toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Goldnadel : rue Hélie de Saint Marc et indignation sélective


Goldnadel : rue Hélie de Saint Marc et indignation sélective

FIGAROVOX/CHRONIQUE – Diabolisation du FN, campagne anti-racisme pour Christiane Taubira, polémique engendrée par la décision du maire de Béziers: Gilles-William Goldnadel regrette que soit laissé à la gauche le monopole de l’indignation.

Gilles- William Goldnadel est avocat et écrivain. Il est président de l’association France-Israël. Il tient une chronique hebdomadaire sur FigaroVox.

Ainsi, par décret gouvernemental, le diable est de retour. Il ne porte pas la barbe noire. Pas de risque de stigmatisation d’une certaine religion. Il n’est pas en Prada mais a les cheveux blonds.

Loading...

Le vocabulaire religieux du Premier ministre en campagne trahit sa pensée. En revendiquant la «stigmatisation» du Front National, ce n’est pas sa disqualification par diabolisation qu’il recherche. Il sait bien aujourd’hui que cette quête est vouée à l’échec, à un moment où le discours moralisateur des «élites» en faillite, énerve plus qu’il n’impressionne. Aucune chance de prouver désormais le signe de la bête immonde sur une nuque bleu marine. Il escompte au contraire que le martyre du parti très à droite, crucifié publiquement, poussera une partie du peuple «de souche», stigmatisé par réflexe, à abandonner la droite affadie. Il n’est pas dit que ce calcul cynique soit forcément mauvais. Surtout, quand la droite parlementaire ne mène pas le combat qu’elle se devrait de mener.
Deux exemples suffiront.

Cette semaine, la campagne hystérique autour du racisme dont serait victime la garde des Sceaux s’est poursuivie. Pour la nourrir encore, l’exécutif présidentiel et gouvernemental n’a pas hésité à invoquer les déclarations d’une obscure élue municipale de droite de Juvisy-sur-Orge qui enjoignait vulgairement Mme Taubira de rentrer à Cayenne en faisant référence implicitement à son passé d’indépendantiste guyanaise. Il n’en fallut pas plus pour que le président de la République et le porte-parole du gouvernement expriment publiquement leur indignation encolérée.

L’auteur du présent article n’a jamais caché, et encore la semaine dernière, sa répulsion pour l’instrumentalisation dans la vie politique d’un racisme supposé, a fortiori lorsqu’il est infinitésimal. Mais si l’on doit vraiment se résoudre à vivre dans ce système pervers et dangereux, encore faut-il, ne serait-ce pour le neutraliser, qu’il soit équilibré.

Dans ce cadre obligé, la droite n’aurait fait que son travail en protestant contre les déclarations dénuées de toute ambiguïté de deux représentants de l’extrême gauche: l’un est le candidat du Front de Gauche pour le canton de Marseille, il s’en prend au pouvoir juif. L’autre, Bénédicte Bauret, est membre de la Ligue des Droits de l’Homme. Elle est élue de l’extrême gauche à Mantes. Convoquée par la police pour cause de boycott des produits israéliens, elle s’en est pris expressément «aux pharmaciens juifs» qui commercialiseraient des médicaments de la marque Teva, estampillés de l’étoile davidienne…
À un moment où l’on sait le Front de gauche fort chatouilleux sur le sujet, et la gauche socialiste toujours aussi sentencieuse, l’intelligence, la morale et l’intérêt politique commandaient à la droite de ne pas laisser le monopole de l’indignation à cette gauche indigne.

L’autre exemple est fourni par la polémique et les manifestations engendrées par la décision du maire de Béziers de rendre hommage à Hélie de Saint-Marc en lui dédiant le nom d’une rue de la cité, au lieu et place de l’ancienne dénomination du «18 mars 1962», date, on le sait, des accords d’Évian. Ici encore, l’extrême gauche est montée au front et le premier ministre de répudier «les nostalgiques de l’Algérie française». Cette chronique n’est pas consacrée à la légitimation de la décision de la municipalité biterroise. Je me contenterai donc de faire observer qu’il n’est pas illégitime de considérer effectivement que les accords d’Évian, largement foulés aux pieds, n’ont hélas pas signé la fin de la guerre d’Algérie.

Il est vrai que les deux mille musulmans harkis, chrétiens et juifs d’Oran, massacrés le 5 juillet 1962 ne sont plus là pour en témoigner. L’écrire n’est pas être nostalgique de l’Algérie française.
J’observerai encore que l’hommage rendu à Hélie de Saint-Marc, grand résistant, déporté, mutin de l’Algérie française mais réhabilité et décoré par l’ancien président de la République, n’a rien de répréhensible. Mais je ne demanderai pas à un Mr Poutou, de ce NPA qui participait à la manifestation de protestation de Béziers comme il participait aux manifestations interdites et antisémites pour Gaza de le comprendre.

Learn Hebrew online

Mon propos est ailleurs. Pourquoi laisser, ici encore, à la gauche indigne le monopole de l’indignation? Dans mes dernières chroniques, je n’ai eu de cesse de rappeler que plusieurs municipalités communistes ayant fait citoyens d’honneur des terroristes condamnés leur ont dédié le nom d’une rue ou d’une allée. La droite n’a pas bougé.

Et qu’en est-il des nombreuses rues Lénine, grand massacreur sous le soleil trompeur de la révolution bolchevique? Des rues Maurice Thorez, déserteur après le pacte germano-soviétique et stalinien de la première à la dernière heure? Et tant qu’à mener la guerre des rues, que dire du choix délicat de Carnot, bourreau de la Vendée, pour la ville vendéenne de Challans?
La rue n’est pas la propriété exclusive de la gauche ni de sa mémoire sélective. Le nom des rues, non plus.
La droite parlementaire n’est pas habilitée à se plaindre de la partialité médiatique sans avoir entrepris le combat culturel qu’elle n’a jamais voulu mener. Et il n’est de victoire politique à espérer sans bataille des esprits et des cœurs à livrer. Rue par rue.

Gilles William Goldnadel © – 16 mars 2015

Loading...






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Goldnadel : rue Hélie de Saint Marc et indignation sélective

    1. Laurence

      GW Goldnadel pouvez vous me donner la difference qu’il y a entre un programme d’extème gauche stallinien et nazi et un parti FN qu’il ne faut pas diaboliser avec aussi un programme qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de l’extrème gauche en plus en ayant des personnes pas trés recommendable au sein du parti comme

      http://jssnews.com/2015/02/24/departementales-2015-le-candidat-fn-faisait-des-quenelles-devant-les-produits-made-in-israel/

      http://jssnews.com/2015/02/23/apres-avoir-affirme-il-faut-les-tuer-car-ils-ont-tue-jesus-le-candidat-fn-a-ete-exclu-du-front/

      http://www.liguedefensejuive.com/le-tweet-anti-israelien-de-florian-philippot-2015-01-22.html

      Je ne vous comprend pas bien

    2. moreno dominique

      Laurence c’est simple à comprendre vous regardez une manifestation pro Palestine et vous me citez le nombre de sympathisant du F N ensuite vous prenez les livres d’histoire et vous feuilletez pour connaitre le nom des collaborateurs de Pétain que des socialistes dans les postes les plus importants puis vous allez sur Google et vous tapez Manifeste des 121 et vous allez retrouver que des noms qui sont anti Israélien et collaborateurs du FLN c’est si simple que ça

    3. Laurence

      Dominique

      Si je vous comprends bien vu que le FN n’a pas fait parti des manifestations de cet été alors nous pouvons voté meme si le n.2 du parti tiens ces propos ?
      Que les autres soit antisémites
      Et qu’uen plus ce parti est ami de l’Iran ne vous dérange pas ?
      Nous sommes dans la moise en France

    4. PIN

      merci, merci, merci monsieur Godnadel. Chaque fois que je vous lis, c’st ma pensée que vous écrivez sans bien sûr avoir votre talent de le dire. mais ce que vous dites est bien, moral, juste. Continuez s’il vous plaît

    5. Dan

      Laurence, il n’empêche que si Adam et Eve avaient été Chinois, ils auraient mangé le serpent à la place de la pomme et nous serions moins dans la m. Et toujours au paradis.

    6. Remo

      La gauche n’a de monopole que sa bêtise. l’Honnêteté et les rigueurs intellectuelle et sociales lui font défaut depuis des décennies. Pour les autres, les vrais humanistes, ils savent que les idées et concepts ne sont pas appropriables et que chacun est responsable de la portée des idées, quelles qu’elles soient. La gauche effraie par sa stupidité même si Monsieur Valls est l’un des rares à porter une action sincère et efficace. Il est inutile d’en faire des tonnes si une erreur ou une autre se glissent dans une action intègre, tout le monde est perfectible!!!

    7. sarah

      2000 harkis, pieds noirs juifs et chrétiens, juifs et arabes chrétiens algériens à Oran sont morts dans des conditions atroces soumis aux pires tortures le 5 juillet 1962. et le reste ? Il y en a eu bien plus jusqu’à fin 1963, Monsieur GoldnadeL
      Des petits enfants en 1962 ont tout perdu quelquefois même leurs parents et leurs frères et soeurs. Après les horreurs, ils ont connu les chemins de l’exil. Ces enfants se sont intégrés dans un pays qui leur était inconnu et qui les a mal accueillis : ils ont étudié pour avoir un travail et paient aujourd’hui leurs impôts à la nation.
      Alors qu’on n’arrête de plaindre les jeunes français musulmans des banlieues de France:: ils sont arrivés avec père et mère et ils ont bénéficié de beaucoup plus d’allocations que les pieds noirs, harkis, juifs et chrétiens algériens qui sont arrivés dans les années 60.

      L’extrême droite est antisémite et antisioniste et la gauche de la gauche est antisioniste et antisémite. C’est donc blanc bonnet et blanc bonnet. Mais le PS fornique avec le FG et EELV donc ce parti est tout aussi coupable.

    8. Michel P.

      Pour moi, engagé volontaire pendant la Guerre d’Algérie pour 5 ans (Commando Marine) donc ancien combattant et pensionné militaire en tant qu’Invalide de Guerre, Hélie de Saint-Marc est un héros et Monsieur Valls n’avait pas à polémiquer à ce sujet. On respecte les Héros de la République, surtout lorsqu’en plus ils ont été réhabilités suite à un mauvais jugement mais on ne les critique pas. C’est indigne de la part d’un Premier Ministre représentant de l’état de droit et aussi du Président de la République. Shut up Mister Valls!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *