toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Libération d’Auschwitz : Moscou accuse la Pologne de « se moquer de l’Histoire »


Libération d’Auschwitz : Moscou accuse la Pologne de « se moquer de l’Histoire »

Le ministre polonais des affaires étrangères polonais a affirmé que ce sont les Ukrainiens, et non les Russes qui ont libéré le camp ! Alors qu’une partie des gardiens des camps d’extermination nazis étaient des ukrainiens…

La Russie a vivement réagi aux propos du chef de la diplomatie polonaise, pour qui ce sont des soldats ukrainiens qui ont libéré le camp d’Auschwitz, en appelant la Pologne à « cesser de se moquer de l’Histoire ».

Moscou a exhorté Varsovie à « cesser de se moquer de l’Histoire » après les déclarations du chef de la diplomatie polonaise selon lequel les Ukrainiens, et non l’Armée rouge, ont libéré le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau le 27 janvier 1945.

Loading...

Le chef de la diplomatie polonais, Grzegorz Schetyna, avait affirmé mercredi que « c’étaient des soldats ukrainiens qui étaient présents (à Auschwitz) en ce jour de janvier (1945), ce sont eux qui ont ouvert les portes du camp, ce sont eux qui ont libéré le camp ».

« Il faut cesser de se moquer de l’Histoire et dans cette hystérie anti-russe, il y a un manque de respect à la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la libération de l’Europe », a répondu dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères, rappelant que « toutes les nationalités combattaient au sein de l’Armée rouge ».

Le camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau a été libéré le 27 janvier 1945 par des soldats de la 322e division du « Premier Front ukrainien » de l’Armée rouge.

Ces hommes pouvaient donc être originaires de toutes les républiques soviétiques, notamment la république socialiste soviétique de Russie ou d’Ukraine.

« Hitler n’a pas été vaincu par l’Armée rouge mais par (Stepan) Bandera », titrait jeudi avec ironie le quotidien populaire Komsomolskaïa Pravda, en référence à l’ancien chef de file des nationalistes ukrainiens, dont de nombreux partisans ont collaboré avec les nazis et parfois les SS.

Le 70e anniversaire de la libération du « camp de la mort » d’Auschwitz-Birkenau par l’armée soviétique réunira au total les représentants de 38 pays le 27 janvier prochain.

Learn Hebrew online

La Russie sera représentée par le chef de l’administration présidentielle Sergueï Ivanov, le président Vladimir Poutine ne souhaitant pas participer à des cérémonies auxquelles il n’a pas été officiellement invité.

Aucune invitation officielle n’a été en réalité envoyée aux responsables politiques, le Musée d’Auschwitz-Birkenau ayant décidé de centrer ce 70e anniversaire sur les survivants dont quelques trois cents d’entre eux sont attendus mardi dans l’ancien camp nazi allemand.

Source

Loading...




Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Libération d’Auschwitz : Moscou accuse la Pologne de « se moquer de l’Histoire »

    1. Paul

      Une certaine Pologne est demeurée antisémite et anti-russe et propage des mensonges historiques honteux et haineux. En l’occurrence il s’agit de révisionnisme, de réécriture de l’Histoire.

    2. Marie

      J’ai toujours connu l’armée rouge comme libérateur du camp d’extermination d’auscwits
      Par contre les gardiens étaient ukrainiens,Lettons,Polonais
      Les Polonais après 1945 et durent la guerre ont massacré des centaines de milliers de juifs surtout Polonais
      Ces polonais sont des barbares et doivent un jour se mettre tous à genoux pour demander pardon de leurs crimes
      Menteurs , voleurs des biens des juifs polonais ce sont des assassins qui tient mais n’ont certainement pas eux ou les métèques et barbares ukrainiens délivraient le camp d’Auchwiitz,

    3. Armand Rafalovitch

      Lettre à un Consul de Pologne
      Je vous transmets le présent message lu sur le site Europe Israël du 24 janvier. Dont la source serait l’AFP
      Je sais tous les efforts que vous faites pour vous démarquer du sombre passé de votre pays.
      Je suis donc très étonné de la grossière provocation que seraient les paroles attribuées au chef de la diplomatie polonaise Grzegorz Chelyna mercredi dernier.
      Aussi, pour l’intérêt que je porte, ainsi que de nombreux amis à la situation en Europe Orientale, j’aimerais connaitre votre sentiment à ce sujet.
      Veuillez agréer, Monsieur le Consul, l’expression de mes sentiments distingués.

    4. Fabienne Menager

      L’Europe est peut-être finie après tout. Des hommes politiques en Europe insultent sans cesse à l’Histoire, à coup de mensonges par omission et de révisionnisme. Pourtant rien n’oblige cette bizarre construction, qui à mon avis ne tiendra plus longtemps maintenant, à se compromettre en permanence dans des propos, de toute évidence, destinés à blesser. Des hommes politiques en France, ou en Pologne, en Belgique également, s’emploient à blesser. On blesse des groupes, on blesse des factions, des partis, on blesse l’Histoire, la vraie. Pour quelle « non cause » ? N’ont-ils pas leur libre-arbitre ou bien sont-ils juste des valets d’on ne sait quel tyran, le pouvoir ? A n’importe quel prix ? Au point d’être un misérable ? Je pensais que la politique, le métier d’homme politique (homme ou femme) était vraiment quelque chose, où l’on touchait à l’aboutissement même de l’être dans sa quintessence la plus absolue. Il y a quand même de grandes questions en jeu comme le libre-arbitre justement, la Liberté de penser et d’expression, les droits et les devoirs, la citoyenneté et son statut juridique et tant d’autres fers nobles à battre.
      Je ne sais pas quoi penser. De ces gens-là, qui sont là-haut et qu’on estime, à juste titre, parvenus à un aboutissement, dans la pensée politique, la réflexion sur les grandes idées, on est en droit d’attendre le meilleur. Ils ont fait de longues études. Ils sont aussi censés incarner l’intelligence, la grandeur, une certaine idée de la grandeur.
      Peut-être ceux dont c’est le rôle, des intellectuels, journalistes et autres, non des lâches, peuvent-ils rappeler aux hommes politiques dans chaque pays, d’arrêter de se prendre pour des people et de regagner le haut du panier de crabes, en montrant une attitude en rapport. Les people sont les people, des gens qui brillent un moment comme des étoiles dans le ciel, avant de s’éteindre. Mais des hommes politiques, doivent rechercher autre chose. Ou alors le métier d’homme politique est devenu déprimant. Ils pensent que les grandes batailles pour des idéaux sont derrière et que les plus belles heures ont été écrites hier, qu’il n’y a donc plus rien à écrire dans le livre. Mais chaque jour, ils attaquent les libertés, parmi les plus fondamentales. J’ai encore beaucoup de peine pour tous ces gens qui ont été tués en ce triste début d’année, je sais que ça n’a rien à voir avec le sujet. En même temps, nous penserons davantage à eux en restant nous-mêmes et en cultivant l’amour pour la Liberté (pas l’anarchie, la Liberté, les droits fondamentaux). C’est comme ça que nous rendrons hommage à ces 17 personnes dont certaines sont mortes parce qu’elles incarnaient la liberté d’expression, dont d’autres sont mortes parce qu’elles étaient là pour les protéger, dont d’autres encore sont mortes comme victimes propitiatoires. Je ne vois pas la plupart des hommes politiques en France et ailleurs être prêts pour faire face à ce qui se profile à l’horizon. Pour l’instant, ils parlent de choses non concrètes car la maison brûle et ils regardent des courbes boursières et autres faits non concrets. Ils portent le fer dans certains pays tandis qu’ils laissent la gangrène s’étendre ici, en l’ignorant. Mais je crois que l’économie a besoin de la paix pour prospérer et que tous seront punis par où ils ont péché parce que ce qui se profile à l’horizon c’est la guerre de tous contre tous. Les peuples qui vivent dans la peur continuelle épargnent et ne consomment plus. Les peuples qui sont menacés prennent les routes de l’exode. L’histoire s’écrit toujours de la même manière. Et pour parler du communautarisme et des prochaines élections avec le risque de voir poindre des partis religieux extrémistes, comme tous les partis religieux sont toujours extrémistes parce que le propre d’une société est de rester civile politiquement parlant et de n’être entachée par aucune forme de religion, de toute façon, si les musulmans l’emportent définitivement sur tous les autres, ils n’auront que faire des pantins qui gouvernent actuellement à travers l’Europe. Ils les utilisent pour le moment parce qu’ils en ont besoin pour arriver à leurs fins, puis ils éliront les leurs. Ou alors nos pantins devront se convertir et embrasser leurs valeurs et peut-être devront-ils prouver leur « valeur » en pourchassant les nôtres. Si pour faire de la politique, on en vient à être réduit à cette extrémité, je pense qu’il vaut mieux tirer sa révérence. On a tous un amour propre, le tout est de savoir où il se situe et jusqu’où un homme peut descendre pour enfin toucher à son amour propre et s’arrêter au bord du précipice. Bien des hommes politiques continuent de descendre et c’est triste d’assister à ça. On n’arrive pas à l’imaginer. On croit qu’ils vont se reprendre. Rien ne vient.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *