toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Année réussie pour les start-up israéliennes


Année réussie pour les start-up israéliennes

En 2014, Israël n’aura pas usurpé son surnom de « Start-up Nation » (selon le titre du livre de Dan Senor et Saul Singer*). Tous les records ont été battus cette année par la scène technologique israélienne, tant au niveau des introductions en bourse que des acquisitions. Tour d’horizon de quelques grandes réussites numériques de l’année passée.

Records à tout-va

Israël est souvent loué pour son dynamisme dans les nouvelles technologies et l’innovation numérique. A l’heure du bilan de l’année 2014, le pays a clairement été à la hauteur de sa réputation : 52 start-up israéliennes ont été rachetées au cours de l’année pour un total de 15 milliards de dollars et 18 introductions en bourse de sociétés ont été effectuées, totalisant 9,8 milliards de dollar de valorisation. Par rapport à 2013, l’augmentation est de 30 et 40%, que se soit pour la levée de fonds par les plus jeunes pousses ou pour la valorisation des start-up plus établies.

Loading...

Etonnamment, l’excellente forme de l’industrie high-tech israélienne n’a pas pâti du conflit de juillet dernier, comparativement à d’autres secteurs économiques tels que le tourisme. Ce paradoxe s’explique par l’internationalisation précoce de ces entreprises qui ne peuvent, pour de simples questions de survie économique, se limiter au simple marché intérieur israélien. Cette caractéristique, enviée par de nombreux pays européens, permet ainsi à l’écosystème de mieux résister aux aléas politiques et économiques locaux, ainsi que de faciliter les acquisitions par de grands groupes étrangers.

De belles pépites

Plusieurs nouveaux noms ont brillamment marqué de leur éclat l’année 2014. Parmi ces pépites figure Mobileye. Introduite en bourse à New York en août dernier, la société israélienne a dépassé toutes les attentes en levant 890 millions de dollars pour une valorisation de 7,5 milliards. Fondée en 1999 par le professeur Amnon Shashua de l’Université hébraïque de Jérusalem, cette entreprise s’est spécialisée dans l’assistance intelligente à la conduite d’automobiles. Dans un secteur aujourd’hui très porteur, notamment grâce aux médiatiques Google cars, elle a réussi dès 2006 à établir des partenariats avec de grands constructeurs tels que General Motors, Honda, BMW et Nissan, en équipant leurs véhicules de ses technologies. Aujourd’hui, Mobileye équipe plus de 100 modèles de voitures produits par une dizaine de marques différentes. En plus de ce partenariat étroit avec les constructeurs, Mobileye vend des équipements standards pouvant être facilement installés dans n’importe quel véhicule, lui permettant de signer des contrats avec plusieurs sociétés de transport à travers la planète.

Une autre importante introduction fut celle de CyberArk au NASDAQ. Cette dernière a réussi à lever 85 millions de dollars dans cette opération et a vu son cours doubler pendant sa première journée de cotation. Egalement fondée en 1999, cette société opère dans l’un des secteurs de pointe en Israël : la sécurité informatique. Des experts dans ce domaine ont ainsi réussi à développer une technologie de coffre numérique permettant d’assurer la confidentialité et la sûreté de données sensibles. Cette solution est depuis utilisée dans de nombreux grands groupes tels que Deloitte, Barclays ou encore Qualcomm.

Enfin, dans un domaine très différent, on peut citer la start-up ReWalk qui a développé un exosquelette permettant à des paraplégiques de tenir debout et marcher sur terrains plats. Cette impressionnante avancée technologique et humaine a été initiée par le docteur Amit Goffer, lui même paralysé suite à un accident, et constitue la première innovation de la sorte approuvée par la FDA (Food and Drug Administration) américaine. Egalement introduite au NASDAQ, elle a été valorisée à hauteur de 250 millions de dollars, ce qui est particulièrement remarquable pour une jeune start-up spécialisée dans un marché de niche.

Dr Paul Balança, Volontaire international chercheur au Technion – Israel Institute of Technology

Learn Hebrew online

source BE

– [1] http://nocamels.com/2014/12/2014-israeli-ipo/
– [2] http://redirectix.bulletins-electroniques.com/8KSAY

Photo Vue de Tel-Aviv
Crédits : ronsho

Loading...

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *