toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nucléaire iranien / Mossad – Intox islamo-gauchiste contre Netanyahou


Nucléaire iranien / Mossad – Intox islamo-gauchiste contre Netanyahou

C’est la dernière intox islamo-gauchiste contre Netanyahou : il aurait, soi-disant, menti sur le nucléaire offensif iranien. C’est faux. Netanyahou n’a pas menti. Il a dit la vérité. L’Iran, c’est l’Iran des mollahs intégristes et génocidaires, c’est l’Iran du Guide suprême, un ayatollah, et ce, depuis 1979, au temps de l’ayatollah Khomeiny. La différence entre 1979 et 2015, c’est qu’avec l’uranium enrichi et les missiles dont dispose aujourd’hui l’Iran, ce pays peu dès maintenant lancer une « bombe sale » sur Israël. L’Iran n’a pas besoin d’attendre d’avoir une bombe atomique. Une « bombe sale » avec 500 grammes de poudre d’uranium enrichi et un seul missile suffissent déjà.

L’Agence Internationale de l’Energie Atomique, une filiale de l’ONU, confirme depuis 2011 que l’Iran fabrique la bombe atomique. Si Israël ne lance pas de frappes préventives contre le nucléaire offensif iranien, l’Arabie saoudite et l’Egypte, deux pays sunnites, se procureront des armes nucléaires au Pakistan, pour contrer la puissance nucléaire chiite iranienne. En revanche, si Israël porte un coup dur au nucléaire militaire des ayatollahs iraniens, alors les pays sunnites ne feront pas tout pour se procurer au plus vite des armes nucléaires.

Le fait de laisser l’Iran constituer un petit arsenal nucléaire ne serait bien évidemment pas sans risques. Je ne pense pas (à l’inverse des Israéliens, ce qui est parfaitement compréhensible) que les mollahs parviendraient à bombarder Jérusalem dès lors qu’ils disposent de l’arme nucléaire : les Israéliens possèdent une centaine d’ogives, et leur contre-attaque serait en mesure de raser l’ensemble de l’Iran. (Les mollahs ont beau financer les auteurs d’attentats suicide, ils ne sont pas suicidaires pour autant).

Loading...

Un Iran doté de l’arme nucléaire pourrait toutefois utiliser une « bombe sale » contre Israël (durty bomb). Un Iran doté de l’arme nucléaire pourrait servir de couverture (de «paravent nucléaire», pourrait-on dire) au Hezbollah et à d’autres groupes alliés, qui pourraient en profiter pour se montrer plus agressifs. L’arsenal iranien pourrait convaincre les petits pays de la région de rallier sa cause (et les dissuaderait à coup sûr d’aller contre les intérêts de Téhéran) et saperait sans doute la crédibilité de la politique étrangère américaine (si les Etats-Unis refusent d’agir pour interrompre l’élaboration de la bombe iranienne, certains pourraient douter qu’ils interviennent pour empêcher Téhéran de l’utiliser).

Pour en finir avec le Hamas palestinien, le Hezbollah libanais, les turpitudes turcopersanes et les flottilles djihadiques, Israël devrait frapper le serpent à la tête. Aussi longtemps que les Israéliens refuseront de traiter définitivement la cible iranienne, le Hamas et le Fatah palestiniens, le Hezbollah libanais, les turcitudes, les persâneries, les flottilles djihadiques, les tirs de roquettes, obus et missiles, sans oublier les idiots utiles tels nos ineffables journaleux au cerveau atrophié, continueront de narguer et de harceler Israël, sous toutes les formes possibles et imaginables.

A ce propos, rappelons que l’Arabie saoudite était et demeure prête à ouvrir son espace aérien à Israël pour frapper le programme nucléaire iranien. Les autorités saoudiennes sont entièrement coordonnées avec Israël sur toutes les questions liées à l’Iran. Les Saoudiens sont prêts à ouvrir leur espace aérien à l’aviation israélienne pour frapper l’Iran si une attaque est nécessaire.

Mais revenons à la dernière intox islamo-gauchiste contre Netanyahou (Israël est en période électorale et des négociations entre l’Occident et l’Iran viennent d’avoir lieu à Genève…). Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou affirmait en 2012 devant l’Assemblée générale de l’ONU que l’Iran pourrait se doter de la bombe atomique dans les prochains mois si la communauté internationale n’agissait pas. Quelques semaines plus tard, « ses services secrets », auraient, selon l’intox islamo-gauchiste, estimé le contraire.

Cette « information » a été tirée de « centaines d’échanges » entre les « plus grandes agences de renseignements du monde » obtenus par la chaîne islamique qatarie Al-Jazzera et le journal britannique d’extrême-gauche The Guardian. Elle mettait en lumière, selon l’intox islamo-gauchiste, le fossé qui existerait entre les déclarations publiques des principaux politiciens israéliens et les évaluations d’Israël, écrit sans rire The Guardian.

En septembre 2012, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, avait brandi devant les leaders mondiaux l’illustration d’une bombe sur le point de détonner pour s’alarmer de l’avancement du programme nucléaire iranien. Quelques semaines plus tard, le Mossad aurait conclu, selon l’intox islamo-gauchiste, dans un rapport reçu par les services de renseignements sud-africains que l’Iran n’avait pas les capacités nécessaires pour produire des armes.

Learn Hebrew online

Un hebdomadaire gauchiste écrit l’inverse dans un style illisible : le Mossad, le renseignement israélien, quelques semaines après l’intervention de Bibi à l’ONU, confiait à ses homologues sud-africains que l’Iran était bien loin selon eux d’en être aussi loin dans leurs recherches. En clair, selon l’intox islamo-gauchiste, on ne sait même pas qui aurait fait quoi. Sans compter que des échanges de cette nature entre le Mossad et l’Afrique du Sud, c’est proprement ridicule. Ce n’est pas le Mossad, mais le renseignement militaire israélien, qui est chargé du dossier nucléaire iranien depuis 1999…

Un média israélien d’extrême-gauche écrit que la chaîne islamique qatarie Al-Jazzera a annoncé qu’elle « révélerait » une série de « télégrammes » dans les prochains jours qui comprendrait, selon l’intox islamo-gauchiste, la « véritable » évaluation du service d’espionnage israélien du Mossad quant aux ambitions nucléaires de l’Iran. C’est donc le Qatar islamique qui détiendrait la « vérité »… A noter que ces « fuites » surviennent alors que Benyamin Netanyahou doit s’adresser au Congrès américain essentiellement sur la question de l’Iran…

Un groupe de l’opposition iranienne en exil a fait état à Washington de ce qu’il présente comme un site d’enrichissement d’uranium « secret et illégal » du régime de Téhéran, en violation des négociations en cours avec les grandes puissances.

Loading...

« Bien que le régime iranien affirme que toutes ses activités d’enrichissement sont transparentes et sous contrôle de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), il mène en fait des activités de recherche et de développement au moyen de centrifugeuses perfectionnées dans un site nucléaire secret appelé « Lavizan-3 », sur une base militaire de la banlieue nord-est de Téhéran », a affirmé lors d’une conférence de presse l’antenne américaine du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI).

Le directeur adjoint pour les Etats-Unis, Alireza Jafarzadeh, a longuement présenté des images satellites tirées de Google Maps et « des renseignements obtenus auprès de sources haut placées au sein du régime iranien et de ceux impliqués dans des projets d’armes nucléaires ». D’après les opposants iraniens, le site de « Lavizan-3 », composé d’un tunnel et de laboratoires souterrains, a été construit entre 2004 et 2008. « Depuis 2008, le régime y a conduit en secret des activités de recherche et d’enrichissement d’uranium », a dit M. Jafarzadeh.

« Ces renseignements sur ses activités nucléaires montrent qu’il n’a cessé de mentir depuis plus d’une décennie », a accusé la représentante du CNRI aux Etats-Unis, Soona Samsami. Groupe historique d’opposants iraniens – considérés comme « terroristes » par l’Union Européenne jusqu’en 2008 et par les Etats-Unis jusqu’en 2012 – les « Moudjahidine du peuple » (MEK) forment la principale composante du CNRI.

Depuis que les négociations entre l’Iran et les grandes puissances ont démarré en 2003, le MEK affirme régulièrement révéler l’existence d’infrastructures secrètes où la République islamique poursuivrait l’enrichissement d’uranium dans le cadre d’un programme militaire. L’Iran et les grandes puissances tentent de s’entendre sur un règlement d’ici au 31 mars qui autoriserait Téhéran à réaliser certaines activités nucléaires civiles, mais qui l’empêcherait de se doter de la bombe atomique. En échange, il obtiendrait une levée des sanctions internationales.

La phase la plus cruciale des négociations a redémarré il y a 18 mois entre le groupe 5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne) et l’Iran qui ont scellé un accord provisoire (Joint plan of action, JPOA) en novembre 2013. « Ce que vous avez vu aujourd’hui est une violation évidente du Traité de non-prolifération, du Conseil de sécurité de l’ONU et du JPOA », a dénoncé M. Jafarzadeh, jugeant « insensé de poursuivre les négociations ».

Comme les détails des fuites montrent la très mauvaise affaire que les grandes puissances sont sur le point de conclure avec l’Iran, le discours de Bibi et sa position apparaissent de plus en plus justifiés. L’Iran semble être le grand gagnant dans le jeu de négociations des enjeux élevés que les puissances mondiales, dirigées par l’équipe du président américain Barack Obama, ont joué comme des amateurs.

La grande nouveauté est, alors qu’il y a dix ans l’Iran ne pouvait pas se permettre d’avoir un seul centrifugeur, le « deal » P5 + 1 lui offre, selon de hauts responsables israéliens et d’autres, 6 500 centrifugeuses environ. Ces centrifugeuses n’ont rien à voir avec la création du « nucléaire », en République islamique d’Iran riche en pétrole. Ces centrifugeuses seront la manufacture du matériau nécessaire pour lancer rapidement l’Iran vers la capacité d’armement nucléaire.

Les détails qui émergent soutiennent la position et la mise en garde des Israéliens ont été contre, énergiquement, depuis de nombreux mois. Bien que les États-Unis aient récemment admis qu’ils n’avaient pas tenu au courant Israël sur les détails de ce compromis, Israël a été tenu au courant par d’autres canaux. Le « deal » n’a pas encore été finalisé et les pourparlers reprendront lundi prochain, après que le Secrétaire d’Etat américain John Kerry et le Ministre des affaires étrangères d’Iran, Mohammad Javad Zarif se réuniront pour conclure des détails pendant plusieurs jours à Genève.

Zarif a dit aux Fars News d’Iran « Nous avons eu des négociations sérieuses avec les représentants du P5 + 1 et surtout avec les américains au cours des trois jours… « Mais il y a encore un long chemin pour parvenir à un accord définitif ». Le groupe P5 + 1 se réfère aux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Russie, la Chine, la France + l’Allemagne. Outre le nombre énorme de centrifugeuses que l’Iran sera autorisé en vertu de l’entente, la date de la fin de l’accord entre le P5 + 1 et l’Iran est très préoccupante pour Israël et d’autres qui ont reconnu les capacités apocalyptiques de l’Iran. L’accord devrait se terminer dans une dizaine d’années, après quoi il n’y aura aucune retenue du tout sur le programme nucléaire iranien.

L’Associated Press a signalé l’accord qui au départ devait geler le programme nucléaire iranien, mais peu à peu lui a permis d’accroître les activités, comme une « récompense » pour la « conformité », ce qui pourrait lui permettre de produire des armes nucléaires dans les dernières années de l’accord. Le Ministre de la défense d’Israël Moshe Ya’alon a exprimé la profonde préoccupation d’Israël de l’accord imminent, selon le Jerusalem Post : « L’accord avec l’Iran est un grand danger pour la paix dans le monde occidental et une menace pour la sécurité d’Israël, » a-t-il dit.

« L’Iran est aujourd’hui le principal facteur de l’instabilité au Moyen Orient et il envoie des agents terroristes dans le monde entier dans le but de nuire aux intérêts occidentaux et israéliens, » dit-il. « Par conséquent, tout accord qui sera signé entre l’Occident et ce régime apocalyptique, messianique nuira gravement aux intérêts occidentaux et israéliens et permettra à l’Iran de devenir un Etat de seuil nucléaire et poursuivra ses activités terroristes ». Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu doit se pencher lors d’une session conjointe du Congrès la semaine prochaine. Il mettra l’accent sur les dangers du deal avec l’Iran. Il admet ouvertement que son but est de convaincre les membres du Congrès à faire tout ce qui leur est possible pour insister sur un accord qui doit empêcher l’Iran d’atteindre son objectif d’obtenir la capacité d’armement nucléaire.

Le discours est devenu une source majeure de conflit entre l’administration américaine et Israël, avec de fausses accusations telles que Netanyahu a « occulté » l’Administration en omettant de l’informer avant d’accepter l’invitation du Congrès. Avec les détails qui émergent lentement d’une très mauvaise affaire entre les grandes puissances et l’Iran et les sondages qui montrent qu’une grande majorité d’Américains se méfie des Iraniens, il se peut que l’irritabilité de Washington aïe au moins une conséquence inattendue : Un coup de pouce pour Benyamin Netanyahou.

Michel Garroté, 25 février 2015





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Nucléaire iranien / Mossad – Intox islamo-gauchiste contre Netanyahou

    1. FONTES

      Je pense que le peuple d’Israel doit voter massivement pour Netanyahou, pour la survie d’Israel et pour que le peuple juif puisse vivre en pleine securite dans son Pays. Le Peuple d’Israel doit etre uni dans ce moment et pour toujours. Que le Dieu Tout Puissant benisse Israel et son cher peuple. Amen!

    2. hannburt

      Ce qui est clair comme l’eau de roche, c’est que l’Occident avec Obama en tête ne réalise pas le jeu du chat et de la souris avec l’Iran, qui tire diaboliquement en longueur les rencontres, pourparlers et rendez-vous entre lui et les membres de 5+1 du Conseil de sécurité. Il ressort de cette mascarade une énorme imbécillité d’un Obama qui fonce tête baissée sans réel esprit critique et sans déduction sur les réelles fausses rencontres qui ne font que reporter les rencontres à plus tard. L’imbécilité d’Obama et son aveuglement, le plus crétin de l’histoire de l’Amérique, c’est que ces discussions ont commencé en 2003 ! soit il y a plus de 11 ans… Pourquoi tant d’enlisements sinon, que le régime iranien des Ayattolahs joue sur la naïveté d’un Président qui ne comprend rien à ce qu’ils mijote. Les orientaux sont maîtres en Takkiya et entourloupes habiles. 11 ans, que d’argent et d’heures perdues sur le compte des contribuables occidentaux ? Que de
      démarches vaines et creuses. Obama, n’a pas brillé dans son poste de président des USA, aussi, désire-t-il conclure de manière illusoire son mandat par un accord mal ficelé qui met en danger Israël et les USA mêmes ! La seule victoire profitable à Israël est la sortie rapide de toute cette administration obamaénne du champ des discussions avec l’Iran. Obama va
      manifestement à l’encontre de la sécurité d’Israël et de celle de l’Amérique. Le voyage de Netanyahou est de la plus haute importance, et le Congrès aura des notes concrètes et véritables sur les liens secrets entre Obama et l’Iran. Nous pensons, que la vérité dispose d’une force réelle et supérieure contre toutes les intentions cachées de ce président félon.

    3. grezou

      « le président ne comprent rien »..Obama Hussein est un musulman contre ISRAEL,j’espère que NETANYHOU soit réeiu 17 mars 2015 c’est la meilleur rponse à Hussein

    4. Robert Davis

      Les USA auraient dû être le principal défenseur de l’Occident et l’ennemiu numéro un de l’iran agressant Israel et l’Occident par son terroriseme qui bientôt sera nucléaire si hussein ebolabamama cet ennemi de l’intérieur réalisait son rêve de détruire Israel grâce à l’iran après avoir échoué à le faire par un état jordanien dit « palestinien » en son milieu. hussein ebola a toujoursd été l’ennemi d’Israel et de Netanyahu,celui-ci ne risque donc absolumment rien à le contrarier dans ses desseins machiavéliques. A mon avis ebola aura plutôt du respect et une certaine peur de Netanyahu après cette épreuve de force! En tous cas le PM aura le respect du monde entier.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *