toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une branche d’el-Qaëda qui revendique « l’attaque bénie » contre Charlie Hebdo au nom de l’islam, fait mentir les dénieurs de réalité


Une branche d’el-Qaëda qui revendique « l’attaque bénie »  contre Charlie Hebdo au nom de l’islam, fait mentir les dénieurs de réalité

Aqpa, branche d’El-Qaëda au Yémen considérée comme la plus active et la plus dangereuse du réseau extrémiste selon Washington, a revendiqué, le 14 janvier 2015, l’attentat contre le journal satirique français Charlie Hebdo, affirmant que l’attaque avait été menée sur ordre de son chef suprême, l’égyptien Ayman al-Zawahiri.

« Nous, el-Qaëda dans la péninsule arabique, revendiquons la responsabilité pour cette opération comme vengeance ».

El-Qaëda au Yémen a revendiqué l’attentat qui a décimé, le 7 janvier dernier, la rédaction du journal satirique français Charlie Hebdo, dans une vidéo mise en ligne mercredi.

Selon les termes du communiqué, « des ‘’héros’’ ont été recrutés et ils ont agi, ils ont promis et sont passés à l’acte à la grande satisfaction des musulmans », a déclaré dans la vidéo mise en ligne sur un site islamiste l’un des dirigeants d’el-Qaëda dans la péninsule arabique (Aqpa), Nasser Ben Ali al-Anassi. « Nous, el-Qaëda dans la péninsule arabique, revendiquons la responsabilité pour cette opération comme vengeance », a-t-il ajouté.

Ce dirigeant de la branche d’el-Qaëda installée au Yémen, faisait référence aux auteurs de l’attentat contre le journal français, les frères Kouachi, dont l’un s’était réclamé d’Aqpa peu après l’attaque menée à Paris.

« Nous tenons à préciser à l’intention de la nation musulmane que c’est nous qui avons choisi la cible, financé l’opération et recruté son chef », a ajouté al-Anassi. « L’opération a été menée sur ordre de notre émir général Ayman al-Zawahiri et conformément à la volonté posthume d’Oussama ben Laden ».

Le texte lu par ce dirigeant d’Aqpa était intitulé : « Vengeance pour le prophète d’Allah : message à propos de l’attaque bénie de Paris ».

Dans une vidéo diffusée vendredi, un responsable religieux d’Aqpa avait menacé la France de nouvelles attaques : « Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, Son messager et les croyants », déclarait dans ce message Harith al-Nadhari, une autorité en matière de charia, la loi islamique, au sein d’Aqpa.

Né en janvier 2009 de la fusion des branches saoudienne et yéménite d’el-Qaëda, le groupe est considéré comme terroriste par Washington qui promet 10 millions de dollars pour toute information conduisant à la localisation du chef d’Aqpa, le Yéménite Nasser Al-Whaychi, et de sept autres dirigeants du groupe.

Whaychi avait proclamé en juillet 2011 son allégeance à Ayman al-Zawahiri, nouveau chef d’el-Qaëda après la mort d’Oussama ben Laden, tué en mai 2011 au Pakistan.

Les deux auteurs du massacre, les frères Chérif et Saïd Kouachi, ont été éliminés par les forces spéciales françaises. Peu auparavant, le cadet a déclaré avoir été missionné par Aqpa pour agir en France.

Dans un appel à la chaîne BFMTV, Chérif Kouachi a indiqué avoir séjourné en 2011 au Yémen, affirmant avoir été financé par l’islamiste américano-yéménite Anwar al-Aulaqi, tué lors d’une frappe d’un drone américain la même année.

Ces dernières années, Aqpa a revendiqué une série d’importants attentats, au Yémen comme à l’étranger, dont une tentative de faire exploser un avion de ligne américain le jour de Noël 2009. Et le groupe a appelé à plusieurs reprises ses partisans à s’en prendre à la France, engagée en Irak avec la coalition contre le groupe Etat islamique, mais aussi en Afrique contre des jihadistes.

Le magazine d’Aqpa en anglais, « Inspire », destiné à susciter des vocations de « loup solitaire » à l’étranger, a appelé ses partisans à mener des attentats en France et inscrit en 2013 le directeur de la publication de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, Stéphane Charbonnier, surnommé Charb, sur sa liste de personnes à abattre. Ce dernier a été tué dans l’attentat contre le siège du journal, avec 11 autres personnes, le 7 janvier.

En novembre 2010, Aqpa a revendiqué l’envoi de colis piégés aux Etats-Unis et l’explosion d’un avion cargo américain deux mois plus tôt à Dubaï. En 2009, un kamikaze d’Al-Aqpa a failli tuer le ministre saoudien de l’Intérieur en se faisant exploser en sa présence.

Sur le sol yéménite, le groupe extrémiste sunnite mène régulièrement des attaques meurtrières contre les forces de l’ordre et plus récemment contre les rebelles houthis qui se sont emparés de la capitale Sanaa en septembre. Aqpa notamment  profité de l’insurrection populaire contre le pouvoir central en 2011 pour renforcer son emprise dans le pays, surtout dans le Sud.

Le nouveau pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi a réussi à l’en déloger en 2012, repoussant le groupe dans les zones montagneuses avec le soutien des Etats-Unis et de leurs drones.

Fin 2012, le numéro deux d’Aqpa, le Saoudien Saïd al-Chehri, est mort dans une frappe de drone. Ancien de Guantanamo, il était passé par un programme de réhabilitation dans son pays avant de refaire surface au Yémen.

Notons encore trois choses.

Premièrement, dans ce communiqué les trois policiers abattus – Franck Brinsolaro, Ahmed Merabet et Clarissa Jean-Philippe – par ces terroristes islamistes ne sont pas mentionnés.

Deuxièmement, ne sont pas mentionnées non plus les quatre victimes juives – Yohan Cohen, Yoav Hatab, Philippe Braham, François- Michel Saada, elles aussi abattues par Amedy Coulibaly dans le magasin Hyper Cacher, lui-même éliminé par les forces de police.

La forclusion du nom des Juifs traduit-elle par leurs bourreaux comme des victimes qu’il leur faut nier en effaçant leurs noms même dans la mort ?

Troisièmement, faut-il, au risque de passer pour « islamophobe », accorder un crédit à ce communiqué El-Qaëda qui revendique d’avoir « choisi la cible, financé l’opération et recruté son chef et considère comme des ‘’héros’’ ceux qui sont passés à l’acte à la grande satisfaction des musulmans et accompli la vengeance pour le prophète d’Allah cette attaque béni » ? C’est-à-dire, d’avoir commis tous ces actes de barbarie revendiqués au nom de l’islam !

Etonnement, seuls les médias dans leur majorité, les politiques et les élites dans leur ensemble s’obligent à ce déni d’énonciation et à ce refus de dénonciation.

Car ces assassins, comme tant d’autres commettant des actes de barbarie tels des lapidations, des amputations, des ensevelissements de femmes, enfants et hommes Yazidis, des mises en esclavage sexuel de femmes, des razzias, des épurations ethniques, des massacres de masse, des   décapitations, ailleurs qu’en France, que ce soit en Israël, en Syrie, au Liban, en Irak, au Pakistan, en Egypte, au Yémen, en Tunisie, au Nigéria, etc., nous n’avons jamais vu ou entendu qu’ils le faisaient au nom du Bhagavad-Gita, du Kamasutra ou du Tao Te King de Lao Tseu, mais à chaque fois au nom de l’islam, de son livre le Coran et de Mohammed considéré comme un « prophète » par ses adeptes.

Il y a des circonstances où nulle raison politique ne peut justifier de tels mensonges par omission volontaire qui sont des fautes morales qui ne trompent que leurs auteurs. La vérité les rejoindra inévitablement au prix le plus fort.

Source information : L’Orient-le-Jour

Adapatation : Salomon LAGRANGE, pour Europe-Israël.

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Une branche d’el-Qaëda qui revendique « l’attaque bénie » contre Charlie Hebdo au nom de l’islam, fait mentir les dénieurs de réalité

    1. patricia

      il est marrant obama il dit que c est l organisation la plus dangereuse, porquoi ?
      parce qu ils commettent des actes de barbarie en occident mais nous les israeliens avons aussi l organisation la plus dangereuse, le hamas, le fatah qui nous ont envoye et declare la guerre par + de 5000 roquettes dans nos villes. Je dis ca, je dis rien.

    2. Prince

      Vous avez bo faire des constats ,mais en réalité chacun regarde ses intérêts les USA,l’Europe,Israël , l’Arabie saoudite ext… Tous ces groupes djihadistes au depart sont ou ont été financés et mis en places par les grandes puissances cité si dessus qui ont leurs propres intérêt soi politique ou financier (bizness ) en sacrifiant parfois les populations vivant dans cette région .alors,ne soyez pas naïf et arrêté de croire au politiciens comploteurs qui font croisent un intérêt au populations mais qui en réalité n’en n’ont aucuns.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap