toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] A Belleville, l’épicerie Sabbah réunit juifs et musulmans depuis 15 ans


[Vidéo] A Belleville, l’épicerie Sabbah réunit juifs et musulmans depuis 15 ans

Dans ce quartier populaire de l’est parisien, l’épicerie Sabbah propose depuis quinze ans des produits casher et halal. Un lieu où se côtoient des clients des deux confessions, et dont l’ambiance chaleureuse est restée la même après la prise d’otage de l’épicerie de Vincennes.

Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “[Vidéo] A Belleville, l’épicerie Sabbah réunit juifs et musulmans depuis 15 ans

    1. sarah

      Quelques vieux juifs y vont encore mais pas les femmes, les enfants, les jeunes. Et puis, Elhyaou dont la journaliste nous dit qu’il est juif . Lol.
      C’est ce qu’on appelle un reportage nul.ou bidon TROIS personnes qui parlent dont le patron du magasin (il se fait en même temps un peu de pub) et on nous la joue la grande entente judéo-musulmane.

    2. david

      Reportage pervers. Une communauté victime ne peut fréquenter une communauté qui, si elle n’est pas coupable, est responsable de la mort cruelle de ses femmes, hommes, enfants.

    3. PINHAS

      Il est malin le bougre car si ses produits étaient seulement Casher et pas hallal sa boutique seraient en cendre depuis longtemps .

      Je connais ce genre de commerce où les gens ne se regardent pas , ne se parlent pas .

      Ils s’ignorent, achètent , payent et sortent .

    4. Lulu

      « Ils s’ignorent, achètent , payent et sortent »…

      Comme dans n importe quelle grande surface Pinhas.

    5. Lulu

      On s est compris Pinhas. L endroit où l on fait nos courses ne doit pas forcément s inspirer de Disneyland ou du monde merveilleux des Teletubbies. Moi je fais mes courses, je dis bonjour a la caissiere et basta. Et j attends rien en retour. Dans cette épicerie, tant mieux si ca se passe de la meme maniere…Ca donne un peu de normalité au quotidien de chacun. Et c est tant mieux. Trop de symboles tuent le symbole.

    6. Jacques

      Quand on habite une région ou la « mixité sociale » est encore relativement modérée, le choc de voir ce genre de vidéos… dans la rue, on se croirait au Maghreb, non ?

    7. ben de Miami

      bonbon caramel esqimeaux chocolat voila 1vrai nhabou el boulitik
      ne jamais oublier ce mot TAQUYA voila ,Paris 1960 et apres 2015
      ou sont passer nos casher !!!aller asser de rever achetez des flings
      et preparez vous a se defendre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *