toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Barak Hussein Obama attise-t-il l’antisémitisme ?


Barak Hussein Obama attise-t-il l’antisémitisme ?

Barack Obama a peur. Avant le discours du premier ministre Benjamin Netanyahu au Congrès la semaine prochaine sur la menace croissante d’un Iran nucléaire, le Président des États-Unis habituellement imperturbable se met à transpirer d’une soudaine sueur politique.

Un par un, Obama a envoyé ses sbires pour railler, dénoncer et dénigrer un discours qui n’a pas même encore été dit. En effet, le président Obama fait tout en son possible pour attaquer le message et son messager, dans l’espoir de sauver un accord possible avec les ayatollahs iraniens.

Mais ce faisant, il court le risque d’attiser une menace non moins épouvantable : Le démon de l’antisémitisme. Après tout, la rudesse de la réponse d’Obama pourrait très bien conduire certains américains de suivre le chemin de l’antisionisme et de la haine du Juif.

Prenons par exemple les propos tenus par le Conseiller de la sécurité nationale, Susan Rice. Parlant au journaliste Charlie Rose mardi soir, S. Rice a déclaré que l’agrément de Netanyahu à l’invitation du Congrès est « destructrice du tissu relationnel » entre Israël et les Etats-Unis. Le commentaire de Rice est beaucoup plus révélateur que ce qu’elle avait peut-être l’intention de dire, car en employant ces termes extrêmes, elle a révélé par inadvertance l’état de nervosité de la Maison Blanche suite à l’impact possible du discours du Premier ministre israélien.

imagesDXLYRII2

De plus, les remarques de Rice sont en contradiction directe avec celles faites il y a tout juste un mois par le chef de cabinet de la Maison Blanche, Denis Mc Donough, qui a déclaré à la NBC lors d’une rencontre de presse le 25 janvier que les relations américaines avec Israël sont « concentrées sur une série commune de menaces, mais aussi sur une série de valeurs partagées que même un incident particulier ne va pas grandement endommager. »

Il s’agit d’un signe du manque de discipline certain des messages de l’administration Obama, ou peut-être une peine à dissimuler ses fieffée hostilités envers l’Etat juif et l’homme qui le conduit.

En effet, pour dénoncer un discours par un proche allié d’Etats-Unis aux représentants élus du peuple américain comme étant « destructeur », ce n’est pas seulement choquant, mais cela traverse les lignes de la décence diplomatique. C’est le genre de remarque que les ennemis d’Israël seront plus qu’heureux d’exploiter afin de dépeindre l’Etat juif et les Juifs eux-mêmes, sapant l’Amérique.

L’Hostilité de l’Administration Obama était encore d’actualité lorsque le Secrétaire d’État John Kerry a participé à une audition au Congrès, mardi, concernant le budget du département d’Etat où il a fait quelques remarques à peine voilées qui se sont révélées être de fortes critiques de Netanyahu.

Kerry a dit : « Quelqu’un qui s’agite dans tous les sens », « en sautant pour dire nous n’aimons pas le deal, ou ceci ou cela, et qui ne sait pas quel est le deal. Ce n’est pas encore une affaire faite. »

Learn Hebrew online

Même pour quelqu’un qui se vante « d’avoir fait voté $ 87 milliards [pour le financement des troupes américaines], alors qu’il a voté contre », cette dernière déclaration est remarquablement stupide. En effet, Kerry dit que Netanyahou ne devrait pas critiquer un accord avec l’Iran jusqu’à ce qu’il soit conclu, négligeant de mentionner que, à ce moment-là, il serait trop tard !

Mais le commentaire a aussi une nuance potentiellement glaçante en lui.

Kerry suggérerait-il que la communauté juive américaine et les organisations pro-israéliennes devraient garder le silence et ne pas dénoncer les termes rapportés de l’éventuel accord nucléaire avec l’Iran ?

Heureusement, la forte pression de l’Administration Obama contre l’apparition de Netanyahou au Congrès ne semble pas fonctionner, au moins pour l’instant.

Dans un sondage réalisé la semaine dernière par McLaughlin & Associates, 59 % des américains interrogés ont dit qu’ils appuient Netanyahu pour prendre la parole au Congrès, alors que seulement 23 % s’y opposent.

Cela démontre qu’une grande majorité de l’opinion publique américaine ne gobe pas d’appât d’Obama et veut entendre ce que le premier ministre israélien a à dire.

Néanmoins, il est navrant de voir une administration américaine qui est plus préoccupée de faire taire Israël que de le protéger.

C’est un crève-cœur mais aussi profondément inquiétant, parce que les tactiques qu’Obama emploie – fuite d’informations pour embarrasser Israël, censurer le chef du gouvernement de l’Etat juif -, pourraient facilement ouvrir la porte à une résurgence de l’antisémitisme.

imagesG7SPGSQK

Si Obama est vexé parce que Netanyahu prononcera un discours au Congrès, alors pourquoi ne pas d’abord écouter ce que le premier ministre a à dire et puis y répondre ?

Pourquoi faire monter la température maintenant, exacerber les tensions bilatérales et déployer une telle rhétorique agressive ?

Certes, l’antisémitisme aux Etats-Unis n’a cessé de décliner au cours des dix dernières années, avec seulement 9 % d’Américains qui auraient des opinions antisémites selon l’ADL.

Mais les sondages montrent également que 31 % des adultes américains croient que les « Juifs sont plus loyaux envers Israël » qu’envers l’Amérique ou les pays dans lequel ils vivent.

En intensifiant l’agitation et l’aggravation du fossé avec Israël sur une question cruciale existentielle tel que le programme nucléaire de l’Iran, Obama a attisé quelques flammes qui peuvent s’avérer difficiles à éteindre. Et qui, assurément, n’est dans l’intérêt de personne.

Source : Par Michael Freund, ©Copyright malaassot.com

 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 14 thoughts on “Barak Hussein Obama attise-t-il l’antisémitisme ?

    1. bouvard

      ben biensur faudrait pas oublier qu’il d’abord un muslim il ne faudra pas qu’il attende les voix des juifs américains

    2. sarah

      Il dégage en 2016. Il est né de père musulman, donc il l’est mais n’est pas pratiquant. Il a vécu jusqu »à l’âge de 10 ans en Indonésie le plus grand pays musulman du monde. Son discours du Caire en juin 2009 (5 mois après sa première investiture) est une ode à l’islam : l’homme a des affinités réelles avec le monde musulman et pour ainsi dire pas avec le monde juif. Et je ne l’apprécie pas parce qu’il a donné un tremplin à l’antisémitisme musulman aux Etats-Unis qui n’existait avant 2008..
      Il espère et veut que c’est la gauche israëlienne qui gagne les élections mais c’est la droite qui gagnera.

      Mais Israël est en campagne électorale : il n’est pas normal qu’un Premier Ministre qui se porte candidat pour briguer à nouveau ce poste aille faire un discours devant les représentations nationales d’un pays étranger, et pas n’importe lequel (le pays le plus puissant du monde et l’allié le plus important d’Israël), quinze jours avant les élections. Où est la justice pour les autres candidats qui ne pourront pas faire de discours devant le Congrès ?
      Netanyahu aurait du attendre Avril pour parler devant le Congrès du nucléaire iranien et là, j’aurai été d’accord à 100 %..

    3. Nemo

      Sarah : cela n’a strictement aucun rapport avec les élections, il a été invité par le Congrès pour donner son avis sur l’accord entre les grandes puissances et l’Iran sur le nucléaire iranien, en tant que représentant élu d’une nation concernée au premier chef, compte tenu des menaces permanentes des ayatollahs.
      Vous marchez à fond dans la propagande d’Obama en fait !

    4. Nemo

      De plus, cela ne peut pas attendre le mois d’avril car la date butoir de cet accord est le 31 mars.

    5. Robert Davis

      ebolabamama n’a pas attendu le discours de Netnyahou au Congres pour faire tout ce qu’il peut pour promouvoir l’antisémitisme notamment dans les campus. Actuellement il est l’ennemi nr.1 des US1A et d’Israel. Ce personnage est un véritable criminel prêtà tout pour mener à bien ses projets criminels notamment contre Israel qu’il deteste. Heuresement ses ,pouvoirs sont limités et le Sénat a la possibilité de le traduire en Justice mais ebola s’arrange pour ne pas dépasser les limites. Cependant dans l’affaire du discours du PM il semble aller droit dans le mur et s’il dépasse la ligne rouge je pense qu’il se retrouvera dans une prison où il devrait être depuis longtemps avant de mettre le monde à feu et à sang. Je pense que même les démocrates se rendent compte de l’erreur qu’ils ont fait en votant pour une crapule et qu’ils aideront les Républicains pour l’écarter du pouvoir.

    6. sarah

      Nemo, je pense qu’Obama a fait énormément de tort à la communauté juive et à Israël pendant ces 7 ans de mandat : il ne fallait rien attendre d’un musulman tendance anti-juive doublé d’un afro-américain anti-israëlien (les afro-américains le sont quasiment tous)..
      Mais vous savez mieux que moi qu’Israël a un Président qui peut parler devant le Congrès des Etats-Unis quand ce pays est en période électorale
      Et puis, en 2016, les Républicains déchireront tous ces accords avec l’Iran. J’espère que le prochain Président sera républicain. En tout cas, il ne sera pas musulman afro-américain.

    7. Nemo

      sarah : bien d’accord avec vous concernant Obama mais en Israël le chef du gouvernement c’est le Premier Ministre et pas le Président, qui a un rôle plus honorifique qu’autre chose. Ca ne fonctionne pas comme en France.

    8. bouvard

      oui SARAH LE DISCOURS D4OBAMA AU CAIRE NOUS SCOTCH2S TOUS çà voulait bien dire ce que çà voulait dire : je suis musulman que çà se sache les amerlocs ont mis le ver dans la pomme comme nous en FRANCE avec fhollande (ce n’est pas de mon fait. en tout cas mais je subis….)

    9. sarah

      Nemo, je savais que le Président d’Israël avait très peu de pouvoirs mais je pensais qu’il pouvait parler devant le Congrès Américain. S’il ne peut pas le faire, alors c’est inutile d’avoir un Président. Voilà pourquoi je suis contre la VIéme République car il y aura un président fantôme et pas de Premier Ministre (Bartolone). Avec un peuple comme les français, ce sera la révolution à coup sûr.
      Un Président est un gage de neutralité dans des situations électorales ou conflictuelles mais s’il a les poignets ligotés, il ne sert à rien.

    10. Robert Davis

      Sarah : Le président d’Israel Rivlin n’est pas aussi bon orateur que Netanyahu et ce n’estn pas lui qui a été invité car pour parler devant le Congres il faut y être invité! En outre celui qui a lepouvoir en Israel c’est le PM pas le président qui n’a qu’un titre honorifique mais il peut être utile à certaines occasions. De toutes manières ebolabanana a raison pour une fois d’avoir…PEUR car si son double jeu dans l’instigation à la haine anti-Juive notamment dans les campus est dévoilée dans son double jeu envers l’iran qu’il veut puissance nucléaire tout en prétendant le contraire,les démocrates pourraient s’allier aux Républicains et alors ILS AURAIENT LES FAMEUX 2/3 qui menerait ebola droit à l’impeachment et en prison! AMEN!

    11. Nemo

      Sarah : le fonctionnement électoral en Israël est complètement différent de celui de la France, les gens n’élisent pas un Président comme en France, mais ils votent tous les 4 ans pour un parti qui établit une liste de candidats (avec une tête de liste). Le nombre de candidats élus sera proportionnel au score obtenu par chaque parti. Puis le président de l’état charge le candidat ayant obtenu le + de votes de constituer une majorité gouvernementale (en formant une coalition, en s’alliant avec d’autres partis). Et s’il ne parvient pas à constituer une majorité, ce peut être le leader d’une autre liste qui sera désigné comme PM, s’il parvient à constituer une majorité.
      C’est donc la proportionnelle intégrale où les partis politiques de petite ou de moyenne taille ont du poids, système beaucoup plus démocratique qu’en France où certains partis qui représentent beaucoup d’électeurs au nombre ne sont au final pas ou peu représentés à l’A.N.

      Le président quand à lui est élu pour 7 ans par l’assemblée législative (knesset) et non par des élections directes, en général c’est une personnalité consensuelle qui représente l’unité de l’état mais qui n’a pas de rôle directement actif dans la politique.

    12. David

      Je pense qu Obama a depuis qu il a pris le pouvoir , il s est donné comme objectif d eliminer Israel de la Il a fait pression sur Mubarak pIpour lui faire quitter le pouvoir et le remplacer par un frère musulman Morsi afin d entourer
      Israël de ses ennemis il s est élevé contre toute construction faite par Israël
      …IIl a toujours pris parti pour scoreligionnaires musulmans et rappellez vous il avait refusé de livrer les hells fire à Israel pendant la guerre de Gaza .LLes gens de son administration sont aussi complices de ses . Fourberies que personne ne denonce pour preserver son job .IIl faut espère qu il se fasse mettre du pouvoir et de se faire trainer en justice pour collaboration avec les ennemis des USA et d Israël avant de continuer à demolir la reputation de son propre pays

    13. David

      Je pense qu Obama a depuis qu il a pris le pouvoir s est donné comme objectif d eliminer Israel de la. Carte il a fait pression sur Mubarak . Pour lui faire quitter le pouvoir et le remplacer par un frère musulman Morsi afin d entourer
      Israël de ses ennemis il s est élevé contre toute construction faite par Israël
      …Iil a toujours pris parti pour. Ses coreligionnaires musulmans et rappellez vous il avait refusé de livrer les hells fire à Israel pendant la guerre de Gaza .le personnel de son administration est aussi coupable pour leur silence et se font complices de ses fourberies que personne ne denonce pour preserver son job .IIl faut espèrer qu il soit chasse du pouvoir. et de se faire trainer en justice pour collaboration avec les ennemis des USA et d Israël avant de continuer à demolir la reputation de son propre pays

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *