toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Laurent Obertone, vous avez un problème avec les juifs ?


Laurent Obertone, vous avez un problème avec les juifs ?

Jean-Patrick Grumberg – Laurent Obertone, après avoir accepté le principe de l’interview que je lui proposais, s’est débalonné en lisant mes questions. Je n’y allais pas par quatre chemins, ce qui surprendra peu ceux qui en font un bout avec moi. Je pensais que lorsqu’on a l’estomac pour écrire La France Orange Mécanique* on a les tripes pour déguster. J’avais tort, on ne boxe pas sur le même Ring.

Après avoir terminé la lecture de son dernier livre, La France Big Brother*  et frustré de constater que mes confrères qui l’ont reçu tournaient benoitement en rond, j’ai été tenté de trancher dans le vif, et de m’entretenir avec Laurent Obertone.

C’était le 17 février.

Le jour même, Obertone me répondait : « David [c’est son éditeur] me dit que vous êtes intéressé par une interview. Je le suis aussi ! »

Ca se présentait bien, je préparais mes questions et les lui envoyais…

Dix jours plus tard, ne voyant rien venir, je lui donnais du sœur Anne. Il me répondit le lendemain, que « le temps [lui] manque cruellement », ce qu’il m’avait déjà indiqué, et me proposait de repousser d’une dizaine de jours, ce que j’acceptais sans arrière pensée.

Aujourd’hui, Laurent Obertone ne me répond plus.

Il a demandé à l’attachée de presse de Ring, sa maison d’édition de me le dire :

« les questions que vous proposez dans l’interview concernent majoritairement la communauté juive, ce qui n’est absolument pas le sujet de son dernier ouvrage », me dit l’attachée détachée. « Par conséquent, je vous informe que Laurent Obertone ne répondra pas à vos questions pour cette interview précise. »

Toutes mes questions se rapportent à des passages du livre. Laurent Obertone a-t-il lu son livre ?

Learn Hebrew online

Bref. Pas besoin de faire une tonne pour Obertone.

Mes questions à la Dreuz étaient sans détour, loin des piques attendues d’un Aymeric Caron, du politiquement correct des interviews auxquelles Obertone est habitué. De là à penser qu’il se défilerait…

C’est pourquoi je publie les questions auxquelles Obertone a refusé de répondre. Certains silences peuvent quelques fois en dire plus qu’une longue réponse. (Les blancs remplacent ses réponses)

o=o=o=o=o

J’ai trouvé, à la page 344 (“votre passivité m’est plus insupportable encore que les actes du parti”) ce que je crois être la motivation de votre livre. Page 325, vous dites aussi “je ne peux pas fuir. Je suis heurté par ce qui se passe. Je ne l’accepte pas. L’indifférence, la résignation, sont au-dessus de mes forces… Je ne me résous pas à être – excusez-moi – ce que pour l’instant vous êtes.”

Ce sont là vos motivations ? Respectez-vous plus ceux qui se battent avec conscience pour une cause – même si vous ne la partagez pas, que ceux qui protestent derrière leur écran et se résignent ?

.

.

Pour les gens comme moi, votre livre enfonce des portes ouvertes, mais en faisant grincer les gonds, ce qui n’est pas si mal. Cependant je ne suis pas votre cible. Quel public avez-vous visé, à qui vous adressiez-vous en écrivant ? Et quelles réactions avez-vous eu ? Espérez-vous provoquer une prise de conscience ? (“Je ne me résous pas à être … ce que ‘pour l’instant’ vous êtes”)? Ou êtes-vous convaincu, comme le livre le démontre, que vos lecteurs ne changeront pas, mais qu’ils méritent de connaitre le chemin qu’on leur fait prendre ?

.
.

Y a-t-il un objectif de changement politique, social, individuel, dans l’intention de votre livre ?

.
.

Être Juif, c’est ne pas tomber dans les folies des peuples. Mark Twain, que j’aime citer, explique pourquoi votre livre ne s’adresse pas aux juifs, et vous l’expliquez aussi.

« Si les statistiques sont justes, les Juifs ne représentent pas plus qu’un pour cent de la race humaine. Cela suppose une nébuleuse bouffée de poussière d’étoile perdue dans l’éclair de la voie lactée. Normalement, on ne devrait guère entendre parler des Juifs, mais on en entend parler, on en a toujours entendu parler.

Il est aussi important sur la planète que n’importe quel autre peuple, et son importance économique est d’une extravagante proportion comparée à la petitesse de sa taille. Ses contributions à la liste du monde des grands noms de la littérature, de la science, des arts, de la musique, de la finance, de la médecine et des apprentissages complexes sont également de loin hors de proportion avec la faiblesse de son nombre. Il a fait dans ce monde un combat merveilleux, à toutes les époques ; et il l’a fait avec les mains attachées derrière le dos.

Il aurait pu être vaniteux, et être excusé pour cela.

Les Egyptiens, les Babyloniens, les Perses se sont élevés, ont rempli la planète avec leur retentissement et leur splendeur, puis se sont évanouis dans un rêve. Les Grecs et les Romains suivirent, et firent beaucoup de bruit, et ils disparurent ; d’autres peuples ont vu le jour et ont tenu leur flambeau très haut pour un temps, mais ils se sont éteints, et ils sont maintenant assis dans la pénombre, ou ont disparu.

Le Juif les a tous vus, tous battus, et maintenant, il est ce qu’il a toujours été, ne présentant aucune décadence, aucune infirmité de l’âge, aucun affaiblissement de ses composantes, aucun ralentissement de ses énergies, aucun ternissement de son esprit alerte et combatif.

Toutes les choses sont mortelles, sauf les Juifs ; toutes les autres forces passent, mais ils restent. Quel est le secret de son immortalité ? »

Le jeune peuple européen semble suivre rapidement la voie d’autres peuples disparus.

Ce que vous décrivez, page 329, (“nous n’avons plus de structures fixes auxquelles nous raccrocher. Personne n’a compris que la survenue récurrente de débats à propos de toutes ces choses qui allaient de soi dans une société homogène (famille, lien social, identité nationale, vivre ensemble), et le fait même d’avoir à les définir était le signe de leur mort”) est l’exact opposé de la culture juive millénaire et permanente, cette résistance créative dont parle Twain.

Cette audace du peuple juif à ne pas disparaitre vous inspire t’elle de la jalousie ?

.

.

Ou une fixation ? Car vous en parlez encore, en miroir, page 330 (“sans groupe, sans famille, sans passé, sans sexe, sans intelligence, sans réflexion, sans volonté de dominance, sans raison d’être, sans instant, l’homme est un zombie corvéable”).

.

.

Vous écrivez : “toi, le Français, l’Européen, tu n’as que des ennemis. Le monde est une constellation de puissances qui peuvent tirer quelque intérêt de l’affaiblissement des nations européennes. Les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la communauté juive, les pays musulmans…”

Première remarque. Vous désignez des pays, sauf les juifs, que vous décrivez comme une “communauté”, une entité située au delà des Etats. C’est ainsi que vous voyez la communauté juive ? Pourquoi ne pas avoir mentionné Israël ?

.

.

Secundo, vous pensez que la communauté juive – mondiale donc – veut tirer un intérêt de l’affaiblissement des nations européennes ?

.

.

Enfin, expliquez-moi comment vous arrivez à cette vision manichéenne et simpliste “les Européens vs les autres puissances”, en gommant les rivalités intra-européennes sud nord, en faisant disparaitre le conflit Russie – Etats Unis, en négligeant le fait que la Chine a besoin de donneurs d’ordres dont les clients sont en bonne santé, et qu’elle ne peut tirer aucun profit d’une Europe affaiblie qui n’est pas pour elle un concurrent mais un client ?

.

.

Idem pour la Russie, qui n’est pas un producteur de produits manufacturés, et a besoin de vendre son gaz à l’Europe, ou encore les Etats Unis, dont les valeurs judéo-chrétiennes appellent un monde stabilisé et démocratique, et non le chaos, et dont la place de première puissance économique mondiale fait que ses entreprises n’auraient pas grand chose à tirer d’une Europe faible qui ne peut pas consommer ou payer ses consommations ?

.

.

Les seuls que je vois affaiblir l’Europe, ce sont les pays musulmans en achetant son patrimoine et développant une émigration qui tarde à faire la preuve de sa valeur ajoutée pour l’Europe.

.

.

 

J’ai constaté une grande lucidité dans vos attaques contre le PS, la droite et même le centre. Rien contre le Front national, qui est pourtant économiquement une caricature absurde dont les présupposés sont liberticides (centralisation, planification, industrialisation bureaucratique), et qui devrait vous hérisser le poil. Vous ne pouvez pas ne pas savoir qu’aucun gouvernement – et certainement pas le FN arcbouté sur le monde industriel, ne peut décider d’inventer Google ou Apple, et l’économie dématérialisée dans laquelle nous entrons, alors que le FN entend dire dans quelle direction la France doit se développer.

.

.

Votre chapitre 9 a une singularité par rapport aux autres : on ne sait pas qui parle. Est-ce vous ?

.

.

On y sent une influence de la sociobiologie, pensez-vous que les dimensions biologiques et génétiques déterminent ce que sont les êtres humains?

.

.

Page 313, vous développez une critique du “Parti” en expliquant qu’il fait fausse route en donnant à “n’importe qui le droit de se reproduire”, que “les plus aptes se reproduisent moins” et qu’inversement “plus le niveau social est bas, plus le nombre d’enfants par foyer est important” et que “dans cinquante ou cent ans, les demeurés seront beaucoup plus nombreux.”

Est-ce votre vision et souhaitez-vous une régulation ?

.

.

Pour terminer, il m’a semblé déceler une vision très nombriliste et hexagonale des méfaits dont vous accusez la consommation. Je dis nombriliste, car la majorité des observateurs – vous y compris, ne se rend pas compte que le voisin suisse tout proche a des habitudes de consommation tout à fait comparables à celles de la France, pourtant le peuple suisse est parmi les plus heureux au monde, avec le Canada, grand consommateur hyper américanisé aussi d’ailleurs. Comment expliquez-vous, en blamant la consommation, cette criante différence ?

.

.

o=o=o=o=o

Si vous comptez comme moi, vous avez trouvé 15 blocs de questions. Si vous comptez comme moi, il y en a 4 sur « la communauté juive ». « Majoritairement » hein …

Donc Laurent Obertone voit des questions juives partout, dans mon interview. Je me demande si Laurent Obertone n’a pas un problème avec les Juifs.

Je trouve fort que Obertone écrive que la communauté juive « peut tirer quelque intérêt de l’affaiblissement des nations européennes » et encore plus fort qu’il se dérobe au moment de s’expliquer.

 © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

* En achetant un livre avec ces liens, vous soutenez Europe Israël qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie suivant la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Laurent Obertone, vous avez un problème avec les juifs ?

    1. Alauda

      Je n’ai pas eu l’estomac pour lire « La France Orange Mécanique », feuilleté en 2013, à sa parution. Il y faut une familiarité avec les prétoires. Le titre renvoie au film particulièrement glaçant de Stanley Kubrick (sorti 1971).

      J’ai constaté, superficiellement, la même ligne politique préservée des critiques par Obertone dans ce livre (où il s’y présente comme « petit journaliste de province ») que celle que souligne Jean-Patrick Grumberg à propos du second livre d’Obertone.

      J’ai lu « 1984 », je ne lirai pas « La France Big Brother ».

      L’intelligence des questions de Jean-Patrick Grumberg posées à Obertone, le fait que l’interview ait été refusée, prouve, s’il en était besoin, que M. Obertone n’a pas de réponse à apporter en dehors des constats et des propositions très sombres qu’il pose de manière péremptoire. A l’absurdie franco-française, Obertone participe en désignant ses multiples cibles à la vindicte populaire.
      C’est l’impression du reste que m’avait laissé la conclusion du premier opus : l’image du couvercle et de l’interrogation sur le moment du chapitre 0.

    2. Laurence

      Effectivement il a fui une inteview où il n’y avait pas beaucoup de questions concernant les Juifs mais apparemment il a fui celle là
      Pourquoi ?????

    3. Cédric

      Oui, Obertone, sur la promo de ce dernier bouquin, se dévoile pas mal. Depuis une dernière interview (à TV libertés je crois) il est complètement tombé dans mon estime, il laisse apparaître ses vrais intentions de plus en plus ouvertement, il prend peut-être un peu trop d’assurance, le Lolo. Les questions de JPG sont très bonnes. Peut-être que l’article a été retiré de Dreuz car Lolo a changé d’avis ? Qui vivra verra …

    4. Nemo

      J’ai écouté ce type à l’émission Répliques, il a l’air creux et un tantinet paranoïaque. Pas intéressant pour deux sous en tout cas.

    5. madeleine

      Très bon Article de Jean-Patrick Grumberg (tellement bon qu’il est à garder). Je pense très sincèrement que le PS et toute la Gauche de la Gauche (ainsi que les dirigeants de l’UE) sont responsables du naufrage de la France et de l’Europe. Souvenons-nous que c’est la Gauche qui a été principalement collaborationniste avec les nazis et que les résistants venaient de la Droite (contrairement aux idées répandues volontairement par la Gauche). Oubliant combien de centaines de milliers de soldats lors des 1ère et Seconde guerre mondiales ont donné leur vie pour la France, les Chefs d’Etat français, à partir de Giscard d’Estaing jusqu’à Hollande ont bradé et bradent encore la France moribonde. Les dirigeants actuels, qui sont en train de tuer la France en permettant le Grand remplacement, en d’autres temps auraient été fusillés. Ne permettons pas qu’ils aillent jusqu’au bout de leurs projets : soumettre les Français aux Musulmans.

    6. Christian De Lablatinière

      @ l’antisémite « bosondehiggs » dont l’email est [email protected] et l’adresse IP 92.153.180.149 localisée chez Orange à l’angle de la rue Augustine Dupuy et le Quai de l’Huveaune à Auriol
      Nous déposons une plainte dès demain pour propos antisémites, incitation à la haine et au génocide.

      Nous transmettons aux service spécialisé de la PJ votre IP et email afin qu’ils vous identifient précisément, ce qu’ils feront sans problème puisque nous vous avons localisé

      Nous verrons devant le Tribunal Pénal si vous êtes aussi loquace….

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *