux !

Tout comme ils prétendent aussi interdire de visite à Hévron ou à Jérusalem, pourtant partie intégrante du territoire souverain israélien, un Premier ministre ou un Président israélien avec leurs fatwas !

Car à Hévron comme à Jérusalem, nous voyons comment œuvre la « stratégie du coucou » qu’utilisent les islamistes depuis toujours en pratiquant « le parasitisme de couvée » qui consiste, dans un premier temps, à « pondre » dans le nid d’une autre espèce – les Juifs en l’occurrence -, pour prétendre ensuite les éjecter définitivement de leurs lieux saints.

Ils procèdent aussi pour cela, à une déchronologisation des faits conforme à la propension de l’islam à faire tourner la terre à l’envers, c’est-à-dire que l’islam qui est apparu au VIIème siècle de l’ère chrétienne, prétend exercer un droit de préemption sur les possessions du judaïsme apparu avec Abraham environ 1800 av. J.-C.

A moins que, plus fondamentalement, cela ne s’apparente à une sorte de rapport pathologique avec la réalité, ce qui expliquerait la difficulté qu’ont les islamistes de manière générale à ne pouvoir se situer avec autrui autrement que dans une rivalité mimétique – c’est eux ou c’est nous ! – ; dans une pulsion de remplacement ; dans la destruction des traces de ce qui les a précédé parce qu’incapables de penser un partage ou d’accepter une altérité.

Pas une tête ne doit dépasser, sinon elle est coupée, comme on le voit un peu partout du fait des jihadistes contre ce qui est « insoumis ».

Imaginons encore, à titre d’hypothèse et dans une perspective « houellebecquienne », qu’en Europe des islamistes décident un de ces jours de revendiquer un droit de propriété sur des cathédrales en France ou ailleurs, et finissent par en refuser l’accès à leurs propriétaires chrétiens parce qu’ils en auraient fait leurs « lieux saints » ! C’est la même logique.

A défaut d’universalité, c’est l’impérialisme islamiste qui apparaît universel au nom de l’Islam.

Hévron : 4.000 ans d’histoire juive

La ville de Hébron, c’est 4.000 ans d’histoire juive avec le Caveau des Matriarches et des Patriarches (Ma-arat Hamakhpelah (מערת המכפלה), qui signifie « la grotte des doubles [tombes] »), car selon la tradition juive, le mausolée abrite des tombes jumelles où sont enterrées les figures légendaires de quatre couples bibliques importants : Adam et Ève ; Abraham et Sarah ; Isaac et Rébecca ; Jacob et Léa. C’est le second lieu saint en importance pour le judaïsme, après Jérusalem.

L’histoire relatée dans la Bible (Genèse ‘’Berechit’’, Chapitre 23, v17-20 (Hayè Sarah) précise qu’Abraham acheta (pour 400 sicles d’argent) une sépulture pour sa femme Sarah (« Alors Abraham ensevelit Sarah son épouse dans le caveau du champ de Makhpêla, en face de Mambré, qui est Hébron », etc.)

Puis, c’est auprès de Sarah que dans cet ordre, Isaac et Ismaël (tous deux fils d’Abraham) enterrèrent plus tard leur père Abraham (Genèse : 25,9).

Abraham l’hébreu est cité dans le coran – A l’inverse de Hévron qui n’y figure pas une seule fois, tout comme Jérusalem – qu’ils considèrent comme « le plus grand des croyants musulmans ». C’est ce qu’on appelle une conversion post-mortem !

A noter aussi que l’islam n’existait pas encore à l’époque d’Abraham, mais qu’importe la réalité pour les musulmans qui savent l’aménager à rebours selon leur avantage.

Le « Tombeau des Patriarches » (et des « Matriarches ») témoigne de l’ancienneté de l’implantation et des traditions juives à Hébron qui constitue le deuxième sanctuaire le plus sacré du judaïsme, après Jérusalem.

De là, un temple juif fut construit sous le roi Hérode qui constitue la base de l’édifice actuel.

La poussée impérialiste arabe en Syrie et en Palestine a lieu en 634 de l’ère courante.

La Palestine d’alors n’avait rien à voir avec la prétendue « Palestine » revendiquée par de faux palestiniens actuels !

En 637, les musulmans envahissent Jérusalem, puis l’armée du califat Rashidun établit sa mainmise sur Hévron en 638 pour l’appeler la « mosquée d’Ibrahim », bâtie à l’endroit de la sépulture du patriarche Abraham.

L’église byzantine qui se trouvait là est alors transformée en mosquée en l’an 640 par les conquérants musulmans, jusqu’à ce jour.

Il est intéressant de noter comment les conséquences de la perte de la Syrie par les Byzantins sont rapportées par les mots de Jean Zonaras (historien, théologien byzantin du XIIe siècle) : « […] Depuis lors [après la chute de la Syrie] la race des Ismaélites ne cesse d’envahir et de piller l’ensemble du territoire des Romains ». Déjà à l’époque.

Hévron : Une longue histoire de persécutions musulmanes

De tout temps, une communauté juive a vécue à Hébron.

L’histoire de Hévron, c’est une longue litanie d’assassinats, d’expulsions et de massacres de Juifs par les musulmans.

Pour ne retenir que l’un des principaux faits tragiques, en 1929 a lieu un pogrom : Des musulmans massacrèrent sauvagement 67 Juifs et en blessèrent 60. Des maisons juives et des synagogues furent saccagées. Le quartier juif et des cimetières furent détruits et un enclos à animaux fut construit sur les ruines de la Synagogue Avraham Avinou (« Avraham notre Père »).

310084_225487534164932_8052073_n

320901_224212457625773_5464740_n

Dans la ville de Tsfat il y eut aussi 18 morts et on recensa en tout dans la palestine mandataire 133 morts et 300 blessés suite aux massacres islamo-palestiniens de cette journée. A la suite de quoi, les villes d’Hévron et de Tsfat seront vidées de leur population juive jusqu’à la Guerre des « Six Jours », en juin 1967, pour que toute de la Judée et Samarie puisse revenir à leur légitime propriétaire israélien.

En juillet 1988, le royaume de Jordanie renonce officiellement aux territoires de Judée et Samarie qui deviennent, selon l’appellation juridique, un « territoire sans propriétaire » devenu un territoire disputé entre Juifs et musulmans.

Les assassinats se poursuivent, le dernier en date est l’enlèvement et l’assassinat de trois adolescents Juifs (Gil-Ad Shaer, Naftali Fraenkel et Eyal Yifrach), à proximité de Hébron le 12 juin 2014.

Le Syndrome de toute-puissance des « islamo-palestiniens »

Le fonctionnement des « islamo-palestiniens » s’apparente à un « syndrome de toute-puissance ». Les principales caractéristiques, ou symptômes, se manifestent sous la forme de comportements pervers ; de mensonges pathologiques ; où le véritable oppresseur, le véritable conquérant et la véritable tyrannie arabo-musulmane tentent de se camoufler sous les traits d’une fausse victime pour s’attirer le soutien de la communauté internationale souvent indifférente au sort d’Israël quand elle ne lui est pas hostile, et la compassion bêlante des palestinistes complices de ce stratagème.

Leur but est de remettre en cause la légitimité de l’Etat juif dans sa souveraineté, dans ses droits, dans ses possessions, dans ses symboles, dans sa liberté de culte et de déplacements : Dans son existence.

Plus largement, c’est ainsi qu’agissent les adeptes de « l’idéoreligion » arabo-islamiste totalitaire, et c’est ainsi qu’œuvrent les « islamo-palestiniens » à leur niveau qui se considèrent comme des « ayant droit » ; revendiquant systématiquement et mimétiquement un droit de créance sur tout ce qui a trait à Israël, n’hésitant pas pour cela à réécrire l’histoire ou à la nier.

Les « islamo-palestiniens » agissent et réagissent de manière tyrannique, se vivant dans un sentiment de toute puissance et d’impunité ; évoluant dans l’irréalité de leur pensée magique les inclinant à utiliser le monde comme une arène où ils espèrent pouvoir réduire Israël à un état de soumission pour satisfaire leurs pulsions conquérantes.

Ils veulent tout et prétendent imposer un droit de préemption exclusif sur tout Israël.

Le soutien aveugle et sans réserve à leurs exigences totales, voire totalitaires, que leur assurent les nations les renforce dans leur croyance en des possibilités infinies d’obtenir satisfaction en recourant à la violence terroriste.

Mais parfois la réalité resurgit, comme en février dernier avec ce jury populaire new-yorkais ordonnant à « l’Autorité palestinienne » et à l’OLP de verser des centaines de millions de dollars de dommages aux victimes américaines d’attentats commis en Israël entre 2002 et 2004. Histoire de leur rappeler qu’ils ne peuvent pas assassiner des Juifs impunément.

C’est bien, mais c’est très insuffisamment puisqu’aussitôt « l’Autorité palestinienne » se croit légitimée à demander son inscription à la CPI (Cour pénale internationale) pour poursuivre Israël qui se défend des attentats terroristes commis par la même « Autorité palestinienne » et les autres groupes fascislamistes !

C’est pourquoi le seul moyen d’empêcher les prédations des islamo-palestiniens comme des islamistes en général, c’est de les combattre sans relâche et sans concession.

A l’inverse, céder à leurs menaces et leurs fatwas, c’est les faire se renforcer dans leurs délires de toute-puissance.

Claude Salomon LAGRANGE, pour Europe-Israël. © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le « syndrome de toute-puissance » et le révisionnisme historique des islamo-palestiniens

    1. Schlomo Hamelekh-Europe-Israël.org Post author

      Problème technique à l’affichage, l’article est remis en ligne avec ses commentaires :

      10 thoughts on “Le « syndrome de toute-puissance » et le révisionnisme historique des islamo-palestiniens”
      1.Alauda
      6 mars 2015 at 17 h 26 min

      Mon voyage en absurdie coranico-palestinienne m’en apprend tous les jours.

      Cet article est un beau texte à conserver, pour ses références historiques d’une part, mais aussi pour son analyse de la stratégie du coucou corroborant d’autres souvenirs.

      La rivalité mimétique (autre aspect bien vu) est déjà à l’œuvre en UE comme dans le Nouveau Monde : Erdogan s’est vanté d’une présence musulmane avant Christophe Colomb (au Brésil ?), une gamine a revendiqué récemment l’origine « algérienne » du fer de la Tour Eiffel, comme si l’origine de la matière première alors sous drapeau français avait un quelconque rapport avec la fonte et l’ingénierie. Il est donc aisé de comprendre vos projections dans un avenir qui semble de plus en plus s’actualiser en France.

      Pour en venir au « Tombeau des Patriarches », c’est une découverte, ne m’étant guère projetée dans la géographie biblique. Je comprends, sans y adhérer évidemment, cette lecture musulmane inversée de la chronologie, que j’ai eu à subir au moins sur un plan : la lecture catholique tendant à lire la partie hébraïque de la Vulgate à travers des traces sélectionnées et interprétées comme l’annonce des Évangiles. Mais les approches contextualisées des Livres ont fait évoluer cela.

      Ceci dit, je n’ai jamais entendu dire dans ma tradition: « Abraham, le plus grand des chrétiens » !!! comme osent le dire les convertisseurs du Coran. Il faut le faire ! Ceci dit, il me semble que la postérité d’Abraham, qui a remplacé le paganisme par sa foi en un Dieu unique, qui a mis un terme au sacrifice humain (de son propre fils, après une épreuve)… peut être entendu comme père symbolique des deux monothéismes qui ont suivi celui des Hébreux.

      Empêcher l’accès d’Evron aux juifs, au prétexte qu’on est arrivé bon dernier dans la chronologie ? L’escroquerie intellectuelle des zélés qui soutiennent cette cause ne leur brûle pas les yeux ? Les beaux prêcheurs palestinistes entretiennent le fanatisme.

      En France, on n’en est pas là, mais… On imagine leurs frères interdisant l’accès des chrétiens à ND de Paris transformée en mosquée !

      Edit
      ——————————————————————————————————-
      2.Laurence
      20 mars 2015 at 11 h 25 min

      Le corps ne trahit pas , n’est ce pas CSL ?

      Il suffit d’aller sur des lieux comme le Mont du Temple , Le Kotel et Hébron et de vous connectez à vous et de laisser aller vos émotions et ce que vous ressentez sur des lieux pareils et ensuite tous ces pallos pourront revendiquer ce qu’ils veulent ils savent que ces lieux ne sont pas à eux

      Edit
      ——————————————————————————————————-
      3.MisterClarvoyant
      20 mars 2015 at 13 h 03 min

      Il est triste d’avoir à faire en Israël à un peuple inventé, ou trouver des gens qui défendent qu’une propriété usurpée aux juifs il y a 100ans, 14 siècles ou 2000 ans devient la propriété des usurpateurs, ça me dérange. Ou que par une « conversion post-mortem » on doit légitimer qu’Abraham est le premier musulman, ou qu’Adam est le premier arabe palestinien, ou que le Mont du Temple appartient aux musulmans, car en 632 de notre ère un prophète arabe, dans un songe, a survolé la « ville lointaine », avec une monture de science fiction, et qui du coup le Mont du Temple de Jérusalem, qu’il ne nomme pas, n’est plus un lieu saint juif, cela me dérrenge. Ici on touche très vite aux manipulations historiques et religieuses. Que les juifs soient dépouillés de leurs Lieux Saints ou leur droits sur la Palestine, soit (la Galiée-Samarie et la Judée), les chrétiens se réjouissent; que la culture judéo-chrétienne soit vandalisée pas les islamistes dan le monde : la gauche et les gauchistes se réjouissent. Alors, quand les islamistes prennent les chrétiens et les gauchistes et les convertissent de force, les massacrent ou les décapitent. Qu’est ce que nous «les humains normaux» devons faire, rire ou pleurer?

      Edit
      ——————————————————————————————————-
      4.VINCENT
      20 mars 2015 at 18 h 15 min

      Le monde arabo-musulman,m’emmerde et ça depuis que je suis né,l’histoire si ces derniers veulent qu’elle soit respecter,respecter la mienne d’abord ! En fin de compte c’est l’histoire dune famille de trois enfants dont le dernier veut passer devant ses frères,car il en a marre d’être le troisième !

      Edit
      ——————————————————————————————————-
      5.Alauda
      21 mars 2015 at 7 h 43 min

      Dans cette famille de trois enfants, Vincent, il reste à démasquer l’adultère qui a enfanté le troisième. Manifestement, ce n’est pas le même père.

      Edit
      ——————————————————————————————————-
      6.Laurence
      21 mars 2015 at 19 h 40 min

      Pourriez vous remettre les tweets autres que ceux d’Europe Israel s’il vous plait !

      Edit
      ——————————————————————————————————
      7.Schlomo Hamelekh-Europe-Israël.org Post author
      23 mars 2015 at 20 h 57 min

      Qu’est-ce que vous voulez dire Laurence en demandant de « remettre les tweets autres que ceux d’Europe Israel s’il vous plait ! » ?

      Edit
      ——————————————————————————————————-
      8.Laurence
      24 mars 2015 at 14 h 37 min

      Dans les tweets il y en avait de personnes , qui tweeter des dessins , des opinions , des articles etc , c’est dommage s’était interessant

      Edit
      ——————————————————————————————————-
      9.Laurence
      24 mars 2015 at 19 h 35 min

      Schlomo Hamelekh

      Alors ?

      Edit
      ——————————————————————————————————
      10.Laurence
      25 mars 2015 at 16 h 46 min

      Mettez en plus des tweets facebook and co
      merci

      Edit

    2. robert davis

      C’est trés bien de combattre les islamo-nazis(et non fascistes qui étaient bien gentils en comparaison sans parler du fait que les nazis étaient des socialistes et qu’il faut montrer que les socialistes ,deviennent vite des nazis) mais nous savons tous que le mensonge peut avoir le dernier mot s’il est seulement « compbattu ». IL FAUT FAIRE PLUS QUE COMBATTRE MAIS VAINCRE POUR AVOIR LE DERNIER MOT EN POLITIQUE COMME POUR L HISTOIREç-à-d EXPULSER LES ARABES AFIN QU ILS NE PUISSENT MEME pLUS MENTIR N ETANT PLUS SUR PLACE. Là il sera clair pour tous qu’ils ont perdu et c’est la version des Juifs qui pourra prévaloir. Espérons que Netanyahou y pense et y travaille(?)

    3. madeleine

      Il faut ABSOLUMENT entrer dans ces villes et les « nettoyer ». Hébron, Gaza, Jéricho, etc….. Vite : car ces parasites sont comme la lèpre, ils se répandent très vite !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *