toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Hamas fascislamiste classifié comme organisation « terroriste » par l’Egypte, quand l’Union Européenne le déclassifie !


Le Hamas fascislamiste classifié comme organisation « terroriste » par l’Egypte, quand l’Union Européenne le déclassifie !

Un tribunal des référés égyptien a jugé le samedi 28 février, après deux plaintes accusant le Hamas d’être directement impliqué dans des attaques jihadistes meurtrières contre les forces de sécurité dans la péninsule du Sinaï (nord-est), qu’il est une organisation terroriste qui soutient l’opposition islamiste sur son sol et en estimant que son pays affrontait « la plus puissante organisation secrète du monde » (« la Confrérie des frères musulmans », CQFD). Dans la bande de Gaza où le Hamas fascislamiste contrôle sans partage et d’une main sanglante sa population comme ses opposants, a aussitôt dénoncé ce jugement le qualifiant de « grande honte qui souille la réputation de l’Egypte ».

« Il a été prouvé que le mouvement islamiste a commis sur le territoire égyptien des actes de sabotage et assassiné des innocents, des civils et des membres de la police et de l’armée », a indiqué la cour dans ses attendus, en déclarant le Hamas organisation terroriste.

Les relations entre le mouvement fascislamiste du Hamas et l’Egypte sont très tendues depuis la destitution en juillet 2013 du président islamiste Mohamed Morsi par l’ex-chef de l’armée et actuel président, Abdel Fattah al-Sissi.

Le Hamas est issu, comme Mohamed Morsi, de la « confrérie des Frères musulmans » dont le parrain n’est autre que le sulfureux et généreux Qatar qui sponsorise des groupes terroristes à sa solde. La confrérie a été déclarée elle aussi « terroriste » en décembre 2013 par le Caire et ses partisans sont la cible d’une répression impitoyable.

Fin janvier, la justice avait déjà classé comme mouvement « terroriste » la branche militaire du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, et en mars 2014 un tribunal avait également proscrit les activités du mouvement arabe-palestinien sur le sol égyptien.

Le verdict de samedi intervient quelques jours après l’adoption d’une nouvelle loi antiterroriste qui permet aux autorités de fermer les locaux de toute organisation déclarée « terroriste », de geler ses avoirs et de ceux de ses membres, et d’empêcher ces derniers de quitter l’Egypte ou d’y entrer.

Mais avant de pouvoir appliquer cette loi contre le Hamas, les plaignants doivent demander à l’exécutif ou au parquet d’ajouter officiellement le Hamas à la liste des organisations « terroristes » du pays, a indiqué un haut responsable judiciaire égyptien qui estime que « l’Egypte pourrait aussi geler les avoirs et les investissements en Egypte d’individus appartenant au Hamas ».

Etonnant contraste alors que Le Hamas est considéré comme une « organisation terroriste » par Israël et les Etats-Unis, le Tribunal de l’Union européenne a lui annulé le mercredi 17 décembre dernier sous le fallacieux prétexte que « le Hamas était un gouvernement légitimement élu » (!) et pour un « vice de procédure » ! Israël et plusieurs États membres de l’UE ont décidé de préparer un dossier avec des preuves suffisantes pour réintégrer le Hamas sur la liste des organisations terroristes et de faire appel de cette récente décision scélérate.

Car en Europe et en France en particulier, on est très ami avec le Qatar qui distribue très généreusement ses prébendes pour acheter ses alliances et pour étendre ses influences.

Tout comme en Europe et en France en particulier, les « progressistes » palestinistes aiment à défiler dans les capitales européennes aux côtés des bannières du Hamas, du Jihad islamique et de « l’Etat islamique » pour appeler à l’éradication de l’Etat juif.

On n’arrête pas le « progrès ».

A Gaza, il y a également d’autres mouvements, comme le Jihad islamique arabe-palestinien, qui font parler d’eux et d’autres factions terroristes qui restent « sous le radar » et qui continuent de se développer et d’agir dans l’anonymat et qui servent plutôt de « vitrine » au Hamas qui atteint ainsi ses objectifs sans s’impliquer ouvertement.

Israël ne s’y trompe pas qui considère que tout ce qui se passe à Gaza se fait avec l’accord du Hamas.

L’Egypte évoque notamment des attentats coordonnés fin janvier dans le nord du Sinaï et dans lesquels des dizaines de soldats avaient été tués ces dernières semaines, précisant que « les roquettes utilisées dans cette opération ne se trouvent que dans la bande de Gaza ».

Des groupes jihadistes égyptiens qui ont fait allégeance avec les jihadistes de l’État islamique (EI), souvent coordonnés avec les groupes fascislamistes gazaouis ont fait du nord du Sinaï leur fief, revendiquant les nombreux attentats contre les forces de l’ordre égyptiennes.

Alors que des centaines (!) de tunnels ont été utilisés ces dernières années par les Gazaouis et surtout des groupes terroristes pour organiser toutes sortes de trafics et passer clandestinement de l’armement dans l’enclave palestinienne en prétextant le blocus israélien, les autorités égyptiennes accusent régulièrement des combattants du Hamas de s’en servir pour le trafic d’armes ; ce pourquoi Israël exerce de son côté son contrôle pour les mêmes raisons. Malgré cela, par Kerem Shalom est actuellement le seul point d’entrée depuis Israël permettant l’acheminement de 4 à 500 camions par jour (!) de marchandises commerciales et humanitaires vers Gaza, alors que l’on sait que le Hamas confisque le maximum de marchandises et de collecte massivement des taxes pour financer son régime et surtout de détourner des matériaux de reconstruction pour des buts terroristes et pour tenter de recréer un nouvel équilibre de la terreur contre Israël.

imagesUFEF3L0S

Pour assurer sa protection, l’armée égyptienne construit depuis plusieurs semaines une zone-tampon à sa frontière avec Gaza pour faire cesser la menace de ces « tunnels stratégiques ».

Les autorités égyptiennes ont ainsi lancé, jeudi 8 janvier, la seconde phase de l’établissement d’une zone tampon à la frontière avec la bande de Gaza.

L’armée a prévu de détruire, en quelques jours, 1 220 habitations accueillant 2 044 familles dans l’une des zones les plus peuplées du nord de la péninsule du Sinaï. Dans plusieurs mois, Rafah et certains villages alentours devraient être rayés de la carte.

p011-3_548181_104145_large

Le gouverneur de la province du Nord-Sinaï, le général Abdelfattah Harhour, l’a admis, mercredi, devant la presse et a annoncé qu’« une nouvelle ville de Rafah existera », hors de la zone tampon.

Les autorités égyptiennes avaient déjà détruit, début novembre 2014, 800 maisons pour établir une zone tampon de 500 mètres. Elle devrait, selon le plan du gouvernement, s’étendre jusqu’à 6,4 kilomètres de largeur et 13,5 kilomètres de longueur. Son objectif : Lutter contre l’insurrection djihadiste dans le Sinaï et empêcher la contrebande par les tunnels reliant la bande de Gaza. « L’opération est présentée aux Egyptiens comme une répression contre les terroristes, les contrebandiers et les espions. Elle permet aussi de maintenir l’alliance avec Israël en les aidant à se débarrasser des tunnels du Hamas, de mettre la pression sur l’Administration Obama qui aurait préféré choyer les islamistes.

Imaginons un instant qu’Israël fasse de même avec sa frontière avec Gaza longue de 51km, ou avec les fiefs islamistes sous « l’Autorité palestinienne » en Judée et Samarie pour renforcer sa sécurité, alors que les nations poussent des cris d’orfraie lorsque l’Etat juif détruit une seule habitation appartenant à des terroristes ayant agi sur son territoire et contre sa population, et ce après jugement  !

« Enfants gâtés » pendant des décennies, c’est-à-dire depuis l’invention de « la cause palestinienne » en 1964 ; ayant bénéficié du soutien aveugle et inconditionnel de la palestinosphère en Europe et ailleurs pour servir de prétexte à tous les régimes arabo-musulmans depuis cette époque pour faire diversion à leurs problèmes internes, nous assistons depuis les « printemps arabes » ayant viré à la glaciation, au fait que tout le monde cherche désormais à se délester de ce paquet encombrant, qui de surcroît cherche maintenant à étendre aux pays arabes ses nuisances jusque-là réservées à l’Etat hébreu.

Pour preuve de ce désenchantement, les 5,4 milliards de dollars qui avaient été promis en octobre dernier à la « conférence du Caire » pour la reconstruction du territoire après la guerre de juillet-août 2014, aucune de cette aide n’est pour ainsi dire arrivée à Gaza.

De son côté, l’ONU a annoncé fin janvier suspendre son aide financière à des dizaines de milliers d’arabes-palestiniens, en dénonçant les promesses internationales non tenues.

Ajoutez à cela les luttes intestines et fratricides entre les dirigeants du Fatah, ainsi que la lutte pour le pouvoir continuel entre Abbas et le Hamas, le Hamas et les autres factions fascislamistes et dont la motivation essentielle n’est pas tant d’œuvrer pour des réformes, pour la démocratie ou pour la construction d’un avenir meilleur pour leurs populations ; mais leur motivation essentielle est de se battre pour le magot, pour leur ego et pour le pouvoir.

C’est la lutte pour le partage de la manne qui leur est distribuée depuis des dizaines d’années et qui se chiffre en milliards de dollars et d’euros venant des pays arabes, de l’Europe, de l’Asie et des Etats-Unis et qui va pour une part importante directement sur les comptes de dirigeants corrompus, leur servant à se construire ici ou là des villas gigantesques et pour acquérir des parcs automobiles, pendant que leurs populations se partagent les miettes restantes.

Les leaders arabes-palestiniens ont avec le temps accumulé de multiples erreurs stratégiques et d’appréciation qui ont commencé avec Arafat et qui se poursuivent encore aujourd’hui.

Reste donc une population gazaouie exploitée, mercenérisée, instrumentalisée et dupée par leurs dirigeants despotiques, par les pays arabo-musulmans et leurs faux-soutiens en Europe : C’est elle seule qui paie les pots cassés.

Son salut viendra d’elle-même quand elle réalisera qu’il lui faut se libérer de ses leaders barbares et corrompus et de ses soutiens véreux.

Il y a un temps pour tout, mais ça prend du temps.

Claude Salomon LAGRANGE, pour Europe-Israël. © Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le Hamas fascislamiste classifié comme organisation « terroriste » par l’Egypte, quand l’Union Européenne le déclassifie !

    1. Alauda

      A l’auteur,
      « Israël et plusieurs États membres de l’UE ont décidé de préparer un dossier de preuves » : les photos prises en France des drapeaux qui n’ont rien à y faire figureront-elles dans le dossier ? Il temps que l’UE se réveille en effet, d’autant que l’un de ses proches voisins pourrait être tenté par des antennes de cette organisation sur son territoire. Peut-on espérer la fin de cécité ailleurs que devant la machine à café dans la République des bis nounours ?

    2. bouvard

      faut-il rappeler à ces messieurs du hamas que la SAMARIE ET LA JUDEE est le pays de JESUS qu’ils ont envahi ils devraient la fermer un peu

    3. Vincent M

      Le Hamas n’est pas du tout « facislamiste » (c’est quoi, cette « bête »?) ou que sais-je. Le Hamas est musulman !!! Tout ce qu’il fait est d’ailleurs conforme au Coran et à l’islam!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap