toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Détournement sur Twitter du hashtag lancé par le gouvernement français #StopDjihadisme


Détournement sur Twitter du hashtag lancé par le gouvernement français #StopDjihadisme

 

Le 28 janvier 2015, le compte Twitter du gouvernement français a lancé le hashtag #StopDjihadisme, dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre le djihadisme. Le hashtag a été immédiatement repris et détourné par des comptes Twitter de djihadistes et de partisans djihadistes, notamment de l’Etat islamique, pour railler la campagne et distribuer du matériel pro-djihad.

De nombreux messages en français et en anglais montrent des images violentes de guerre, telles que des photos de soldats américains en Irak et à Guantanamo, ou de corps d’enfants tués par des bombardements, et accusent les Occidentaux d’être les véritables terroristes et responsables de ces actes. Certains messages montrent aussi le corps du journaliste japonais exécuté par l’Etat islamique et d’autres photos choquantes, accompagnées de textes menaçant les ennemis du djihad, notamment la France.

Le détournement de hashtag, une pratique de plus en plus répandue, consiste à se servir dudit hashtag pour propager un message différent. Cette méthode est régulièrement employée sur les réseaux sociaux comme méthode de marketing. Les partisans djihadistes utilisent également cette méthode pour inonder le réseau de leurs informations et opinions [1].

Loading...

Ci-dessous quelques exemples de messages publiés sur Twitter sous le hashtag #StopDjihadisme

gouv
Message du gouvernement français sur Twitter.
Message qualifiant la campagne de "Fatwa", c'est à dire un édit religieux du Gouvernement français.
Message qualifiant la campagne de « Fatwa »,  édit religieux du gouvernement français.
Messages utilisant le hash tag #StopDjihadisme pour distribuer des vidéos et des photos de recrutement de l'Etat islamique. Sur le message de droite est écrit en anglais : "Ainsi, nous renouvelons notre appel aux muwahidin [monothéistes] en Europe et en occident mécréant."
Messages utilisant le hashtag #StopDjihadisme pour distribuer des vidéos et des photos de recrutement de l’Etat islamique. Sur le message de droite, il est écrit en anglais  : « Ainsi, nous renouvelons notre appel aux muwahidines [monothéistes] en Europe et dans l’Occident mécréant. »
Messages employant le hash tag #StopDjihadisme pour menacer la France et l'occident. "Chères français et croisés, prenez garde nous sommes le califat islamique, tantôt des héros tantôt des hommes tantôt des monstres." … "Vous ne comprenez vraiment pas ! Le djihad ne s'arrêtera jamais : La guerre ne fait que commencer et les flammes de la guerre commencent tout juste à s'intensifier."
Messages employant le hashtag #StopDjihadisme pour menacer la France et l’Occident. « Chers Français et croisés, prenez garde, nous sommes le califat islamique, tantôt des héros tantôt des hommes tantôt des monstres. » … « Vous ne comprenez vraiment pas ! Le djihad ne s’arrêtera jamais… La guerre ne fait que commencer et les flammes de la guerre commencent tout juste à s’embraser. »

 MEMRI

Note :
[1] Voir le rapport de MEMRI Islamic State (ISIS) Social Media Pages Targeting Western Audiences, 22 décembre 2014.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *