toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le parti UDC juge l’islam incompatible avec le droit suisse


Le parti UDC juge l’islam incompatible avec le droit suisse

Le rejet de l’islam en marge de la société constituera bel et bien l’un des principaux thèmes de campagne de l’UDC en cette année électorale.

Pour l’UDC, l’islam n’est pas compatible avec notre système juridique et nos règles démocratiques. Et elle n’entend faire aucune concession à cet égard.

Avec un discours qui se radicalise, le parti de la droite national-conservatrice y consacre plus de deux pages de son programme politique, soumis ce samedi à l’assemblée des délégués à Nottwil, sur les bords du lac de Sempach.

En 2011, le programme du parti exigeait déjà que «les musulmans se conforment à nos principes» et s’opposait à toute exception religieuse pour les cours obligatoires, y compris la natation et le sport. C’était d’ailleurs la première fois qu’un parti de gouvernement s’emparait de la religion comme thème électoral.

Mais, depuis, le ton a changé. Profitant du contexte des attentats islamistes en France et au Danemark et du phénomène des djihadistes européens en Syrie.

Certes, admet le projet de programme, «seule une petite minorité des 400 000 musulmans vivant en Suisse sympathisent avec les idées islamistes extrémistes. Les immigrants musulmans proviennent cependant souvent de pays où l’Etat de droit démocratique n’existe pas. Ils apportent une conception du droit et de l’ordre incompatible avec notre système juridique et nos règles démocratiques. Les tendances à la radicalisation et au repli sur soi ne doivent pas être sous-estimées.»

Dès lors, le programme de l’UDC ne se contente pas seulement de ­reprendre ses revendications traditionnelles, comme le refus des carrés confessionnels dans les cimetières ou du port du foulard, l’obligation des cours de natation ou l’arrestation des djihadistes à leur retour en Suisse. Mais il estime qu’il serait «naïf et dangereux d’accepter sans esprit critique ces défis et ces revendications de bénéficier de conditions juridiques spéciales».

Et c’est pourquoi l’UDC s’opposera à la reconnaissance de communautés religieuses non occidentales en tant que corporations de droit public.

Allusion au projet vaudois de reconnaître, à certaines conditions, le statut d’intérêt public aux communautés religieuses représentatives.

Comme si cela était désormais des usages courants admis par la Suisse, l’UDC ajoute «qu’il serait inacceptable de tolérer voire d’encourager des pratiques comme les mariages forcés, les assassinats pour l’honneur, des vendettas, des mutilations génitales», etc.

Yves Petignat

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le parti UDC juge l’islam incompatible avec le droit suisse

    1. MisterClarvoyant

      C’est une constatation. Et on s’étonne qu’en Suisse, en Europe et dans le monde occidentale, les électeurs votent de plus en plus pour les partis qui refusent la colonisation de l’Occident par 3 ou 4 types d’Islam, Les riches musulmans, les émigrants, les réfugiés, les imams au prosélytisme radicale qui amène une partie des musulmans au terrorisme. Il n’est pas question de les discriminer s’ils font l’effort de s’intégrer dans nos cultures qui les accueillent. Mais l’incompatibilité fait que l’échec est rédhibitoire.
      Si après 14 siècles de lutte de la société judéo-chrétienne contre l’islam, nous n’avons pas compris que l’islam est incompatible, c’est que nous sommes dirigés par des fous aliénés depuis très, très longtemps.

    2. français pas naif

      Les musulmans sont et seront toujours des gens qui détestent nos valeurs démocratiques sauf les avantages sociaux. Ne nous faisons aucune illusion sur eux. Mêmes les plus pacifiques rêvent sans doute à prendre le pouvoir en Occident : la revanche envers la colonisation. Elle n’a pas toujours été exempte de fautes vis à vis des indigènes, mais au moins elle leur a apporté tous les bienfaits de la civilisation, sinon ils seraient restes de simples bergers. Ou est leur reconnaissance. Aucune, sinon l’islamisation de nos sociétés judeo-chretiennes.

    3. maury

      Si les lâches qui nous gouvernent avaient fait appliquer les lois et refusé d’ouvrir les frontières comme l’uerss cette entité totalitaire et mondialiste leur ont commandé,nous aurions eu la chance de nous défendre maintenant nous ne sommes plus souverains dans note propre Pays et à cause de ça et pour le salut de nos enfants nous allons devoir agir NOUS MÊME!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *