toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Etat Islamique brûle 2.000 livres et manuscrits et détruit des œuvres datant de plus de 7.000 ans.


L’Etat Islamique brûle 2.000 livres et manuscrits et détruit des œuvres datant de plus de 7.000 ans.

Image à la Une : Poète entouré de femmes. Détail de la gravure du Livre de chansons d’Abou Al Faraj al Isfahari. © The Art Archive / National Library Cairo / Gianni Dagli Orti

L’autodafé géant est passé totalement inaperçu. Les combattants de l’organisation Etat islamique auraient envahi la Bibliothèque centrale de Mossoul et le Musée. Bilan: des centaines de manuscrits, des œuvres antiques et des vieux journaux détruits et incendiés.

C’est une information d’Alarabtv (lien en arabe), qui relate avec force détails ce qui pourrait être le plus grand autodafé de l’Histoire. Cette information Associated Press mise en ligne le 1er février n’a pas été encore confirmée par les autorités. Selon Alarabtv, courant janvier, des combattants de Daech auraient pris possession de la Bibliothèque centrale pour «assainir» les fonds documentaires. Selon les habitants, ils auraient emmené avec eux dans six pickups plus de deux milles livres pour les détruire. Etaient concernés, les livres pour enfants, de poésie, de philosophie, de santé, de sport et de sciences, ainsi que les journaux datant du début du XXe siècle, des cartes ottomanes et des collections privées offertes par les vieilles familles de Mossoul. Seuls les livres traitant de l’islam auraient été épargnés.

Désobéissance à Dieu
Un homme en tenue afghane aurait harangué la foule : «Ces livres appellent à la désobéissance à Dieu, ils doivent être brûlés.» Les assaillants auraient ensuite mis le feu aux documents devant les étudiants. «Les extrémistes ont déjà commencé à détruire les livres dans les autres bibliothèques publiques de Mossoul le mois dernier (janvier, NDLR) », témoigne un professeur d’histoire de l’Université de Mossoul. Selon lui, les préjudices touchent les archives d’une bibliothèque sunnite, celle de l’Eglise latine et le monastère des Dominicains.

Les combattants de Daech s’en sont ensuite pris à la bibliothèque du Musée de Mossoul et ont détruit des œuvres datant de 5.000 ans avant Jésus Christ. Daech «perçoit la culture, la civilisation et la science comme des ennemis féroces», remarque le député irakien Hakim Al Zamili.

Les bibliothèques de Mossoul avaient déjà subi deux pillages : en 2003 avec la chute de Saddam Hussein et en juin 2014 lorsque les djihadistes ont pris le contrôle de la ville. De nombreux manuscrits ont été exportés clandestinement.Les Dominicains, eux, avaient commencé à numériser les manuscrits dans les années 90.

Document-ancien-Mossoul

Poète entouré de femmes. Détail de la gravure du Livre de chansons d’Abou Al Faraj al Isfahari. © The Art Archive / National Library Cairo / Gianni Dagli Orti

http://geopolis.francetvinfo.fr/

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’Etat Islamique brûle 2.000 livres et manuscrits et détruit des œuvres datant de plus de 7.000 ans.

    1. capucine

      c’est de la haine de la barbarie ! qu’est ce qu’ils attendent pour éradiquer
      Daesh ??? car ils vont continuer leur carnage , ils ont même fait brûler vif un otage Egyptien ….
      même les bêtes ont plus d’humanité que ces barbares

    2. français pas naif

      Des incultes , des monstres, des suppôts de Satan. Rien d’humain dans ces racailles alors pas de scrupules pour les exterminer comme des cafards. Qu’attend l’occident pour mettre une bombe sur ces vermines puantes ?

    3. DEBOUT

      En mai 1933, en soirée, à la lueur des torches et des bûchers, les NAZIS
      brûlent des livres. On sait ce qu’il se passa ensuite !

      « Quand on commence à brûler des livres, on finit par massacrer des hommes ».

      FRERES HUMAINS, OUVRONS LES YEUX !!

      QU’ ON ARRETE CES MONSTRES avant qu’ils ne « suicident » l’ Humanité.

    4. Arabe ecoeuree

      Oui quand on brule les livres , on brule hommes….Mais qu est ce qu on attend pour larguer un bombe sur ces brutes???????

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *