toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Sondage: 90% des français sont pour le retrait de la nationalité française des djihadistes, 51% jugent l’islam incompatible avec nos valeurs


Sondage: 90% des français sont pour le retrait de la nationalité française des djihadistes, 51% jugent l’islam incompatible avec nos valeurs

51% des Français jugent l’islam incompatible avec nos valeurs, et 90% souhaitent que les individus partant en Syrie se voient retirer la nationalité française. Dans le même temps, ils sont massivement (89%) pour une restriction de la liberté d’expression sur Internet quand il s’agit de terrorisme islamiste, et partagés sur la publication des caricatures du prophète Mahomet.

Enfin, Marine Le Pen sort grande perdante de la campagne de mobilisation qui a suivi les attentats de janvier. Tels sont les principaux enseignements d’un sondage, réalisé les 21 et 22 janvier dernier par l’Institut IPSOS.

Ce sondage a été réalisé afin d’étudier les réactions des Français après les attentats de début janvier, mais aussi après la grande vague de mobilisation «je suis charlie» selon les uns, « je suis un mouton » selon les autres. Un sondage destiné également à vérifier si l’accélération de la  machine « France Big Brother » suite aux attentats aura eu les effets escomptés.

Loading...

Manifestement influencées par « l’effet Charlie », les positions des sondés vis à vis de l’islam et de l’islamisme ont tendance à être plus nuancées que lors des précédents sondages de l’Ifop réalisés en 2013 et 2014. Il n’en demeure pas moins qu’une majorité de Français demeure défiante vis à vis de cette religion.

Ainsi à la question du ressenti principal des Français face aux attentats, ils sont 72% à répondre la colère, 51% le dégoût et 24% la peur. (8% l’envie de vengeance et 2% l’indifférence).

Après la mobilisation décrétée «unité nationale, je suis Charlie » du 11 janvier dernier, 59% ont ressenti un sentiment de fraternité, 53% de fierté, et 16% de confiance.
Si 53 % des interrogés se sentent «en guerre» (70% des sympathisants UDI, 40% des sympathisants EELV), 16% se déclarent en guerre contre l’islam (42% des sympathisants FN, 4% des sympathisants EELV) et 84% contre le terrorisme djihadiste uniquement. Parmi ces 53%, ils sont 63% à estimer qu’ils remporteront la guerre.

Sur la perception de l’islam, 33% jugent que l’Islam portent en lui les germes de violence et d’intolérance (61% FN, 46% UMP, 15% PS-PC-FDG) et 66% jugent que le djihadisme n’est qu’une perversion de l’Islam, religion pacifiste. (83% PS, 39% FN). 60% des interrogés ont d’ailleurs été convaincus par les condamnations des attentats par les représentants de l’islam en France et 50% pensent que ces condamnations ont contribué à améliorer l’image de cette religion en France.

Sur la compatibilité de l’islam avec la société française, 51% des Français jugent cette religion incompatible ou plutôt incompatible (74% en janvier 2013) (58% des sympathisants UMP et 87% du FN). Ils sont 6% à juger la religion catholique incompatible et 17% pour la religion juive (22% chez les sympathisants PS-PC et 17% au FN).

Sur les conditions d’exercice des cultes, ils sont 59% (islam), 85% (juive) et 91% (catholiques) à les estimer satisfaisantes.

Learn Hebrew online

Vis à vis de la politique internationale, 50% des Français souhaitent voir le pays augmenter son engagement militaire dans les zones contrôlées par les djihadistes (Mali, Sahel, Irak) et seulement 9% souhaitent le diminuer (2% au PS, 25% chez les sympathisants FN). 65% souhaitent une intervention en Syrie de la France, non pas contre Bachar El Assad mais contre l’Etat Islamique, ce qui constitue un véritable camouflet pour la politique menée par François Hollande qui a contribué à armer ce dernier.

Sur la riposte à apporter, 96% estiment que la Justice doit jouer un rôle plus important dans l’application des peines (95% forces de l’ordre, 91% prison, 90% responsables religieux musulmans.
95% sont favorables pour durcir les conditions de détention des islamistes, 90% se prononcent pour la déchéance de la nationalité des Français partant en Syrie, 89% souhaitent restreindre l’accès aux sites Internet qui propagent l’idéologie islamiste  – et uniquement celle là comme le précise la question. 61% sont favorables à la privation d’avocat pour les terroristes lors des interrogatoires.

L’attitude des responsables politiques est également étudiée dans le sondage : Manuel Valls (86%), François Hollande (83%), Alain Juppé (73%) et un peu plus faiblement Nicolas Sarkozy (65%) sont plébiscités eu égard de leur comportement face à la crise ; à l’inverse, 60% jugent que Marine le Pen n a pas eu l’attitude attendue et 69% désapprouve le fait qu’elle n’ait pas participé au rassemblement du 11 janvier.

Loading...

96% souhaitent que les partis politiques français s’unissent pour lutter contre le terrorisme (mais 61% l’estiment probable)

Concernant la caricature des religions, 53% des Français approuvent ces caricatures et le fait qu’en démocratie, l’on puisse dire ce que l’on veut, quand 38% désapprouvent les caricatures d’un point de vue personnel tout en soutenant la liberté d’expression, et 9% opposés à la publication de ces caricatures.

Enfin, concernant les conséquences de la mobilisation unitaire,  51% estiment pour autant qu’on ne peut pas être plus confiant en pensant à l’avenir du pays et de notre société, mais 93% pensent que les Français sont prêts à se mobiliser quand les valeurs du pays sont menacées. Enfin 89% pensent qu’ils sont plus attachés à leur pays qu’on ne le pensait.

Comment évoluera l’opinion du pays face à l’islam ? La réponse dépendra bien sûr de l’actualité intérieure et internationale. Ce qui est certain, par contre, c’est que la question, il y a quelques décennies, ne se posait pas…

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Sondage: 90% des français sont pour le retrait de la nationalité française des djihadistes, 51% jugent l’islam incompatible avec nos valeurs

    1. diaman

      bonjour
      c est encore moi
      Ce qui ruine la France depuis bien longtemps c est qu’ elle a perdu sont âme par la trop grande multiplicité des courants idéologiques qui l a traverse elle ne sait plus ou elle va et nous fonçons toujours plus vite en nous divisant. Donc un seul dieu : l argent qui corrompt tout les esprits surtout.
      j arriverai moi jamais a comprendre que malgré que nous avons une vie sur terre très courte une planète magnifique il faut que l on se tape dessus jusqu’ a s entretuer même et pire encore détruire aussi la terre en voulant la dominer. Enfin il reste la poésie.
      salut a tous

    2. capucine

      je suis tout à fait d’accord avec les résultats du sondage !
      ceux qui partent au djihad doivent être interdit de territoire à leur retour en France ! qu’ils partent et qu’ils restent là-bas puisque tel était leur désir !
      les prochains réfléchiront avant de prendre l’avion direction la turquie via la syrie …

    3. Pat

      Pour ceux qui reviennent de leur formation boucher si on ne peut les déchoir de la Nationalité Française , que faire ; leur faire porter un bracelet électronique .

      Surtout ne pas les mettre en prison ou alors dans une prison très spéciale sans radio , sans TV , sans ordinateur et sans téléphone , sans visite pendant 3 ans .

      Par contre une complète rééducation .

      Si cela ne peut fonctionner alors on leur offre un petit voyage aller simple en Syrie avec saut sans parachute . OUPS !

      Qu’ils cassent des cailloux du matin au soir .

    4. dorylée50

      On ne peut que souscrire à l’avis général. D’autant que si on leur laisse la nationalité française, eux n’en veulent pas !!! Et il le disent ! Et pas seulement les chanteuses….

    5. Christian

      Une certaine gauche humaniste, spécialiste du mantra « pas d’amalgame « , n’hésite cependant pas à en créer un grossier qui infecte doucement l’opinion publique et ce dans le but de paralyser la mise en place de mesures difficiles à prendre mais nécessaires pour lutter efficacement contre la montée de l’islam radical.

      Certains politiciens en Europe n’ont pas hésité à comparer la déchéance de nationalité pour les djihadistes à une mesure nazie des années 30 contre les citoyens juifs. Or, la comparaison est méprisable et d’une malhonnêteté intellectuelle évidente. Derrière ces discours, on cherche à culpabiliser et faire passer le pauvre citoyen musulman bourreau pour le nouveau juif persécuté injustement par le système.

      51 pour 100 de personnes pensant l’islam incompatible avec nos valeurs, c’est encore trop peu. 49 pour 100 de naïfs ignorants du réel danger et de la réelle nature et doctrine de l’islam qui souffre mal la moindre concurrence idéologique et spirituelle.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *