toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

[Vidéo] Attentats : « La France est en guerre avec des musulmans », la vidéo qui gêne Marine Le Pen.


[Vidéo] Attentats : « La France est en guerre avec des musulmans », la vidéo qui gêne Marine Le Pen.

Aymeric Chauprade gêne Marine Le Pen. L’eurodéputé FN, pas toujours raccord avec la ligne officielle du parti sur les questions internationales, a publié une vidéo jeudi 15 janvier. Son thème ? Les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher de Paris, qui ont frappé la France : « La France est en guerre avec des musulmans ».

Une semaine après ces événements, Aymeric Chauprade donne son point de vue. Dans cette vidéo, l’auteur de Chroniques du choc des civilisations, explique :

Ce qui frappe la France aujourd’hui porte un nom et est le résultat de causes identifiables. […] La France est en guerre avec des musulmans. Elle n’est pas en guerre avec les musulmans mais avec des musulmans.

L’eurodéputé divise schématiquement l’islam en deux : d’un côté on trouve « l’islam acclimaté par les nations » et de l’autre « l’islam global qui est resté fidèle à ses fondements djihadiques, à ses fondements historiques et qui dit fondements dit fondamentalisme« . « Nous sommes en guerre contre cet islam-là. C’est bien cet islam qui nous fait la guerre, que nous le voulions ou non« , explique –t-il. Il ajoute :

En France, avec 6 millions de musulmans – peut-être beaucoup plus d’ailleurs – cela représente entre 900.000 et 1,5 million de musulmans convaincus que l’oumma [communauté des musulmans, ndlr] est supérieure à leur appartenance à la nation française, convaincus que la Charia – la loi islamique – a vocation à se substituer à  la loi française, convaincus que le Coran deviendra un jour leur constitution à la place de notre constitution. […] Une cinquième colonne puissante vit chez nous et à tout moment se retourner contre nous en cas de confrontation générale.

Ces propos ont un tantinet gêné Marine Le Pen. Jeudi 15 janvier, la présidente du Front national a en effet envoyé une circulaire à ses secrétaires départementaux et chargés de mission départementaux pour leur demander de ne pas relayer la vidéo d’Aymeric Chauprade, rapporte nos amis de Dreuz Info.

Une information confirmée par l’entourage de l’eurodéputé FN.

Voici ce que la présidente du FN écrit :

Pour des raisons juridiques, je vous demande de ne pas relayer la vidéo d’Aymeric Chauprade intitulée « La France en guerre », postée hier sur les réseaux sociaux.

Règlement de compte au Front national ?

Florian Philippot qui dénonçait la prise de position pro-israélienne de Chauprade et rappelait que « la position du FN est la même que celle de la campagne de 2012, le texte de Chauprade est une position personnelle” est-il embarqué dans une opération d’épuration ?

Aymeric Chauprade a enregistré une vidéo après les trois terribles attentats qui se sont produits en France la semaine dernière pour évoquer la menace islamiste.

Selon un sondage américain (sondage qui aurait été interdit en France), près de 25% des musulmans se disent sympathisants de l’Islam radical. En France, plusieurs experts parlent de dizaines de millier, voire plus de 100 000, sympathisants de l’Islam radical.

Sa vidéo a le mérite de poser clairement le problème de la radicalisation d’une partie grandissante des musulmans.

On peut s’interroger sur les raisons qui poussent Marine Le Pen à vouloir censurer Aymeric Chauperade.

© Philippe Legarrec pour Europe Israël

La vidéo et le texte d’Aymeric Chauperade qui gène Marine Le Pen:

Les phénomènes ont des causes. Ce qui frappe la France aujourd’hui porte un nom et est le résultat de causes identifiables.

Ce premier volet est consacré à la définition du Mal qui nous frappe et à ses causes. Le second volet sera consacré aux solutions.

La France est en guerre avec des musulmans, elle n’est pas en guerre avec les musulmans, mais avec des musulmans.

L’islam est un monde complexe. Il nous faudrait des heures pour y expliquer les variantes, chiites, sunnites et à l’intérieur des sunnites, les différentes écoles juridiques, et le soufisme aussi. Mais nous sommes en politique et en politique, il nous faut des raisonnements opératoires, des raisonnements qui peuvent déboucher sur des solutions efficaces.

De manière simple, je diviserais l’islam en deux. Ce que j’appelle l’islam acclimaté par les nations, par les cultures nationales, par les Etats, et qui fait que les islams marocain, indonésien, saoudien ne sont pas les mêmes.

Et l’islam global, l’islam qui est resté fidèle à ses fondements djihadiques, à ses fondements historiques, et qui dit fondementsdit fondamentalisme, l’islam qui refuse de s’inscrire dans les nations, qui ne reconnaît pas ou peu de légitimité aux chefs d’Etat, qu’ils soient musulmans ou non, l’islam qui veut restaurer le califat et établir la loi islamique sur la terre entière.

Nous sommes en guerre contre cet islam là. C’est bien cet islam qui nous fait la guerre, que nous le voulions ou non. Le philosophe Julien Freud écrivait en 1965 « vous pensez que c’est vous qui désignez l’ennemi, or c’est l’ennemi qui vous désigne ». Notre classe politique offre en ce moment le spectacle pathétique du débat « sommes-nous en guerre ou pas ? ». Mais ce n’est pas nous qui décidons de cela, ce sont ceux qui nous attaquent ! Evidemment que nous sommes en guerre puisqu’ils l’ont décidé !

Revenons à ce conflit entre ces deux camps de l’islam. L’islam acclimaté par les nations et l’islam qui ne l’est pas, qui est l’islam radical en guerre partout contre les autres civilisations, contre les Etats-Unis, l’Europe, la Russie, la Chine, l’Inde, Israël, et les régimes musulmans modérés aussi. Ces deux camps ne sont pas figés. Le nombre de leurs combattants respectifs change à travers l’histoire.

Les services de renseignement occidentaux estiment la proportion d’adeptes de l’islam radicalisé de 15 à 25 % des musulmans du monde, y compris parmi les musulmans vivant sur le sol européen. Minorité nous dit-on, certes ! Mais 15 à 25 % de 1,5 milliards de musulmans cela veut dire entre 225 et 375 millions de musulmans dans le monde, ce qui, en moins ou en plus, représente le poids démographique des Etats-Unis d’Amérique ! Ce qui, en France avec 6 millions de musulmans, peut-être beaucoup plus d’ailleurs, ce qui représente entre 900 000 et 1 ,5 million de musulmans convaincus que l’Oumma est supérieure à leur appartenance à la nation française, convaincus que la Charia, la Loi islamique, a vocation à se substituer à la Loi française,convaincus que le Coran deviendra un jour leur Constitution à la place de notre Constitution.

L’argument du fait minoritaire ne tient pas. L’idéologie ressassée du « pas d’amalgame » est non seulement fausse mais dangereuse. Car la situation est très grave. Car l’islam fait planer sur la France une menace très grave sur son avenir. Déjà de nombreux Français sont en train de partir, et pas seulement des Juifs, parce qu’ils pensent que c’est fichu, que la démographie est contre nous, qu’ils vont gagner. Ces Français ne fuient pas que le socialisme, le fiscalisme, l’étatisme, ils fuient l’invasion lente et cela personne ne le dit.

Le vivier du terrorisme islamique, c’est-à-dire du passage à l’acte djihadique, est énorme, il est de l’ordre du million, ce qui ne veut pas dire que nous ayons 1 million de terroristes potentiels sur notre sol, mais ce qui veut dire qu’une 5e colonne puissante vit chez nous et peut, à tout moment, se retourner contre nous en cas de confrontation plus générale. Souvenons-nous des refus de servir en Afghanistan de la part de militaires français musulmans. Aujourd’hui on parle des refus, dans les écoles, de la minute de silence, pour les victimes des attentats récents. C’est la même logique : pour ces gens la loi de l’islam est supérieure aux lois françaises, l’allégeance à l’islam est supérieure à l’allégeance à la France. C’est la définition même d’une 5e colonne.

Il est probable, et même certain, qu’une majorité de musulmans en France condamnent les attaques qui ont visé les Juifs et les policiers, parce que beaucoup de musulmans considèrent qu’elles sont injustes. Mais tel n’est pas le cas de l’attaque de Charlie Hebdo. Les ambassades et les services occidentaux ont rapporté de nombreuses scènes de liesse dans l’ensemble du monde musulman, à l’annonce que les caricaturistes du Prophète Mahomet avaient été assassinés. Le sentiment majoritaire chez les musulmans, c’est « Ils l’avaient cherché en insultant notre Prophète » et faut-il rappeler qu’en effet, dans l’islam, le blasphème est puni de mort ce qui est d’ailleurs appliqué dans de nombreux pays musulmans aujourd’hui, comme au Pakistan. C’est aussi ce qui explique que le Maroc se soit abstenu de participer à la manifestation de dimanche, parce que des caricatures du Prophète s’y trouvaient et que, pour un Roi commandeur des Croyants, il n’était pas possible de prendre ce risque politique face à la pression islamiste dans son pays. Et soyez certains que si les médias français se sont décidés à parler de ce qui s’est passé dans les écoles où les enfants issus de l’immigration extra-européenne sont nombreux, c’est que le phénomène est massif.

Alors pourquoi en sommes nous là ? Il faut bien faire le diagnostic juste si nous voulons soigner la maladie. Le contraire de ce que font en ce moment nos médias et les politiciens de l’UMPS !

Au niveau mondial nous en sommes là parce que la globalisation à dominante occidentale, en s’attaquant aux nations, à leur identité, à leur souveraineté, a affaibli l’islam acclimaté aux nations au profit du fondamentalisme islamique, par définition transnational et globalisé.

Les politiques américaines et européennes ont détruit ou affaiblis tous les régimes arabes qui tentaient de s’imposer au détriment de la Charia et ont donc libéré ainsi les forces islamistes. Les gouvernements mondialistes UMPS qui se sont succédés en cautionnant les guerres en Irak, en Libye, en affaiblissant le régime syrien, en isolant l’Iran, portent une lourde responsabilité. Le mondialisme a fait le lit de l’islam radical, il a fait le lit du fondamentalisme quand il ne le soutenait pas directement par le biais de ses services spéciaux, et ceci parce qu’il est, comme lui, une idéologie globale qui veut tuer les nations.

Au niveau national, la situation est la combinaison d’un phénomène quantitatif, l’immigration extra-européenne massive depuis 40 ans, avec un phénomène qualitatif, le réveil de la conscience islamique de nombreux musulmans en France. Nombreux en effet sont ces musulmans qui sont passés dans le camp de l’islam global ce qui rend totalement impossible leur assimilation.

Les partis politiques et leurs soutiens médiatiques qui ont organisé la manifestation parisienne de dimanche sont en fait les premiers responsables de la situation actuelle . Il faut le dire, ils ont organisé l’invasion de la terre de nos ancêtres par une culture étrangère contre laquelle l’Europe, durant des siècles, avait lutté avec lucidité et efficacité. Ils n’ont aucune excuse, car des siècles d’histoire attestaient de ce qui allait se passer. Les Allemands ne pouvaient pas forcément entrevoir ce que le national-socialisme allemand allait produire comme crime inouï, car c’était une idéologie nouvelle. L’islam radical lui n’est pas une idéologie nouvelle. Il est en guerre contre les autres civilisations depuis le VIIe siècle et cela n’a jamais cessé.

Alors, on nous dit qu’il faut être optimiste, que cet islam de France traverse une crise à laquelle les éducateurs et les sociologues vont remédier. A cela je réponds premièrement que je ne ferai jamais confiance, pour remédier au Mal, à ceux qui ont inoculé le Mal et encouragé son développement durant 40 ans. Deuxièmement que la France compte trop à mes yeux pour que je puisse accepter de prendre un risque aussi considérable que la réformation de l’islam, que son acclimatation finale aux valeurs et aux institutions françaises. Il y a peu de chance que cela arrive tout simplement parce que le Coran est, aux yeux même des musulmans, le Verbe incréé de Dieu, qu’on ne peut donc y changer une virgule. Les racines de la violence et du totalitarisme se trouvent dans l’islam même, dans ses textes sacrés, Coran et hadith surtout, comme le disent d’ailleurs de nombreux philosophes musulmans modérés, je pense à Abdennour Bidar qui dans une Lettre ouverte au monde musulman, en octobre 2014, invitait les musulmans à ouvrir les yeux, à comprendre que si le monstre n’est pas l’islam, il est néanmoins dans l’islam et plus précisément dans ses textes sacrés.

Alors est-ce qu’une vieille nation chrétienne qui a 1500 ans, la nation des cathédrales, du Mont-Saint-Michel, des Lumières aussi qui font partie de notre histoire récente, est-ce que cette nation qui a tant compté dans l’histoire mondiale et qui compte encore, devrait livrer son avenir au pari que l’islam va se réformer et que le mauvais génie qu’il a produit va finir par rentrer dans sa bouteille ?

On nous dit qu’une majorité de musulmans est pacifique. Certes mais une majorité d’Allemands l’était avant 1933 et le national-socialisme allemand. Une majorité de Russes, de Chinois, de Khmers étaient pacifiques avant qu’ils ne réalisent d’abominables crimes au nom du communisme. Quand le totalitarisme s’empare d’une minorité conséquente et active, l’argument de la majorité pacifique ne tient plus.

Je refuse de faire ce pari là sur le dos de nos enfants et c’est tout le sens de mon engagement au Front national parce que je vois dans le Front national le seul recours possible pour stopper l’islamisation de la France.

Nous devons, de manière ferme et claire, engager la lutte pour la dé-islamisation de notre pays. Sinon notre fière civilisation française mourra, démocratiquement, comme nous le conte le roman tragique de Houellebecq, lorsqu’une sorte  d’Henri IV musulman aux apparences paisibles finira par convaincre une majorité de Français qu’il est la solution de compromis idéale pour sortir du conflit entre l’islam radical et le réveil identitaire.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 16 thoughts on “[Vidéo] Attentats : « La France est en guerre avec des musulmans », la vidéo qui gêne Marine Le Pen.

    1. blabla

      cet individu est un opportuniste qui soutenait la thèse de la théorie du complot après les attentats du 11sept avec d’autres simplets révisionnistes. ça fait depuis des années que l’insécurité en France est causée par une majeur partie d’énergumènes issues de la diversitude mais les zélites s’en tapent et voilà le résultat. c’est beau le « vivre ensemble »…

    2. robert haim

      marine aussi a peur des arabes,pourtant ce que dit chauprade est tellement vrai,il y a tres peu de gens qui ont ouvert leurs yeux,pour auourd’;hui faire treler non seulement les crapules de socialos bobos mais aussi lesle pen
      bravo aymeric

    3. Pat

      On voit bien ici que plus personne en France n’a confiance en ses dirigeants politiques ni même dans le futur président ( 2017 ) .

      On se dit  » Pour quel menteur je vais devoir voter  » car même en votant pour le futur président on doutera tout de même .

      Non plus de Sarko ni de Hollande , qui alors ? Marine , pourquoi pas .

      De toute façon qui à part elle sera capable de redresser le navire .

      Et puis dans son gouvernement il n’y aura pas que des membres du FN mais d’autres partis de droite .

      Pourquoi ne pas tester Marine .

      On aura tout essayé .

      Maintenant si avant 2017 nos cher élus arrivent redresser la situation et nous rendre notre France telle que nous l’aimons ; sans se faire traiter de fils de pute de sale Juif et j’en passe alors OK on pourra redonner une ch

    4. michel boissonneault

      j’approuve ses propos qui sont réaliste mais le principal problème est pourquoi que Mme Lepen veut le faire taire car je trouve très crédible cette homme et présentement en politique les gens crédible et honnête de la situation sont rare

    5. Aharon

      Oui il a raison, mais ses propos sont quelque peut racistes et incitent à la haine. La législation française n’est pas encore prête à entendre parler des musulmans et du Coran de cette manière sans impunité. D’autre part le politiquement correct est encore trop fortement ancré dans les inconscients.

      Il faut attendre un peu pour faire passer ce message, attendre que la guerre contre l’Islam radicale dans le monde soit « officiellement » déclarée…

    6. naftali

      il a raison sur toute la ligne ,il est fn au point ou on est arrivé why not? c’est vrai que la vitrine fn appate bien le chaland,mais je crains que derriere se cache les vieux antisemites ami du papa,ou tous ces groupuscules hyper violent qu’on voit en queue de cortege »on est chez nous,les juifs dehors »….. je suis paumé je sais plus quoi penser! moi perso je crains pas la mort,c’est péché devant kadosh baroukh hou, je sais aussi ,mais c’est dans mes genes.mais si les gens tienne a leur vie,ce qui est tout a fait normal( c’est moi qui suis trop pessimiste peut etre) il faut a tout prix prendre une decision.

    7. MisterClarvoyant

      Je pense « qu’appeler un chat un chat » c’est une bonne chose. De nos jours l’antisémitisme de gauche qui est international adhère au discours islamonazisme. Pas le FN qui étant nationaliste pense que le danger pour la France, ne sont pas les juifs, mais l’islamisme radical et l’islam pacifiste qui ne s’intègre pas et de moins en moins, car république et la démocratie lui permet son épanouissement, à nos dépends.

    8. Yéochoua

      Ce texte parle au départ de 15 à 25% de musulmans radicalisés. Plus loin, toujours dans ce sens, l’auteur soutient qu’une majorité de musulmans condamnent les attaques contre les Juifs et les policiers. Puis il dit que tel n’est pas le cas de l’attaque de Charlie Hebdo.
      Si du coup les 15 à 25% se transforment en 90%, alors c’est cette proportion bien plus inquiétante qu’il faut retenir. C’est Charia contre Charlie, et la Charia pour eux a le droit d’exécuter Charlie.
      Certes, plus loin, l’auteur montre que la majorité pacifique n’empêche pas au totalitarisme de sévir, ce qui ne change pas grand chose. Mais il se pourrait bien que cette majorité pacifique n’existe pas dès le départ.

    9. Pot-au-feuj

      bonjour ,

      sur ce forum je vous ai souvent appelés à prêter au moins oreille à Marine Le Pen qui vous a tendu la main,

      La gauche a une alliance avec les arabos-musulman,
      la droite classique se couche devant la gauche et donc devant les arabobos,
      dans ce contexte, il ne restait que Marine le Pen , et puis elle est bien , c’est mon avis , je le dis.

      mais si elle n’est pas d’accord avec ce que dit Aymeric Chauprade , c’est inquiétant ….
      pourtant elle n’a rien à espérer du vote muzzarabo qui est acquis à 90% au parti qui affiche « l’immigration est une chance pour la France »
      qu’est ce qu’elle espère ? que craint-elle ?
      Nous n’avons pas beaucoup d’alliés, et quand nous en avons , ils n’arrivent pas à être simple.

      Dommage que Monsieur Chauprade ne soit pas à la tête d’un grand parti, à défaut j’espère que son influence grandira au FN.

      Faudrait que vous , chers juifs , discutiez avec le FN , alliez à leur rencontre ( sinon où trouver des alliés ? ) , et en plus vous pourriez leur faire valoir que les these de A. Chauprade méritent mieux qu’une fin de non recevoir.

    10. Maguid

      Encore un qui n’a rien compris du tout, mais qui prétend vouloir tout nous expliquer.
      Tant que les pronostiqueurs seront à côté de la plaque, tant que le diag-
      nostique du toubib sera complètement FAUX, il y a beaucoup a craindre pour la survie du malade.

    11. lola

      Je suis française musulmane née en France et je dis qu’il a raison: il faut déclarer la guerre aux salafistes et frères musulmans (idéologie tout aussi néfaste). Le reste des musulmans modérés devront retirer leur voile mis sous contrainte car quand on habite les quartiers sensibles, il vaut mieux se couvrir la tête pour des raisons de sécurité. je dis oui nous musulmans modérés sommes dans une situation inextricable: se taire et faire profil bas tous les jours de peur des représailles: ceci personne n’en parle. Ma mère a 76 ans, elle est arrivée en France il y a 40 ans, elle n’avait pas de voile sur la tête. Avec l’immigration massive des années 90 à nos jours: de nombreux musulmans venus du Maghreb ayant subi le lavage de cerveau des freres musulmans sont arrivés en France et ont distillés leur prêches dans les banlieues, les femmes portant le voile ont exigé à des femmes comme ma mère de le porter. du coup ma mère porte le voile quand elle marche dans un quartier « musulman » et l’enlève lorsqu’elle arrive dans les quartiers »français ». C’est devenu insupportable. il faut que le gouvernement vote une loi empêchant le port du voile, point barre. nombreux sont ceux qui l’enlèveront car beaucoup l’ont mis sous la contrainte. ma mère n’est pas la seule dans ce cas, j’en connaîs beaucoup.Nous musulmans modérés avons besoin que les autorités fassent des lois pour nous libérer de ce joug!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap