toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les élections israéliennes : que faut-il savoir


Les élections israéliennes : que faut-il savoir

Les Israéliens sont appelés aux urnes le 17 mars pour la deuxième fois en deux ans, pour élire leur Parlement et décider ou non de maintenir à son poste Benjamin Netanyahu, Premier ministre depuis 2009. Quels sont les enjeux, les forces en présence, les sondages?

Pourquoi ces élections ?

Lassé de l’indiscipline au sein de son gouvernement, M. Netanyahu a limogé en décembre sa ministre de la Justice, Tzipi Livni, et son ministre des Finances, Yaïr Lapid, et provoqué des élections anticipées bien avant l’échéance prévu de novembre 2017.

Quels sont les principaux thèmes de campagne et de préoccupation ?

Les partis de gauche et du centre essaient de faire porter la campagne sur les questions socio-économiques, la cherté de la vie et du logement, les inégalités et la pauvreté.
– M. Netanyahu a mis l’accent sur les questions de sécurité nationale, la menace des organisations islamistes et jihadistes et celle d’un Iran doté de l’arme nucléaire.
– Une analyse conduite en décembre par le site d’informations Walla sur les réseaux sociaux a montré que les questions socio-économiques étaient deux fois plus importantes que les questions diplomatiques ou de sécurité pour les Israéliens.
– Les questions de fond ont été largement éclipsées par des controverses sur les dépenses de fonctionnement des résidences du Premier ministre et sur sa décision d’aller prononcer un discours devant le Congrès américain, contre l’avis de la Maison Blanche.

Quelles sont les forces en présence ?

Sur les 120 sièges de la Knesset sortante issue des élections de 2013, le bloc de droite en occupe 43 : le Likoud de M. Netanyahu (20), Israël Beiteinou (11), le Foyer juif (12).
Centre: 27 (Yesh Atid 19, HaTnuah 6, Kadima 2).
Gauche: 21 (Parti travailliste 15, Meretz 6)
Partis ultra-orthodoxes: 18 (Shass 11, Judaïsme unifié de la Torah 7)
Partis arabes: 11 (Raam Taal/Liste arabe unie 4, Hadash 4, Balad 3)
– Le Parti travailliste et HaTnuah ont fait alliance au sein d’une Union sioniste pour attirer les électeurs centristes, également convoités par le nouveau parti de centre-droit de Moshe Kahlon, dissident du Likoud.
– A la suite de querelles intestines, le Shass s’est divisé et son ancien leader Eli Yishaï mène à présent le nouveau parti Yahad, qui présente une plateforme commune avec des extrémistes religieux susceptible de faire concurrence non seulement au Shass mais aussi au Foyer juif, ultra-nationaliste.
– Les partis arabes israéliens présentent pour la première fois une liste commune.

Que disent les sondages ?

Les sondages indiquent que la taille des blocs ne devrait pas changer considérablement, même si la répartition peut évoluer à l’intérieur de chaque bloc. Un changement de quelques sièges seulement peut être déterminant dans la constitution de la coalition de gouvernement.
– Dans le système israélien, le parti qui forme le gouvernement est soit le plus important, soit celui qui a la meilleure chance de former une coalition.
– Ces derniers mois, l’Union sioniste a mené dans les sondages avec 23 à 26 sièges, suivie de près par le Likoud. Les places se sont inversées plus récemment. Une synthèse de 10 enquêtes effectuée par l’institut Project 61 place le Likoud devant l’Union sioniste avec 25 sièges contre 24.
– Même si l’Union sioniste arrive en tête, elle aura beaucoup plus de mal à former une coalition que M. Netanyahu.

Learn Hebrew online

Source

 

Lecture complémentaire : Les partis champignons, une spécialité israélienne







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les élections israéliennes : que faut-il savoir

    1. Karsenty albert

      Vous écrivez que Monsieur Netanyahou va prononcer un discours devant le Congres contre l’avis de la Maison Blanche. Votre langage est ambigue car on pourrait croire que c’est contre l’avis de l’Amerique. Or c’est Hussein Obama qui s’oppose farouchement a notre premier Ministre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *