toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Juifs et non Juifs : lutter ensemble ?


Juifs et non Juifs : lutter ensemble ?

Laurence Nguyen a écrit ce texte avec l’espoir qu’il soit bien reçu et même compris. Et pourquoi pas suivi?
« Je n’ai jamais confondu la victime et l’agresseur et, ici les juifs sont les victimes de la montée d’un antisémitisme à la fois nouveau et ancestral, et ce sont les français qui sont coupables de le laisser s’installer. »

Dimanche 8 Février, au colloque intéressant organisé par l’UPJF, un public nombreux cherchait des explications sur la désinformation par les médias, source du développement de l’antisémitisme. Comment et pourquoi?

Des journalistes, des militants, des politiques ont apporté leurs opinions,  et nous ont incités à ne pas « baisser les bras ».

Loading...

Mais comment s’y prendre ?

Ecrire à nos députés ou aux journaux, créer des évènements, discuter sur les réseaux sociaux ? Nous avons déjà tant écrit et  nos explications, nos plaidoyers sont restés sans réponse, stockés dans nos ordinateurs.

Créer des évènements pour montrer des réalités, celles de la vie juive et celles d’Israël ? Nous savons trop bien que notre public est déjà convaincu, que les autres ne viendront pas. Et pourquoi viendraient-ils, ils ont tant à faire ?

Errer sur les réseaux sociaux, se battre par échanges de mails qui seront mal lus ou pas lus, de tweets concis en quelques lettres ?

Alors, j’ai voulu poser une question, non pas aux intervenants prestigieux, mais à la salle. Trop de doigts levés, le mien n’a pas été sélectionné, et je vous demande, chère Europe-Israël, de  diffuser ma question.  Elle est double, elle ne s’adresse pas aux élites, ni penseurs ni politiciens, elle s’adresse aux personnes, à vous et à moi :

– Chers amis juifs, si nombreux autour de moi, dont je crois pouvoir ressentir le désarroi, les désillusions et l’inquiétude pour demain, avons-nous invité nos amis non-juifs pour Shabbat ?

Learn Hebrew online

Un chaleureux Shabbat en famille où nous pourrions leur expliquer qui nous sommes vraiment, ni riches ni avares, ni complotistes mais de bons français. Nous pourrions raconter l’origine des plats délicieux, et la tradition ancestrale. Puis, nos origines, de Pologne ou de Tunisie ou d’ailleurs, comment notre chemin nous a guidé vers la France que nous aimions tant. Et notre vie ici,  ce que nous apprécions en France, comment nous élevons nos enfants, nos habitudes de bons citoyens. Enfin, en douceur, près un bon verre de vin du Golan, leur parler d’Israël avec quelques exemples  faciles à vérifier de l’épouvantable désinformation.

L’avons-nous fait ?

– Chers amis non-juifs, dont je crois pouvoir ressentir la peine et la honte devant  cet antisémitisme que nous pensions enterré à jamais, avons-nous invité nos amis juifs chez nous ?

Loading...

Pour leur parler, leur dire avant toute chose que nous sommes proches d’eux, que nous voulons les soutenir  et nous battre à leurs côtés ? Et puis les questionner sur leur histoire dont nous n’avons que des notions floues, des idées toutes faîtes, échanger avec eux sur leur vies quotidiennes, leurs craintes actuelles et surtout les entendre. Envisager ensemble, d’autres rencontres, plus étendues, entre juifs et non-juifs, en famille, avec les enfants, pour Pessah ou pour Noël, pour les fêtes?

L’avons-nous fait ?

Ne sommes-nous pas restés chacun dans le silence, indignés mais inactifs, chacun chez soi ?

Laurence Nguyen
Association France-Israël

© Europe Israël – reproduction autorisée avec un lien actif vers la source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Juifs et non Juifs : lutter ensemble ?

    1. Ste_Georges

      Bonjour,

      A votre question « Juifs et non Juifs : lutter ensemble ? » je répondrai par l’affirmatif. Aujourd’hui plus qu’hier et encore moins que demain, nous avons besoin de lutter ensemble contre notre ennemi commun. Cet ennemi commun est celui qui ne reconnais pas Israël, les droits inaliénables de celui-ci et qui est aussi celui qui veut nous asservir de par le monde. Une servitude d’ailleurs que nos « élites » UMPS essaient déjà de nous imposer par leur dhimmitude et leur manque de courage voir par calcul électoraliste.

      La force des phalanges grecques étaient de faire bloc face aux perses. Aujourd’hui faisons bloc contre le terrorisme au drapeau noir ou vert et à son miasme nauséabond qui essaie de recouvrir de son nuage noir l’Europe toute entière. Comme vous je suis preneur de suggestions ?

    2. Alauda

      La double question de Laurence Nguyen a le mérite d’interroger les relations proches de voisinage car personne ne vit hors sol. Dans le calendrier d’une année, tout un chacun peut rencontrer autrui pour mieux le connaître et le mieux comprendre.

      Parmi les lieux de rencontre possibles, la famille a un rôle évidemment privilégié à jouer, car une famille ouverte donnera plus de chances à ses enfants de lever les préjugés.

      J’aimerai dire à Laurence Nguyen que les « plaidoyers… stockés dans nos ordinateurs » sont aussi très précieux, contrepoint essentiel à la désinformation ambiante, consultable à loisir par des non-juifs. L’information horizontale circule aujourd’hui très facilement en temps réel.

      Sensibilisée de longue date à l’antisémitisme, très secouée par la brutalité de sa résurgence dans ma patrie, je passe du temps sur la toile pour remettre ma pendule à l’heure : pour peu que je sois en mesure de trier le bon grain de l’ivraie, il y a matière dans la pluralité des écrits juifs (presse comprise) à faire reculer les frontières de ma propre ignorance pour mieux interagir avec mon environnement au quotidien.

      Merci pour cet article qui s’adresse à la conscience individuelle

    3. Alauda

      Message à @Ste_Georges : votre pseudo (féminisé et vaniteux) associé à la récupération politico-identitaire est pénible. Qu’est-ce que votre agitprop partage de concret en dehors d’une Geste médiévale figée par les ciseaux de nos anciens sculpteurs ?

      Par ailleurs, je vous ferais remarquer en passant que la figure de St Georges déborde largement les seules frontières européennes…

      Plutôt que « La Légende dorée » de Voragine, je vous invite donc à consulter l’encyclopédie Wikipédia (œuvre de bienfaisance américaine) qui vous donnera les principales adresses de l’historique réseau St-Georges (depuis le XIIIe siècle), ainsi que les réécritures de ce mythe chrétien au fil de ses pérégrinations géographiques…

      Bon courage pour ces fouilles archéologiques 🙂

    4. PABLO

      Je ne pense pas que l’essai de dialogue s’avère nécessaire !
      L’impact est nécessairement limité.
      La démocratie permet l’expression, à des moments donnés, de la conscience de chacun des citoyens.
      L’ entre-temps apporte le mûrissement des idées qui peut éventuellement permettre une meilleure action sur le cours des évènements .

    5. kravi קרבי

      Non, les questions de Madame Nguyen ne sont pas pertinentes.
      Faudrait-il inviter des gens pour leur prouver que nous n’avons pas les doigts crochus, que nous ne tuons pas les enfants pour faire des matsot de leur sang ?
      Pensez-vous vraiment que la si répandue haine d’Israël se métamorphoserait en une bienveillance fraternelle autour d’un apéritif ?
      L’antisémitisme résulterait d’une méconnaissance et non de préjugés que de simples rencontres entre voisins pourrait miraculeusement faire disparaître ?
      Si la gentillesse est une bonne chose, la naïveté de ce papier est désolante.
       » Il est temps d’arrêter de s’excuser « … et j’ajoute « de se justifier ».

    6. Ste_Georges

      Message à @Alauda. Bonjour, votre retour est intéressant, voir même légèrement pédant, toutefois merci pour ce partage de connaissance. J’aurai une petite question, pourquoi mon pseudo ferrait-il plus allusion à St Georges qu’à Stephan Georges un poète? Dois-je de même faire l’érudit et prétendre que votre pseudo fait référence à l’Alouette en langue Gauloise pour que vous ayez une meilleure perception de mon poste précèdent? J’en doute.
      Pour ce qui est de « mon » prétendu agitprop, encore faut-il que ce soit seulement de la propagande infondée. Mais bon les idées contraires à la doxa son combattues avec véhémence aujourd’hui. Je ne suis pas étonné. Cordialement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *