toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Crash A320: le copilote évoquait « un acte qui allait changer le système »


Crash A320: le copilote évoquait « un acte qui allait changer le système »

Germanwings a annoncé une première aide aux proches des victimes, allant « jusqu’à 50 000 euros par passager », pour faire face aux dépenses immédiates.

L’ancienne petite amie du copilote de Germanwings soupçonné d’avoir provoqué délibérément la chute de l’Airbus A320 dans les Alpes françaises affirme dans une interview publiée samedi qu’il lui avait dit qu’un jour il fera « quelque chose qui va changer tout le système« .

Dans un entretien au quotidien allemand Bild, Maria W., une hôtesse de l’air de 26 ans, déclare que lorsqu’elle a entendu parler du crash, une phrase d’Andreas Lubitz lui est « revenue en mémoire: +Un jour, je vais faire quelque chose qui va changer tout le système, et tout le monde connaîtra mon nom et s’en souviendra+ ».
S’il « a fait ça », « c’est parce qu’il a compris qu’à cause de ses problèmes de santé, son grand rêve d’un emploi à la Lufthansa, comme capitaine et comme pilote de long courrier était pratiquement impossible », affirme-t-elle encore.

Germanwings, la compagnie allemande à laquelle appartenait l’Airbus, est une filiale low cost de Lufthansa.
La jeune femme explique s’être séparée d’Andreas Lubitz « parce qu’il devenait de plus en plus clair qu’il avait un problème. Pendant les discussions, il craquait et me criait dessus (…) La nuit, il se réveillait et criait +Nous tombons+ », en proie à des cauchemars. Vendredi, l’enquête a révélé que le copilote avait caché qu’il faisait l’objet d’un arrêt maladie le jour de l’accident.

Le procureur de Düsseldorf (ouest de l’Allemagne), Christoph Kumpa, a annoncé que des attestations d’arrêt maladie avaient été retrouvées déchirées chez Andreas Lubitz, mais pour l’heure aucune lettre d’adieu qui dévoilerait un acte prémédité à l’origine de la catastrophe qui a fait 150 morts. Ces documents saisis viennent « appuyer la thèse » selon laquelle le jeune homme « a caché sa maladie à son employeur et à son environnement professionnel », selon le magistrat. Les documents retrouvés attestent d’une « maladie existante et de traitements médicaux correspondants », a précisé M. Kumpa qui n’a pas révélé la nature de la maladie. Mais selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, qui ne cite pas de source, les arrêts seraient « apparemment » signés d’un « neurologue et psychiatre ».

Il y a six ans, alors qu’il suivait sa formation de pilote, Andreas Lubitz avait souffert d’une grave dépression, avait révélé le quotidien Bild, sur la base de documents officiels auxquels il a eu accès. Le pilote, originaire de la petite ville tranquille de Montabaur, dans l’ouest de l’Allemagne, faisait l’objet d’un suivi « médical particulier et régulier » depuis lors, selon le quotidien. Bild souligne que ces informations avaient été transmises par la Lufthansa à l’autorité allemande de supervision du transport aérien (Luftfahrtbundesamt, LBA). Une clinique de Düsseldorf a en revanche démenti des informations de presse affirmant qu’elle avait soigné le copilote pour dépression. Elle a tout de même reconnu l’avoir reçu pour « des diagnostics », notamment le 10 mars dernier, sans plus de précision.

(Récit : Crash de l’A320 : les dernières minutes du vol 4U 9525)

Présenté par ses proches comme sportif et « très compétent », Andreas Lubitz avait interrompu son apprentissage « pendant un certain temps » avant de l’achever normalement et d’entamer sa carrière de copilote en 2013, selon des indications fournies jeudi par le patron de la Lufthansa, Carsten Spohr.
Le dirigeant avait souligné ne pas avoir le droit d’en dire plus sur le motif de l’interruption de sa formation. Il avait insisté sur le fait que Andreas Lubitz avait passé avec succès tous les tests, y compris psychologiques, au moment du recrutement. L’enquête sur le drame, conduite par la justice française, s’est étendue jeudi à l’Allemagne après les révélations sur un possible acte volontaire du copilote, soupçonné d’avoir précipité l’appareil au sol tout en empêchant le commandant de bord de regagner le cockpit qu’il venait de quitter pour quelques minutes.

La catastrophe a notamment tué 75 Allemands, dont quatre disposaient d’une double nationalité, et 52 Espagnols, dont 4 binationaux, selon un bilan du ministère allemand des Affaires étrangères.
Vendredi, à Montabaur, dans l’Etat régional de Rhénanie-Palatinat, frontalier de la France, le domicile des parents du copilote, qui y résidait lui-même une partie du temps, était sous protection policière.

50 000 euros par passager
Le maire de cette petite cité proprette a dit ressentir « de la compassion » pour les parents du copilote, ainsi que pour les victimes et leurs proches. Dans le club d’aviation voisin, un adhérent, Dieter Wagner, a souligné qu’Andreas Lubitz était « un jeune homme tout à fait normal » dont il ignorait la maladie. Il a toutefois précisé ne pas l’avoir vu « depuis cinq ou six ans ».

En France, l’accueil des proches des victimes se poursuivait avec « un très gros dispositif d’accompagnement », 1 300 hébergements et jusqu’à 40 interprètes « dans huit langues », selon les autorités locales. Une cérémonie religieuse aura lieu samedi à 10H30 (9H30 GMT) à Digne-les-Bains (sud), d’après la gendarmerie. Une quarantaine de personnes ont par ailleurs poursuivi jusqu’à 18H00 leurs recherches sur la zone du crash, balayée selon la gendarmerie par « un vent très prononcé », pour tenter de retrouver la deuxième boîte noire. Les enquêteurs s’efforcent également d’identifier les corps au plus vite.

Germanwings a annoncé une première aide aux proches des victimes, allant « jusqu’à 50 000 euros par passager », pour faire face aux dépenses immédiates. Elle est indépendante des indemnités qui devraient être versées par ailleurs au titre de la responsabilité civile de la compagnie.

Les circonstances de l’accident ont poussé depuis jeudi plusieurs compagnies à décréter la présence permanente de deux personnes dans le cockpit de leurs avions, déjà obligatoire pour les compagnies américaines. L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a préconisé vendredi l’adoption de cette règle, destinée à éviter qu’un geste suicidaire ne détruise un appareil.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 21 thoughts on “Crash A320: le copilote évoquait « un acte qui allait changer le système »

    1. Nemo

      Les choses se précisent …. on aura certainement plus d’information après le résultat des élections de dimanche !

    2. YOHANNES

      ABSOLUEMENT D’ACCORD AVEC NEMO…….GROSSE PRESSION DE 3 ETATS….POUR OCCULTER, AU MOINS JUSQU’A DIMANCHE, …….LA VERITE….L’ENTIERE ET COMPLETE REALITE DES ACTES….!!

    3. michel boissonneault

      cet homme était véritablement malade mentalement , il était vraiment dépressif car je croie son ex-copine …. je ne pense pas qu’elle ment pour avoir de la popularité mais ce qui me fait chier royalement est que son employeur savait pour sa condition de santé et il lui ont donner accès a un avion…..
      pour une fois que l’islam a rien a y voir mais c’est encore une tragédie qui aurait été possible d’éviter ……je souhaite mes sympathie aux familles des victimes

    4. Ulysse

      Il parait qu’il y avail 39 Turcs dans l’avion. Curieux qu’on n’entende pas parler dErdogan ni des Turcs a cet effet

    5. capucine

      16h05. Des médicaments pour troubles psychiques trouvés chez le copilote. Lors de leur perquisition menée à l’appartement du jeune homme à Düsseldorf (ouest), les enquêteurs auraient mis la main sur «un grand nombre de médicaments pour le traitement de maladies psychiques», rapporte l’édition dominicale du quotidien allemand Die Welt. Le jeune homme aurait également été pris en charge par «plusieurs neurologues et psychiatres», poursuit le journal, citant un «enquêteur de haut rang». Il aurait souffert d’un stress important et était gravement dépressif, selon des documents personnels exploités par les enquêteurs.

      15h45. Le jeune copilote souffrait de problèmes de vue selon The New York Times. Le quotidien américain révèle que les enquêteurs ont découvert qu’Andreas Lubitz avait consulté pour des problèmes ophtalmologiques qui auraient pu remettre en question sa carrière de pilote. Mais l’enquête n’exclut pas que cette condition médicale était psychosomatique et donc liée à des problèmes psychologiques. Ce matin, son ex-petit-amie évoquait aussi sa crainte de voir sa carrière de commandant de bord remise en question par un examen médical.

      14h45. Le père du copilote «effondré». Selon le maire de Prads-Haute-Bléone (Alpes-de-Haute-Provence), le père d’Andreas Lubitz est dans la détresse la plus totale. Selon Bernard Bartolini, qui a rencontré la famille du copilote, «le père était effondré, complètement abattu. Il porte sur son dos toute la responsabilité du drame. C’est un homme dont la vie est brisée».
      suite sur leParisien.fr

    6. Moshé_007

      Je le répète pour les ptîts gars des services de la désinformation :

      L’A320 n’avait rien à faire dans cette zone aérienne, hors route et hors cap Barcelone-Düsseldorf !

      Ça, ils avaient oubliés d’en parler, plus c’est gros, plus ça passe !

      Détours de plus de 200 km, l’A320 avait quitté sa route juste après son décollage et se dirigeait vers Marseille, puis a tourné vers le nord pour traversé un secteur réservé aux avions militaires et pour s’écraser dans une zone réservée aux planeurs !

    7. Alauda

      Un cocktail de psychotropes plausible, donc ? A froid, un tel passage à l’acte n’est pas possible.

      « Présence permanente de deux personnes dans le cockpit » : le système a au moins compris que la réduction des effectifs, au nom de la rentabilité, atteint ses limites.

    8. Moshé_007

      Un avion parti de Munich en partance pour New-York se ballade près de la frontière de Gaza à 100 km de la cote Gaza – Egypte ?????

    9. Alauda

      007,
      Vos sources du plan de vol, modifié selon vous ?
      Le berger de la montagne qui a vu Icare tomber ?
      Certes il était fort étonné de voir pareil prodige à si basse altitude, mais son témoignage oculaire n’est guère relayé que par un poète !

      C’est très joli tous ces avions dans le ciel, mais à moins de travailler dans une tour de contrôle le public lamda n’a pas accès à ces données.

    10. Moshé_007

      Encore un autre mensonge fomenté par les européens dans ce dossier, l’avion, comme tous les avions Lufthansa et Germanwings sont équipés du système ACARS, c’est à dire que toutes les données des boites noires sont transmises en temps réel par satellites alors que les autorités françaises déclarent qu’ils cherchent la deuxième boite noire (données de vol) depuis le crash pour analyser les données du « vol » !!!

      Encore des sornettes, mais la liste est longue, ils n’en n’ont pas finit avec Moshé_007 !

    11. Jacques

      Moshé_007,

      En ce moment même le vol BER557 M survole les Alpes, en provenance de Majorque et en direction du NE ; il a survolé le secteur de Barcelonnette, puis Embrun, puis Briançon, entre autres ; il est passé entre Marseille et Toulon auparavant.

      Donc a priori c’est possible d’emprunter cette route… comment êtes-vous certain que l’avion qui s’est écrasé s’est dérouté ?

    12. Moshé_007

      Jacques, Barcelonnette est sur une route, ce n’est pas le cas de Veyne !

      Mais la question n’est pas là, les vols Barcelone – Düsseldorf ne passent pas du tout par cette route.

      De plus, il y a des heures et des plans de routes spéciaux, hors des heures réservées aux exercices miliaires des routes sont autorisées, mais ce n’est cette région est peu fréquentée, l’A320 de Germanwings n’avait rien à foutre dans cette zone de toute manière.

      Merci Jacques pour votre commentaire, ça change des « prends tes cachets et autres » :

      Je vois que vous vous êtes logué sur un site de radars en ligne !!

    13. Dorilée50

      Il est des circonstances où il faut briser le secret médical. Il n’est pas nécessaire de donner des détails mais je pense que c’est un devoir pour un médecin que d’informer l’employeur que son personnel est inapte à tenir son emploi de pilote, copilote, conducteur de train,aiguilleur du ciel, gendarme, policier, convoyeur de fond, chauffeur routier, conducteur de bus, bref tous métiers mettant en cause la sécurité du public. Avis du genre :  » Je place ce jour (date et heure) M. DUPONT en arrêt de travail. J’estime que son état de santé ne lui permet pas de tenir son emploi en sécurité. « 

    14. Moshé_007

      Dorilée, c’est le cas pour les pilotes, les médecins sont dans l’obligation d’informer l’employeur en cas d’arrêt maladie !

    15. michel boissonneault

      Dorilée50 , merci d’ajouté vos opinion sur ce site car OUI je pense comme vous.. que le médecin ce doit d’informer l’employeur d’un problème de santé qui peux mettre en danger la vie de personne innocente OUI un policier avec un arme peux tuer OUI un chirurgien avec un scalpel peux tuer OUI un conducteur d’autobus , train , avion et camion peux tuer…. au moins le seul coté positif dans ce malheur est que la Cie Lufthansa a remis 50 000 euros aux familles pour les aider a traverser cette dure épreuve
      M.007 j’espère de tout coeur que vous avez tord + M. Ulysse vous avez raison que erdogan ferme sa gueule… ce n’est pas normal

    16. Pilou

      Il faudra déboulonner la thèse que ce co-pilote avec toutes les évidences avancées dans cet événement est un, kamikaze islamiste, qui avec sa détresse psychologique, s’est fomenté comme un soldat d’Allah, à l’ultime sanctification de la religion d’amour d’Allah.

    17. Jacques

      Moshé_007 :

      Ayant visionné pendant un certain temps le site radar que vous avez mentionné, on constate que pas mal d’avions empruntent un couloir qui passe près de Digne, puis près de Barcelonnette et qui donc passe tout près, si ce n’est exactement au-dessus de la commune du Vernet ou a eu lieu le crash.
      Cela dit, ça ne nous avance pas beaucoup dans la compréhension de ce qui est arrivé.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap