toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les forces du régime ont exécuté, 48 rebelles et civils, dont 10 enfants, lors d’une offensive dans la province d’Alep (nord)


Les forces du régime ont exécuté, 48 rebelles et civils, dont 10 enfants, lors d’une offensive dans la province d’Alep (nord)

La plupart ont été exécutés dans leurs maisons, « certains au couteau, d’autres ont été défigurés » (OSDH)

Au moins 48 rebelles et membres de leurs familles, dont dix enfants, ont été « exécutés » mardi par les forces du régime lors d’une offensive dans la province d’Alep (nord), une nouvelle atrocité dans le conflit qui ravage la Syrie, rapporte samedi une ONG.

Evoquant un « massacre », le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane a affirmé à l’AFP que « 48 Syriens, dont 13 rebelles, avec les membres de leurs familles ont été exécutés mardi par balles dans la localité de Rityane prise d’assaut » par l’armée.

Parmi les civils figuraient dix enfants et cinq femmes, selon l’OSDH, qui précise que les victimes appartenaient à six familles.

La plupart ont été exécutés dans leurs maisons. « Les soldats et les miliciens pro-régime savaient exactement où ils vivaient grâce à des informateurs qui les accompagnaient », selon M. Abdel Rahmane.

« Il n’y a eu aucune résistance, excepté dans une maison où un rebelle a tiré en direction des soldats avant d’être exécuté avec sa famille », a-t-il ajouté, affirmant se fonder sur des témoignages d’habitants qui sont revenus à Rityane après le retrait des militaires, au lendemain de l’assaut.

Un militant anti-régime de la province d’Alep, Mamoun Abou Omar, a affirmé que « les forces de Bachar al-Assad ont commis mardi un massacre, en pénétrant dans les maisons à Rityane et en tuant les familles, enfants, femmes, personnes âgées ».

« Certains ont été tués au couteau, d’autres ont été défigurés », a-t-il ajouté, joint par internet.

Sur une vidéo diffusée cette semaine par les militants et présentée comme étant tournée à Rityane on peut voir des corps d’hommes recouverts de couvertures, un garçon pleurant à leurs côtés.

Learn Hebrew online

D’après l’Observatoire et les militants, l’offensive lancée mardi par l’armée et ses supplétifs, dont le Hezbollah libanais, a été mise en échec par une contre-attaque des insurgés. Elle s’est soldée par 129 morts côté régime et 116 côté rebelles.

L’armée voulait couper la principale route d’approvisionnement et surtout briser le siège des rebelles sur les deux villages chiites de Nebbol et Zahra.

La Syrie est déchirée depuis quatre ans par une guerre civile qui a fait plus de 210.000 morts et a jeté des millions de Syriens à la rue ou sur les routes de l’exil.

L’ONU a affirmé vendredi que les crimes de guerre y avaient progressé de façon « exponentielle ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Les forces du régime ont exécuté, 48 rebelles et civils, dont 10 enfants, lors d’une offensive dans la province d’Alep (nord)

    1. Laurence

      ET PENDANT CE TEMPS LE MONDE BLAME ISRAEL ALORS QU’IL DEFFEND QUE SA POPULATION

      L4ONU ACCABLE ISRAEL !

      ET PENDANT CE TEMPS AU PCF LEUR CAMPAGNE EST BASEE SUR LA CREATION D4UN ETAT PALESTINIEN ET PERSONNE NE DIT RIEN SUR DES EXECUTIONS DE PERSONNES INNOCENTES EN SYRIE

      C4EST ECOEURANT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    2. Laurence

      ET PERSONNE NE FAIRA RIEN EN FRANCE POUR ARRETER L4ANTISEMITISME ET APRES NOS GOUVERNANTS NOUS DISENT A NOUS JUIFS DE NE PAS FAIRE D4ALLYA
      ET NOUS PERSONNE ANONYME NOUS LEUR DISONS AUX POUVOIR PUBLIC DE QUOI FAIRE MAIS PERSONNE N4ECOUTE !!!!!!!!!!!!!!!

    3. sarah

      L’enfant syrien n'(est pas l’enfant palestinien. Il n’appartient pas à ce symbole supérieur qui nous dicte d’aimer les enfants palestiniens plus que tous les autres.
      Personne ne parle des enfants syriens, irakiens qui sont violés, torturés assassinés. Personne ne parlait aussi des enfants tchétchènes.
      Lewis Carroll disait ;
      « J’aime tous les enfants à l’exception des petits garçons ».
      Je dirai : :
      ‘J’aime tous les enfants mais je laisse aux autres -et ils sont pléthore- d’aimer les enfants palestiniens ».

    4. dorylée50

      Information à prendre avec des pincettes. Habituellement, on sait qui charcute les victimes au couteau. On se souvient aussi d’une ONG qui avait accusé Assad d’avoir gazé sa population. Depuis on a identifié les vrais gazeurs.
      Encore une histoire de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours qui a mangé le facteur…

    5. Maitre Huineng

      D’accord avec Dorylée50 …..dans les mots et la tournure, c’est tout-à-fait le genre d’informations à forte connotation émotive puisqu’on parle d’enfants tués, que propagent les zélateurs sunnites d’Oumma.com………………

    6. membre_101327197

      Et des enfants!!!
      ce sont de véritables psychopathes schizophrènes paranoiaques pervers. En psychiatrie, ils seraient internés quasi a vie en Unite de Malade Difficile, comme pres de Bordeaux

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *