toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Belgique : Les articles de Baudouin Loos… une pierre (noire ?) à l’édifice islamiste !


Belgique : Les articles de Baudouin Loos… une pierre (noire ?) à l’édifice islamiste !

Tout un chacun, en Belgique, connaît les papiers de cet éditorialiste – en charge de la rubrique Moyen-Orient au quotidien Le Soir – qui sévit régulièrement dans les colonnes de ce très socialiste canard boiteux.

A l’examen de ceux-ci, on s’aperçoit que seuls les islamistes trouvent grâce à ses yeux bigleux, que tout ce qui fait l’honneur de l’Etat juif est marqué par lui du sceau d’infamie et que, dans les conflits au sein de l’islam, c’est toujours vers les Frères musulmans (et affidés) que balance son cœur.

Frictions communautaires au Plat Pays entre les élus belges d’origine marocaine ayant prêté allégeance à Mohammed VI (Si ! Si ! Selon un de ses articles, il n’y en aurait que cinq pour l’ensemble du pays qui ne l’ont pas fait, voir http://alyaexpress-news.com/2014/02/la-cinquieme-colonne-arabe-a-envahi-la-belgique/) et cinquième colonne plus intégriste ?

C’est bien sûr les premiers qu’il dénonce pour renforcer l’infiltration des seconds ! Campagne de boycott des produits israéliens ? Il la soutient et condamne, sans mesure aucune, les actions que l’Etat hébreu est forcé d’entreprendre afin de protéger ses citoyens !

Les horreurs des barbares du Califat islamique ? Il explique que Assad est responsable de bien plus de massacres et que – en fait – la responsabilité des crucifixions, décapitations, lapidations, autodafés, ainsi que la mise en esclavage de dizaines de milliers de personnes par Daesh… est la faute de l’Occident qui n’a pas aidé les rebelles syriens.

Taqia

Bref ! Comme on peut le constater : « un journaliste neutre, acquis aux vraies valeurs humanitaires et déontologiques ».

Dans l’édition du Soir, de ces samedi/dimanche 28-29 mars 2015, il a montré – une fois de plus – le bout de son vilain nez ! Sous le titre « Une association caritative privée d’accès aux banques », il entame un plaidoyer en faveur d’une structure bien connue du H’amas, l’ASBL Aksahum (Voir : ), anciennement « Al Aqsa Humanitaire » (Il précise « du nom de la sainte mosquée sur l’esplanade à Jérusalem, troisième lieu saint de l’islam »… le mot « sainte » étant troublant dans le chef d’un journaliste qui serait non-musulman).

Selon lui, celle-ci serait victime d’une détestable homonymie d’origine et, malgré son changement de nom (Il oublie de dire que ce changement faisait suite à une enquête de services de sécurité occidentaux ayant découvert les liens de cette ASBL avec des groupements terroristes !), se verrait injustement éjectée de plusieurs groupes bancaires successifs. « Les bons comptes faisant les bonzes amis » – et, sans doute, personnellement intéressé – il s’étonne que ses protégés ne puissent trouver de barons (Toute ressemblance avec une dénomination argotique serait… euh !… purement fortuite !) de la finance prêts à les accueillir.

la nébuleuse des Frères Musulmans

La liste des éjections est longue : Crédit à l’industrie, filiale de la Fortis Banque (en janvier 2004), KBC (en décembre 2004), Banque de la Poste – Bpost (en avril 2007), Delta Lloyd (juillet 2008), Belfius (juin 2012), Banca Monte Paschi (février 2014). Acceptée finalement, du bout des lèvres, par la Banque Triodos, celle-ci trouve cependant un os dans le fromage et, le 3 mars dernier, informe l’ASBL que « Suite à un examen et à un contrôle attentif de votre dossier, il s’avère que notre organisation n’est pas en mesure d’exercer les mesures de vigilance imposées par la législation en vigueur à l’égard des opérations sur vos comptes » et que, donc, ces comptes seront clôturés à la date du 7 avril 2015.

Il est à noter que cette lettre de rupture a été envoyée avant même que Le Vif du 6 mars (http://www.europe-israel.org/2015/03/belgique-cancer-islamiste-et-metastases/) ne dénonce cette « association sans but lucratif » comme faisant partie de la nébuleuse des Frères musulmans et que, à notre connaissance, aucun droit de réponse n’a été envoyé depuis, ni plainte pour diffamation déposée, par les personnes et associations citées dans l’article (…et pour cause, Le Vif étant un hebdomadaire sérieux qui recoupe ses informations !)

Mais Baudouin Loos – porte-plume des milieux islamistes – se devait de rendre opaque la vérité et, sachant en bon journaliste que le stylo habille, il s’est ingénié à cacher la nudité de celle-ci en la  travestissant comme la bouteille à l’encre, allant pour ce faire jusqu’à noyer le poison en invoquant une déclaration d’un ex-ministre belge bien connu pour son arabophilie et selon laquelle « il n’y aurait pas d’éléments juridiques suffisants pour justifier l’inscription d’Al Aqsa Belgique sur la liste (des organisations terroristes) ».

Bien sûr, notre goupil vespéral oublie de dire que cette déclaration est vieille de 12 ans, que les choses peuvent avoir changé depuis et que, de toute façon, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas certains éléments, ni même que les éléments suffisants sont autres que juridiques. Pour mieux biseauter les cartes, il affirme aussi que : « Il serait très étonnant que Triodos, comme toutes les autres banques concernées, ait pris la décision de fermeture sans avoir été l’objet de pressions politiques sans doute considérables. Lesquelles ? Belges ? Américaines ? Israéliennes ? Mystère. » …admirez le style conspirationniste (qu’il écrirait, probablement, « conspira-sioniste »), sans avoir l’air d’y toucher !

Non, Monsieur Loos ! Aucun « mystère » au fait que nos banquiers refusent de tremper dans des mouvement financiers qui, au final, aboutiront à renforcer des organisations terroristes avec une partie desquels – l’Etat islamiste – nous sommes en guerre. Un journaliste digne de ce nom préférerait d’ailleurs casser sa plume plutôt que d’aider par ses écrits les ennemis de sa nation.

Mais il est vrai que Le Soir, déjà, lors de la Seconde Guerre mondiale…

Reproduction autorisée avec la mention suivante :

© Yéh’ezkel Ben Avraham pour Europe Israël News

P.S. Aux dernières nouvelles, Monsieur Baudouin – à défaut de banques belges – pourrait leur recommander « The West Bank » mais le président du Conseil d’Administration de l’endroit ne verrait pas non plus les Frères musulmans d’un bon oeil !





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Belgique : Les articles de Baudouin Loos… une pierre (noire ?) à l’édifice islamiste !

    1. Wildstein Charles

      Concernant « le soir » durant la seconde guerre mondiale , il me semble que ce n’etait pas le Soir original , mais un journal plus ou moins « requisitionne » par les occuppasnts et leurs allies . Un « faux soir » patriotique a ete imprime et distribute un jour .

    2. Yéh'ezkel Ben Avraham

      @ Charles Wildstein ! C’est bien ce que je disais… Certains « journalistes » et membre de la rédaction du Soir du Soir ont préféré collaborer avec l’ennemi plutôt que de « casser leur plume ». La Résistance, pour souligner les fausses infos diffusées par ce torchon, a distribué un jour un « faux Soir » où les nazis étaient ridiculisés. Deux des héros ayant imprimés ce faux Soir le payeront de leur vie (http://fr.wikipedia.org/wiki/Faux_Soir#Le_Soir_vol.C3.A9)… Ils étaient d’une autre trempe que ces plumitifs actuels du quotidien vespéral qui suivent des desseins cachés au grand public !

      Le Soir :
      Pendant la Seconde Guerre mondiale, Le Soir avait cessé de paraître le 18 mai 1940 quelques jours après l’invasion allemande, mais fut relancé par des journalistes collaborateurs comme Horace Van Offel et Raymond De Becker avec l’aval de l’occupant allemand. L’auteur le plus notoire à publier dans ce qui sera connu comme le Soir volé est sans doute Hergé, avec L’Étoile mystérieuse. Malgré son aspect propagandiste, Le Soir volé avait un tirage confortable de 300 000 exemplaires (à comparer à un peu plus de 90 000 actuellement).

    3. MP

      « Les horreurs des barbares du Califat islamique ? Il explique que Assad est responsable… »

      Et oui, cela aussi c’est un bobard.Un bobard répété en boucle par les médias de (fausse) droite comme de (vraie) gauche de Washington à Berlin, en passant par Paris.

      Ce sont ceux qui veulent la chute du régime d’Assad qui ont financé et armé le califat islamique, constatant que les groupes de la mouvance Al Quaeda n’y parvenaient pas. Ils sont les véritables responsables de ces massacres.

      Comme pour le Shah d’Iran, puis plus tard Saddam Hussein et Kadhafi, la chute, voulue, préparée, orchestrée, des régimes autoritaires du Moyen-Orient adversaires des Saoud abouti à un chaos total qui ramène les pays concernés, déjà insuffisamment développés (de leur propre faute), à l’époque féodale.

      Pour finir, on voit bien qu’il faut en revenir à de nouveaux régimes autoritaires (Al Sissi en Egypte) pour faire rentrer le « mauvais génie islamique » dans la lampe dont il ne serait pas sorti sans l’intervention de puissances étrangères, au premier rang desquelles se trouvent les USA et leurs représentants locaux.

      Pour quel bénéfice ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap