toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une manifestation antisémite pour s’opposer à «la judaïsation» de la Grande-Bretagne.


Une manifestation antisémite pour s’opposer à «la judaïsation» de la Grande-Bretagne.

L’antisémitisme est bel et bien vivant  et prospère à Londres. Il obtiendra un coup de pouce le 22 Mars 2015 —

Image à la Une : Affiche pour le rassemblement anti-Sémite pour lutter contre « la judaïsation  » du quartier de Stamford Hill au nord de Londres. Photo Credit: Liberate Stamford Hill —

Pour tous ceux qui ont cru au courage du gouvernement britannique affirmant des «progrès significatifs ont été réalisés en partenariat avec la communauté dans la lutte contre l’antisémitisme,» voici de quoi tirer la sonnette d’alarme – si les attentats de Paris ne l’ont pas déjà fait.

Un groupe appelé «Libérer Stamford Hill» a prévu un rassemblement pour le 22 Mars à 14 heures, heure locale, pour s’opposer à ce qu’il appelle la «judaïsation de la Grande-Bretagne.»

Loading...

Le rassemblement s’apprête à prendre place dans un quartier du nord de Londres, qui abrite la plus forte concentration de Juifs orthodoxes
d’Europe.

En décembre dernier (29 décembre 2014) le Secrétaire des Communautés Eric Pickles a publié un rapport affirmant que la Grande-Bretagne avait fait « de grands progrès » dans la lutte contre l’antisémitisme, mais il a reconnu que l’Angleterre avait encore un long chemin à parcourir.

«L’antisémitisme et les crimes de haine sont totalement incompatibles avec les valeurs traditionnelles britanniques et totalement inacceptables dans notre société», a-t-il dit.

« La Grande-Bretagne est un pays où des gens d’origines différentes s’entendent … alors que ce gouvernement a beaucoup fait pour améliorer le statut de la Grande-Bretagne comme un endroit sûr, tolérant pour les juifs, le travail n’est pas terminé. » Il a ajouté que le pic de l’été avec les incidents antisémites étaient un «rappel déprimant» que la haine existe toujours et a exhorté les conseils à «utiliser leur position d’autorité pour réduire activement les tensions et ne pas les exacerber. » Pickles a ajouté que le gouvernement a démontré que «les gens et les groupes qui épousent des opinions extrémistes ne sont pas les bienvenus en Grande-Bretagne».

Mais que dire de ceux qui vivent déjà là?

Une page Facebook du groupe organisateur du rassemblement du 22 mars à Stamford Hill dit « Nous manifestons contre la police juive Shomrim, illégale et illicite qui applique le droit talmudique dans les rues britanniques [Facebook page for the group organizing the March 22 rally in Stamford Hill ]... Ces forces armées se sont donc fait passer pour nos services de police mais n’ont pas été arrêtées, en fait, elles ont le soutien de la police métropolitaine. A Stamford Hill, les Blancs se font ouvertement cracher dessus dans la rue et on leur fait sentir qu’ils sont des citoyens de seconde classe dans leur propre pays, nous disons ASSEZ, Homme Blanc. Il est temps de se battre! « 

Learn Hebrew online

Un autre post du groupe dit : «Nous ne pouvons certainement pas promettre un rassemblement de Nuremberg, le budget est insuffisant pour l’instant.»

Un troisième post du groupe affirme: « Les Juifs mobilisent une armée anti-blanc contre nous. Bienvenue à l’opposition, tout ce qui permet de  montrer comment la gauche et les juifs travaillent main dans la main est une opportunité qu’il faut mettre à profit « .

Et quelle est l’origine de cette nouvelle flambée d’irrationalité?

Loading...

Une affiche accrochée par pudeur dans le quartier lors d’un événement ponctuel, demandant «Les femmes doivent s’il vous plaît, marcher de ce côté de la rue,» semble avoir été l’une des infractions.

La vérité est que ces gens sont entraînés par une ancienne et folle paranoïa d’antisémitisme du même type que celle qui a poussé les Cosaques ivres dans leurs pogroms en Russie il y a cent ans et plus.

Par exemple:

«Nous manifestons contre la judaïsation complète de l’arrondissement et par le terme judaïsation nous entendons: ‘Là où la culture juive a occupé les pays blancs, les rendant méconnaissables’. Inutile de dire, que nous avons déjà pris contact avec la police métropolitaine et sur son site Internet « Ils sont plus qu’heureux de faciliter notre manifestation dans l’arrondissement de Stamford Hill», écrit Joshua Bonehill, un organisateur du rallye.

 «Il est incroyable que les Juifs de Stamford Hill aient mis en place leur propre force de police qui impose leur propre loi talmudique dans les rues d’une ville britannique Blanche. Dans Stamford Hill, les Blancs se font ouvertement cracher dessus et sont simplement considérés comme «Goyim», esclave du Juif. La police Shomrim a placé des panneaux dans l’arrondissement demandant aux femmes de marcher sur le côté de la route, à l’opposé de celui des hommes, les juifs pédophiles et les gangs qui circulent ne sont pas signalés à la police, car c’est la police Shomrim  qui les couvre.

 «Je ne peux pas rester ici à ne rien faire alors que les Blancs sont chassés de leurs maisons par cette menace juive, je refuse de passer sous silence la judaïsation en cours de mon pays tandis que d’autres organisations « patriotiques » s’occupent de questions sans importance. C’est pourquoi le 22 Mars 2015 à Hackney Clapton Common, je vais manifester contre la judaïsation de Stamford Hill, pour «libérer» la région et attirer l’attention sur le problème juif …

 «Libérer Stamford Hill sera un rassemblement statique de protestation, une manifestation, avec de vrais discours patriotiques et les doigts pointés dans la bonne direction du problème juif. Les gens nous traitent de « fêlés», «de fous» et «de tartes» parce que nous pointons  du doigt le Juif, mais ici, dans Stamford Hill il y a une preuve directe de la judaïsation et cela nous donne l’occasion de faire le point et d’attirer l’attention du public sur le problème juif en cours.

«Liberate Stamford Hill est une manifestation ouverte à toutes les vraies organisations nationalistes blanches et ce sera un événement de l’unité et il n’y aura pas de présence dominante singulière.»

Hana Levi Julianhttp://www.jewishpress.com/ – 1er février 2015
traduction Europe Israël
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Une manifestation antisémite pour s’opposer à «la judaïsation» de la Grande-Bretagne.

    1. david-bruxelles

      Ils ont raison sur un point malgré tout: que fait une milice juive qui cherche à appliquer la Halakha en dehors d’Israel avec la complicité de la police ?
      A quand une milice musulmane qui appliquerait la Charia dans Londres ?

    2. Nemo

      david-bruxelles : vous reproduisez à l’identique les délires paranoïaques de ce groupe anonyme.
      Si vous lisez correctement l’article et si vous renseignez plus avant, les shomrim de Stratford Hill sont un groupe de bénévoles qui travaillent de concert avec la police locale pour porter assistance à la population du quartier, comme cela existe également aux états-unis.
      Ces volontaires sont formés par la Police et reçoivent des équipements qui leurs sont fournis par les services d’état, ils sont en communication permanente avec la police du quartier.
      C’est d’ailleurs à l’initiative du maire de Londres que ces groupes ont été mis en place.

    3. Nemo

      Extrait article du nouvel obs (12.10.2014) :

      Grande-Bretagne: A Hackney, une milice juive veille à la sécurité, mosquées comprises

      Londres (AFP) – A Stamford Hill, un coin réputé difficile de Hackney, dans le nord-est de Londres, les habitants ont pris l’habitude de voir patrouiller à la nuit tombée une milice de juifs ultra-orthodoxes qui veillent jusque sur les mosquées du quartier.

      « Shomrim », « Gardiens » en hébreu, fondée par la communauté haredie, a vu le jour en 2008, face au taux de criminalité élevé de ce secteur, sur le modèle de groupes d’auto-défense américains.

      Depuis, avec la bénédiction de la police locale qui leur prodigue même des conseils, ses 25 volontaires protègent habitants, commerces et lieux de culte.

      Leur présence a aidé à réduire le niveau de délinquance, contribuant entre autres à l’arrestation de 197 personnes l’an dernier dont le « cambrioleur le plus recherché de Hackney », se vantent-ils. Munis de gilets pare-balles qui prouvent que les risques pris sont tout sauf anodins, ils coordonnent aussi les recherches de personnes disparues.

      Méfiante au départ, la police reconnaît s’appuyer volontiers sur ces hommes qui ne se comportent pas comme des justiciers et savent au contraire se cantonner à un rôle citoyen. « Ils sont vraiment très bien organisés », affirme le commissaire Andy Walker, pour qui ils sont « les yeux et les oreilles de la police ».

      Leur action bénévole a été récemment louée jusque par le secrétaire d’Etat américain John Kerry. Il a souligné leur « courage remarquable » lors de la présentation d’un rapport sur la liberté religieuse en juillet.

      « Leur bravoure passe inaperçue, ce qui les rend encore plus remarquables », a-t-il estimé.

      « Shomrim » s’est attiré une notoriété mondiale en raison du soutien qu’elle apporte sans distinction d’origine aux gens du quartier, y compris la communauté musulmane, victime de nombreuses menaces et actes de malveillance depuis 2013 et le meurtre du soldat Lee Rigby par des islamistes dans une rue de Londres.

      « Il y a eu une flambée de crimes anti-musulmans. A travers toute l’Angleterre, des mosquées ont été incendiées », rappelle Shulem Stern, un bénévole de « Shomrim ».

      Encouragé par les responsables politiques du quartier, le groupe s’occupe notamment de protéger le bâtiment de la principale mosquée.

      ————————-

    4. blabla

      que ces braves gens ne s’inquiètent pas , petit à petit ils sont remplacés par les mahométans . et dire qu’il y a qui attendent une résistance de l’europe.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *