toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

À propos de l’antisémitisme chrétien


À propos de l’antisémitisme chrétien

À force de penser aux actes antijuifs se réclamant de l’islam, on en oublie la vieille vindicte antijuive distillée par le christianisme pendant des siècles, et qui continue d’être enseignée au catéchisme. C’est ainsi qu’une maman d’élèves m’apprend que son petit de cinq ans est rentré de l’école en criant « D.ieu est mort ! » Elle pensait qu’il citait Nietzsche, car il est très avancé, mais non, car il a ajouté et « C’est les juifs qui l’ont tué ! » Elle s’en est inquiétée, elle a parlé à une proche, catholique, qui en a parlé au curé de la paroisse, à Paris, et il n’a rien répliqué, lui suggérant de laisser tomber cette question ; plus précisément, de ne pas en parler.

Ce n’est déjà pas si mal, que la vindicte antijuive du christianisme, des chrétiens veuillent qu’on n’en parle pas, mais acceptent de l’enseigner aux enfants.

De même, la vindicte antijuive de l’islam, les musulmans, surtout en Europe, invitent à ne pas en parler, et même à nier qu’elle existe dans leurs textes fondateurs, ce qui est une autre façon de la protéger et de continuer à l’enseigner ; c’est le cas dans toute école coranique qui se respecte.

Loading...

Ce désir de ne pas en parler indique au moins un tiraillement entre la fidélité à la tradition, et le sursaut d’honnêteté qu’imposerait l’évidence.

Car enfin, s’agissant du christianisme, quatre points évidents sont à rappeler :

1) Ce ne sont pas les Juifs qui ont tué Jésus, mais les Romains ; car sous l’occupation romaine, les Juifs n’avaient pas droit de vie et de mort même sur des juifs ; et Jésus en était un (ce que bien des chrétiens ignorent) ;

2) Les Évangiles parlent de la foule des Juifs qui approuvèrent sa mise à mort. Mais ils parlent aussi des foules qui le suivaient pendant sa prédication qui a duré trois ans ; et ces foules, c’étaient des Juifs. N’est-il pas curieux que lorsque des foules suivent Jésus on ne dise pas qu’elles sont juives, mais quand une foule lui est hostile, elle soit juive et représente « les Juifs » ? Pourquoi ne pas reconnaître à ce peuple une certaine diversité ?

3) Dans leur grande majorité, les fidèles de ce qui allait devenir le christianisme étaient des Juifs. On peut même dire que ce sont eux qui, les premiers temps, ont donné corps à cette nouvelle religion, qui est née, rappelons-le, du cœur même de la juive, et qui ne cesse de se référer aux textes juifs.

4) N’est-il pas indécent que le christianisme  retienne surtout – et enseigne – que « les Juifs » ont tué D.ieu, quand c’est eux qui ont apporté ce D.ieu ?

Learn Hebrew online

Je parle non seulement du D.ieu-homme que serait Jésus, mais du D.ieu de la Bible juive qui est aussi le D.ieu des chrétiens ?

Illustration : de Giulio Pippi (Giulio Romano)La Circoncision, 1684

Source : Daniel Sibony

Loading...




Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 24 thoughts on “À propos de l’antisémitisme chrétien

    1. Esaü

      Si Jesus avait des défauts il ne pouvait pas être pire que les autres juifs dans le genre d’Hérode. Jesus n’a pas été tué par les juifs mais ces derniers lui étaient hostiles : on l’accusait d’être un faux prophète.
      Or c’est bizarre, Jesus n’a fait aucune prophétie, les évangiles ne sont que des témoignages de tierces personnes.
      De plus il voulait la royauté, les processions ou il s’affichait étaient une façon de le revendiquer et il prétendait être de la race de David or dans le monde juif la royauté et le pouvoir religieux (dont les prophètes) étaient distincts (et se regardaient en chien de fayence).
      Jesus était gênant pour les alliances des romains avec les juifs, genant pour la pretrise (pharisiens et sanhedrin) et il n’est pas le premier juif à se prendre pour le messie : c’est la premiere cause d’internement en psychiatrie pour certaines communautés. Il n’était pas un faux prophete, il n’a jamais pretendu en être un.
      Quand à l’antisemitisme chretien, il faut penser que l’eglise a été fondee par Paul qui n’a jamais rencontrer Jesus de sa vie et qui avait des hallucinations. Le christianisme de Paul a d’abord été une plaie pour l’occident, Paul parlera de la prise de Rome par Odoacre comme un non évennement et dira qu’il y avait des pillards chretiens : un salopard.
      Les rois de France font référence à Aristote, au droit romain, aux rois David et Salomon mais bizarrement moins à Jesus ni aux Gaulois. A partir de Louis XIV on oublie tout ça et on a l’évangile contre les juifs.

    2. sarah

      Les pays et les personnes de tradition chrétienne jouent un double jeu. Regardez Hollande qui va défiler demain avec Ennahdha, un parti islamiste salafiste qui est l’auteur d’actes terroristes et d’appels à la destruction des juifs tous sionistes selon ce mouvement..

    3. sarah

      Ce n’est pas son Premier Ministre qui avait dit que, quand on est un élu, on regarde avec qui on défile.
      Le FN n’est pas du tout ma tasse de thé mais ce parti n’a jamais commis d’attentats terroristes et pourtant, on a fait comprendre au FN qu’il n’était pas le bienvenu à la marche du 11 janvier.
      Voilà pourquoi les français ne votent plus comme moi ou votent pour l’extrême droite.
      Voter le jour où le Président de la France défile à côté des gens qui veulent la destruction des juifs quand on est juif, c’est impossible.

    4. Ciavaldini

      Le christianisme est la suite du judaîsme, le fait de reconnaître que les juifs se sont trompés et non pas su voir en Jésus le messie ne fait pas de vous un anti sémite. C’est une constatation c’est tout.
      Puis il y a eu la propagation du christianisme après la mort du Christ faite par des juifs qui eux l’avaient reconnu, et si nous sommes chrétiens aujourd’hui c’est grâce à eux.

    5. Alauda

      On en revient toujours à l’âge du capitaine.
      Vatican II a supprimé l’accusation de la liturgie de Pâques voici un demi-siècle.

      L’évolution des mentalités est toujours plus lente que l’évolution de la connaissance : certains vivent encore leur foi selon les règles verticales d’un catéchisme remontant à St Louis : seuls les ecclésiastiques patentés avaient accès aux textes. L’édition de la toute première Bible en Europe remonte à la Renaissance (XVIe siècle). Combien de catholiques en lisent les Livres dans sa traduction française ?

      Il est scandaleux que l’anti-judaïsme multi-séculaire de Rome (assise sur l’héritage de la puissance impériale romaine à l’origine de la destruction du Temple) se perpétue dans la bouche des petits-enfants.

      C’est une très grande faute.

    6. Jacques

      Il y a évidemment de l’antisémitisme parmi les gens qui se réclament du christianisme, de là à affirmer comme le fait l’auteur qu’il serait enseigné aujourd’hui, en France, de la même manière qu’il l’est aux enfants dans l’islam, c’est à mon avis très exagéré.
      Si c’est le cas, c’est le fait d’une minorité, sans doute proche des catholiques intégristes.
      Personnellement, j’ai été élevé dans la religion catholique, et jamais on ne m’a appris que « ce sont les Juifs qui ont tué Jésus » ; à aucun moment je n’ai ressenti de l’antisémitisme à cause de l’enseignement catholique… et je connais bien des gens dans le même cas.

      Du reste, l’auteur fait bien de rappeler (dans ses « 4 points ») la vérité historique, les évidences incontestables.
      A mon avis, un certain nombre de « chrétiens » en ont plus ou moins conscience et ne sont pas ce que l’on peut appeler des « antisémites chrétiens » ; et une autre fraction, proche du catholicisme intégriste, voire de la gauche idéologique (minoritaires, car à l’extrême-gauche on retrouve beaucoup d’athées et d’anti-chrétiens viscéraux), sont effectivement antisémites – ce qui une fois encore, est historiquement et même théologiquement stupide. A la connaissance plus ou moins faible voire quasi-nulle des textes (beaucoup de gens ayant la flemme de lire eux-mêmes et s’en remettant à leurs pasteurs ou prêtres), plus ou moins déformée, s’ajoute en France un antisémitisme issu de la désinformation massive pratiquée par les médias sur Israël : le Juif est présenté (et à force, perçu par un certain nombre) comme un oppresseur, quelqu’un qui n’a « ni foi ni loi », qui fait tout dans son intérêt personnel sans le moindre scrupule, bref les vieux poncifs antisémites multiséculaires. Comme toujours, caricature grossière, seuls des traits de caractère négatifs sont retenus, évidemment tout le positif est « oublié », nié, mécanisme habituel du racisme… motivé par la jalousie, le ressentiment, la croyance stupide qu’il faut un bouc émissaire pour sortir des problèmes que l’on n’a pas le courage d’affronter en face alors que c’est soi-même qui en est la cause, complotisme irrationnel, etc.

      Il y aura toujours de déséquilibrés (et des criminels), hélas, pour trouver dans les textes bibliques des prétextes à l’antisémitisme. Les « quatre points » rappelés par l’auteur sont à rappeler encore et encore.

    7. moka

      Il existe des chrétiens cons.Qui sont leurs vrais ennemis? Sûrement pas les juifs.Ceux qui disent de telles âneries sur les juifs ayant tués Jésus connaissent pas le christianisme. Des ignorants!

    8. moka

      Il existe des chrétiens cons.Qui sont leurs vrais ennemis? Sûrement pas les juifs.Ceux qui disent de telles âneries sur les juifs ayant tués Jésus connaissent pas le christianisme. Des ignorants! Et puis j ai appris à connaître et à aimer le peuple juif à travers mon église.

    9. MP

      La reconnaissance officielle par l’église catholique que le peuple juif n’est pas collectivement responsable de la mise à mort de Jésus remonte au concile de Trente (1542).

      Les évangiles, si on se donne la peine de les lire, précisent bien que c’est Ponce Pilate qui ordonne la mise à mort de Jésus, ce qui ressortait effectivement de son privilège légal, et que ce sont bien des soldats romains qui le conduisent à son supplice. Il n’y a aucune ambiguité sur la question.

      A l’époque considérée, les membres du Sanhédrin étaient de toutes façons désignés par le légat de Rome, ce qui en faisait de facto une organisation « collaborationniste » au service de l’occupant romain, chargée en particulier de veiller à ce que l’attente messianique, particulièrement forte compte tenu du sentiment d’humiliation ressenti par la population juive de l’époque, ne soit pas « récupérée » par un mouvement d’opposition à l’occupation romaine, seule préoccupation des romains.

      Sur le fond de l’article, toute religion, en particulier quand elle est issue d’une scission avec une autre, développe un sentiment de rejet et de critique radicale de ceux qui sont restés fidèles à la religion « mère ».

      De même, les adeptes de la religion « mère » considèrent ceux de la religion « fille » comme des hérétiques et cherchent à en limiter l’influence.

      On retrouve ce phénomène dans le protestantisme vis à vis du catholicisme, et vice versa.
      Nulle surprise de la rencontrer entre juifs et chrétiens, dont les premiers furent tous, initialement, des juifs « comme les autres ».

      Il existe un « anti-judaïsme » chrétien, comme il existe un « anti-christianisme » juif, sauf à vouloir prétendre que tous les juifs, par « miracle », seraient exempts de ressentiment vis à vis d’une religion dont ils peuvent par ailleurs, à bon droit, considérer qu’elle constitue une dérive mystique et mensongère de leur propre foi.

      Il n’en demeure pas mois qu’aujourd’hui encore, la majorité des juifs vivent au milieu de sociétés majoritairement chrétiennes, et que quand ils en quittent une (France, UE), c’est le plus souvent pour aller vivre dans une autre…(USA, Canada).

      Les chrétiens ont permis aux juifs ce qu’aucune autre religion ne le leur jamais permis : l’émancipation juridique et donc politique.

      Si l’antisémitisme chrétien constitue un obstacle majeur à la vie des juifs dans les pays chrétiens, ces derniers disposent aujourd’hui d’une état-nation, tout destiné à les accueillir.

    10. Moshé_007

      Le libre-arbitre concernant le peuple d’Israël n’existe pas dans le christianisme, puisque premièrement le christianisme prétend être la continuation du « judaïsme », en fait les chrétiens estiment être les uniques héritiers de l’histoire du peuple d’Israël !

      Donc le christianisme, est intrinsèquement antisémite même si le terme sémite n’a rien à voir dans ce contexte !

    11. Esaü

      @11.Moshé_007
      « les chrétiens estiment être les uniques héritiers de l’histoire du peuple d’Israël ! »
      Non, ils en sont héritiers, comme ils ont aussi d’autres héritages, le catholicisme s’étant établit avec un esprit de synthèse. Puis le protestantisme ne s’est plus référé qu’à l’évangile et ces chrétiens se sentent en concurence avec les juifs, tout comme les musulmans. Quand on fait la messe en latin on ne veut parle pas hébreux. Que le christianisme soit une hérésie du judaisme c’est pourtant un fait. Le fait est que c’est avec le judaisme la seule religion au monde ou l’on prie vraiement, ou l’on fasse des bénédictions, ou les epoux sont l’union de deux ames, ou l’on baptise dans l’eau. L’islam et les sectes protestantes apres avoir nié le surnaturel maintiennent l’individu dans un état animal plus qu’humain, selon les notions de judaisme.

    12. Christian

      Ce qu’on peut retenir d’une lecture du Pentateuque et que Paul reprend dans la même logique, c’est que les promesses de l’Eternel sont irrévocables.

      Donc, les promesses de D.ieu faite à son peuple ne se voient pas annulées sous couvert du christianisme, pour faire simple. Donc pas d’antisémitisme doctrinal.

      Le chrétien instruit sait que le fondement de son espérance vient du judaïsme. Le renier consisterait à rejeter les racines et la source de son héritage spirituel.

      Tout se situe dans la différence de l’espérance messianique. Pour les chrétiens Jésus remplit tous les critères de cette espérance, il est à la fois la concrétisation de la prophétie d’Isaie 53 avec son serviteur souffrant qui porte les péchés de son peuple et l’héritier des 3 onctions connues de prêtre, prophète et roi, etc.

      Alors que les juifs attendent la venue du Messie, le chrétien attend son retour en gloire.

      Après que le judaïsme actuel y voit une hérésie, quoi de plus normal mais il existe aussi une communauté juive messianique principalement présente aux usa qui reconnaît également Jésus comme messie et ils représentent tout de même 1 million de personnes ce qui est loin d’être négligeable sur 15 millions.

      Le christianisme actuellement a les moyens et surtout la volonté de combattre l’antisémitisme et ses autorités sauront réagir au bon moment alors qu’hélas, l’antisémitisme semble actuellement très vigoureux en Europe grâce notamment à la désinformation du conflit israelo arabe mais ceux qui sont derrière ces idées sont davantage les gauchos anticléricaux et les musulmans. L’église catholique n’entretient certainement pas cette aberration.

    13. Moshé_007

      Disons pour simplifier, que le christianisme est polythéiste ou plutôt trithéiste et n’a plus rien à voir avec le rituel du peuple d’Israël !!

    14. Esaü

      @15.Moshé_007
      Vous accusez les catholiques d’antisémitisme parce que leurs croyances diffèrent de celles des juifs ? Et vous vous remetez parfois en question de votre coté ?

    15. abraham

      À propos de l’antisémitisme chrétien

      Ce récit que vous rapportez est surprenant à plus d’un titre. Car depuis l’année 1991 le catéchisme a été purifié de toute accusation à l’encontre des Juifs. Par contre il est probablement, que ce curé de la tendance de l’évêque Lefebvre enseigne un catéchisme corrompu à des enfants. Je pense, que contrairement à ce qu’il conseille, il faut dénoncer ses pratiques antisémites à son évêque. De cette façon l’Eglise catholique pourra se débarrasser des dernières brebis galeuses qui polluent cette religion !

    16. ruth

      Ce matin , j’ai écrit trop vite. Les chrétiens sont en bonne partie philosémites.
      Seule une petite partie d’entre eux sont intégristes.

    17. Masca38

      Bonnes fêtes de Pâques pour les Juifs du monde entier et les bons Chrétiens.
      En ces périodes désastreuses, au lieu de nous déchirer sur des évènements qui se sont déroulés il y a quelques siècles en arrière, regroupons-nous et restons vigilants, tant sur le plan financier, relance économique et également sur le plan de la sécurité intérieur et extérieur. Afin de pouvoir accompagner 58 étudiants en République Tchèque et en Pologne, nous avons décidés de les accompagner. Au camp d’extermination, nous leur avons fourni une gerbe de fleurs et fait rallumer 7 bougies à la mémoire de celles et ceux qui on été sacrifiés à cause d’une petite différence. « La religion » Que la Paix s’installe sur notre terre et que nos descendants puissent enfin vivre sans avoir à couper des cheveux, enlever des chaussures, massacrer héroïquement des enfants en leur interdisant de vivre heureux, en se respectant, les uns, les autres.

    18. S.Levy

      C’est bien simple, la réponse à toute cette sitiation: SI LE JUDAISME ET LES JUIFS N’ÉXISTAIENT PAS, QUELQU’UN LES AURAIT INVENTÉS !!!!

    19. Eva

      les juifs ont souffert de l’anti-judaisme primaire d’une eglise qui trahissait la parole du rabin JESUS.

      Ns sommes tous les enfants de D… et c’est la le principal!!

      Aujourd’hui avancons ensemble ds la tolerance, l amour et le respect pour FAIRE HONNEUR au moins a nos 10 commandements de bases…

      Machiah now!!!

    20. PINHAS

      Bonnes Fêtes à tous .

      L’Eternel est la lumière qui est dans notre cœur et sa lumière nous protège et nous guide .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *