toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le véritable ennemi des palestiniens c’est l’Europe.


Le véritable ennemi des palestiniens c’est l’Europe.

Par Bassam Tawil —-

Image à la Une : Le Président de l’AP, Mahmoud Abbas (à droite) en entretien avec le chef du Bureau politique du Hamas, Khaled Mashaal au Qatar, le 20 juillet 2014. (Image source: Handout from the Palestinian Authority President’s Office/Thaer Ghanem)

Pour éviter cet Etat palestinien que les Européens semblent déterminés à nous mettre sous la gorge, beaucoup de gens discutent d’un soulèvement du «printemps palestinien». Ils ne savent tout simplement pas quoi faire d’autre pour se protéger de ces «gâteries» de l’Europe.

Pensent-ils sincèrement que nous aurons une meilleure vie dans un « Etat palestinien »?

Ce dont nous parlons est de savoir comment les Européens et leurs diplomates paient nos dirigeants pour tuer les juifs à leur place – avec leur argent mais avec nos vies – pour qu’ils puissent terminer le travail sans se salir les mains et toujours garder une bonne image d’eux-mêmes.

Les agents d’ISIS sont déjà en Egypte, prêts à reprendre la péninsule du Sinaï, les yeux fixés sur la Libye. Est-ce cela que les Européens veulent vraiment?

En écoutant en anglais et en arabe, les derniers discours de l’Autorité palestinienne [AP] du Président Mahmoud Abbas et ses collègues membres du Comité central du Fatah, nous avons le sentiment désagréable que l’État palestinien, dont la promotion se fait maintenant en Europe, ne sera pas seulement une menace pour la stabilité de toute la région, mais pour nous aussi qui devons continuer à vivre ici, ainsi qu’une menace pour tous ces pays d’Europe qui le favorisent.

Alors que les palestiniens discutent entre eux – loin des diplomates dans leurs hôtels cinq étoiles – plutôt que d’accepter ce « cadeau » que l’Europe semble déterminée à leur mettre sous la gorge, beaucoup de gens n’envisagent qu’une solution : lancer une révolte de « printemps palestinien ». Ce ne sera pas, comme vous pourriez le penser, pour nous débarrasser d’Israël mais finalement pour nous débarrasser de nos dirigeants décrépis et de ce système de gouvernement corrompu – et d’empêcher les états européens de nous imposer par la force ce système brutal qu’ils financent.

Nous avons eu la chance de voir avec l’exemple d’Israël comment fonctionne une démocratie. Aussi, à supposer qu’une révolution de printemps palestinien provoque le chaos dans la région et ailleurs pendant un certain temps, ses chances de succès seraient beaucoup plus assurées que dans les autres endroits du Moyen-Orient, où elle a été tentée, mais n’a pas toujours réussi.

Ce n’est pas ce que nous voulons faire, bien sûr, mais si nous sommes contraints par l’Europe d’avoir cette dictature corrompue appelée Palestine, les groupes terroristes tels que le Hamas, Al-Qaïda, le Jihad islamique, et ISIS inonderont la Cisjordanie [Judée-Samarie] en moins d’une semaine et notre vie sera encore pire que ce que nous avons maintenant. Nous ne savons tout simplement pas quoi faire pour nous défendre contre ces « gâteries » de l’Europe.

La direction palestinienne, qui réprime les gens plutôt que de dialoguer avec eux, bien sûr ne reconnaîtra rien de ce que ces diplomates européens font. Les dirigeants palestiniens veulent juste garder les fonds à venir et garder leur emploi. Et bien sûr, les diplomates européens ne s’adressent pas à nous, les hommes de la rue, les frustrés mis de côté. Ils ne parlent qu’entre eux, à leurs « homologues », comme ils les appellent, dans les salles de réunion des hôtels climatisés.

Ce dont nous parlons est de savoir comment les Européens et leurs diplomates paient nos dirigeants pour tuer les juifs à leur place – avec leur argent mais avec nos vies – pour qu’ils puissent terminer le travail sans se salir les mains et toujours garder une bonne image d’eux-mêmes.

Et ils pensent évidemment que nous ne sommes pas capables de deviner leur plan. Et pour nous remercier, ils nous piègent sous une autre dictature arabe corrompue?

Ce n’est pas la faute des Israéliens. D’une manière étrange, les Israéliens sont les autres victimes de la manipulation des Européens – qui en collusion avec nos dirigeants – nous poussent à les haïr. Les Européens paient nos dirigeants pour façonner notre façon de penser. C’est un lavage de cerveau permanent.

Les Européens condamnent leur propre peuple pour « discours de haine » quand ils ne disent rien d’autre que la vérité; et pourtant ils versent des millions pour la propagande perpétuelle et le discours sanguinaire et haineux de notre télévision contrôlée par le gouvernement – la seule que nous ayons ici. Ils financent n’importe quels déversoirs nauséabonds sans fondement sortis de l’imagination de nos dirigeants.

La revendication habituelle est « l’occupation », mais les Israéliens ne font « qu’occuper » la Judée-Samarie [Cisjordanie] parce que nous – en tant que Jordanie – avons occupé des terres qui leur étaient promises et ensuite nous les avons attaqués à plusieurs reprises.

Une revendication plus récente porte sur les ‘colonies’, mais l’Organisation de libération de la Palestine [OLP] a été formée en 1964, avant qu’il n’y ait des ‘colonies’, alors qu’avait-elle l’intention de « libérer »? Si vous regardez n’importe quelle carte de la Palestine à ce jour, elle englobe l’ensemble du pays d’Israël. Pour l’Autorité palestinienne et de nombreux arabes et musulmans, tout Israël est une grande ‘colonie’.

La semaine dernière, un membre du Comité central du Fatah, Tawfiq Tirawi a dit [Tawfiq Tirawi said]: « Haïfa, Jaffa, Acre et Nazareth sont palestiniens, en dépit des américains et les israéliens. » La semaine prochaine, ce sera un autre prétexte.

Ce qui devient de plus en plus clair, c’est que presque tout ce qui va mal ici peut être déposé au pied de l’Europe, aux pieds de ses dirigeants qui de là-bas financent et encouragent la corruption et l’anarchie qu’ils ne toléreraient pas une seconde chez eux, mais attendent de nous que nous la tolérions.

La Palestine est là, exactement là où elle a toujours été. Depuis 4000 ans y vivent des arabes, des chrétiens, des juifs et d’autres qui sont venus. L’empereur romain Auguste l’a appelée ‘Iudaea’. Plus tard, en 135 de notre ère, les Romains la rebaptisèrent Syrie-Palestine dans une tentative de rompre tout lien entre elle et les Juifs. [1] Elle a fait partie de l’Empire ottoman jusqu’à sa dissolution en 1918, puis de nouveau s’est appelée la Palestine sous le mandat britannique. Après la guerre d’indépendance d’Israël en 1948, elle s’appelle encore et toujours Israël.

Il n’y a jamais eu d’Etat palestinien. Jamais. La Judée-Samarie [Cisjordanie] était jordanienne, les hauteurs du Golan syriennes et la bande de Gaza était égyptienne.

La vérité est que le président de l’AP Mahmoud Abbas a essayé de transformer l’État d’Israël en État de Palestine. Il a essayé de créer la confusion en Europe et à l’ONU – évidemment, malheureusement, avec un certain succès. Il a faussement accusé Israël d’avoir commis un ‘génocide’ dans la bande de Gaza. Indépendamment des chiffres fabriqués et émis par le Hamas, plus de la moitié des 2000 habitants de Gaza tués pendant l’été étaient des terroristes du Hamas et du Jihad Islamique palestinien, pas des ‘civils innocents’.

C’est le Hamas qui a ordonné à son propre peuple de stationner sur les toits des immeubles d’habitation de Gaza tandis que les Gazaouis tiraient des roquettes, des mortiers et des missiles sur Israël. C’est le Hamas qui a utilisé son propre peuple comme boucliers humains pour empêcher Israël de pouvoir se défendre, ou, quand il le faisait, alors le Hamas comptait sur plus de « bébés morts » palestiniens à montrer aux équipes de télévision intimidées, de quoi dénoncer les Israéliens comme crapules [2].

C’est le Hamas qui exprime à la fois dans sa charte et ses déclarations quotidiennes l’intention de commettre un génocide sur les Juifs – et non l’inverse.

L’Article 7 de la charte du Hamas appelle ouvertement au génocide des Juifs, un acte « légitimé » par l’Islam, dans le cadre de l’héritage religieux de la tradition orale de Mahomet (les hadiths). [3]

Abbas a également lancé un appel pour une « résistance populaire pacifique » contre les Israéliens, « en utilisant tous les moyens disponibles » dans le cadre du « droit international » – avec l’aimable autorisation de l’Europe. « La résistance palestinienne, » évoque ces Français courageux qui osèrent s’attaquer aux nazis, pas les terroristes palestiniens qui renversent des gens au volant de leurs voitures, émergent des tunnels pour tuer et kidnapper les enfants d’une maternelle, ou abattent des vieillards en prières.

La vérité est que les appels de Mahmoud Abbas aux dirigeants du monde sont faits pour l’aider à contourner le gouvernement israélien, les négociations de paix et les accords de paix juridiquement contraignants, tout cela afin de parvenir à un Etat palestinien unilatéralement – sans avoir à reconnaître Israël comme la patrie des Juifs et sans parvenir à un accord de statut final avec lui.

Si j’étais israélien, je comprendrais que lorsque Mahmoud Abbas dit qu’il veut un passage sûr entre la bande de Gaza et la Cisjordanie, ainsi que le contrôle des voies aériennes et maritimes, il signifie qu’il veut recevoir des armes de l’Iran sans interférence

Alors, pourquoi accusons-nous effectivement les Juifs de « génocide »,tandis que c’est nous qui nous efforçons de les tuer tous et de les jeter « à la mer »? Est-ce que ce sont les Européens qui en réalité achètent ce non-sens? Nous nous demandons tous: Si les Européens aiment se sentir si vertueux, alors pourquoi agissent-ils comme complices de criminels? Est-ce que cela ne fait pas d’eux des criminels, aussi?

C’est Abbas, qui, au lieu de s’éloigner des rêves du Hamas et d’ISIS d’établir un émirat islamique sur les ruines d’Israël, s’est lui-même attelé à cette même idéologie terroriste islamiste. Lui et ses proches collaborateurs n’essayent pas seulement de contourner les négociations à laquelle les deux parties se sont engagées dans les Accords d’Oslo II en 1995, mais ils font monter quotidiennement la violence. Lui aussi semble aussi clairement espérer que les pays européens et les Nations Unies vont reconnaître la Palestine comme un Etat avant même qu’il promette de mettre fin à la violence quotidienne, qui va maintenant être encore plus richement financée, grâce au nouveau rapprochement palestinien avec les principaux bailleurs de fonds de la terreur, le Qatar et l’Iran.

Il est clair qu’Abbas, malgré les tensions constantes, au lieu de pactiser avec les musulmans qui croient véritablement en la paix, et qui condamnent les organisations terroristes comme le Hamas et ISIS, en fait s’est mis du côté du Hamas. Le Hamas est son partenaire dans le « gouvernement d’union » réunissant l’Autorité palestinienne et le Hamas. Les deux gouvernements palestiniens commettent des crimes de guerre et déforment la véritable signification de l’Islam.

En outre, l’Autorité palestinienne, le Fatah et le Hamas continuent de promouvoir la violence. La télévision contrôlée par le gouvernement palestinien appelle à attaquer les Israéliens, honore quotidiennement les terroristes et lancent des appels de fonds pour faire des dons à leurs familles.

Une grande partie de ces fonds est fournie par l’Union européenne, sans transparence ni responsabilité malgré des années d’efforts pour que les montants de ces financements soient rendus public, comme requis par la loi dans son propre mandat de l’UE. Par conséquent, nous n’avons pas d’autre choix que de conclure malheureusement que l’Union européenne est tout aussi cynique et corrompue que la dictature sclérosée à laquelle elle essaie de nous reléguer.

Mahmoud Abbas et ses associés au sein du Comité central du Fatah ont intensifié constamment leur rhétorique anti-israélienne – le résultat de la soumission du Président de l’AP à la force du Hamas dans la bande de Gaza et la Cisjordanie [Judée-Samarie]. Au lieu d’essayer de battre le Hamas, ce qui est clairement au-delà de ses capacités, il a rejoint le Hamas – une autre forme de lâcheté depuis sa disgrâce de 2007, quand le Hamas l’a jeté hors de la bande de Gaza, et qu’il a sauvé sa vie de justesse.

Le Hamas n’a cessé de chercher à attenter aux jours d’Abbas, comme il s’en est rendu compte sous le choc, l’été dernier. Mais apparemment, Abbas continue d’espérer. Comme dit le proverbe: un musulman ne se laisse pas mordre par le même serpent deux fois.

Le Hamas suit l’idéologie meurtrière des Frères musulmans, qui cherche seulement à s’imposer dans le monde entier, en violation directe du Coran, qui stipule que les gens ne doivent pas être convertis à l’islam par la contrainte (Coran 2: 256). Même le roi Abdallah II de Jordanie, aux Nations Unies, le 24 Septembre 2014, a déclaré qu’il y avait une guerre civile dans le monde islamique entre les extrémistes terroristes et les musulmans authentiques.

Si les dirigeants européens se souciaient vraiment de nous, – au lieu de nous envoyer de l’argent pour les aider à se débarrasser des Juifs,- ils nous aideraient à trouver un meilleur leadership – un leadership qui se soucierait de la vie quotidienne et du bien-être de son peuple au lieu de prendre de plus en plus d’argent de l’Europe, sans contrepartie.  C’est devenu le grand business des dirigeants arabes palestiniens, avec une livraison sans aucune condition; pourquoi devraient-ils s’arrêter? Même maintenant, après la défaite écrasante du Hamas, personne en Europe n’a suggéré que le Hamas devrait être désarmé et la bande de Gaza démilitarisée comme condition avant de financer sa reconstruction.

Les dirigeants européens pensent-ils honnêtement que nous aurons une vie meilleure dans un « Etat palestinien »? Pour l’heure, du moins, le Hamas ne s’étend pas sur plus de territoire mais troquer les abus dont nous souffrons maintenant contre les abus de fanatiques religieux, serait encore pire.

Si nous voulons être honnêtes avec nous-mêmes, comme nous pouvons le voir ici tous les jours sur le terrain, Israël n’a jamais appelé à la destruction des palestiniens; et les études suggèrent fortement qu’ils n’ont jamais tenté de « détruire les palestiniens » ou tout autre groupe ethnique – chrétiens, musulmans, Kurdes, Yézidis ou coptes.

Israël n’a jamais dit ni fait quoi que ce soit qui indique un plan pour détruire le peuple palestinien. Au contraire, Israël, tout en se protégeant, a fait son possible pour ne pas blesser des civils palestiniens, même s’il pouvait infliger des dommages incalculables s’il le souhaitait.

Nous rions de la façon dont nous sommes chanceux d’avoir Israël comme «ennemi»; tout le monde devrait avoir un ennemi comme ça. Pouvez-vous imaginer quel massacre de juifs, de chrétiens – et d’autres – il y aurait si l’Iran ou ISIS avaient les armes d’Israël?

Au contraire, c’est nous, les palestiniens, qui depuis des décennies appelons à la destruction de «l’entité sioniste» et au rejet des Juifs à la mer. Certains d’entre nous continuent à agir pour atteindre ce but.

La direction actuelle ici, bien sûr, a, comme d’habitude, cherché à diriger ces sentiments de colère et de frustration croissante contre Israël. Mais de plus en plus de gens d’ici voient clair et ne cessent de parler de ces centaines de millions d’euros que les Européens accordent annuellement aux dirigeants et aux soi-disant organismes politisés  « de bienfaisance et de droits de l’homme » pour que cela continue ainsi.

Ici, les gens disent maintenant que le vrai problème n’est pas Israël et certainement pas l’absence d’un accord de paix, ridicule, que les Américains, à l’instar d’un Neville Chamberlain en 1938, voudraient  agiter devant les spectateurs crédules.

Israël est dur, certes, mais est en grande partie juste – plus qu’on peut le dire d’aucun autre pays de la région. Israël, tant qu’il n’est pas provoqué, est un voisin remarquablement décent. Rien n’est pour autant parfait- il y a des problèmes et il y a eu des attaques de représailles indiciblement sauvages par quelques Israéliens ici et là. Mais elles ont toujours été des exceptions, et ont toujours été sévèrement condamnées et réprimées par les Israéliens, et non pas célébrées et glorifiées, comme avec la direction palestinienne.

C’est à cette direction palestinienne que les dirigeants européens aimeraient nous abandonner: un gouvernement sous lequel pas un seul d’entre eux voudraient vivre un seul jour.

Les agents d’ISIS sont déjà dans la péninsule du Sinaï, à planifier la façon de s’emparer de l’Egypte, et les yeux fixés sur la Libye.

Est-ce vraiment ce que les Européens veulent?

 

Bassam Tawil est un chercheur basé au Moyen-Orient

Bassam Tawil – 28 décembre 2014 – http://www.gatestoneinstitute.org/4991/palestinians-enemy-europe

Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

[1] H.H. Ben-Sasson, A History of the Jewish People, Harvard University Press, 1976, page 246. « When Archelaus was deposed from the ethnarchy in 6 CE, Judea proper, Samaria and Idumea were converted into a Roman province under the name Iudaea. »

[2] Terror Tunnels: The Case for Hamas’s Just War against Hamas by Alan M. Dershowitz. Rosetta Books, 2014.

[3] Abu Huraira reported Allah’s Messenger (saas) as saying  » The last hour would not come unless the Muslims fight the Jews. The Jews. The Jews would hide themselves behind a stone or a tree and a stone or a tree would say, ‘Muslim, or the servant of Allah, there is a Jew behind me; come and kill him.' » AbdallaSahih Muslim, Kitab al-Fitan wa Ashrat as-Sa’ah, Book 41, 6985.

 

 

 

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le véritable ennemi des palestiniens c’est l’Europe.

    1. Richard

      Le conflit avec les arabes est la constante de l Angleterre et la France toutes 2 à avoir euvre pour qu après leur départ le désordre Reigne en maître afin d avoir toujours la main sur la région …et 60 ans après c est toujours et encore le cas …si la France s abstenait et s occupais de ses difficultés internes si les anglais n taisaient pas et les américains se retiraient ..les arabes égaleraient leurs comptes tous seuls ..puis avec israeĺ ….
      C est le même schéma en Afrique avec la France qui se dit menacée et qui interviens ….avec ses avions perches à des milliers de mètres ses équipes restreintes …au moyen orient la coalition bombarde à des milliers de mètres de haut ….elle détruit plutôt que remédie ….les fauteurs de troubles sont les occidentaux pour préserver leurs intérêts et pour mieux piocher dans les richesses des anciennes colonies ….le médias les relayent …avec des perroquets inintelligents qui au lieu d informer prennent des positions de nature à influencer les populations qui les écoutent …on a vu en France comment Sarkosy a été mis hors jeux on voit maintenant et depuis des années les coups de boutoirs sur Israeĺ ses dirigeants qui finissent par créer l antisémitisme en France et la haine du juif ….tout cela sent mauvais ..et les dirigeants inexistants

    2. manitou

      Quelle est la différence entre laurent fabius et Christian Estrosi ???

      l’un un ex Juif sans tête ,et l’autre Chrétien avec un cerveau.

    3. Robert Davis

      Si un nombre suffisant d’arabes étaient et parlaient comme Bassam Tawil on pourrait les aider en liquidant leurs dirigeants et en négociant la paix avec de nouveaux dirigeants arabes amis d’Israel. Par exemple au lieu de chasser les arabes à coups de canon on pourrait les transférer pinstaller pacifiquement au sud de la Jordanie et financer des villes et villages arabes

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap