toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les missiles du Hezbollah étaient guidés de l’intérieur d’Israël.


Les missiles du Hezbollah étaient guidés de l’intérieur d’Israël.

Le village alaouite divisé de Kafr Ghajar, qui se situe en travers de la frontière triangulaire israélo-syro-libanaise, a fait l’objet de fouilles exhaustives par les forces spéciales israéliennes, ce jeudi 29 janvier, révèlent les sources militaires exclusives de Debkafile. Les chercheurs étaient sur la trace de preuves mettant en evidence la présence d’observateurs qui auraient transmis au Hezbollah et à son avant-poste sur le Mont Dov (les fermes de Shebaa), la veille, une description du convoi des véhicules de commandement de Tsahal à prendre pour cible. Le Hezbollah a, par conséquent, été capable d’identifier le convoi et de l’attaquer, pour tuer deux soldats israéliens et en blesser sept autres.

Les traqueurs de Tsahal se sont focalisés, sur terre et par les airs, sur les toîts des écoles du village. De là, pense t-on,à présent, des engins de surveillance et des observateurs étaient perchés et transmettaient régulièrement des renseignements à la position du Hezbollah, à juste 4 kms de là au nord-est.

Un soldat israélien debout sur un tank près de la frontière avec le Liban.

Un soldat israélien debout sur un tank près de la frontière avec le Liban.

La déviation de sa course de l’une des six roquettes anti-tank Kornet que le Hezbollah a tiré contre le convoi a soulevé les soupçons. Cette roquette déviée a frappé le bâtiment d’une école de Kafr Ghajar qui s’est mise à prendre feu. Il n’y a aucune chance que cette roquette puisse s’être égarée de sa trajectoire, puisque le système Kornet est guidé par laser.

Les analystes militaires de Tsahal suggèrent que le Hezbollah a bombardé cette école pour faire diversion et détourner l’attention de la présence de ses collaborateurs présents dans le village et des espions qu’il avait posté sur le toit de l’école.

Les débris de l’école incendiée sont minutieusement passés au peigne fin pour y détecter l’équipement de surveillance que la roquette avait pour objectif de détruire.

Les enquêteurs découvrent que l’utilisation d’espions sur le sommet du toit, par le Hezbollah, est la seule explication de sa précision dans le ciblage de deux pickups blancs banalisés, circulant sur une route israélienne à une distance de 5 kms, ce qui la distance la plus éloignée que puisse atteindre la portée effective d’un Kornet.

Tsahal enquête également sur l’utilisation de réseaux pour téléphones portables civils, par les soldats du convoi, qui sont connus pour être largement exposés aux écoutes des systèmes iraniens et russes, de l’autre côté de la frontière en Syrie et au Liban.

Les hommes de troupe sont aussi interrogés sur l’usage qu’ils ont fait du réseau de communication « Cime de la Montagne », sécurisé et crypté par l’armée, au cours de leur périple dans le convoi pris pour cilbe, et s’ils ont utilisé un quelconque des téléphones mobiles populaires, sur lesquels le Hezbollah fouine et espionne à tout-va.

DEBKAfile Reportage exclusif 29 janvier 2015, 9:22 PM (IDT)

Adaptation : Marc Brzustowski.







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap