toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le journaliste japonais Kenjii Goto, a été exécuté par ISIS.


Le journaliste japonais Kenjii Goto, a été exécuté par ISIS.

Le Japon a préféré accorder une aide de 200 millions de dollars [Voir notre article] à l’entité terroriste de l’Autorité palestinienne, alors que l’EI exigeait une rançon de 200 millions de dollars en échange de la libération des deux otages japonais

L’assassinat de Kenjii Goto, journaliste de 47 ans – la 2ème   décapitation en une semaine, après celle du précédent otage japonais Haruna Yukawa a été annoncé par une vidéo publiée en ligne qui ne fait aucune mention du pilote jordanien retenu également par ISIS.

Dans une vidéo publiée sur Twitter vraisemblablement, par ses services de presse, l’Etat islamique affirme avoir décapité le second otage japonais,  s’attirant une condamnation internationale unanime et la colère du premier ministre japonais Shinzo Abe, visiblement éploré après cet acte odieux qu’il qualifie « d’acte de haine indescriptible ».

Le ministre de la défense du Japon a déclaré que les images de la vidéo semblaient authentiques et comparables aux autres scènes de décapitation mises précédemment en ligne par ISIS.  Dans cette vidéo intitulée  “ un message au gouvernement du Japon”, Goto, un  journaliste free-lance réputé dans son milieu, apparaît en tenue orange, agenouillé aux pieds d’un terroriste tout de noir vêtu et le visage masqué, qui parle avec l’accent britannique et porte la responsabilité de ce « massacre » sur le gouvernement japonais. Il semble que ce soit le même bourreau islamiste apparu dans les précédentes vidéos d’exécution, en l’occurrence – Jihad John.

Le djihadiste s’adresse au ministre japonais Abe, en disant que ce meurtre qui est le résultat des décisions “inconsidérées” du gouvernement japonais,  marquera le début du « cauchemar pour le Japon ».

Loading...

Le terroriste déclare dans la vidéo: « Abe, en raison de votre décision irresponsable de prendre part à une guerre impossible à gagner, ce couteau tuera non seulement Kenji, mais il continuera également à semer le carnage partout où se trouveront des Japonais ».

La courte vidéo s’achève sur l’image d’une tête décapitée posée au-dessus d’un corps en toge orange.

Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche a déclaré :  » Nous avons vu la vidéo prétendant montrer le journaliste japonais Kenji  Goto assassiné par le groupe terroriste, »
« Les Etats-Unis condamnent fermement les actions du groupe terroriste et nous appelons à la libération immédiate de tous les otages restants. Nous sommes solidaires avec notre allié le Japon. » A-t-elle poursuivi, sans spécifier qu’il s’agissait de l’Etat Islamique.

La semaine dernière ISIS avait revendiqué la décapitation d’un autre japonais qu’il détenait, l’entrepreneur Haruna Yukawa, après expiration d’un délai de 72 heures pendant lequel les djihadistes avaient demandé à Tokyo de leur verser une rançon de $200 million (175 million euro).
Le journaliste japonais Goto avait été capturé en Octobre 2014 en Syrie alors qu’il essayait de négocier la libération de Haruna Yukawa.

Abe a promis de « ne jamais pardonner aux terroristes »

« Je suis extrêmement en colère de ces actes terroristes de haine indescriptible. Nous ne pardonnerons jamais aux terroristes” a déclaré aux reporters  le premier ministre au bord des larmes.

« Nous allons coopérer avec la communauté internationale pour leur faire expier leurs crimes. »

Learn Hebrew online

La mère éplorée de Goto a dit  « qu’elle ne pouvait trouver les mots » pour décrire la mort de son fils.
« Je ne peux trouver les mots pour décrire ce que je ressens de la mort tellement affreuse de mon fils » a dit en sanglots aux reporters, Junko Ishido.

Le frère de Goto, Junichi Goto a dit qu’il avait gardé l’espoir jusqu’au bout. « Mais maintenant c’est impossible, » a-t-il déclaré à la chaîne NHK.

Le Président Barack Obama a prononcé  une condamnation internationale de ce  « crime haineux ».
« Par ces reportages, Mr Goto avec beaucoup de  courage a cherché à communiquer le sort des populations syriennes au reste du monde, » a dit Obama.

Loading...

Un porte-parole de Ban Ki-moon,  Chef des Nations Unies,  a aussi condamné ce « crime barbare », et a dit que sa mort « souligne la violence dont sont victimes tant de personnes en Irak et en Syrie ».

Le Premier ministre britannique David Cameron a dénoncé le crime « comme une autre preuve qu’ISIS est le Mal personnifié, sans égards pour la vie humaine. »

Le Président François Hollande a aussi condamné ce « crime brutal ».

– Des négociations ‘au point mort’ –

L’exécution a eu lieu après une déclaration par le Japon que les négociations pour obtenir la libération de Goto dans un échange de prisonnier étaient au point mort.

L'otage japonais exécuté et le pilote jordanien

L’otage japonais exécuté et le pilote jordanien

La vidéo publiée le samedi 31 ne fait aucune mention d’un autre otage, le pilote jordanien et lieutenant Moath Kassasbeh, capturé par les terroristes après le crash de son avion de chasse en Décembre. A-t-il été exécuté ce jeudi ? Suite aux pressions exercées par la famille du pilote sur le gouvernement jordanien, le porte-parole s’était dit prêt à libérer une prisonnière djihadiste irakienne – Sajida Mubarak al-Rishawi – en échange de preuves de vie du pilote Jordanien. 
  
La Jordanie et le Japon avaient procédé à des négociations indirectes avec les djihadistes terroristes par l’intermédiaire des chefs tribaux irakiens.

La terroriste Sajida Mubarak al-Rishawi

La terroriste Sajida Mubarak al-Rishawi

ISIS avait juré de tuer Goto et le pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh jeudi au coucher du soleil si Amman ne libérait pas la djihadiste irakienne.

Samedi Abe avait renouvelé ses ordres de maintenir une coopération étroite avec la Jordanie pour garantir la libération de Goto.

« Le gouvernement  n’a pas faibli dans ses efforts – Je regrette profondément  le résultat, » a déclaré Abe aux reporters dimanche.

Mais le  « Japon ne cédera jamais au terrorisme… et est fermement résolu à remplir ses responsabilités avec la communauté internationale pour lutter contre le terrorisme ».

Le Japon a néanmoins préféré accorder une aide de 200 millions de dollars [Voir notre article] à l’entité terroriste de l’Autorité palestinienne, alors que l’EI exigeait une rançon de 200 millions de dollars en échange de la libération des deux otages japonais

Manifestation pour réclamer la libération de Kenji Goto.

Manifestation pour réclamer la libération de Kenji Goto.

La Jordanie avait exigé des preuves que le pilote, dont l’avion s’était écrasé en Syrie le 24 décembre, était toujours en vie avant de libérer la terroriste Sajida al-Rishawi, qui est détenue dans le couloir de la mort.

La dernière vidéo ne faisait aucune mention du sort de Kassasbeh.

La Jordanie avait offert la libération de Rishawi,  – détenue en Jordanie pour sa participation au triple attentat à la bombe d’un hôtel à  Amman en 2005 qui avait tué 60 personnes,  – si ISIS libérait le pilote.

Le gouvernement avait subi une forte pression chez lui et de la part du Japon pour sauver Kassasbeh et Goto.

‘Preuve de vie’

Jeudi, un porte-parole du gouvernement Mohammad al-Momani a dit que Rishawi était toujours en Jordanie et ne serait libérée que si ISIS fournissait des preuves de vie.

ISIS avait fixé un ultimatum pour la libération de Rishawi à jeudi au coucher du soleil, à la frontière turque en échange de Goto mais il n’y a eu aucune nouvelle d’échange à la nuit tombée.

Vendredi matin un militaire jordanien a dit qu’il attendait des preuves matérielles  que Kassasbeh était toujours en vie. Le père du pilote Safi Kassasbeh a supplié Amman de sauver la vie de son fils à « n’importe quel prix ».
« Nous croyons en Dieu et nous accepterons tout ce qu’il nous réservera » a-t-il dit

Rinko, l’épouse de Goto avait aussi rompu le silence  cette semaine pour plaider en faveur du retour de son mari.
« Mon mari est un homme bon et honnête qui est venu en Syrie pour montrer le sort de ceux qui souffrent, » a-t-elle dit.
« Je supplie les gouvernements jordanien et japonais de comprendre que le sort des deux hommes est entre leurs mains. »

Selon les médias occidentaux, ISIS a imposé une ‘version brutale de l’Islam’ dans les territoires qu’il contrôle en Syrie et en Irak et a exécuté depuis Août dernier, deux journalistes américains, un humanitaire américain, et deux bénévoles humanitaires britanniques. En réalité bien d’autres décapitations d’étrangers ont eu lieu dont la presse n’a pu se faire l’écho, faute d’informations fiables au moment des faits.

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le journaliste japonais Kenjii Goto, a été exécuté par ISIS.

    1. yoniii

      hi

      non les japonais vont faire comme les autres dhimmiphié occidentaux

      1) ils vont accuser les amerloc et israel d’etre les fautif

      2) ils vont continué a donner de l’argent aux palos , pour ce faire bien voir par les muzz

      3) ils vont dire que cela n’a rien avoir avec l’islame et ensiute ils vont s’auto convertire par lacheté a l’islame

      by

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *