toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Amnesty International accuse les groupes armés palestiniens de crimes de guerre


Amnesty International accuse les groupes armés palestiniens de crimes de guerre

Un nouveau rapport d’Amnesty International pointe les crimes de guerre commis par les groupes armés palestiniens lors de l’été 2014. L’ONG accuse notamment le Hamas d’avoir lancé des roquettes sur des civils israéliens.

Les groupes armés palestiniens se sont rendus coupables de « crimes de guerre » en tuant des civils non seulement israéliens mais aussi palestiniens affirme un rapport d’Amnesty International, jeudi 26 mars. En cause, des tirs de roquettes aveugles pendant la guerre de Gaza en 2014.

Dans deux précédents rapports, c’est Israël que l’organisation de défense des droits de l’Homme accusait de crimes de guerre. Son nouveau rapport est publié quelques jours seulement avant les premières plaintes pour crimes de guerre que la direction de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) prévoit de déposer devant la Cour pénale internationale contre des dirigeants israéliens le 1er avril.

« Des groupes armés palestiniens, dont la branche armée du Hamas, ont à maintes reprises lancé des attaques illégales durant ce conflit, tuant six civils et en blessant d’autres. En menant ces attaques, ils ont fait preuve d’une indifférence flagrante vis-à-vis du droit humanitaire international », déclare Philip Luther, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International, dans un communiqué accompagnant le rapport.

Il faisait référence aux six civils israéliens, dont un petit garçon de 4 ans, tués lors du conflit par les tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza.

L’imprécision des roquettes a aussi fait des victimes civiles palestiniennes, dit le rapport. C’est une roquette palestinienne qui a tué 13 civils palestiniens, dont 11 enfants, le 28 juillet 2014 dans le camp de réfugiés de Chati, près de la ville de Gaza, selon l’expertise d’un spécialiste indépendant des munitions mandaté par Amnesty.

4 591 roquettes tirées vers Israël

Des sources médicales palestiniennes avaient attribué l’attaque à Israël, qui avait démenti, l’armée affirmant qu’il s’agissait d’une « attaque ratée à la roquette ».

4 591 roquettes ont été tirées vers Israël pendant la guerre, 3 659 ont atteint le territoire israélien, le plus souvent dans des zones inhabitées, et 735 ont été interceptées par le système israélien anti-missiles Iron Dome. Les 197 roquettes restantes se sont donc abattues à l’intérieur de la bande de Gaza.

Le rapport d’Amnesty International reproche aussi aux groupes armés palestiniens d’avoir « stocké des roquettes et d’autres munitions dans des immeubles civils, y compris des écoles administrées par les Nations Unies« .

Environ 2 000 Palestiniens avaient été tués, en majorité des terroristes du Hamas, pendant la guerre de juillet-août 2014. Côté israélien, 73 personnes, dont 67 soldats, avaient été tuées.

Source

*Image: Des roquettes palestiniennes tirées en direction d’Israël depuis la bande de Gaza, le 13 juillet 2014.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Amnesty International accuse les groupes armés palestiniens de crimes de guerre

    1. Polémos

      Selon la source rattachée à ce texte et que l’on trouve ici :
      http://www.france24.com/fr/20150326-amnesty-international-hamas-palestiniens-crimes-guerre-roquettes-israel/

      le dernier paragraphe de ce texte se lit comme suit :

      «Environ 2 200 Palestiniens avaient été tués, en majorité des civils, pendant la guerre de juillet-août 2014. Côté israélien, 73 personnes, dont 67 soldats, avaient été tuées.»

      Sur le site d’Europe-Israël, ce paragraphe est devenu ceci :

      «Environ 2 000 Palestiniens avaient été tués, en majorité des terroristes du Hamas, pendant la guerre de juillet-août 2014. Côté israélien, 73 personnes, dont 67 soldats, avaient été tuées.»

      Ce n’est pas à Europe-Israël de «corriger» l’information biaisée de l’Agence France-Presse (que certains, et j’en suis, appellent l’Agence France-Palestine), c’est au lecteur d’Europe-Israël de le faire. Pourquoi douter de son intelligence?

    2. Christian De Lablatinière Post author

      @Polémos: nous ne pouvons pas écrire une telle désinformation de l’AFP telle quelle !

      C’est notre rôle de rétablir la vérité y compris quand nous citons une source

    3. Emeth

      Ce n’est pas honnête même si on est d’accord avec vous. Il n’y a que la vérité qui compte.

    4. michel boissonneault

      enfin de la justice pour ses victimes de bouclier humain par le hamas….enfin un groupe pour les droits de l’homme OSE attaquer ouvertement dans les médias le groupe TERRORISTE HAMAS …..c’est le début d’un temp nouveau

    5. Christian De Lablatinière Post author

      @ Emeth : c’est justement la vérité si il y a eut environ 2000 morts ce sont en majorité des combattants du Hamas et non comme l’affirme l’AFP des civils !

    6. MisterClarvoyant

      Je pense que le Hamas a cherché à provoquer la guerre contre Israël, tuant des israélien, puis avec ses tunnels et les armes livrées par l’Iran, pensé qu’Israël tomberai à terre comme une poire mûre. Mais le Hamas ha perdu la confrontation. Et maintenant joue les victimes, ce sont les palestiniens qui sont victimes des dirigeants du Hamas.
      C’est bien qu’Amnisty International dénonce les vrais coupables du conflit, les terroristes palestiniens, car sans « Le dôme de Fer » il aurai put avoir 10 fois plus d’israéliens tués en Israël, et moins de palestiniens, si le Hamas ne se serait servit de boucliers humains et des stocks d’armes dans des bâtiments publics, les écoles et les mosquées. et moins de morts encore, si au lieu de tirer des roquette contre Israël, ils chercheraient la paix, et pas la haine et la guerre.

    7. Polémos

      À Christian De Lablatinière : pas d’accord avec vous. D’ailleurs, votre méthode est inefficace. Vous ne démontrez pas la falsification de l’AFP d’abord, puis votre correctif (la vérité). Comment le lecteur lambda peut-il voir la différence et être alertée du biais dans l’information introduit par l’AFP? Il faut dénoncer la désinformation, puis réinformer, la méthode, certes plus longue, est ainsi plus transparente et honnête envers le lecteur.

    8. sarvenaz

      Et si les israeliens et les palestiniens apprenaient à vivre ensemble, et les mères israelites et palestiniennes criaient, ensemble, leurs peines de perdre un père, un frère, un fils ou un mari ?
      Ne serait-ce pas meilleur ?

    9. michel boissonneault

      Ma chère Sarvenaz , je croie en votre soif de justice et de paix mais par contre il ne faut pas être naif car j’ai les palestiniens et même chez la majorité des arabes en général …. ils sont tous contre Israel donc la paix est pratiquement irréalisable …..même entre eux les arabes ce massacres … même entre palestinien ils ce massacres… depuis quelque semaine il y a des dizaines de mort entre le fatah et le hamas donc pour moi Israel est pas le problème mais la solution

    10. Alauda

      Si Amnesty International mouille sa chemise, c’est que le vent est en train de tourner. L’ONU ne peut plus se cacher derrière son petit doigt non plus.

      Polemos a raison de poster sa remarque de lecteur attentif et Christian De Lablatinière de rétablir la vérité. Il suffirait toutefois d’une note de la rédaction pour souligner la désinfo de l’AFP.

      Enfin, cet été, on a tout de même entendu sur les ondes que les cessez-le-feu étaient interrompus par des tirs de roquettes en provenance de Gaza, quasi systématiquement. Il s’est dit aussi que les combattants du Hamas se cachaient au milieu de la population.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap