toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] – Quand une survivante de l’attaque terroriste du Café Krudttoenden à Copenhague dit : «Je ne me soumettrai pas à la Charia.», la journaliste l’interrompt.


[Vidéo] – Quand une survivante de l’attaque terroriste du Café Krudttoenden à Copenhague dit : «Je ne me soumettrai pas à la Charia.», la journaliste l’interrompt.

Image à la Une : Agnieszka Kolek survivante de l’attaque terroriste et militante de la liberté d’expression a dit à  Channel 4 Grande-Bretagne qu’elle ne sera pas réduite au silence par la Charia. (Screenshot: YouTube)

Quand une survivante de l’attentat terroriste de samedi au Café Krudttoenden à Copenhague déclare à une journaliste de télévision, qu’elle ne sera pas réduite au silence par la charia, la présentatrice du Journal l’interrompt, en disant: « Nous n’avons pas encore de détails sur le tireur. »

Agnieszka Kolek, une artiste polonaise, militante qui faisait partie de la Table Ronde sur la liberté d’expression et présente au moment de l’attaque terroriste, a déclaré à Channel 4 Grande-Bretagne, dimanche, qu’elle avait personnellement entendu le tireur hurler : «Allahu Akbar»

Kolek, qui est commissaire pour le Festival d’arts de Londres ‘Passion pour la liberté’ a déclaré que les participants au tout début, ont cru que les coups de feu étaient des pétards destinés à les effrayer, pendant leur discussions concernant les accusations de blasphème qui étouffent la liberté de parole et l’expression artistique.

Kolek a déclaré à la télévision qu’elle ne serait pas réduite au silence par la charia et qu’elle s’oppose à ceux qui ajoutent des «si» et des «mais» au débat, comme pour excuser les adversaires de la liberté d’expression.

 «Je suis du côté des personnes qui croient en la primauté du droit, la primauté du droit dans un pays démocratique», a déclaré Kolek. « Je ne suis pas du côté de la charia et des gens qui utilisent les lois sur le blasphème en Europe où n’importe qui peut sortir et indifféremment tirer sur les gens. »

«Je pense que nous devrions tous nous unir pour dire qu’il n’y a pas de ‘si’ et de ‘mais’» a-t-elle ajouté.

C’est alors que la journaliste l’interrompt pour lui dire: «Désolée de vous interrompre. Nous ne savons pas……n’avons pas … plus de détails sur le tireur encore». Kolek a répondu en racontant ce qu’elle avait personnellement entendu tandis qu’elle se jetait au sol pour se couvrir.

«Je l’ai entendu crier ‘Allahu akbar’. J’ai entendu sa voix», a déclaré Kolek.

Bien que la chaîne de télévision Anchor a semblé dans le clip minimiser la discussion sur le tireur et ses possibles motivations de la charia, lorsque le site de Channel 4 a affiché un extrait de l’entrevue [Channel 4 website posted an excerpt of the interview], il a utilisé le titre, « L’artiste prétend que le suspect de Copenhague a crié #Allahu Akbar# » soulignant le possible motif religieux derrière l’attaque.

Le blog CIF Watch, qui surveille les parti pris anti-Israël dans les médias britanniques, a présenté l’interview comme un exemple de ce qu’il a appelé «l’engourdissement intellectuel du politiquement correct» qui rend un mauvais service aux téléspectateurs.

«Une discussion sérieuse sur la menace pour les Juifs européens – et les valeurs démocratiques dans le continent – posée par l’extrémisme musulman exigerait bien sûr que les médias cessent leur éternelle fidélité à cet engourdissement intellectuel de la rectitude politique», écrit CIF Watch.

Kolek a dit au Wall Street Journal que la police et d’autres témoins lui ont dit que juste avant les coups de feu, le tireur avait essayé d’entrer dans le café par une porte dérobée.

«S’il avait réussi, nous serions tous morts», a-t-elle dit.

Après la fusillade, Kolek a dit au Wall Street Journal, qu’elle a persuadé ses collègues de continuer la conférence pendant au moins un moment.

«Je suis montée sur l’estrade et j’ai dit: Ils n’essayent pas seulement  de nous tuer, ils veulent arrêter la liberté d’expression», a déclaré Kolek.

Finn Norgaard, un cinéaste danois de 55 ans, a été tué dans le premier assaut au café. Plus tard ce soir-là, Dan Uzan, 37, a été tué alors qu’il gardait une mitzvah partie dans une synagogue.

Le caricaturiste suédois Lars Vilks, qui a reçu de nombreuses menaces de mort après ses représentations du prophète musulman Mahomet sous les traits d’un chien, a dit qu’il pensait être la cible principale du tireur, une hypothèse soutenue par la police danoise.

Les médias danois dimanche ont identifié le terroriste suspect  comme Omar Abdel Hamid El-Hussein, qui a été tué dans une fusillade avec la police près d’une gare de Copenhague.

Sharona Schwartz – 17 février 2015 – http://www.theblaze.com/
Traduction Europe Israël
© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “[Vidéo] – Quand une survivante de l’attaque terroriste du Café Krudttoenden à Copenhague dit : «Je ne me soumettrai pas à la Charia.», la journaliste l’interrompt.

    1. yoniii

      hi

      il serait bon de ne pas participé involontairement a la sttrategie du politiquement correcte vous meme .

      il faut appeller un chat un chat

      en l’occurence , cesser d’utiliser le terme  » politiquement correcte  »
      car il est inadaptée
      il ne permet pas reéllment de comprendre le probleme
      par ailleur , il ne permet pas reéllment de décigné l’auteur de ce processus

      car de faite le terme  » politiquement correcte  » est un terme neutre qui ne désigne pas l’auteur de cette chose et donc sont veritable danger

      il faut utilisere loes terme siuvant qui sont plus parlant et qui désigne clairemenrt le responsable de cette situation

      en l’occurence il faut parler de

      dhimmitude de l’ocident
      dhimmitude de la sociéte , pays ,

      le terme de dhimmistude est plus parlant , il dit clairement la nature du problem sans estre neutre

      par ailleurs il permet de désigné clairement l’auteur de ce processus ,

      l’islame ou l’islamofaschisme genocdaire des non muzz

      by

    2. Elia

      S’il n’y avait pas ces médias et gouvernements collabos de l’islam, on ne serait pas dans cette situation en Europe.
      Maintenant on a hérité un ayatollah qui règne sur les Usa et que les blaireaux l’ont élu deux fois de suite.
      De notre ayatollah ??? N’en parlons pas il a dépassé le mur du son !
      Tout cela m’emmène à penser comme s’il y avait derrière tout ça un pouvoir occulte très puissant bourré de fric qui a installé ces types dans les pays occidentaux pour les démolir. Et il a très bien réussi.

    3. Elia

      Pour preuve de ma dernière phrase, je pense aux faux papiers d’Obama, et l’affaire DSK.
      Si on y réfléchie un peu, ça a l’air d’un complot orchestré pour mettre ces gens en place.

    4. DAVID BITTON

      Il faut peut être croire que les médias europeens et autre… sont contrôlés par des investissements arabes ou bien tout simplement par des antisémites de là on peut comprendre leurs commentaires tendancieux .A chaque attaque terroriste faite par des islamistes au nom d allah les medias pointent les fanatiques, les détraqués mentaux et refusent de nomer les responsables par leurs appartenance à l Islam . Essaient ils de prevenir une guerre civile en protégeant leurs ressortissants Musulmans.L Islam à déclaré la guerre à l occident et ne cesse de repeter qu ils vont conquerir l europe avec le ventre de leurs femmes.Que vous faut il de plus pour réagir? Est il déjà trop tard ?

    5. VINCENT

      Ces journalistes sont aux bottes des pouvoirs,qui eux-mêmes sont asservis au pétrole Saoudien et tout ce qui en découle.

      Dites à un journaliste qu’il fait fausse route,il répond je suis un professionnel sans même aller plus loin pour comprendre ce qu’on lui dit !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap