toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La milice fascislamiste du Hezbollah dirige les forces pro-Assad près du Golan, à la frontière israélienne


La milice fascislamiste du Hezbollah dirige les forces pro-Assad près du Golan, à la frontière israélienne

Selon une source militaire syrienne, ce serait l’armée de Bachar el-Assad qui mène les opérations. La milice chiite du Hezbollah a pris le commandement des forces pro-régime sur le front sud en Syrie, près du Golan qui constitue la frontière avec Israël, a affirmé mardi à l’AFP l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

« Le Hezbollah a pris la direction des opérations en compagnie de l’armée syrienne et des forces iraniennes dans un triangle reliant les provinces de Deraa, Quneitra et le sud-ouest du gouvernorat de Damas », a expliqué le directeur de l’OSDH (L’Observatoire syrien des droits de l’homme), Rami Abdel Rahmane.

« La ligne de front se trouve sur la frontière avec le plateau du Golan, qui constitue la frontière entre Israël et la Syrie, a-t-il ajouté.

imagesOTG9CIDE

« Le Hezbollah et les troupes du président Bachar el-Assad ont lancé dimanche une offensive pour reprendre les territoires capturés récemment par les rebelles et les jihadistes. Ils ont repris en deux jours une série de villages et de collines », a indiqué le directeur de l’OSDH.

Une source militaire syrienne a confirmé à l’AFP que « l’armée syrienne et ses alliés, les mercenaires de la milice hezbollahi-iranienne, combattaient des groupes armés dans les provinces de Quneitra et de Deraa ».

Elle a ajouté que cette offensive vise « à stopper les attaques des hommes armés qui avancent petit à petit vers la capitale ».

Contrairement à l’OSDH, la source militaire assure que c’est l’armée syrienne qui dirige les opérations.

Les rebelles syriens et leurs alliés jihadistes du Front al-Nosra ont progressé ces dernières semaines dans le sud du pays.

Les provinces de Deraa et de Quneitra sont importantes car elles sont proches de Damas, la capitale syrienne, de la Jordanie et du plateau du Golan.

Learn Hebrew online

Pour rappel, le 18 janvier, six miliciens du Hezbollah, dont le fils d’un ancien commandant de la milice fascislamiste, Imad Moughniyeh, ainsi qu’un général des « Gardiens de la révolution » iraniens, le général Mohammed Allahdadi avaient été tués lors d’un raid attribué à Israël et perpétré à Quneitra.

Le Hezbollah avait répliqué en tuant quelques jours plus tard deux soldats israéliens et en en blessant sept autres dans le secteur dans la zone du Har Dov » qui est le nom israélien désignant les « Fermes de Chebaa » qui sont une minuscule zone (de moins de 40 km²) comprenant quatorze fermes, située au sud de Chebaa, sur les pentes ouest du Mont Hermon, à proximité de la frontière entre la Syrie, le Liban et Israël et elles constituent un point stratégique litigieux revendiqué par le Liban.

Rappelons que la région demeure une zone de tension depuis la guerre civile en Syrie et des incidents ont régulièrement lieu le long de la « Ligne bleue », qui fixe la frontière libano-israélienne, ligne tracée par l’ONU après le retrait israélien du Sud-Liban en 2000.

Selon l’OSDH, près de 5 000 mercenaires du Hezbollah sont déployés actuellement en Syrie.

Rappelons à nouveau que plusieurs politiques libanais avaient dénoncé l’implication du Hezbollah libanais aux côtés de la Syrie et pour le compte de l’Iran en disant « qu’il est responsable de tout ce qui se passe au sud ».

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait à cette occasion averti que l’armée israélienne était prête à agir « avec force sur tous les fronts ».

Comme il avait mis en garde la milice du Hezbollah en rappelant « que ceux qui essayent de nous tester dans le Nord du pays (sur le Golan) regardent ce qu’il s’est passé à Gaza ».

Claude Salomon LAGRANGE, pour Europe-Israël.

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif.

 





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *