toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Juif, mon frère


Juif, mon frère

netanyahu-parisNotre critique de la venue de Benjamin Netanyahu à Paris pour la marche contre le terrorisme du 11 janvier 2014 a été mal perçue et il nous parait important d’en rectifier un peu la perception. Sans doute nous sommes nous mal exprimés, sous le coup d’une colère et d’une émotion qui nous sont propres.
Ce que nous avons vu, dans la venue de Netanyahu en France à cette occasion, au-delà de l’évident geste de fraternité et de soutien, c’est le Premier Ministre d’Israël venant dire à une communauté juive française ébranlée encore une fois par une attaque affreuse qu’ils avaient en Israël une famille, une nation et un état qui ne prend pas leur sécurité à la légère. Bien sûr, il est dans son rôle. Au titre de protecteur des juifs du monde entier en tant que Premier Ministre de l’Etat d’Israël qui s’est donné cette vocation. Et il est aussi dans son rôle en invitant les Juifs français à apporter leur éducation, leurs métiers, leur savoir-faire, leur culture, leur histoire, leurs capitaux, etc, en Israël pour développer toujours davantage l’unique foyer juif dans le monde. C’est normal.


diderot d'alembert 011Mais nous, nous ne sommes pas juifs ni israéliens et on n’a de comptes à rendre qu’aux valeurs et à l’Histoire de France. Nous, ça nous fait mal de voir vaincre la terreur islamique qui, encore une fois, pousse nos frères et sœurs juifs vers la sortie, encouragée et acclamée par les hyènes antisémites classiques des basses fosses et des déchets de notre histoire. C’est une défaite de la France. C’est une défaite des Huguenots français se battant pour avoir le droit d’être différent. C’est une défaite des philosophes des Lumières écrivant pour les droits de l’homme. C’est une défaite de la Révolution Française. C’est une défaite de la République Française. Et c’est une défaite non pas glorieuse mais une défaite par refus de combattre, par lâcheté apeurée, par perte du sens des priorités et par incapacité à voir clairement l’adversaire.

 

Commandant marquis Armand Mercier du Paty de Clam (1853-1916) - Membre du 3e bureau de l'Etat-major, désigné officier de police judiciaire et chef d'enquête lors de l'instruction contre Alfred Dreyfus d'octobre à décembre 1894.

Commandant marquis Armand Mercier du Paty de Clam (1853-1916) – Membre du 3e bureau de l’Etat-major, désigné officier de police judiciaire et chef d’enquête lors de l’instruction contre Alfred Dreyfus d’octobre à décembre 1894.

Oui, à vous subir cette rafle du Vel d’Hiv morale au cri d’Allah Akbar et vous voir poussés à émigrer en Israël par la peur de n’être plus en sécurité en France, on a l’impression d’arriver au combat après la bataille et nous, les Goys, on a un sentiment d’échec et de défaite façon Beresina face à Merah, Coulibaly, Dieudonné, Soral, applaudis depuis l’enfer par Pétain, Laval, Darnand, Drummond, Esterhazy, Du Paty de Clam ou encore Charles VI, Philippe le Bel ou « Saint » Louis.


Nous ne voulons pas que vous partiez. Nous ne voulons pas échouer et donner la victoire à tous cette bande infâme. Votre place est parmi nous, autant que vous le voudrez et si vous décidez de partir, un jour, rejoindre la terre de vos ancêtres, nous voulons que ce soit une décision heureuse, saine et sereine, bien préparée et avec des perspectives d’avenir dûment planifiées. Et certainement pas, une décision prise dans la peur, au bout d’un fusil d’assaut fumant et couverts du sang des vôtres.


Nous, les Goys, nous prenons l’engagement de remuer ciel et terre pour vous protéger, pour sonner l’alarme, pour dire la vérité sur vous contre vents et marées, pour que la République vous protège et pour qu’elle soit secondée et suppléée par la nation et ses citoyens qui ne vous abandonneront jamais. Nous avons commencé et rien ne nous arrêtera plus.

 

Psaumes de David traduits par Clément Marot (1551)

Juif! Oui, toi le youpin au nez crochu qui m’apporte famine et peste, toi le sans nation fixe qui vient faire de l’usure sur le dos des bons chrétiens, toi l’éternel étranger déicide qui rêve de dominer le monde en psalmodiant des hérésies dans ta langue maudite, toi le Juif… Moi le Goy qui t’ai persécuté, massacré, exclu et chassé, j’ai fini par apprendre à t’aimer. J’ai appris à reconnaître dans tes psaumes ceux que je chante. J’ai reconnu dans tes valeurs celles qui me guident. Au lieu de ne voir que ma peur de toi, j’ai appris à voir qui tu es et d’où tu viens. J’ai compris que j’avais peur de toi parce que je n’étais pas sûr de moi. J’ai réalisé que pour savoir qui j’étais, je devais m’ouvrir à toi. Et tu m’as immédiatement pardonné, tu t’es remis à vivre paisiblement à mes côtés, comme tu l’avais toujours fait. En toi, j’ai fini par voir non plus cet étranger que je craignais mais le frère que j’avais perdu et que j’ai retrouvé.

Ces goys qui défendent Israël







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Juif, mon frère

    1. pablo

      Je n’ai jamais lu un texte aussi magnifique.
      Merci à toi que je ne connais pas de l’avoir écrit.
      Ce texte scelle par sa beauté une amitié indéfectible entre toi, le non-juif qui représente bon nombre des tiens, je le sais, et nous les juifs.
      Un jour viendra peut-être où je serai contraint une deuxième fois par la peur de quitter ma patrie, la France.
      Je sais, compte tenu de mon âge, qu’il n’y aura pas de troisième fois .
      Mais sache que le petit sachet de terre natale que j’emporterai viendra se fondre en harmonie avec celle sous laquelle reposera mon cercueil, là-bas en Israël .

    2. Joël

      Merci à l’auteur anonyme de l’article ci-dessus que l’on aimerait connaître et qui rend un bel hommage à notre peuple.
      Mais un tel article devrait être posté sur des sites qui n’ont pas de rapport avec la communauté. Cela aurait certainement beaucoup plus de portée.
      Rares sont les personnes qui osent nous soutenir.

    3. Rachel

      Merci pour ce beau texte. Ils ne sont pas nombreux ceux qui ont le courage
      de prendre parti pour nous. Si les médias cessaient de diaboliser Israël
      et si l’instruction publique prenait sa responsabilité à cœur ils feraient en
      sorte que les enfants soient éduqué dans le respect de l’autre.

      Rachel

    4. yohanam

      Oui, quel texte, un texte qui fait chaud au coeur. Un texte qui montre que parmi les hommes qui ne sont pas juif, il y a des personnes qui ont un cœur rempli d’amour et qu’ils comprennent que nous ne sommes pas les maux de leur vie. Je côtoie des hommes et des femmes non-juif comme cela, des chrétiens qui ont un cœur brûlant pour notre Adonaïe, à travers le fils de David Yeshua. Moi-même avant mes recherches généalogiques ( je me suis aperçu que ma mère était juive fille de mère juive et de père juif descendant de famille depuis plusieurs générations mais malheureusement obligés de se convertir à la religion catholique, mais ils avaient gardé les traditions secrètement) et reconnu par le Rabbinat. Je suis devenu juif messianique (je vais faire hérissé les poils de certain) et je peut vous dire que dans ces temps ces personnes sont avec nous dans la douleur quand on touche à Israël et aux juifs que nous sommes dans la diaspora. Que notre Adonaïe les bénisse

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap