toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« l’anti-sionisme » n’existe pas !


« l’anti-sionisme » n’existe pas !

Il est des mots qui blessent, il est des mots qui tuent, il est aussi des mots qui – employés pour d’autres – déforment la vérité ! C’est à ce ballet du verbe, ces entrechats de l’antonyme, que s’exercent depuis nombre d’années la plupart des médias occidentaux ainsi que – D-ieu leur pardonne cette trahison ! – quelques confrères et écrivaillons Israéliens et/ou Juifs, devenus les alibis de ceux qui nous haïssent.

Puisant leur science dans Machiavel, leur technique dans Goebbels, ils métamorphosent – d’un rapide coup de plume – les pires bandits en petits saints, les plus honnêtes en scélérats, les victimes en bourreaux. Leur prose n’a qu’un seul but : faire croire ce qui n’est pas ! Leur hargne n’a souvent qu’une seule cible : notre peuple et notre Etat ! A les lire, à les entendre, on croirait les terroristes devenus héros, les pires tyrans des démocrates, les bellicistes de blanches colombes. Se qualifiant d’intellectuels, voire de progressistes, ils ne sont que les avocats de la barbarie et de l’obscurantisme.

 

Ainsi, comme pendant à « l’antisémitisme », ils ont inventé « l’islamophobie », mettant les deux sur un même pied appelé « racisme » pour, dans un même mouvement, noyer le premier terme sous un fumet plus attractif nommé « anti-sionisme »… qui est pourtant, bel et bien, « une attitude d’hostilité systématique à l’égard du peuple Juif », comme nous le démontrerons ci-après. C’est – Oh, ironie ! – ces mêmes néologistes à la petite semaine qui viennent ensuite, la bouche en « chœur », nous seriner sur tous les tons « Pas d’amalgame » quand – après avoir essayé de noyer le poisson en passant progressivement du terme « islamistes » (qu’ils séparent ensuite rapidement des islamistes « modérés ») à celui de « djihadistes », avant celui de « déséquilibrés » – ils ne peuvent plus nier que les « fous d’Allah » sont des « terroristes musulmans : point-barre » !

 

Pourtant, si l’antisémitisme est l’exécration rabique de tout ce qui est Juif, cela vise essentiellement des personnes en raison de ce qu’elles sont – de naissance la plupart du temps – et non en fonction de leur éthique, de leurs actes ou de leurs pensées… alors que l’islamophobie n’est que la peur panique d’une religion et de ses corollaires, comme pourraient l’être la « judéophobie », voire la « christianophobie ». Or, cette dernière n’existe plus depuis que la chrétienté a renoncé à convertir le monde par l’épée, le bûcher, l’Inquisition, et la judéophobie n’a jamais vu le jour, le judaïsme n’étant pas – et n’ayant jamais été – prosélyte, bien au contraire ! Il faut donc croire que le bon sens populaire a certaines bonnes raisons de trembler face à l’enseignement de Mahomet. Aucune de ces « phobies » ne pourrait d’ailleurs être qualifiées de « racisme », celles-ci se situant au niveau religieux et non à celui d’une « race »… la judéité – à différencier de la pratique du judaïsme – se plaçant simplement au niveau d’une « grande famille » dont on fait partie par filiation ou – si la parenté, très sélective, y consent – par amour et, ensuite par « mariage » (conversion). Quand on referme sa porte sur le nez de Témoins de la Grande Java qui viennent sonner à la porte le dimanche matin, est-on « raciste » pour autant ?

 

Venons-en à l’anti-sionisme sous les oripeaux duquel l’antisémitisme se camoufle ! « Se camoufle » ? Ben, oui ! C’est facile à démontrer. Demandez à n’importe quel « anti-sioniste » avoué contre quel sionisme il s’oppose… il sera bien en peine de vous le dire, n’en connaissant rien et, donc, s’opposant à toutes ses formes. Cependant, des dizaines d’écoles s’en disputent la prééminence, s’étendant de l’extrême-Gauche (Etat démocratique binational à l’ouest du Jourdain, même avec une majorité arabe) à la dite Droite-extrême (Etat démocratique mais Juif, annexion de tous les Territoires libérés lors de la Guerre défensive de 1967, avec autorisation pour les Arabes qui y résident d’y rester… moyennant, comme dans de nombreux pays civilisés, serment d’allégeance et expulsion pour ceux qui ne le respectent pas), en passant par la laïcité ou le respect des traditions, voire la pratique des Commandements toraniques. Le seul point commun qui les lie est le « Droit du retour » à Sion pour chaque Juif qui le désire. En englobant dans leur rhétorique toutes les tendances en une seule, les « anti-sionistes » montrent leur vrai visage : ils refusent aux Juifs – et à eux seuls – le Droit à l’autodétermination qu’ils considèrent pourtant intangible pour tous les autres peuples. C’est de l’antisémitisme clair !

 

Ils diront évidemment que leur position n’est dictée que par « la politique répressive du gouvernement israélien ». Ah, bon !? De quel gouvernement démocratiquement élu, y compris par les citoyens israéliens arabes, parlent-ils ? Depuis 1948, de nombreux leaders – parfois très à gauche, parfois très à droite – se sont succédé à la tête de l’Etat d’Israël, chacun avec sa propre approche politique des problèmes sécuritaires. Aucun n’a donc l’heur de plaire à leurs yeux ?! Très bien mais, encore une fois, pourquoi ne dirigent-ils leurs critiques virulentes QUE contre l’Etat Juif ? N’y a-t-il pas pires répressions dans le monde, voire même simplement au Moyen-Orient, vers lesquelles leur « indignation » et leur force d’agit-prop pourrait s’exercer plus utilement ? Mais c’est, encore une fois, les démons de l’antisémitisme qui les agitent… au point qu’ils n’hésitent pas à traiter de « sioniste » (Entendez : « sale Juif ! ») tout observateur neutre, mais objectif, qui tente de contredire leurs arguments fallacieux !  La « colonisation » (comme ils disent) ?  Veulent-ils, comme jadis le IIIème Reich, des territoires Judenrein (« Vides de Juifs »). De quel droit peuvent-il exiger que sur notre planète, des hommes – parce que Juifs – ne puissent acheter des terrains arides, s’y installer, les cultiver à la sueur de leur front, en tirer un profit durement gagné ? Imaginez le tollé qui s’élèverait si, par exemple et dans un souci de pacification régionale, l’Europe interdisait aux Parisiens de passer leur villégiature en Corse, aux Wallons de s’installer en Flandre, aux Anglais de travailler à Belfast, aux Castillans de cultiver la terre de Catalogne…

Non contents d’être antisémites, les « anti-sionistes » sont pareils aux nazis… la lâcheté en plus. Mécontents de l’échec du génocide entamé par les Teutons, trop fourbes pour assumer eux-mêmes ouvertement leurs désirs, ils espèrent inconsciemment (?) que les Arabes termineront « le travail » en jetant les Juifs à la mer et, pour ce faire, mettent tout leur poids dans la balance.

Mais le monstre qu’ils ont engraissé a fini par se retourner contre eux  et a frappé leurs demi-dieux à Charlie Hebdo… « Mida ké néguèd mida » (« Mesure pour mesure », c’est-à-dire : « On est puni par où on a péché ») : c’est par des mots qu’ils ont voulu nous nuire, c’est leur « Liberté d’expression » qui a été touchée !

© Yéh’ezkel Ben Avraham pour Europe Israël





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 18 thoughts on “« l’anti-sionisme » n’existe pas !

    1. mimile

      les mensonges, plus ils sont gros, mieux ils passent.
      Cela a commencé il y a 19 siècles, contre les Juifs : le Jésus de l’histoire n’a pas sa place dans l’histoire, le Jésus de la foi, c’est autre chose.
      Il y a 13 siècles, le Mah hou met de l’histoire a sa place, mais il n’a jamais été choisi comme prophète, ni comme faux prêtre, par Gabriel, suite à ses insomnies passées dans la grotte du mont Hira à 5 Km de sa maison, il aurait pu grimper sur sa terrasse.
      Et dernièrement, le peuple dit ‘palestinien’ croit avoir des droits sur la terre de Canaan? comme vous le voyez, il a tout faux, parce que la Phillistie n’est pas le ‘ricouch-héritage promis au peuple par D.ieu. Ah s’il s’était appellé peuple ‘cananéen’ c’est autre chose, mais il est trop tard.
      par contre le terme de « canaille née » est plus propice et il a l’avantage d’être libre de tous droits.

    2. Robert Davis

      Trés bien vu mais c’est tout de même un peu trop « profond » pour les masses incultes et qui ne connaissent de la politique que les…SLOGANS! Enfin il faut bien nous défendre sur tous les plans et surtout de la propagande antisémite et antisioniste, c’est notre rôle,nous ne sommes pas à la tête de l’Etat d’Israel pour pouvoir changer d’un coup la propagande soit disant antisioniste et en fait antisémite aussi. Mais nous devons aussi FORCER si possible un changementde politique en Israel et amener l’Etat d’Israel à expulser tous ses arabes afin d’enlever les arguments fallacieux de tous ces médias qui propagent les deux antisémitismes. Evidemment lorsqu’on voit que les israéliens sont assez bêtes pour voter à gauche dans une mesure aussi éffarente que 50% on comprend dans une certaine mesure que le gouvernement n’ose pas prendre sur lui-même et TRANCHER. Après tout c’est le rôle des dirigeants de DIRIGER et non de suivre l’opinion du peuple pas toujours trés intelligent et informé.

    3. sarah

      L’antisionisme, c’est de l’antisémitisme, point barre. Refuser un Etat juif au peuple juif, c’est une façon de vouloir l’éliminer comme cela a été le cas tout au long des millénaires sans qu’il ait un refuge pour fuir comme cela se passe en ce moment en France. C’est faire sauter un parachutiste d’un avion sans lui donner de parachute, c’est pousser un enfant dans la grande piscine quand il ne sait pas nager, c’est obliger un aveugle à traverser une rue de Paris aux heures de pointe sans chien, sans canne, sans aucune aide, etc…

      Pour le dessin rigolo par ailleurs, l »orthographe est autant et non au temps. On dit « autant pour moi ».

    4. Yéh'ezkel Ben Avraham

      En ce qui concerne le dessin (qui n’émane pas de Europe-Israël), nous avions remarqué la faute d’orthographe mais nous n’avons pas voulu trahir l’esprit du caricaturiste qui – par cette énorme faute – voulait peut-être signifier que le policier n’était pas un intellectuel ! En ce qui concerne le texte, il partage complètement votre point de vue.

    5. Red 13

      On dit « AU TEMPS POUR MOI », suffit de taper dans gogole pour vérifier, d’une.

      De deux, jouer de la confusion antisionisme / antisémite est le plus sûr moyen que ça retombe tôt ou tard sur la couenne de toute la communauté. Autant (!) jouer l’honnêteté et assumer clairement.

      L’antisionisme est perçu comme la critique à l’égard de la politique d’Israël. Fondé ou pas, c’est légal. A l’amalgamer, vous allez créeer des VRAIS antisémites.

    6. CSL-Europe-Israël.org

      Red13
      Cessez de jouer au faux-savant, vous ne trompez que vous-même. Car en matière de judaïsme et de sionisme vous êtes un véritable ignorant !
      Je pourrais vous expliquer ça en quelques lignes, mais votre malhonnêteté rend cette démarche inutile.
      En vérité, vous êtes un antisémite qui ne s’assume pas et vous pratiquez une rhétorique qui ne trompe personne depuis que vous écumez ce site.
      A moins qu’en vous y attardant, vous escomptez devenir un peu moins pervers.

    7. Nemo

      « Les JUIFS, nunuche ! Et pourquoi ? parce qu’une grande part, dont moi, » (Red13)

      ah ah ah !!
      Encore un qui essaie de se faire passer pour ce qu’il n’est pas avec insistance alors que tout le monde a compris depuis belle lurette qu’il ment comme il respire …
      La naïveté des antisionistes est sidérante et hilarante !

    8. Yéh'ezkel Ben Avraham

      les « secrets » de l’orthographe française.

      Après nouvelle vérification de l’orthographe de « Au temps pour moi » et/ou « Autant pour moi », voici le résultat de l’enquête:

      Au temps pour moi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Au_temps_pour_moi

      « Au temps pour moi » est une locution exprimant la reconnaissance d’une erreur de la part du locuteur. On rencontre couramment la graphie « Autant pour moi », que, selon l’Académie française, « rien ne justifie », mais qui est défendue par certains hommes de lettres et certains grammairiens.

      Autant pour moi – http://fr.wiktionary.org/wiki/autant_pour_moi

      Autant pour moi serait une forme elliptique de C’est autant pour moi, sous-entendu C’est autant d’erreur que l’on peut mettre à mon actif.
      Cette expression serait à rattacher à autant pour le brodeur, expression dont l’utilisation est attestée dès le XVIIe siècle[1].
      La graphie au temps pour moi, dérivé d’une ancienne expression venant de l’armée française est parfois employé en substitut.
      Déterminer la fréquence relative de la graphie autant pour moi est très difficile car elle se présente souvent de façon littérale.

      ——————-

    9. Red 13

      A Nemo,

      Il est surprenant que, ne nous connaissant pas, vous ne me prêtiez directement des procès de personnes plutôt que débattre de ce que j’écrit. C’est au demeurant très pratique, je vous l’accorde, pour éviter le débat, que de tenter de jeter un discredit supposé sur la personne. Vous espérez tromper qui ? Je ne serai pas juif parce que je suis critique ? C’est amusant comme développement. Du reste ça ne fait que démontrer l’absence totale de contre-argumentation.

      A ce sujet et à l’adresse du censeur de mes propos, la conclusion est la même, et ne fait que conforter que j’ai raison. Si vous étiez si sûr de vous, vous en débattriez, plutôt qu’effacer vite fait en espérant que personne n’aie lu 🙂

    10. Yéh'ezkel Ben Avraham

      @ Red 13

      Ce qui est amusant, avec les antisémites dans votre genre, c’est que vous évitez toujours de répondre aux questions précises que l’on vous pose… et pour cause, car votre pensée est aussi logique que celle du nazisme et du communisme, voire même que celle des islamistes. Si, comme vous l’affirmez, l’anti-sionisme est distinct de l’antisémitisme… pourriez-vous répondre au interrogations énoncées dans mon article, à savoir : Contre quel sionisme êtes-vous et pourquoi le Peuple juif ne pourrait-il, comme tous les autres peuples, avoir le Droit à l’autodétermination… J’ajouterai une autre question à laquelle vous ne me répondrez probablement pas non plus (sinon par de faux-fuyants ou des insultes, selon les habitudes de votre horde) : êtiez-vous déjà « anti-sioniste » avant 1967, « si oui » pourquoi et « si non » qu’est-ce qui a changé dans le sionisme ?

    11. Red 13

      A Yéh’ezkel

      Ce qui est amusant, avec les esprits de votre genre, c’est que vous êtes tellement habitué à interpréter, et déformer tout et n’importe quoi, que vous en oubliez la simplicité.

      Votre article ne lance aucune question si ce n’est pour soulever un débat, ce que je fait. Quelle question précise m’a-t-on posée à laquelle je n’ai pas répondu ????

      Je n’ai pas écrit que j’étais moi même anti-sioniste, j’ai écrit qu’il ne fallait pas amalgamer antisonisme et antisémitisme, grosse nuance !

      La position sionisme/antisionisme étant pour moi et une grande majorité une critique (positive ou négative) de la politique de l’état d’Israël. Rien à voir, donc, avec de la haine religio-raciale ! A l’amalgamer ainsi, en ne laissant pas s’exprimer les gens qui critiquent la politique d’Israël (chose libre de nos jours, encore heureux), vous allez créer de vrais frustrés, censurés, enervés, et donc de futurs vrais antisémites.

      En outre, pour répondre à vos questions :

      Je ne suis pas contre, ou pour, le sionisme. Je suis critique et pour ou contre à chaque aspect et sujet différent de la politique d’Israël, certaines choses me semblant bonnes et d’autres mauvaises. Cessez donc votre radicalité permanente. Je ne suis pas obligé (ni personne d’autre) d’être « aveuglément pour » ou « aveuglément contre » 🙂 !

      Ensuite, sur le droit à l’autodétermination, oui bien évidemment, mais pas à n’importe quel prix ni actions (tiens, vous reconnaissez le droit à l’autodétermination du peuple représentants de DAESH ???).

      Quand à votre « comme n’importe quel peuple », laissez moi rire. QUEL peuple entier aujourd »hui à « SON » propre pays ??? Et si vous confondez peuple/origine et nationalité, vous êtes bêtement en train de vous taper vous même sur le pied pendant que j’en ricane de votre ridicule !

      Enfin, avant 1967, d’une part je n’étais pas né, demandez donc à mes parents. D’autre part, cessez donc de penser bêtement que je suis radicalement anti-sioniste et d’en faire des déductions foireuses, logiques quand on part d’un postulat de base déjà biaisé. Une habitude, probablement, mmmm ?

    12. Red 13

      Merci de ce commentaire très constructif, et de cette participation fascinante, Pat

      1 / Je fais ce que je veux et où je veux 🙂

      2 / Parler pour « tout le monde » relève d’un complexe de supériorité des plus exacerbés

      Voilà voilà… Je n’espère donc pas à une prochaine, mais je n’en pense pas moins. Comme te dirait mon directeur de publication…

    13. Red 13

      Bravo nemo, un commentaire aussi censé, interessant, et constructif que le sus-nommé (et tout autant fuyant et inutile).

      Au moins, Yéh’ezkel à un semblant et un début de répondant. Ca sonne tout de suite moins lâche.

    14. Nemo

      Il n’y a rien à répondre aux provocateurs pervers qui remplissent les pages de la vacuité sidérale de leurs propos qui cachent mal leur haine pathologique et leur désir d’en découdre … virtuellement.

    15. Red 13

      Nemo, voilà une brillante illustration de votre pensée par l’action exactement inverse…

      Ceci dit, vous n’avez pas tort, « rien » est exactement la teneur et le compte que je prends de vos propos, il est dommage d’user votre clavier pour si peu, d’ailleurs 🙂

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap