toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

J’ai été Charlie quelques heures … C’était déjà trop !


J’ai été Charlie quelques heures … C’était déjà trop !

OPINION

Comme beaucoup de Français, j’avais voulu être Charlie pour dire non à la barbarie de l’islamisme radicale et pour défendre la liberté d’expression.

Mon blog s’était orné de l’affiche standard « Je suis Charlie » mais vite, la récupération politique est venue – les socialistes sont passés maîtres dans cet exercice – et j’ai dû remballer mon émotion pour reprendre mes distances avec l’opération « Charlie ». Je n’avais pas participé à la « marche républicaine » tant elle commençait déjà à ressembler à une opération de remise en selle de Hollande & consorts !

charlie-hebdo-c-est-repartiAujourd’hui, Charlie vient de sortir son second numéro dont la une vient définitivement clore la phase « Je suis Charlie ».

Loading...

D’ailleurs, le titre en est éloquent :

« Charlie Hebdo, c’est reparti ! »

 Oui, reparti comme avant ! On aurait pu penser que la grande manifestation qui avait réuni, le 11 janvier, de nombreuses personnes et parmi elles, probablement beaucoup de sympathisants de droite qui avaient mis de côté leurs opinions politiques, pour défendre la liberté d’expression, même quand elle est de gauche, aurait un peu changé Charlie Hebdo …

Mais pas du tout, on retrouve le Charlie Hebdo bien de gauche qui par cette une, fait un bras d’honneur au peuple de droite. A tout le peuple de droite, puisqu’on y trouve caricaturés Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen et le pape.

D’ailleurs, je reste perplexe devant cette une dont je ne comprends pas bien le message. En quoi, Marine Le Pen ou Nicolas Sarkozy sont-ils aux trousses de l’hebdomadaire satirique ?  Il me semble qu’à droite, l’oubli est largement retombé sur Charlie Hebdo. Et le pape, que fait-il dans cette meute ?

Il est vrai qu’il apparait moins dangereux de s’attaquer à la droite française et au pape qu’à l’islamisme radical …

Learn Hebrew online

J’ai bien aimé ce passage d’un autre article écrit par Jany Leroy, paru sur Boulevard Voltaire et intitulé : « Charlie Hebdo : la une était presque parfaite » :

« Un véritable cru 2015 sans aucun morceau de Mahomet dedans. Du quasiment bio ».

Voilà, la page Charlie est tournée ! J’espère que comme moi, Beaucoup de Français considèreront de nouveau Charlie Hebdo comme un simple journal partisan, de gauche, et de mauvais goût !

J’espère qu’une grand partie des 2 millions d’exemplaires qui ont été imprimés finira au pilon !

Loading...

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “J’ai été Charlie quelques heures … C’était déjà trop !

    1. hannburt

      Un journal d’opinion quel qu’il soit ne peut pas se permettre d’abuser de la liberté d’expression telle que l’esprit rationnel la conçoit en Occident. En particulier, Charlie Hebdo, journal français qui tient le rôle de journal satirique ne fait pas exception. Il ne doit pas et il n’a pas le droit de transgresser une frontière morale et éthique prescrite dans sa profession. Il ne doit pas s’accorder des libertés particulières, illimitées, en surfant sur l’ignorance et la bêtise des gens. Il doit respecter le postulat « il y a une limite à la liberté d’expression » qui est générale et obligatoire comme l’est le droit, c’est-à-dire la loi. Car gagner de l’argent par un procédé illicite est interdit. Même la prostitution de femmes libres et normales a aussi des limites. La loi est justement faite pour éviter les abus. Or il semble que le journal Charlie Hebdo se croit tout permis et se fout de cette limite de la morale et de l’éthique journalistique. En de nombreuses occasions, il a franchi démesurément cette limite morale. Par exemple en montrant des dessins gaulois, choquants, obscènes et provocateurs heurtant une certaine frange populaire sensible de la société française. Même le fait de l’irréligiosité de la majorité des français n’est pas prépondérant ni adhérent. Non tout n’est pas permis. C’est ainsi que la raison confirme sa force après le grand drame que le journal a vécu. Une décapitation radicale et marquante. Nul doute, que ce malheur devrait lui servir de conseiller pour l’avenir et de bouclier de prudence. Les fonctions de : commenter, informer, témoigner, sont des moyens utilisés par les journaux courants qui se respectent. Charlie Hebdo ne se limite pas à l’info au témoignage. Charlie hebdo ose ce qu’il ne vient pas à l’idée d’oser, de montrer et d’ironiser. Il y a des sujets tabous et intouchables. Ses journalistes le savent mais ils osent défoncer les barrières, les limites effrontément sans se soucier de la susceptibilité ad hominem. Cet excès de zèle, ne peut pas ne pas attirer sur eux la colère de ceux qui se sentent blessés dans leur foi ou croyance ancrée dans leur vie. La loi comme chacun le sait interdit la diffamation, l’insulte et la calomnie. Malheureusement Charlie Hebdo a trop longtemps abusé de cette « liberté d’expression » et joué avec le feu, avec pour conséquence une punition hélas sévère, brutale et sanguinaire. Nous ne nous réjouissons pas de cette tragique sentence, nous la déplorons. Mais il faut maintenant, qu’il rééquilibre ses textes afin d’épargner les mécontents. Il doit faire halte à ses bouffées extrémistes et ses crachats sans vergogne. Sa tendance extrêmes-gauchiste ne lui doit faire perdre sa tête. Par exemple, dans son dernier numéro, il vide un sac d’ordures sur Israël et ses dirigeants. Un tel acharnement concoure à attiser la haine anti sioniste et antisémite. Il ne faut pas s’étonner de se demander d’où viennent les actions violentes anti juives en France. Ecrire des calomnies et jurons contre les dirigeants israéliens c’est stimuler les instincts d’individus primitifs prêts à en découdre à la première occasion, à commettre des dégâts lésant une population locale innocente. Cela équivaut à brandir en public des banderoles antisémites et provocatrices. A troubler gravement l’ordre public. Les jeunes radicaux pro-palestiniens de la jeunesse française y sont invités à ce désordre public. Ecrire des commentaires insanes et injurieux, colporter des rumeurs infondées, ou fausses, entraînent une colère populaire. Traiter ainsi Benyamin Netanyahou de « psychorigide tortionnaire » est lâche et grave. Pourquoi ne pas nommer les dizaines de dictateurs, pourvoyeurs d’armes de l’EI , et des va-en-guerre qui furent présent au même défilé que celui de Netanyahou ? Pourquoi ne pas s’attaquer à Bachar- el Assad responsable de génocide sur plus de 200.000 vies anéanties ? Charlie Hebdo ne devrait pas tenter le diable en se focalisant sur Israël. Dans le cas contraire « aucun juif n’est Charlie ». Le journal doit prendre garde car « je bénirai celui qui bénit mon peuple et je maudirai celui qui le maudit », dit une sentence biblique juive.

    2. madeleine

      Il est à craindre que, devenu peureux, Charlie Hebdo fasse le choix de taper sur Israël et les Juifs, sachant qu’il n’y a rien à craindre pour sa vie de ce côté-là.

    3. Pat

      Je ne veux pas croire que Charlie puisse devenir un dhimmi .

      Cela signifierait que tout se qui s’est passé n’a pas existé , qu’ils crachent sur la mémoire de leurs frères assassinés par ces pourritures de nazislamistes.

      Si c’est le cas alors cela signifiera que c’est vraiment la fin .

      On veut nous coudre la bouche et le cerveau .

      On veut nous rendre esclaves de coutumes d’un autre monde , d’un monde obscure et malfaisant .

      Cette peste a déjà commencé et se propage en Europe .

      Certains présidents et Élus courageux se dressent et refusent cette invasion de l’esprit , de nos esprits .

      Ne l’oublions pas , les musulmenteurs sont ici pour nous soumettre , nous chasser , nous remplacer .

    4. Ha

      L’important n’est pas que Charlie vous plaise mais qu’il existe.
      L’important est que l’on puisse dessiner dans ce pays sans encourir pour autant la peine de mort.
      Je ne suis pas spécialement cliente de l’humour des dessinateurs de Charlie mais je reste persuadée d’une chose : leur liberté est la notre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *