toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Crash A320 : Le copilote s’est-il suicidé ou était-il un kamikaze ?


Crash A320 : Le copilote s’est-il suicidé ou était-il un kamikaze ?

C’est la question que l’on peut se poser aujourd’hui après la révélation que le copilote se soit enfermé dans le cockpit, qu’il ait réglé l’appareil en descente et qu’il ait refusé d’ouvrir au commandant de bord. La descente jusqu’au crash aurait duré au moins 7 longues minutes, c’est très long pour un geste suicidaire…

Ces informations ont été fournies à l’AFP par une source proche de l’enquête ayant eu connaissance de la teneur des enregistrements du Cockpit Voice Recorder (CVR), l’un des deux enregistreurs de vol, qui conserve les conversations et les bruits du poste de pilotage.

«Au début du vol, on entend l’équipage parler normalement, puis on entend le bruit d’un des sièges qui recule, une porte qui s’ouvre et se referme, des bruits indiquant qu’on retape à la porte, et il n’y a plus de conversation à ce moment-là jusqu’au crash», a indiqué la source proche de l’enquête.

Les deux pilotes s’exprimaient en allemand. A la fin du vol, les alarmes indiquant la proximité du sol retentissent, a indiqué cette même source, qui n’était pas en mesure de dire si c’était le commandant de bord ou le copilote qui avait quitté la cabine de pilotage. source

Une source allemande non vérifiée indiquait hier que le copilote se serait converti à l’Islam.

Résumons

Si l’un des pilotes sort du cockpit pour une envie pressante, pour se restaurer, ou pour amener de quoi se restaurer à son collègue il en a tout à fait le droit.

Si l’un des pilotes était un kamikaze, il ne pouvait pas prévoir que son collègue sortirait pour aller aux toilettes, par contre si il lui demande de quoi se restaurer, et que l’autre sort il peut mener à bien le but qu’il s’est fixé crasher l’avion, en laissant son collègue dehors.

On rappelle que depuis les attentats du 11 septembre toutes les portes des cockpit des avions sont blindées et ne peuvent s’ouvrir que de l’intérieur du cockpit.

La question est pourquoi le pilote à l’intérieur du cockpit n’a pas ouvert à son collègue qui a pourtant frappé à la porte.

Soit il était inconscient, soit il n’a pas ouvert bien que l’ayant entendu taper à la porte à son collègue et a crashé volontairement l’avion sur le flanc de la montagne.

Les conditions climatiques étaient bonnes, l’appareil n’avait montré aucune défaillance technique avant le décollage.

Un jeune copilote dépressif

La presse allemande révèle que le copilote, âgé de 28 ans, aurait été dépressif pour expliquer un suicide.

Mais à 28 ans, en pleine force de l’âge, ayant le bonheur d’exercer un métier « passion », se suicide-t-on en entraînant avec soit 149 autres personnes ?

Les très rares suicides de pilotes en vol ont été des gestes soudains où le pilote précipitait immédiatement l’avion au sol.

Dans le cas de l’Airbus A320, le copilote a enclenché une descente lente qui a duré au moins 7 minutes, de longues minutes pendant lesquels il aurait pu réfléchir à son acte…

Beaucoup de questions sans réponse

150 personnes ont été les victimes de ce crash.

Les officiels vont devoir donner des réponses concrètes aux familles des victimes et ne pas camoufler la vérité si il s’avère effectivement qu’il s’agit d’une opération kamikaze.

On se souvient du crash de l’A320 de la compagnie égyptienne il y a 10 ans qui s’était crashé dans les eaux de Sharm El Sheikh qui avait fait passé la volonté de suicide d’un des pilote pour un manque de formation et donc une défaillance humaine.

Rédaction Israël-flash





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Crash A320 : Le copilote s’est-il suicidé ou était-il un kamikaze ?

    1. pactole

      Jeune converti à l’Islam de paix, d’amour et de tollérance. 8mn de descente, trop long pour une bouffée délirante.

    2. Lulu

      Un kamikaze ne s ecrase pas sur une montagne. C est un pauvre type qui s est suicidé en emportant avec lui 149 victimes innocentes.
      C est marrant, quand Charlot hebdo se fait mitrailler on est obligé de suivre la théorie officielle des deux vilains djihadistes alors que tout pue le coup fourré, pour ne pas dire le false flag. Là par contre, on a le droit…c est marant mais qui fixe les regles dans ce type de jeu? Je ne voudrais pas passer pour un dangereux theoricien du complot de type soralien moi…quand meme, merde !

    3. Laurence

      Arrete de prendre tes reves pour la réalité
      tu ne sais meme pas faire la difference entre un kamikaza et un suicidaire

      PAUVRE TYPE lulu

    4. capucine

      il avait programmé de crashé l’avion dans les alpes de haute Provence !
      et en plus il n’était pas autorisé de voler ce jour là car il était en arrêt maladie
      la police a retrouver chez lui le certificat déchiré en morceaux !! il était en plein délire ! il était suivit par un psy peut-être était il bipolaire ?
      quand une personne se suicide , elle est seule et n’entraine pas dans la mort
      149 personnes … donc c’est un kamikaze

    5. Jacques

      Ce qui est étonnant dans l’hypothèse attentat islamiste, c’est qu’il n’y a pas de revendication, alors que d’ordinaire c’est toujours le cas, les copains du kamikaze s’empressant de se réjouir de l’attentat.

      Pour ce qui est d’être inconscient, un spécialiste en aéronautique disait hier que ce n’est pas possible, car pour imprimer une descente régulière de 3000 pieds/minute, il faut tourner un bouton en permanence, selon lui (selon ce que j’ai compris), donc il n’y croyait pas.
      En même temps, imprimer une descente régulière, soit-disant pour ne pas éveiller l’attention, ne paraît pas très cohérent non plus, puisque ça rallonge d’autant le temps nécessaire pour écraser l’avion, temps pendant lequel le capitaine de bord s’est rendu compte que ça clochait et a essayé d’intervenir, en vain hélas.
      Il subsiste quand même des zones d’ombre dans cette affaire… comme le fait que personne, parmi les passagers, n’a semblé envoyer de sms ou autres pendant le laps de temps ou le capitaine a cherché à forcer la porte du cockpit…
      J’espère que ceux « qui savent » nous diront tout, mais ça c’est pas gagné…

    6. Jacques

      Quant au « Lulu », encore un provocateur, j’espère que ce n’est pas le même qui a déjà sévi, ça commence à être lourd…

    7. Pilou

      Pourquoi cet événement spectaculaire devrait-il être revendiqué maintenant ?

      C’est l’œuvre d’un agent dormant, kamikaze islamiste, fomenté à l’ultime geste et attendant sa vie durant, la confirmation de passer à l’action.

      Les faibles du cerveau sont les cibles d’endoctrinement idéales pour les terroristes islamistes.

    8. Alauda

      L’AFP avait transmis cette fuite (citée dans l’article) d’une source proche de l’enquête : « Au début du vol, on entend l’équipage parler normalement, puis on entend le bruit d’un des sièges qui recule, une porte qui s’ouvre et se referme, des bruits indiquant qu’on retape à la porte, et il n’y a plus de conversation à ce moment-là jusqu’au crash».

      Des syndicats de pilotes s’alarmaient que soit dévoilé prématurément le contenu audio de la boîte noire : l’accusation portée contre le co-pilote, Andrea Lubitz, pleinement responsable du crash, leur paraissait trop rapide…

      BFMTV 8h dimanche
      On peut dores et déjà ajouter la supplication du pilote :
      « pour l’amour de Dieu, ouvre cette porte… ouvre cette foutue porte »

      Si le bouton de verrouillage de la porte avait eu le moindre problème technique, dans le cockpit l’autre ne serait pas resté mutique.

      Étymologiquement, -cide = tuer ; sui = soi-même. Le mot est décalé.
      Le co-pilote a tué 150 personnes.
      Un kamikaze, assurément, même si sa déraison est encore obscure.

    9. robert davis

      Il n’est pas interdit de penser qu’un suicidaire avec un gros EGO peut entrainer 150 personnes avec lui. La psychologie des fous même les fous ne la connaissent pas…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap