toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le choc des civilisations, par Michel Onfray


Le choc des civilisations, par Michel Onfray

Le politiquement correct recule, tant mieux, mais il a tellement imbibé les consciences depuis un quart de siècle qu’il y a fort à parier qu’il mette encore un peu de temps avant de crever comme une sale bête … La droite y est le moins sensible. Normal, ce renoncement à la pensée qui se fait prendre pour une pensée est l’apanage des conceptuels et des idéologues, la pathologie de la gauche incapable de pragmatisme, au contraire de la droite qui en est, elle, trop capable, et qui, de ce fait, demeure incapable d’idéal.

L’un des slogans du politiquement correct est qu’il n’y aurait pas de choc des civilisations. Invention de Samuel Huntington, un penseur américain néoconservateur, autant dire : Le diable en philosophie…

Mais peu importe la politique ou la religion d’un philosophe quand il pense juste.

Loading...

Prétendre qu’il n’y a pas un choc des civilisations entre l’occident localisé et moribond et l’Islam déterritorialisé en pleine santé est une sottise qui empêche de penser ce qui est advenu, ce qui est, et ce qui va advenir.

L’Islam est une civilisation, avec ses textes sacrés, ses héros, ses grands hommes, ses soldats, ses martyrs, ses artistes, ses poètes, ses penseurs, ses architectes, ses philosophes.

Il suppose un mode de vie, une façon d’être et de penser qui ignore le libre arbitre augustinien, le sujet cartésien, la séparation kantienne du nouménal et du phénoménal, la raison laïque des Lumières, la philosophie de l’histoire hégélienne, l’athéisme feuerbachien, le positivisme comtien, l’hédonisme freudo-marxiste. Il ignore également l’iconophile et l’iconodulie (goût et défense des images religieuses) pour lui préférer la mathématique et l’algèbre des formes pures (mosaïques, entrelacs, arabesques, calligraphie), ce qu’il faut savoir pour comprendre pourquoi la figuration de Mahomet est un blasphème.

Refuser la réalité du choc des civilisations ne peut se faire que si l’on ignore ce qu’est une civilisation, si l’on méprise l’Islam en lui refusant d’en être une, si l’on déteste la nôtre par haine de soi, si l’on pense l’histoire avec les fadaises du logiciel chrétien et marxiste qui promet la parousie en ignorant les leçons de philosophie données par Hegel : les civilisations naissent, croissent, vivent, culminent, décroissent, s’effondrent, disparaissent pour laisser place à de nouvelles civilisations.

Qu’on médite sur l’alignement de Stonehenge, les pyramides du Caire, le Parthénon d’Athènes ou les ruines de Rome comme on méditera plus tard sur les ruines des cathédrales !

Notre occident est en décomposition : les adultes s’achètent des albums à colorier, ils se déplacent en trottinette, ils tétouillent des cigarettes électroniques, la femme à barbe constitue l’horizon indépassable du progrès post-moderne, ils conduisent leurs animaux domestiques chez le psychanalyste, ils marchandisent l’utérus de femmes pauvres pour porter les fœtus de riches, ils se ruent sur les soldes comme des bêtes assoiffées sur un point d’eau, mais aucun d’entre eux n’est prêt à mourir pour ces fariboles.

Learn Hebrew online

Pendant ce temps, animé par la grande santé nietzschéenne, l’Islam planétaire propose une spiritualité, un sens, une conquête, une guerre pour ses valeurs, il a des soldats, des guerriers, des martyrs qui attendent à la porte du paradis.

Refuser qu’il en aille, là, d’une civilisation qui se propose « le paradis à l’ombre de épées », un propos du Prophète, c’est persister dans l’aveuglement.

Mais comment pourrait-il en être autrement ?

Loading...

L’aveuglement qui fait dire que le réel n’a pas eu lieu (ou n’a pas lieu) est aussi un signe de nihilisme.

Source : La chronique mensuelle de Michel Onfray | Mars 2015

 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Le choc des civilisations, par Michel Onfray

    1. Alauda

      Onfray,
      Dieu sait qu’en écoutant la retransmission de quelques uns de vos cours en été, je ne vous ai pas béni, loin de là. Parce que la méditation sur le libre-arbitre me suffit, et que je me passe de tous ces courants philosophiques bavards et abscons qui risqueraient d’augmenter ma dose de déterminisme culturel au delà de l’overdose.

      Cependant, la « grande santé nietzschéenne » que vous invoquez devant le massacre de populations comme de patrimoine me paraît franchement outré : Nietzsche mérite mieux que cela, il ne se prétendait pas prophète ou exécuteur testamentaire de prophétie mortifère. J’aime bien de Nietzsche l’idée qu’il aurait cru en un Dieu danseur. Une rêverie antique, vécue peut-être comme un paradis perdu au moment où l’industrialisation tend à confondre l’homme et la machine. Ce vieux fond animiste ou néo-paganiste n’a rien à voir avec ces gens-là.

      Cet l’Islam planétaire propose une spiritualité puritaine, un sens totalitaire haineux pour tout ce qui ne lui plaît pas, une conquête-guerrière pour imposer ses contre-valeurs hédonistes. Anna Erelle et son enquête éclaire le versant « paradisiaque » des vierges promises par le « Vieux de la Montagne ».

      Il s’agit moins de Nietzsche que de sa sœur et de sa collusion avec le nazisme, autour de Wagner. Entendez-vous le chant des Walkyries qui percent les tympans et les nuages noirs qui s’accumulent vraiment ?

      Pas sûr.

    2. Global

      Alauda

      Que Onfray ou BHL citent Nietzche, Huntington, Hegel, Kant, Freud, Marx et alia c’est comme culture et confiture: moins il y en a, plus on en étale.
      Du name-dropping, de l’imposture pour épater la galerie.

      Et finalement il ne dit ni mieux ni autre-chose que ça en bas duquel vous aviez posté un commentaire:
      http://www.europe-israel.org/2015/03/islam-et-occident-qui-sommes-nous-identite-gregarite-laicite/

      Vous devriez poster votre remarque sur le site d’Onfray dont le lien est fourni en bas de l’article.

    3. Nemo

      Les généralités n’ont pas de sens.
      On pourrait aussi bien dire l’inverse, que le monde musulman est en pleine déliquescence, tiraillé entre ceux qui tentent de rejoindre la modernité et la sécularisation (séparation du religieux et du politique) et ceux qui s’agrippent désespérément à ses « fondements » à travers le retour à ses vieux archaïsmes qui n’ont rien de « spirituel » mais sont purement politiques et guerriers.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *