toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le plan apocalyptique d’Obama pour Israël – une possibilité terrifiante


Le plan apocalyptique d’Obama pour Israël – une possibilité terrifiante

Il est tout à fait possible qu’il y ait une clause dans la convention qui soit proche de la doctrine Kennedy, sauf qu’elle serait dirigée contre Israël. Israël et les Etats-Unis doivent se préparer à contrecarrer une mauvaise surprise.

Pour le moment il n’existe pas de doctrine Obama en politique étrangère – mais il y en a une qui pourrait naître et s’avérer catastrophique. Je suis un peu mal à l’aise de la révéler. Cela pourrait donner au président une idée qu’il n’a peut-être pas, donc il serait préférable de la taire.

Que fait Israël, quand ce n’est pas Israël mais l’Iran qui a le soutien de l’Amérique?

Mais nous devons aborder ce sujet, qu’on le veuille ou non, parce que les possibilités sont stupéfiantes. En fait, je serais surpris qu’il ne soit déjà au coeur de la négociation en cours entre Obama et les ayatollahs en vue d’un accord entièrement favorable à l’Iran concernant son programme nucléaire.

Favorable est une chose, mais la cerise sur le gâteau pourrait être une caractéristique, dévastatrice pour Israël, semblable à la doctrine imposée par le président James Monroe en 1823, dans laquelle l’Europe a été mise en demeure de garder les mains hors de l’hémisphère occidental. Sinon, à tout nouvel empiétement, les Etats-Unis se voyaient tenus de prendre des mesures de rétorsion.

La doctrine Kennedy était aussi explicite dans le cadre de l’accord avec le Kremlin qui a réglé la crise des missiles cubains de 1962. Il a averti qu’une attaque par Cuba contre tout pays d’Amérique latine serait considérée comme une attaque contre les États-Unis.

Serait-ce quelque chose semblable, qui se tramerait entre l’administration Obama et Téhéran? L’accord dirait qu’une attaque contre l’Iran, par n’importe quel pays, serait considérée comme une attaque contre les États-Unis. Farfelue? Espérons-le. Mais presque chaque chapitre de la politique étrangère d’Obama est tirée par les cheveux, mais elle passe.

Sauf pour le clairvoyant [Lisez ceci! Read this!], personne jusqu’ici, ne l’a vu venir – un président américain abandonnant Israël, tout en se jetant dans les bras de l’Iran, favorisant une théocratie terroriste plutôt qu’une démocratie égalitaire, et larguant ses partenaires sunnites pour le monolithisme chiite de l’Iran.

Donc, si cela est possible, tout est possible, y compris un mandat qui interdit une frappe contre les installations nucléaires de l’Iran, et si une telle mesure n’a pas triomphé chez les négociateurs d’Obama, les ministres iraniens ont sûrement insisté, si je lis bien les dernières cartes – cartes qui vont être révélées au grand jour d’ici peu.

Cette doctrine serait valable pour tout pays qui envisagerait des mesures de dissuasion contre l’Iran, mais le message serait spécifique à Israël.

Israël est un passe-temps pour M. Obama.

Si vous dites qu’une doctrine Obama pour protéger exclusivement l’Iran aurait besoin de l’approbation du Congrès, faites confiance pour qu’Obama trouve le moyen de contourner le Congrès. Il le fait toujours.

Il a « un stylo et un téléphone » et il lui reste presque deux ans. Il a tous les outils et il a utilisé ces outils pour putréfier l’Etat juif.

La tentative de conditionner le grand public n’a pas fonctionné. Les américains soutiennent Israël. Mais pour Obama, diaboliser Israël est un travail en cours. Rien ne l’a encore arrêté, que ce soit pour se venger de l’Amérique ou pour régler ses comptes avec Israël. Ses derniers mois au pouvoir sont pour ses dernières opérations de nettoyage.

Sans doute Israël a des plans pour anéantir les campements nucléaires de l’Iran et ces plans sont là depuis des années, prêts à être concrétisés au premier signal.

Mais face à une menace imminente de missiles iraniens – maintenant que fait Israël quand ce n’est pas Israël mais l’Iran qui a le soutien de l’Amérique?

Il est terrifiant de considérer un tel scénario catastrophe, et il est hors de question d’être un jour face à une collision frontale comme celle-ci.

Mais Barack Obama est président des États-Unis et les mauvaises surprises continuent de venir les unes après les autres. Celle-ci serait l’éclatement de la terre. Les meilleurs cerveaux d’Israël doivent penser vite, juste au cas où.

Ou peut-être est-ce tout simplement le cauchemar de cet homme. Dans ce cas, oubliez tout ce que j’ai dit et retournez dormir.

Jack Engelhard – Dimanche 29 mars 2015
Website: www.jackengelhard.com

 Traduction Europe Israël
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Le plan apocalyptique d’Obama pour Israël – une possibilité terrifiante

    1. yael

      Vu ce qui se passe actuellement au Yemen et la position des Etats-Unis et de l’Iran dans ce conflit, Israel pourrait en tirer avantages. Sur qu’Obama, l’incapable, se met dans un mer…er !

    2. robert haim

      Obama es devenu un ayatollah dangereux pour la planete ,c’est un fou dangereux qui est aux commandes de la plus puissante ex-democratie qui sombre avec lui dans le terrorisme international,il faut que les américains se reveillent et arretent ce processus devastateur initie par CE chiite musulman
      qui espere devenir bientôt le CALIF que les terrorites attendent.

    3. Lea

      Est-il venu à l’esprit de quelqu’un qu’il est possible que Obama ait été préparé pendant 20 ans par les frères musulmans pour faire tomber les USA.Après tout il s’avère qu’il est musulman, toutes ses actions et déclarations le confirme.
      Mais l’Amérique naïve si heureuse d’élire un président noir pour effacer la ségragation raciale qui exista pendant près d’un siècle se gargarisait de cet événement fabuleux redresseur de tous les torts. Et aujourd’hui les USA et l’Europe sont peu à peu soumis à l’Islam radical,volontairement puisque aucun chef d’état n’amême pas le courage de prononcer les mots « islam radical » espérant ainsi se protéger. Faut-il vraiment être sourd et aveugle pour ne pas voir l’avenir qui les attend. Au fond ils sont jaloux qu’un petit pays(par la taille et non par ses accomplissements) soit capable de refuser la soumission à un diktat quel qu’il soit. Les vaincus se sont eux et non pas le peuple juif.

    4. mimile

      S’incliner devant le roi (qui n’est en fait qu’un chef de tribu) d’Arabie servait à donner le change
      Non Baraq Hussein pense réellement être le Hussein tué à kerbala, petit-fils du  »’prophète »’ ou ‘faux prêtre’, fils d’Ali, premier imam, dont la foi chiite déclare qu’il reviendra sur terre comme 13e imam (dans l’islam, lorsqu’un père nomme son fils du prénom d’un homme dont on veut porter croyance et allégeance, on espère que son esprit descende sur le fils)
      il nous joue le syndrome du retour de l’attendu et espéré ressuscité
      Il faut que le peuple américain se lève, lui fasse le coup de ‘l’irangate’ et l’envoie devant un tribunal, après tout, la peine de mort existe aux USA

    5. robert davis

      Il faut tout envisager pour que justement il n’y ait aucune chance pour que cela se produise mais je ne suis d’accord qu’avec votre dernière hypothèse à savoir que c’est le cauchemar d’obanana de voir le Congrés se réveiller ENFIN au premier défi trop osé de cet africain musulman immigré illicite. Il ne faut pas oublier qu’il a été protégé jusqu’à fin 2014 par une autre crapule trés influente au Sénat,reid qui non seulement n’est plus président du Sénat mais a decidé de se retirer après un accident l’ayant presque défiguré. obama est tout proche de l’Impeachment d’autant plus grave pour lui que ses délits sont d’une autre nature que ceux du pauvre Clinton.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap