toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Firminy (42) : Une femme attaquée dans la rue parce qu’elle refuse le foulard islamique


Firminy (42) : Une femme attaquée dans la rue parce qu’elle refuse le foulard islamique

« Leila », 27 ans,a été violemment prise à partie hier en plein centre de Firminy parce qu’elle refusait le foulard qu’un inconnu voulait lui imposer dans la rue. Cette tunisienne a été insultée, giflée et molestée avant qu’une patrouille de police n’intervienne et mette en fuite l’individu.

« Il l’a d’abord insultée en algérien et puis molestée ». « Faycal », son mari n’en revient toujours pas. Sa femme tunisienne « Leila » a été violemment agressée hier vers 14h00 en plein centre de Firminy par « un homme barbu, d’une cinquantaine d’années » qui voulait lui imposer le port du foulard. « Il faut que tu mettes ça », lui a-t-il ordonné.

Et comme elle s’y refusait et tentait de le raisonner, il l’a giflée, traité de « salope » et il lui a craché au visage ».

Un acte d’une violence rare que « Faycal », français d’origine tunisienne, n’entend pas laisser passer, tant il apparaît lourd de sens aujourd’hui. Il va porter plainte. Il accompagne ce matin son épouse, commotionnée, chez le médecin pour faire établir les brutalités dont elle a fait l’objet : L’homme lui a retourné le bras avant qu’une patrouille de police n’intervienne par hasard et mette en fuite l’individu.

« Je ne pensais pas que cela puisse se produire en France »

« Faycal » se décrit lui-même comme « un enfant de la République ayant grandi à Paris, dans l’esprit de la laïcité ». Lui se dit agnostique, mais sa femme est de confession musulmane. Il respecte toutes les croyances et souhaite donc partager son émotion car « cet acte-là n’est pas anodin : Je le ressens, dit-il. Je connais ces gens-là. Ils nous testent. Ils voient jusqu’où la société française peut aller ». Tout en précisant bien qu’il ne sur-réagit pas à l’événement.

Loading...

« Faycal » souhaite garder l’anonymat, tout comme son épouse « Leila ». Elle non plus ne comprend pas. Elle portait un bonnet bien enfoncé sur les oreilles et portait un jogging le jour de l’agression. Tous deux nous demandent d’utiliser des noms d’emprunt pour ne pas les exposer davantage. Ils craignent visiblement des représailles.
« Leila » va rentrer au pays pour se remettre de ses émotions…. « Pour retrouver un peu de chaleur humaine » explique « Faycal ».

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Firminy (42) : Une femme attaquée dans la rue parce qu’elle refuse le foulard islamique

    1. PABLO

      Voilà qui relativise l’idée qu’on peut se faire en France d’une communauté musulmane qui serait monolithique !

    2. français pas naif

      C’est ignoble ce qui est arrivé à « leila ». J’espère que tous les musulmans bien intégrés vont également lutter contre cette islamisation croissante dans nos sociétés occidentales. Cette lutte doit commencer à l’intérieur de la communauté musulmane et passer par l’éducation des jeunes à savoir leur inculquer le respect de nos valeurs judeo chrétiennes et républicaines. Si on veut rester dans nos pay, il faut adhérer totalement (droits et devoirs sont indissociables ) à nos valeurs. Également, ce été communauté ne doit pas véhiculer la haine vis à vis de la communauté juive. C’est aussi une des conditions pour rester en France et dans les autres pays occidentaux. Sinon, dehors et bon vent dans les pays arabes !.

    3. sarah

      Comme les ayatollahs en Iran dans les années 1980, lus français musulmans intégristes et le CCOIF diront de cette femme qu’elle est islamophobe. En effet, les femmes qui ne voulaient pas porter le voile en Iran étaient accusées d’islamophobie. C’est pour cette raison que je réfute le terme d’islamophobie comme Caroline Fourest. Aujourd’hui, une tunisienne, demain, toutes les femmes vivant en France.

    4. oncle Bob

      Ils vont retourner en Tunisie pour se remettre de leurs emotions et retrouver un peu de chaleur humaine?!! Cela veut-il dire que la situation en Tunisie est meilleure, en depit du fait qu’il y a la-bas aussi des islamistes?!!!! Pauvre France!

    5. Ratfucker

      @annie: Je vous rassure: le hijab est réservé aux vraies croyantes, qui seules ont le droit de se préserver des regards concupiscents et impurs. Les non musulmanes, en revanche, doivent rester tête nue, étant considérées comme de la viande en libre service à l’usage des pieux Musulmans -ainsi qu’en témoignent les marchés aux esclaves sexuelles du Daesh.

    6. Jacques

      D’accord avec sarah, cette agression n’est jamais qu’un avatar de ce qui arrive dans nombre de pays musulmans : les « fondamentalistes » harcèlent les autres jusqu’à ce que ces derniers cèdent et se soumettent à la charia.

      Ces islamistes se croient en pays conquis, c’est pourquoi ils agissent ainsi.

      Il faudrait vraiment médiatiser cette affaire, que les gens sachent vraiment ce qu’est la prétendue islamophobie : une tarte à la crème, un terme inventé en vue d’imposer la charia.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *