toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour le Wall Street Journal « l’heure est venue, pour les Juifs de France, de faire leurs valises »


Pour le Wall Street Journal « l’heure est venue, pour les Juifs de France, de faire leurs valises »

Article de Bret Stephens, pour le Wall Street Journal– titre orignal : Packing Time for France’s Jews (L’heure de faire les valises pour les Juifs de France).

Est-il sensé qu’une communauté qui, dans ce siècle, a perdu quelque 10 personnes au djihad en France, de plier bagage et s’installer en Israël, où les djihadistes ont fait plus de 1 000 victimes juives? Les dirigeants de la Ve République n’ont-ils pas démontré en paroles et en actes qu’ils s’engagent à la protection des vies et des biens juifs?

La réponse à cette question est oui. Le problème n’est pas la Ve République, dans laquelle les Juifs français ont, dans l’ensemble, prospéré. Le problème, est l’arrivée, tôt ou tard, de la VIe. C’est pourquoi les Juifs français doivent partir plus tôt que tard, malgré les perturbations et les risques, tant que les portes de sortie ne sont pas obstruées et que la voie reste libre.

Peut-être par inadvertance, le Premier ministre français Manuel Valls l’a le mieux exprimé la semaine dernière quand il a affirmé devant son Parlement que «L’Histoire nous l’a montré, le réveil de l’antisémitisme, c’est le symptôme d’une crise de la démocratie, d’une crise de la République». Très vrai, mais si l’antisémitisme est le symptôme de la crise, la présence de gendarmes dans les écoles, les synagogues, les épiceries et les quartiers juifs n’est pas sa cure. Cet impératif dénote une carence.  […]

Par-dessus tout, la crise est cumulative. Des pays de même taille comme l’Allemagne ou la Grande-Bretagne ont connu des hauts et des bas au cours des dernières décennies, des périodes de croissance ou de récession, des sentiments de confiance ou de malaise. Mais le déclin français est constant, non soigné, rempli d’amertume. «Dans l’un de mes séminaires de finance, tous mes étudiants français projetaient de partir à l’étranger», a déclaré le professeur d’économie de la Sorbonne, Pr Jacques Régniez, au Daily Telegraph en 2013. Les Juifs ne sont pas les seuls à vouloir partir.

Mais eux doivent le faire plus que les autres.  Parce qu’ils sont menacés de trop nombreux côtés. Selon le best-seller français, «Le Suicide Français», du journaliste Éric Zemmour, le régime collaborationniste de Vichy a mauvaise réputation. Le comédien le plus célèbre de France, Dieudonné, a utilisé Facebook après la marche de solidarité du 11 janvier pour dire «Je me sens Charlie Coulibaly», alliance de «Je Suis Charlie» et d’Amedy Coulibaly, le tueur du supermarché casher. Le Parlement français a réagi à la guerre de cet été du Hamas contre Israël en votant le mois dernier la reconnaissance, quoique symbolique, d’un Etat palestinien.

«L’antisémitisme émerge toujours dans une conversation informelle, ce qui serait rare en Angleterre ou en Amérique», observe Jonathan Fenby dans l’édition mise à jour de son livre de 1999, «France on the Brink» (La France au bord du gouffre). M. Fenby apporte un exemple particulièrement notable.  «En 2013, un comédien a présenté un acteur juif lors d’une émission de télévision populaire en disant : ‘Vous n’avez jamais plongé dans le communautarisme [juif]… Vous auriez pu vous poster dans la rue et vendre des jeans et des diamants à l’arrière d’une fourgonnette en disant: Israël a toujours raison, au diable les Palestiniens. Vous montrerez alors qu’il est possible d’être de foi juive sans être complètement dégoûtant.» C’était censé être un compliment.

Tout cela se passe alors que la Ve République reste pratiquement intacte. Quelques comparaisons ont été faites entre les attaques de ce mois-ci à Paris et les attentats du 11/9, mais c’est une énorme exagération. La Tour Eiffel n’est pas tombée. Dix-sept morts ne sont pas 3 000.

Mais qu’arrive-t-il quand la crise réelle frappe – pas nécessairement sous la forme d’un attentat sur une cible juive faisant grand nombre de victimes, mais peut-être d’une élection qui porterait Mme Le Pen au pouvoir, ou d’une crise bancaire systémique qui mettrait au jour un grand malfrat juif, ou encore d’une crise économique qui inspirerait une politique fiscale plus confiscatoire? L’Histoire française est un conte de stagnation perforée par des crises: 1789, 1830, 1848, 1871, 1940, 1958, 1968. Une autre crise est en marche.

Ce qu’une telle crise peut entraîner dans son sillage est une énigme, et il vaut mieux que les Juifs français ne restent pas dans les parages pour la découvrir. Au 20e siècle, le destin juif a été divisé entre ceux qui sont partis à temps et les autres. Aucune raison ne prouve qu’il en sera autrement dans ce siècle.

Il est vrai que les Israéliens courent de plus grands risques personnels que les Juifs français. Là encore, les Israéliens ne doivent pas dépendre de la rectitude des dirigeants au pouvoir (tant qu’ils restent au pouvoir) pour garantir que leurs enfants rentrent en toute sécurité à la maison de l’école. Il est également vrai que quitter la France est une sorte de victoire pour les antisémites français. Mais vivre est plus important que de fermer le clapet des intolérants.

Mettez de l’ordre vos affaires, faites vos bagages, quittez la maison, rentrez à la maison.

Adaptation française JSSNews.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Pour le Wall Street Journal « l’heure est venue, pour les Juifs de France, de faire leurs valises »

    1. daniel

      Au 20e siècle, le destin juif a été divisé entre ceux qui sont partis à temps et les autres : tout est dit. Dans les années 1930, ceux qui sont partis avaient raison et aujourd’hui, ceux qui restent ont et auront tort. Les juifs qui partent les auront prévenus. Mais s’ils choisissent de mourir, c’est leur choix.

    2. Chris

      À voir ces 2 photos où cette infecte racaille nous fait des doigts d’honneur devant l’Hyper Cacher, ce qui est ni plus ni moins une déclaration de guerre, appelons les choses par leur nom, on se dit qu’effectivement le problème en France est grave, très grave, pour ne pas dire insoluble.
      Je doute de plus en plus que quelque chose se passe qui puisse mettre fin à ce bordel. J’ai le terrible sentiment qu’il est trop tard désormais. La France va tomber en quenouille ou alors ce seront les émeutes, la violence et le sang dans les rues. De toute façon, les barbus djihadistes nous ont promis des attentats apocalyptiques. Ah, le beau résultat que voilà. Je croyais que cette « diversité » afro-musulmane était une chance pour la France, n’est-ce-pas messieurs-dames les gauchistes ?!
      Toujours est-il que mon frère et ma belle-sœur Juifs parlent de quitter la France pour Eretz Israel, avec mes 6 nièces et neveux bien sûr. Eh bien si D. veut, j’irai les rejoindre, on voudra peut-être là-bas du non-juif que je suis. Mais mon cœur lui, est 100% Juif. Que dis-je, 200% !

    3. Mathieu Tiendrebeogo

      Ne jouons pas à l’autruche, qui, fourrant sa tête dans le sable se dit être cachée.
      L’islamisme se nourrit du juif et du chrétien.
      Pour la France, nation chrétienne par excellence (qui n’en est plus), les mois à venir seront troubles, si on s’en tient aux menaces et à la hargne des disais tes contre elle.
      Dans ce climat d’instabilité généralisée, quelles forces de l’ordre pour protéger les intérêts juifs?
      Il en est de même des autres pays européens.
      Donc, juifs de France et d’Europe, quand vos hôtes auront le couteau sous la gorge, ils ne pourront plus rien faire pour vous.
      Conclusion: PARTEZ, RETOURNEZ CHEZ VOUS, PENDANT QUE VOUS LE POUVEZ. N’ATTENDEZ PAS PLUS TARD, CAR PLUS TARD IL SERA PEUT ÊTRE…TROP TARD!!!

    4. Robert Davis

      C’est un trés bon article :il est totalement RIDICULE ET STUPIDE de vouloir partir à cause d’une petite brise de rien du tout juste pour faire plaisir aux arabes qui le comprendront comme une victoire juste avant d’être trés probablement chassées d’europe! Toute cette affaires est PARTIE DE QUELQUIES REFUGIES ARABES QUI VEULENT S EMPARER DE LA PALESTINE OCCIDENTALE ET QUI EN SERONT CHASSES TR2S BIENTOT,plus vite qu’on ne lepense. Peut-être pas si netanyahou gagne les élections ce qui est, possible vu la stupidité politique des juifs et des israéliens mais le prochain PM les chassera et TOUT REVIENDRA DANS L ORDRE quoiqu’en pensent les couards et les gens qui ne comprennent ni l’Histoire ni la politique. Quant à ceux qui refont l’Histoire du 20 ème S.ils sont encore plus bêtes car l’HISTOIRE NE SE REPETE PAS. Elle bégaie oui donc on aura encore 10 morts et cela qu’on reste ou qu’on parte:600.000 personnes devraient partir pour…ça?quelle imbécilité! Il faut seulement mettre la pression sur Israel pour qu’ils expulsent les « palestiniens » c’est tout ce qu’il y a à faire. C’est tellement difficile?

    5. CSL-Europe-Israël.org

      Robert Davis,
      On peut à la limite souscrire à ce que vous écrivez : « il est totalement RIDICULE ET STUPIDE de vouloir partir à cause d’une petite brise de rien du tout juste pour faire plaisir aux arabes qui le comprendront comme une victoire juste avant d’être très probablement chassées d’Europe! »
      Mais c’est une lecture restrictive des faits, de l’histoire et du sens que cela prend, au-delà de « la petite brise … ».
      Vous le savez probablement, les Juifs ont été expulsés de leur terre, Israël, il y a presque 20 siècles, et depuis – du moins pour ceux qui n’ont pas renoncé ou ne se sont pas assimilés -, ils n’ont de cesse d’envisager un retour : « l’an prochain à Jérusalem ».
      Mais 20 siècles d’exil, ça participe à dissoudre les meilleures motivations et beaucoup de Juifs, la majorité peut-être, ont fini par se confondre avec les pays où leurs pérégrinations se sont arrêtées. Du moins momentanément.
      Mais voilà, il arrive cycliquement que « des petites brise de rien du tout » (le terme « brise » n’étant pas seulement le nom générique qu’on donne au vent mais signifie aussi une rupture) ont pour fonction (cachée) de rappeler à ceux qui auraient tendance à s’assoupir en route et à s’arrêter en chemin qu’ils ne sont pas encore arrivés à leur destination : Israël.
      Il n’y a donc rien de « RIDICULE ET STUPIDE » pour les Juifs d’envisager un retour chez eux, peu importe le prétexte ou la nature de la brise qui les y pousse.

    6. sztajnrod Nathan

      Merci a Robert David de nous traiter d’imbeciles ;je supose qu’il n’a pa de miroires chez lui pour ne pas se voir (comprendra qui le veux ) quand aux autres articles bravo ;deja a l’age de 17 ans cela fait deja 70 ans ) apres avoir passe ma petite enfance cache dans un petit village Francais j’ai decide que ma place etail dans le pays de mes origines .Mais je reconait que quiiter un pays sous la peure n’est pas valable mai par conviction du droit au retour a la terre de no ancetres oui! et au moins en Israel nous avons notre armee pour nous defendre contre la barbarie et non pas de beaux discours des politciens et j’aai ete choque lors de la discution avec M r Delahousse l’iman qui y participe a eu une phrase malheureuse qu’il ratrappee imediatement mais sans aucune reaction de touts les representants (la FRANCE MUSULMANE rattrapee par les musulmants de France0 MAIS CECI MONTRE Q
      U’ELLE EST L’ESPRIT DES MUSULMANS EN FRANCE das j’espere une minritee

    7. daniel

      L’Europe court à sa perte : j’ai lu la Bible adolescent en cachette avec une amie catholique chez sa grand-mère qui lui interdisait de le faire. Le livre prophétique de Daniel nous a toujours interrogé et aujourd’hui encore..
      Le rêve de Daniel de la statue d’or correspond à la chute de l’Europe (et du Moyen-Orient) : tous les royaumes (babylonien = Irak et Syrie, mèdes et perses = Iran, macédonien = grec, romain = italien)..s’effondrent un à un.. Nous cherchions la clé grecque : nous l’avons ce soir. Syriza, c’est comme l’engouement pour un certain Printemps arabe. La clé de l’Italie arrive et après, tout sera pulvérisé par une pierre qui sera un despotisme religieux : l’islam radical..

    8. daniel

      Bien sur, les islamistes (lire monothéisme tolérant à propos de ce rêve, tellement tolérant que ce site demande la fin d’Israel et des juifs) disent que c’est l’islam « pur » ????????????? qui est la pierre.. Depuis quand une pierre qui détruit tout représente la pureté et le bien ? Non, elle représente le mal, la destruction et nous la combattrons..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap