toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lettre à un ami non-juif, par François Heilbronn


Lettre à un ami non-juif, par François Heilbronn

OPINION

Après les assassinats antisémites de la Porte de Vincennes, la médiatisation de la « peur » des Juifs français et leur souhait de quitter leur pays, plusieurs amis non-juifs m’ont envoyé ce message affectueux : « Restez ». Au lendemain des mobilisations du dimanche 11 janvier, voici ce que je leur ai répondu.

Quand des hordes criaient sur cette même Place de la République « Mort aux Juifs », et brandissaient des drapeaux du Hamas, du Hezbollah et de Daesh, aux côtés du NPA et de la CGT, puis attaquaient en bandes organisées les synagogues de la Roquette et de Sarcelles, où étaient les Français de « Je suis Charlie » ?

« Salut vieux frère,

Bien sûr que nous allons rester chez nous, en France.

La France est notre pays. Les Juifs se sont battus en masse pour elle à chaque guerre.Ils lui ont donné 12 Nobel, des savants, des écrivains, des chefs de gouvernement, des poètes et même des humoristes. Ma famille est parisienne depuis 1731, et même aux pires heures, nous sommes restés en France. Nous nous sommes toujours battus pour elle et ses valeurs. Deux de mes grands oncles sont morts au champ d’honneur en 1940 et en 1944. A 18 ans,mon grand père fut en 1918, un des plus jeunes médaillés militaires. Je suis la sixième génération de ma famille à être décoré de la Légion d’honneur et ceci sans discontinuer. Officier de réserve parachutiste, j’ai la France et la défense de la République chevillées au corps comme tu le sais.

Alors, pourquoi donc, un tel malaise, chez les Français juifs ?

Depuis octobre 2000, la population française n’a plus été solidaire des Juifs français, d’abord insultés, puis menacés et enfin assassinés dans leur pays. Ils ont le sentiment d’avoir été abandonnés par elle. François Hollande et Manuel Valls ont été bien seuls pour leur défense. Après la tuerie à l’école juive de Toulouse, il y a moins de trois ans, nous n’étions que 10.000 à défiler dans Paris et en très très grande majorité Juifs.

Nous nous sommes sentis bien seuls. Où se trouvaient-ils, les 3,7 millions de Français d’hier ? C est vrai, on n’avait assassiné que des parachutistes, et des enfants dans une cour d’école juive !!! On avait tué trois enfants à bout portant, pour le simple fait qu’ils étaient Juifs. Où étais-tu, toi le vieux frère? Pas dans la rue avec moi en tous cas.

Et cet été quand des hordes criaient sur cette même Place de la République « Mort aux Juifs », et brandissaient des drapeaux du Hamas, du Hezbollah et de Daesh, aux côtés du NPA et de la CGT, puis attaquaient en bandes organisées les synagogues de la Roquette et de Sarcelles, où étaient les Français de « Je suis Charlie » ? Beaucoup d’entre eux, sourds à la clameur antisémite, critiquaient même l’interdiction pourtant légitime de ces manifestations.

Et le 6 octobre 2000, quand pour la première fois depuis 1945 on a crié “Mort aux Juifs” dans les rues de Paris, où étais-tu ?

Tu me disais : « c’est un épiphénomène ». Certains de nos amis m’expliquaient même à la lecture du Monde, que tout ceci était la faute d’Israël.

Notre histoire nous a appris à être des “guetteurs” de la démocratie. Tu ne voulais pas lire “Les territoires perdus de la République”sous la direction d’Emmanuel Brenner que je t’avais donné en 2003.

Tu n’es pas venu manifester avec moi, en 2006 pour Ilan Halimi et en 2012 en soutien aux enfants juifs de Toulouse. Pourtant tu te trouvais à mes côtés après les crimes de Copernic,de la rue des Rosiers, puis de la profanation de Carpentras. Pourquoi, durant ces 14 ans où je t’ai expliqué qu’un vent mauvais s’est levé sur notre pays, tu ne m’as pas cru ?

Tu possèdes des circonstances atténuantes. Des journaux comme « Le Monde », les dépêches de l’AFP, les journaux télévisés,certains hommes politiques, tous t’avaient expliqué pour qualifier la multiplication des agressions antisémites que : « les tensions intercommunautaires étaient liées aux évènements du Proche-Orient ».

Pourquoi, les as-tu-cru eux et pas moi quand je te disais que cela n’avait rien à voir?

J’avais beau te répéter que des islamistes radicalisaient une certaine jeunesse en leur enseignant la haine du Juif, des femmes, de la démocratie et de la liberté et que bientôt nous aurons des djihadistes français, tu ne m’entendais pas.

Je sais que comme Manuel Valls tu penses que « la France sans les Juifs ne serait plus la France ».

Tu as raison, mais pour cela, il va falloir te battre à nos côtés et cette fois-ci nous écouter quand on t’alerte.

Donc, au combat l’ami. Rejoins-nous. Sinon la France risque de devenir « Judenfrei » comme l’est déjà le reste de l’Europe.

Je t’embrasse fraternellement.»

François Heilbronn
Professeur associé à Sciences-Po





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Lettre à un ami non-juif, par François Heilbronn

    1. Cat Ola Hadasha

      la France va devenir judenrein, de toute maniere, et vous n’y pourrez rien, les Juifs sont des gens courageux mais pas temeraires.

    2. Oxydent75

      Vous avez plus d’amis non-juifs que vous ne le pensez, cher Monsieur Heilbronn.
      Les « veaux français, » longtemps enfumés par les politicards et les médias commencent à comprendre que le vivre ensemble ne peut se réailiser avec des barbares endoctrinés qui ne savent que prôner la haine de l’infidèle et le retour au moyen-âge.
      La fermeté et l’union des juifs et non-juifs finira par l’emporter sur l’obscurantisme et l’angélisme.

    3. Mir amie d Israël

      Lettre très émouvante. Votre fidélité est touchante mais beaucoup ne vous méritent pas. Vous êtes avant tout une perle pour Israël ne doutait pas de cela.
      La France a un visage bien triste, il ne vaut pas vivre d illusions par optimisme .

    4. Robert Davis

      Trés bonne réponse. Mais en politique comme dans les autres domaines de l’activité humaine on a l’habitude de dire AIDE TOI ET LE CIEL T AIDERA. Ces amis un peu superficiels mais pas forcémment faux voudraient voir que les Juifs savent faire TAIRE cette maudite presse française et comme ils ne nous laissent pas la parole,quelle autre moyen reste-t-il? vous n’avez pas remarqué qu’en france il n’y a que la violence qu’on écoute? si des juifs faisaient exploser ces médias de gauche tout le monde se dirait « ah ils se défendent maintenant on peut les aider avec des chances de succès ». Les médias d’ailleurs changeraient de ton immédiatement et donneraient aussi la parole aux Juifs qu’ils écouteraient subitement…religieusement!

    5. Robert Davis

      Hadasha : se défendre n’est PAS un acte téméraire!Tout au plus un peu trop(?) malin car ils attendent probablement que les autres se réveillent aussi. Vous avez dû remarquer que dans la vie AVOIR RAISON TROP TOT n’est pas toujours recommandé. Les petites bandes qui se battent seuls ici ou là peuvent être extérminées alors que une attaque gnérale porte ses fruits. Evidemment il y a le terrorisme « hit and run » qui peut amener plus vite à l’attaque générale même s’il est vrai que les français semblent bien être des veaux. Mais alors les anglais aussi et tous les autres à l’exception des allemands. Je pense qu’ils ne trouvent pas de chefs. Les allemands qui en avaient un il a fallu qu’il fasse l’IMBECILE en se déguisant en hitler,ce qui n’est pas bien méchant pourtant mais prouve à quel point c’est DUR d’aller contre tous ces c.au pouvoir! Même Angela Merkel s’y est mise!

    6. Garrido Galvez

      Shalom,
      Les Juifs font partie de la France et de son histoire, et il est inconcevable d’ imaginer une France sans Juifs, avec un J majuscule ! Pour la mémoire de nos frères morts de la Shoah, pour qu’ils ne soient pas morts pour rien…j’ai confiance aux autorités françaises.

    7. PABLO

      Les Juifs de France sont confrontés aujourd’hui à divers questionnements .
      Il y a celui de Mr Heilbronn que j’ai tendance à partager .
      Mais il y a aussi celui du Juif pessimiste qui pense qu’il n’a plus d’avenir en France, sentiment que nombre de non-Juifs clairvoyants sont prêts à partager avec, eux, beaucoup plus d’angoisse.
      Il y a celui du Juif qui pense que rejoindre Israël aujourd’hui c’est répondre aux prophéties messianiques qui supposent un regroupement de TOUS les Juifs en Terre Sainte .
      Il y a enfin ceux qui sont déchirés tour à tour entre tous ces questionnements ne sachant quelles réponses y apporter.
      Voilà le tableau d’une France où aujourd’hui, pour beaucoup, il ne fait plus bon vivre !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap