toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ibrahim Issa, présentateur à la TV égyptienne « personne n’ose reconnaître que les crimes de l’EI se fondent sur des sources islamiques »


Ibrahim Issa, présentateur à la TV égyptienne « personne n’ose reconnaître que les crimes de l’EI se fondent sur des sources islamiques »

Le journaliste et présentateur de la TV égyptienne Ibrahim Issa : personne n’ose reconnaître que les crimes de l’EI se fondent sur des sources islamiques

Ci-dessous des extraits d’une interview du journaliste et présentateur de la TV égyptienne, Ibrahim Issa, diffusée le 3 février 2015 :

Ibrahim Issa: Chaque fois que l’EI commet des actes de barbarie, tels que décapiter, égorger ou brûler vive une personne, comme ils l’ont fait aujourd’hui, différents cheikhs déclarent – lorsqu’ils prennent la peine de s’exprimer – que cela n’a rien à voir avec l’islam, que l’islam n’est pas en cause, etc. Pourtant lorsque les membres de l’EI massacrent, assassinent, violent, immolent et commettent tous ces crimes barbares, ils affirment se fonder sur la charia. Ils déclarent que leurs actes sont fondés sur un certain hadith, sur un chapitre du Coran, sur une affirmation d’Ibn Taymiyyah ou sur une source historique. Il faut dire la vérité : tout ce que dit l’EI est exact.

Cela ne devrait surprendre personne, et personne ne devrait être choqué par ce que je vais dire. Toutes les preuves et les références que l’EI apporte pour justifier ses crimes, sa barbarie et sa violence horrifiante, criminelle et condamnable… Tous les preuves et les références qu’apporte l’EI, affirmant qu’elles peuvent être trouvées dans les livres d’histoire, de jurisprudence et de droit, s’y trouvent effectivement, et celui qui dira le contraire commet un mensonge.

Loading...

[…]

Lorsqu’ils tuent quelqu’un en le qualifiant d’infidèle, lorsqu’ils violent une femme, qu’ils tuent des prisonniers et qu’ils massacrent et décapitent des gens, ils disent que le Prophète Mohammed leur a ordonné ! Dans quel contexte ? Quelle interprétation ? C’est une tout autre histoire. Aucun des [cheikhs d’Al-Ahzar] qui prétendent être modérés et qui ont demandé au président Al-Sisi de modifier le discours religieux n’ont eu le courage – pas une once de courage – de reconnaître que ces choses se trouvent effectivement [dans les sources islamiques] et qu’elles sont [moralement] erronées. Lorsqu’on prétend qu’un certain Compagnon du Prophète a fait ceci ou cela, vous devez répondre qu’il était moralement dans l’erreur. J’aimerais bien voir un seul cheikh d’Al-Ahzar avoir le courage de reconnaître qu’Abou Bakr a brûlé vif un homme. C’est vrai. Il a brûlé Fuja’ah [Al-Sulami]. C’est un épisode historique bien connu.

[…]

Abou Bakr était-il moralement dans l’erreur lorsqu’il a brûlé vif cet homme ? Personne n’ose le dire. Aussi nous sommes dans un cercle vicieux, et on peut s’attendre à de nouvelles barbaries, car toute cette barbarie est sacrée. Elle est sacrée. Cette barbarie se drape dans la religion. Elle est immergée dans la religion. Elle se fonde uniquement sur la religion. Votre mission [de chefs religieux] est d’affirmer que si cela fait partie de notre religion, alors c’est que l’interprétation est fausse. Ne dites pas que l’islam n’a rien à voir avec cela.

[…]

Source

Loading...




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Ibrahim Issa, présentateur à la TV égyptienne « personne n’ose reconnaître que les crimes de l’EI se fondent sur des sources islamiques »

    1. Nemo

      C’est tout de même insensé ….
      Le premier honnête homme venu en Egypte a davantage de courage et de franc parler que tous nos journalistes et politiciens réunis …

      Misère de Misère !

    2. France

      Cet homme a dit la vérité.
      Mais est-il encore légal de la dire en France ? Les sourds et aveugles qui nous dirigent ne pourraient-ils s’estimer en droit de le faire extrader pour l’assigner en justice au motif… d’« incitation à la haine » !!!… ?
      Puisse Dieu le protéger et ouvrir les yeux de tant de ces musulmans qui n’ont pas lu dans le texte les sources islamiques!

    3. Ciavaldini

      Il y aurait donc plus de liberté d’expression en Egypte plutot qu’en France ? Le soi disant pays des libertés et des droits de l’homme ? mdr..et oui pourtant c’est la vérité.
      On ne pourrait pas le dire çà en France..La bienpensance caviar de la gauche/droite.
      Quel baratin !

    4. Gemeaux

      Mais ce journaliste dit tout à fait la vérité, il suffit de lire le Coran. Mais les musulmans ne veulent pas voir…Ils ont tort car leur prophète s’est inspiré de la Tora – l’Ancien Testament qu’il faut lire…c’est tout aussi stupéfiant de cruauté.
      Nombres 31 – Victoire sur Badian…impressionnant !
      « L’éternel dit à Moïse… » de tuer tout ce peuple, de piller, d’incendier etc. Puis Moïse dit  » Avez-vous laissé la vie à toutes les femmes ? …Maintenant, tuez tout mâle parmi les petits enfants, et tuez toute femme qui a connu un homme en couchant avec lui; mais laissez en vie « pour vous » toutes les filles qui n’ont point connu la couche d’un homme. » etc.etc
      Le vrai problème est que les juifs, eux, ont su se détacher de la Tora et n’en garder que le meilleur, alors que les musulmans dont la grande majorité vient de pays sous-développés, sans éducation, sont manipulés par des politico-religieux.

    5. Alauda

      L’étude (analytique et comparée) du coran (non expurgé) et des Droits de l’homme devrait être obligatoire à Sciences Po ainsi qu’à l’ENA. Cela serait plus fécond pour les obtus qui prétendent que le fanatisme n’est pas consubstantiel à l’islam que les débats tournis-coti tournis-coton autour de la laïcité.

      Ce présentateur à la TV égyptienne dit la vérité parce que son pays est confronté à la peste brune du djihad coranique.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *