toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le fascisme islamique et la complaisance des élites occidentales. Interview de Hamed Abd el Samad intellectuel égyptien


Le fascisme islamique et la complaisance des élites occidentales. Interview de Hamed Abd el Samad intellectuel égyptien

Sylvia Bourdon a réalisé une interview de l’intellectuel égypto-allemand Hamed el Samad. M. Samad vient de publier un ouvrage intitulé «Le fascisme islamique».

Hamed Abdel Samad est né en 1972 à Giseh en Egypte.

Il est le fils d’un Imam sunite. Il quitte l’Egypte pour l’Allemagne en 1995, à l’âge de de 23 ans. Samad a étudié le japonais, le français et l’anglais au Caire. Il est désormais devenu un écrivain célèbre en Allemagne. Il est l’un des plus virulent islamo-critique du pays. M. Samad n’est pas un apostat, d’ou son immense courage. Il est constamment invité dans les médias pour évoquer l’islam. Il s’est livré aux questions de Sylvia Bourdon en allemand.

Loading...

L’auteur de «La chute du monde islamique» et du «Fascisme islamique» nous a habitué à ses prédictions. Elles ont, pour le meilleur et pour le pire, la fâcheuse ou l’heureuse habitude de se réaliser. La montée de l’intégrisme islamique en Occident était-elle prévisible? La guerre déclarée par l’islam radical à l’Occident devait-elle connaître une accélération soudaine? Hamed Abd el Samad répond par l’affirmative: d’un côté, le fascisme islamique a poursuivi sa trajectoire annoncée de conquête du monde; de l’autre, les élites occidentales ont insisté pour ne rien voir et ne rien entendre. Comme dans les années trente au vingtième siècle, les mêmes causes risquent de produire les mêmes effets.

L’islam n’est qu’à moitié responsable de ce qui arrive à l’Occident, et nul ne peut lui reprocher, du moins dans ses textes sacrés, de ne pas afficher clairement ses objectifs de domination. La responsabilité incombe en premier lieu à ceux dont le rôle est d’anticiper les évènements et de prévenir les catastrophes; leur refus obstiné d’identifier l’ennemi, leur incapacité de mettre à nu son idéologie, leur volonté affichée de dissimuler le danger, le combat qu’ils ont mené contre tous ceux qui tiraient la sonnette d’alarme, ont eu pour effet de permettre à l’ennemi de s’implanter, de prendre racine et de se répandre sans obstacles.

Dans la guerre que lui a déclaré le fascisme islamique, l’Occident s’est infligé dès le commencement une défaite significative: il a nié le caractère violent et dominateur de l’islam, et a sapé l’esprit de résistance des citoyens. Il continue d’ailleurs à ne voir dans l’islam qu’une religion de paix et de tolérance, comme s’il craignait en disant publiquement la vérité, de voir l’ensemble des musulmans prendre le parti des islamistes.

Nous en sommes rendus à l’étape où il n’est plus possible de nier l’évidence. Le problème est bien entendu l’islam, ou du moins la détermination des musulmans à l’imposer de gré ou de force au monde entier. Mais le problème n’est pas moins le relativisme moral, la lâcheté et le défaitisme face à l’agression, ils se manifestent par l’irrésolution, les atermoiements et les demi-mesures, face à la haine décomplexée et à la violence sacralisée des fascistes islamiques.

Interview de Hamed Abd el Samad par Sylvia Bourdon

Parce que le chiffre 7 a une signification particulière, si bien dans le judaïsme, dans la chrétienté, dans la culture babylonnienne, dans la Grèce antique et la Rome antique et qu’en islam on va au 7ème ciel, je me permets de vous poser 7 questions sur les événements mondiaux d’aujourd’hui.

S.B. Qu’avez vous retenu de 2014 ?

Learn Hebrew online

On déclarait que j’exagérais et que j’étais un propagateur de panique

HAS : C’est début 2014, j’ai publié mon livre : LE FASCISME ISLAMIQUE (Der islamische Terror: Mit einem Vorwort von Hamed Abdel-Samad*), dans lequel j’alertais que nous rentrions dans une nouvelle dimension du djihad et que la terreur allait se répandre en Europe. J’étais submergé de critiques à sa sortie. On déclarait que j’exagérais avec mes propos alarmistes et que j’étais un propagateur de panique. Quelques semaines plus tard, le monde a pu observer l’avènement de l’Etat islamique et toute la brutalité qui l’accompagnait. Soudain, l’on découvrait que des milliers d’Européens combattaient en Irak et en Syrie à leur côté et que certains reviennent pour importer le combat en Europe. Désormais mon livre est lu avec un autre regard.

S.B. Que pouvez-vous nous dire sur les circonstances en France, concernant l’antisémitisme islamique qui s’étend comme l’éclair, qui provoque chez grand nombre de juifs français le désir de faire leur Alyah, à savoir leur départ vers Israël, parce que les arabes hurlent désormais librement : « mort aux juifs » dans les rues.

HAS : Dans un chapitre de mon livre, j’évoque également l’antisémitisme arabe. Je raconte comment un rabbin, à Berlin, se fait tabasser par de jeunes musulmans, parce qu’il portait la kippa, que les juifs de Malmö doivent quitter la ville, et que les juifs de Paris sont victimes d’agressions antisémites pendant que les salafistes et les djihadistes sont libres et font la propagande de leur idéologie de haine. La aussi, j’alertais que si l’Europe continue à tolérer cette situation, ce sera bientôt la catastrophe. L’attentat de Paris me plonge dans un deuil profond. 230 ans après Voltaire, c’est Satire que l’on condamne à mort. Et, c’est à Paris que ça se passe. Des êtres humains sont massacrés dans un supermarché seulement parce qu’ils ont le tort d’être juifs. Depuis longtemps, l’Europe fait la politique de l’autruche et maintenant, elle paye le prix. Hélas, ce n’est que le début !

Loading...

SB : Quelle est votre opinion sur le gouvernement Français qui appelle l’interdiction d’un auteur, interdiction demandée, de manière surprenante, par des associations de journalistes ? Il s’agit du livre du célèbre journaliste-écrivain-polémiste, Eric Zemmour, d’origine juive, au comportement très patriotique. Son livre qui fait polémique s’intitule : Le Suicide français*. Son ouvrage rencontre le même succès que celui de [Thilo] Sarrazin : L’Allemagne disparait*. Lequel Sarrazin, sur intervention de Angela Merkel, dû démissionner de la Bundesbank. Estimez-vous que la liberté d’expression est en grand danger, si bien en Allemagne qu’en France ?

HAS : Ce que je vais exprimer va peut-être créer la polémique, mais c’est ainsi que je le ressens. Les seuls bons islamo-critiques, sont des islamo-critiques morts. L’on doit d’abord devenir victime pour que les politiciens et la presse expriment leur solidarité. Avant cela on est on est seulement conspué comme un diviseur islamophobe. Les politiciens traitent Zemmour, comme ils l’ont fait plus avant avec Charlie Hebdo concernant l’islam. Garder le silence ne résoud pas les problèmes.

S.B. Que pensez vous de PEGIDA qui s’étend sur toute l’Allemagne, comme en Autriche et certainement prochainement dans toute l’Europe ?

Hier, tous étaient « Charlie » et marchaient pour la liberté d’expression. Aujourd’hui, ils veulent imposer les opinions

HAS : PEGIDA est bien entendu le résultat d’un manque de débat ouvert et sincère sur l’islam et de l’echec d’une politique d’immigration et d’intégration. C’est une question de temps pour que la politique prenne à bras le corps ces problèmes. Alors, il est normal que des citoyens engagés prennent la parole et protestent. Il est évident que quelques radicaux de droite défilent avec eux, mais la grande majorité sont des citoyens normaux de la classe moyenne. 50% de la population voit l’islam comme un danger, lorsque les politiques répètent de manière récurrente que la terreur et la violence n’ont rien à voir avec l’islam. Avec quoi alors ? La politique traite mal Pegida. D’abord, le phénomène a été ignoré, ensuite ils ont été traités de xénophobes. Maintenant, la ville de Leipzig interdit carrément aux adhérents de Pegida de défiler avec les caricatures de Mohamed. Quand d’autres politiques veulent carrément interdire la manifestation. Hier, tous étaient « Charlie » et marchaient pour la liberté d’expression. Aujourd’hui, ils veulent imposer les opinions qui auront le droit de cité et celles qui n’en auront pas le droit. Charlie Hebdo est la victime d’une double morale. Si tous les journaux avaient eut le courage d’imprimer leurs caricatures, le risque aurait été partagé. Comme le autres ont tous eu peur, Charlie Hebdo est resté seul et fut attaqué.

S.B. Estimez vous que la peur de l’islam en Europe et dans le monde justifiée ?

Evidemment qu’il faut avoir peur. Lorqu’un même jour se tiennent des attaques terroristes en Syrie, en Irak, en Somalie, au Sinai, au Nigéria…

HAS : Evidemment qu’il faut avoir peur. Lorqu’un même jour se tiennent des attaques terroristes en Syrie, en Irak, en Somalie, au Sinai, au Nigéria et à Paris, qu’il y a des centaines de victimes, bien sur qu’il faut avoir peur. La tendance est au développement.

S.B. Quelle serait votre solution contre cette peur ?

Les associations musulmanes sont plutôt les causes du problème

HAS : Il existe deux sortes de peur. Une peur qui entrave et paralyse, qui empêche toute action. Une autre peur, laquelle nous encourage à oser, à changer les choses. Cependant, il doit y avoir un juste milieu au-delà de la peur et l’apaisement. Aussi terrible que sont ces attentats, on devrait les observer comme une chance. Les politiques sont désormais contraints de présenter des concepts clairs. Non seulement sur la lutte contre le terrorisme, mais aussi sur l’immigration et l’intégration. C’est la seule solution pour que le bon vent arrête de souffler dans les voiles des radicaux. Pour ce qui concerne les questions d’intégration, ce n’est plus suffisant de se fier aux associations musulmanes et aux collectivités des croyants, qui sont plutôt les causes du problème. L’on doit exiger des représentants et des théologiens musulmans, de reconnaître sincèrement les éléments authentiques de l’islam qui amènent à la haine et à la violence. Et non de se préoccuper de l’image de l’islam. C’est la solution pour isoler les fanatiques musulmans.

S.B. Et enfin, comment voyez vous le proche avenir de l’Europe et du monde et quel est votre sentiment sur les derniers attentats à Paris ?

Ceux qui déclarent que les attaques terroristes n’ont rien à voir avec l’islam, ne sont pas intéressés à une solution

HAS. : L’Europe dois se repenser et se recréer. L’islamisme est le fascisme du 21ème siècle peut être vaincu comme le fut jadis le fascisme. Ce qui signifie la défaite militaire et morale des fanatiques, sincérité et auto-critique du côté des musulmans. Ceux qui déclarent que les attaques terroristes n’ont rien à voir avec l’islam, ne sont pas intéressés à une solution. Si l’on veut guérir une maladie, il faut emettre le bon diagnostic. Par manque d’auto-critique ou par peur de la propagande de l’extrême droite, le diagnostic est toujours faux et le problème est toujours dévié ailleurs. Tantôt ce sont les politiques de l’occident qui sont mises en accusation, tantôt ce sont les problèmes sociaux et la marginalisation des jeunes musulmans qui sont désignés. Ce ne sont que des accélérateur du feu et non le feu. Le terrorisme n’est pas une réaction, mais la réalisation politique qui est intégré dans la théologie islamique. Ce qui est inscrit dans le Coran n’est pas l’important. L’important est, comment la majorité des musulmans se situent par rapport au Coran. Ce n’est pas Mohamed le problème, mais le fait que beaucoup de musulmans le prennent comme exemple moral et politique absolu au 21ème siècle. Et, c’est bien là que se situe le plus grand défi pour beaucoup de musulmans. L’occident doit être plus vigilant et non, au nom de la tolérance se livrer aux intolérants.

Propos recueillis par Sylvia Bourdon.

© Sylvia Bourdon pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Europe Israël qui reçoit une commission de 5%.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Le fascisme islamique et la complaisance des élites occidentales. Interview de Hamed Abd el Samad intellectuel égyptien

    1. patricia

      Si je comprends bien il n y a que les musulmans qui peuvent s auto-critiquer mais ceci dit c est un homme bien intelligent, instruit, cultive , c est quand meme dommage que l europe donne plus raison a un homme de religion musulmane, armee d une hache et d un couteau ou de kalashnicov, qu a un intellectuel musulman qu on n ecoute pas vraiment, mais les yeux et les oreilles s ouvrent de plus en plus, quelque chose est en marche, c est peut etre le reveil.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *