toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Enseignements de la France : L’Alyah est la pierre angulaire du sionisme


Les Enseignements de la France : L’Alyah est la pierre angulaire du sionisme

Le premier ministre Français, Manuel Valls, a courageusement a déclaré que « si 100 000 Juifs quittent, la France ne sera plus France. On jugera l’échec de la République française. » Il a dit qu’il n’a pas utilisé le terme islamophobie parce qu’il « est souvent utilisé comme une arme par les apologistes de l’Islam pour faire taire leurs détracteurs » et a appelé son pays à mener « une guerre contre le terrorisme, contre l’Islam radical, contre tout ce qui vise à briser la fraternité, la liberté et la solidarité. »

Dans un récent discours à l’Assemblée nationale qui rappelle le « J’accuse » de Zola, il s’écria avec passion, « comment peut-on accepter qu’en France où les Juifs ont été martyrisé il y a 70 ans, que l’on puisse entendre les cris de « mort aux Juifs » dans les rues ? …

Comment peut-on accepter que des Français puissent être assassinés parce que Juifs ? … Comment admettre que dans certaines écoles et collèges l’Holocauste ne peut être enseigné ? …

Loading...

Comment peut-on accepter, lorsque l’on demande à un enfant «qui est votre ennemi?» la réponse est le ‘juif’ ? »

Mais hélas, ces remarques nobles de Valls n’étaient pas reprises par un seul porte-parole des hauts responsables du gouvernement Français.

Au contraire, le Président François Hollande, tout en admettant que les assassinats du supermarché casher étaient des actes antisémites, a refusé le moindre soupçon selon qu’il s’agissait d’un acte motivé par le radicalisme islamique. Il a marmonné toutes les forces « obscurantistes », et même insisté sur le fait que « ceux qui ont commis ces actes n’ont rien à voir avec la religion musulmane » et que les « principales victimes » étaient les musulmans.

Plus vexant pour les Juifs français était l’absence de manifestations nationales comparables de sympathie ou de solidarité concernant la violence antisémite et les meurtres dont ils ont souffert pendant les deux années précédentes et leurs appels sans réponse pour une sécurité accrue.

Les autorités étaient beaucoup plus préoccupées par leurs tentatives de ne pas offenser les musulmans, que de défendre et de protéger les Juifs assiégés et victimisés.

Autres preuves de cela, le fait que cela s’est traduit par la manière méprisable dans lequel le premier ministre Benjamin Netanyahu a été traité. Initialement, le président Hollande avait eu l’audace de suggérer que le dirigeant israélien, en ligne de front de la lutte internationale contre le terrorisme islamiste, serait absent du rassemblement de la direction mondiale parce que sa présence introduirait la question du conflit « israélo-palestinien qui sème la discorde ». Qu’il puisse formuler une telle demande au chef de l’Etat juif à la suite du carnage antisémite, était époustouflant.

Learn Hebrew online

Pour empirer les choses, lorsque Netanyahou a clairement dit ses intentions qu’il participerait à ces rassemblements, le chef du Conseil de sécurité National Français a répondu qu’Israël ferait face à des conséquences désastreuses et a immédiatement invité le Président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas, afin de démontrer « l’impartialité » de la France. F. Hollande a affiché par la suite ses sentiments lorsque lui et sa délégation du gouvernement ont quitté la Grande Synagogue, juste avant le discours de Benyamin Netanyahou.

Hollande s’est félicité de la présence d’Abbas le corrompu et l’hypocrite, qui incarne la répression de la liberté d’expression dont la démonstration a été condamné.

Mais plus important encore, Abbas approuve personnellement les attaques antisémites très meurtrières que Hollande, lui, a condamné. Les Français et les autres dirigeants européens sont conscients qu’Abbas forme avec le Hamas un syndicat (qui a échoué) génocidaire, qui appelle à l’assassinat de tous les Juifs. Il incite à la haine vicieuse contre des Israéliens, verse des salaires aux meurtriers de civils innocents, prévoit des pensions pour les familles des kamikazes et glorifie les terroristes les plus barbares. Hollande est conscient que cet odieux négationniste a envoyé récemment une note officielle de condoléances à la famille du terroriste qui cherchait à assassiner le Rabbin Yehuda Glick.

Loading...

Également présent, le premier ministre turc Ahmet Davutoglu qui participe aux diatribes contre Israël, accusant Netanyahu d’avoir commis des crimes comparables aux attaques terroristes de Paris. Son président antisémite, Recep Tayyip Erdogan, un partisan du Hamas, qui accuse Israël d’être un Etat terroriste voyou et Netanyahu un meurtrier de foule, se tenait aux côtés d’Abbas le lendemain.

Dans ce contexte, on doit évaluer l’avenir des Français – et d’ailleurs européen – de la Communauté juive. Les Juifs Français ressentent assurément que l’agitation de la condamnation de l’antisémitisme par Valls signifie-t-elle que les Juifs ne seront plus en sécurité à l’avenir ? Valls est un solitaire, incapable de renverser la vapeur.

Mais la haine d’Israël est devenue endémique et les médias continueront d’appliquer deux poids deux mesures contre l’Etat juif, qui invariablement intensifie l’antisémitisme.

Hollande et ses partisans de gauche feront la distinction entre les terroristes qui tuent des français et ceux qui tuent des juifs qui résident en Israël.

Les Français musulmans représentent aujourd’hui un pilier essentiel de soutien pour les socialistes, et peu importe comment ils se comportent, Hollande continuera à ramper devant eux.

Le fait est que les Juifs sont ciblés et assassinés parce qu’ils sont juifs, et la communauté est plus entourée d’ennemis, y compris de tueurs chez nous avec de l’expérience du combat acquise en luttant pour le djihad en Syrie et en Irak.

Les Grandes synagogues ont même fermé le Shabbat pour éviter des pogroms qui ont déjà eu lieu. Le Président du CRIF, Roger Cukierman, a exprimé l’appréciation que 10 000 soldats Français ont été déployé pour protéger les institutions et les écoles juives. Mais il a souligné que lorsque les écoliers doivent être protégés par des militaires avec des mitraillettes et que les parents craignent pour la vie de leurs enfants, ces conditions stimulent inévitablement l’alyah.

Les Juifs sont terrifiés et se sentent souvent obligés de cacher leur identité, de s’assimiler ou, pire encore, d’entériner la manière obscène avec laquelle les personnes sont traitées. L’environnement pour les Juifs est difficile pour élever les enfants.

Dans ce contexte, on doit féliciter Netanyahu. Son message aux Juifs Français était extrêmement réconfortant, comme en témoigne par l’accueil enthousiaste qu’il a reçu. Son appel aux Juifs français de faire leur alyah a été obligatoire pour le chef d’un Etat sioniste et les sondages d’opinion montrent que plus de trois quarts des Israéliens ont approuvé sa participation.

Les attaques lancées contre lui de « gêner » les Français étaient à prévoir dans les médias mondiaux, haïssant Bibi l’israélien.

Certaines critiques juives avaient des réminiscences de la « bund » juive polonaise (union des travailleurs juifs) d’avant-guerre qui s’opposait au sionisme, appelant les Juifs à rester en Europe afin de se battre pour le socialisme. Aujourd’hui, ils font valoir que les Juifs doivent rester en Europe pour lutter contre l’antisémitisme et que l’alyah représenterait une victoire pour nos ennemis.

Certains responsables juifs de la Diaspora ressemblent à leurs homologues d’avant l’Holocauste, qui ont condamné les appels de Jabotinsky à évacuer l’Europe comme hystérique. Un « chef », le rabbin Menachem Margolin, directeur de l’Association juive européenne, a même condamné Netanyahu pour ses « appels pavloviens pour une alyah après chaque attentat terroriste » exigeant qu’« Israël accroisse la sécurité » pour les Juifs européens, appelant pour que les Juifs en Europe aient le droit de porter des armes pour se défendre.

Le Président Reuven Rivlin a amèrement déçu quand il a rejoint indirectement le chœur des critiques de son premier ministre en affirmant que l’alyah doit découler « de l’amour, pas de la peur de l’antisémitisme. »

Le Président Natan Sharansky, de l’Agence Juive semble également avoir perdu les pédales, disant : « Nous devons considérer de ne pas encourager l’alyah comme si nous nous en allions à cause des antisémites » et que nous devrions encourager seulement « une alyah positive fondée sur le souhait de mener une vie juive plutôt que d’appeler les Juifs à venir parce qu’ils s’estiment en danger. »

Quels mots extraordinaires sont venus d’un ancien prisonnier héroïque de Sion. Si le Président de l’Agence juive n’appelle pas directement que les Juifs fassent leur alyah, alors qu’ils vivent dans de dures conditions, alors l’Agence Juive doit être fermée !

Les Sionistes ne cherchent pas disparaître de la Diaspora. En outre, nous savons que, sauf exterminations massives, à D.ieu ne plaise, les Juifs d’Europe ne vont pas tous faire alyah pendant la nuit et des communautés juives resteront. Bien sûr, nous préférons une alyah issue de choix plutôt que du dernier recours. Ceux qui souhaitent vivre une vie pleine de judaïsme et un désir d’élever leurs enfants dans un environnement juif et fiers d’être juif n’ont aucun avenir en Europe.

Ceux qui ont des moyens financiers ou de professions qui peuvent être facilement utilisés en Israël devraient en effet faire leurs valises et venir maintenant, avant que la situation ne se détériore. Ceux qui sont incapables de faire leur alyah devraient au moins encourager leurs enfants à la faire.

Au lieu de nier son rôle historique, l’Agence juive doit être à la tête de la foule qui approuve Netanyahou et de promouvoir le plan pour permettre à tous les Juifs, y compris ceux confrontés à des contraintes financières, de considérer l’alyah comme moyen de résoudre leur situation actuelle.

Quelques politiciens anti-Netanyahu, y compris l’omniprésente Tzipi Livni, l’accusent d’embarrasser et d’offenser les dirigeants français et européens en appelant à l’Alyah. Dur ! Laissons ces leaders européens et français dans leur gêne.

En outre, ils nous ont déjà en grande partie abandonnés.

Notre obligation comme sionistes consiste à appeler tous ceux qui peuvent se joindre à nous aujourd’hui, sans équivoque, en préconisant une alyah de masse des Juifs vivant sous la contrainte de la menace.

On a seulement besoin d’observer la réaction des Juifs français à un niveau local pour voir comment ils sont reconnaissants à Netanyahu pour son message.

Le fait que les familles ont décidé d’enterrer les quatre victimes juives à Jérusalem-est en est la preuve éclatante.

Mais nous prions pour que nous continuions d’accueillir seulement des Juifs de France en vie dans leur patrie historique.

Source : Isi Leibler, adaptation Mordeh’aï pour ©Copyright malaassot.co





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les Enseignements de la France : L’Alyah est la pierre angulaire du sionisme

    1. dana

      Pour moi il est évident que les paroles de bibi étaient très réconfortantes et indispensables.
      Dans la synagogue tout le monde appelait bibi. Les juifs savent bien que si la france, l europe a abandonné les juifs, Israël ne les abandonnera pas.
      Oui les appels à l’alyah de bibi sont justifiés et font un bien immense.

    2. FONTES

      Moi, de ma part, je pense que les juifs, se trouvant dans les pays europeens et surtout en France, doivent tout faire pour rentrer en Israel le plus tot possible, ou ils seront plus en securite et vivre sans peur.
      Que le Dieu Tout Puissant puisse benir le peuple juif. Amen!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *