toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Brest. Il fonce sur les policiers en faction devant la Synagogue,18 mois de prison


Brest. Il fonce sur les policiers en faction devant la Synagogue,18 mois de prison

Vendredi soir, un homme d’une trentaine d’années, ivre, a foncé sur les policiers en faction devant la Synagogue. Jugé en comparution immédiate, il écope de 18 mois de prison.

Il est 19 h 30 le vendredi 6 mars, quand trois policiers, en garde statique pour la protection de la synagogue, sont alertés de la présence suspecte d’un homme à proximité. Celui-ci écoute de la musique à fond dans sa voiture et viendrait d’uriner sur un bâtiment.

Tous trois se dirigent vers l’individu lorsque celui-ci commence à faire accélérer son moteur et sortir de son stationnement, les feux éteints. Il se dirige vers les policiers. Ceux-ci lui font signe de s’arrêter. Il continue. Arrivé à hauteur du premier, le conducteur ne s’arrête pas. À la barre, il reconnaît avoir vu un homme mais ne pas savoir qu’il était policier.

Visé par un fusil mitrailleur

Les deux autres, positionnés un peu plus loin ? Il ne les aurait pas remarqué. L’un deux porte pourtant un gilet pare-balles barré de la mention « police » et le vise avec un pistolet mitrailleur.

Loading...

« Ça doit être impressionnant », remarque le prévenu qui dit toujours ne pas se souvenir de la scène. Les policiers ont le temps de se réfugier sur le trottoir sans être fauchés par l’individu. Deux d’entre-eux ont quand même vu leur main heurtée par le véhicule, sans que cela n’entraîne d’interruption temporaire de travail.

Les policiers ayant pu noter sa plaque d’immatriculation, l’homme d’une trentaine d’années est rapidement interpellé à son domicile. Il présente une alcoolémie de 1,26 g/l de sang et porte un bracelet électronique. Jugé en comparution immédiate, il ajoute une douzième mention à son casier judiciaire. Il écope cette fois de 18 mois de prison et a été maintenu en détention.

Source

*image d’archive





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Brest. Il fonce sur les policiers en faction devant la Synagogue,18 mois de prison

    1. Jacques

      Il porte un bracelet électronique ? Ouf… donc tout va bien, n’est-ce pas Mme Taubira ?
      D’ailleurs les policiers devraient être sommés de présenter leurs excuses à cette pôôvre victime de la société française raciste, vous ne croyez pas ?

    2. Hava

      ah bon, parce qu’il manque de les écraser et on le laisse filer !!! pourquoi ne pas avoir tiré dans les pneus !!!

    3. MK

      Je ne comprends pas pourquoi les policiers n’ont pas tiré ?
      Les Policiers ont-ils l’ordre de tirer uniquement quand ils sont morts ?

    4. yohanam

      La France reçoit ce qu’elle a semé (celui qui sème le vent récolte la tempête).
      Il me semble que dans le Tanach et dans le livre Vayikra il est dit dans les malédiction : J’enverrais sur vous la terreur (terrorisme). Alors que la France ne ce plaigne pas quand on transgresse les lois divines on tombe sous les malédictions de Adonaïe

    5. français pas naif

      Les pauvres forces de sécurité ont seulement le droit de se faire tuer ou blesser dans les meilleurs des cas, et de faire l’objet d’une remise de médaille posthume, parfois.
      Ils sont sympathiques nos dirigeants ?!!! feu vert pour les racailles de tuer ou blesser. J’espère que bientôt tout cela sera renversé et que les policiers pourront utiliser sans limite la riposte legitime por eliminer physiquement la racaille potentiellement dangereuse.

    6. David

      En fait , gendarmes et policiers ont des ordres stricts : ne tirer qu’à l’extrême limite quand la vie du fonctionnaire est …..en danger.

      Aussi , ces policiers depuis longtemps , on ne les voit plus tellement dehors , dégoûtés comme ils sont par ce laxisme auquel on a abouti avec des voyous de plus en plus audacieux et injurieux sachant l’impunité assurée

    7. henri Ubeda

      n’avez-vous pas encore compris que pour tirer il faut avoir des balles , ils n’en ont pas ou en plastique , tres ordinaire dans l’armee francaise , pendant la guerre d’algerie je faisais mes patrouilles sans arme et montait la garde de nuit avec un fusil americain et l’on me donnait des balles de fusil francais d’un calibre different . VIVE LA FRANCE VIVE MLP

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *