toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La vie plus forte que la mort semée par les islamistes : Shani, le bébé rescapé de l’attentat du Café « A propos » rejoint Tsahal !


La vie plus forte que la mort semée par les islamistes : Shani, le bébé rescapé de l’attentat du Café « A propos » rejoint Tsahal !

Shani Winter n’avait que six mois quand, dans une attaque terroriste du Hamas au Café « A propos » à Tel Aviv, sa mère a été tuée tout en protégeant sa fille avec son corps.

Aujourd’hui, la policière qui a porté celle qui était la petite Shani, l’accompagnait au moment où elle a rejoint l’armée. Sa famille et des amis proches étaient aussi présents.

Mais une femme ne pouvait pas être là pour partager la fierté de Shani : Sa mère.

Shani Winter a perdu sa mère, Anat Winter-Rosen, à l’âge de six mois dans un attentat à la bombe au Café « A propos » à Tel Aviv par un barbare du Hamas il y a 18 ans, le 21 mars 1997.

A 13h40 de ce jour, un kamikaze maudit est entré dans le café portant sa bombe, et il se fit exploser à la terrasse du café, tuant trois personnes – Anat Winter-Rosen et son amie Yaël Gilad tuées sur le coup, avec le Dr Michal Avrahami, et en blessant 48 autres personnes.

L’attentat a eu lieu la veille de la fête Pourim, la petite Shani était dans sa poussette, déguisée en clown. Elle avait été retirée des décombres par une policière alors affectée à la circulation, Ziona Bushri.

1_bild

La photo qui a ému toute une nation – La policière Ziona Bushri, portant l’enfant Shani déguisé comme un clown après l’attentat (Photo: Michael Kremer)

Les « Accords d’Oslo » étaient passés par là, des attentats quasi quotidiens, laissant sur son chemin des centaines de morts israéliens et des milliers de blessés, estropiés à vie.

Bébé, Shani qui était dans sa poussette, a été sauvée : « Maman m’a simplement couvert de son corps. C’était plus important pour elle de me protéger », dit Shani au Yedioth Ahronoth dans une interview publiée il y a deux semaines.

Learn Hebrew online

Shani n’avait été « que » légèrement blessé par des éclats de la bombe qui ont laissé deux petites cicatrices dans sa jambe et à la main.

Shani Winter a été élevée par son père Micky et sa grand-mère Zehava Rosen. Depuis l’attentat, Shani et sa grand-mère ont gardé le contact avec la policière Ziona Bushri qui confie : « C’était très important pour moi de retrouver Ziona après l’attaque, et je l’ai depuis adoptée comme un membre de la famille. »

Dix-huit ans sont passés, cette femme-policière a accompagné Shani Winter à son centre d’incorporation à Tel Hashomer où elle va commencer son service militaire.

579386301001250640360no

Shani au centre de recrutement de l’armée avec policière Ziona (Photo: Shaul Golan)

shani-winter

Shani a vivement ressenti l’absence de sa mère, alors que tout autour d’elle, les autres mères disaient au revoir à leurs filles rejoignant elles aussi l’armée.

 « Je suis jalouse de mes amies qui ont des mères. Je ne sais pas ce que c’est que d’avoir une mère. D’autre part, je trouve du réconfort dans le fait que ma mère m’a sauvé. J’étais une partie d’elle, et elle m’a protégé. »

75vinter

Shani avec une photo de ses parents (Photo: Yediot Aharonot

« Je suis très heureuse de cette nouvelle aventure et du rôle intéressant et stimulant que j’aurai dans mon service militaire», a déclaré Shani.

Quant à Ziona Bushri, elle déclare : « le Souvenir de ce terrible attentat ne me quitte jamais. » « Je n’oublierai jamais le moment où j’ai déposé Shani et où j’ai couru à la recherche de sa famille. Et elle est ici aujourd’hui, le bébé dont nous nous souvenons tous a grandi et va rejoindre l’armée israélienne. Je l’embrasse et croise les doigts pour sa réussite. »

5793862097198490715no

 « Je suis le bébé de l’attentat du Café ‘’A propos’’, et je vais continuer ainsi pour le reste de ma vie » dit Shani.

Claude Salomon LAGRANGE, pour Europe-Israël. Adaptation à partir de ynetnews.com.

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif.





Psychosociologue, consultant sur les questions de conflits, crises, violences et débriefing dans tous les secteurs où ces problèmes se posent.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “La vie plus forte que la mort semée par les islamistes : Shani, le bébé rescapé de l’attentat du Café « A propos » rejoint Tsahal !

    1. yoniii

      hi

      mazel tov

      et la famille de cette merde de terroriste
      elle n’a pas etait inquiete , .

      tant que les famille ne seront pas touché , ses monstres continueront

      voula une histoire qui ne passera jamis sur les info d’eurabia

      by

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *