toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Grâce au soutien des instances européennes, le Hamas forme une « Armée de Libération » à Gaza


Grâce au soutien des instances européennes, le Hamas forme une « Armée de Libération » à Gaza

Par Khaled Abou Toameh —

Image à la Une : « Mon rêve est de devenir djihadiste. » Une femme accompagne son fils pour signer son engagement avec le Hamas dans « L’Armée de Libération » dans la Bande de Gaza en janvier 2015.

Le Hamas, le mouvement islamiste palestinien dans la bande de Gaza, intensifie ses efforts pour parvenir à la destruction d’Israël.

Le Hamas a manifestement interprété ces deux décisions –  celle du tribunal de l’UE qui élimine le Hamas de la liste des organisations terroristes et celle de la Cour pénale internationale – comme le feu vert pour procéder à ses plans visant à éliminer Israël.

L’objectif principal de « l’Armée de Libération » du Hamas est, bien sûr, de préparer la guerre contre Israël, selon le porte-parole du Hamas, Mushir al-Masri. « Le but principal de ces camps de formation est de préparer une armée pour la libération de la Palestine et de ses lieux saints dans un proche avenir. »

Le tribunal de l’UE en retirant le Hamas de la liste des groupes terroristes a commis un crime non seulement contre Israël, mais aussi contre les adolescents palestiniens qui sont formés comme djihadistes dans les camps du mouvement à travers la bande de Gaza.

Le sentiment de satisfaction parmi les dirigeants du Hamas, est que les Européens et la CPI les aident à atteindre leur objectif qui est de rayer Israël de la surface de la terre.

Requinqué par la récente décision du plus haut tribunal de l’UE de retirer le Hamas de la liste des groupes terroristes de l’UE, le mouvement islamiste palestinien dans la bande de Gaza a intensifié ses efforts pour parvenir à la destruction d’Israël.

Le Hamas a en outre été enhardi par la dernière décision de la Cour pénale internationale de lancer un examen préliminaire sur les allégations de « crimes de guerre » israéliens dans les territoires arabes ‘palestiniens’.

Le Hamas a manifestement interprété ces deux décisions – par le tribunal de l’UE et la CPI – comme le feu vert pour procéder à ses plans visant à éliminer Israël. Le Hamas est convaincu que ces décisions le rapprochent de son objectif.

C’est pourquoi le Hamas a commencé à recruter des milliers de jeunes arabes dans sa nouvelle « Armée de libération » dans la bande de Gaza.

La campagne du Hamas, intitulé «Avant-garde de Libération, » vise à recruter de jeunes hommes dont l’âge varie entre 15 et 21.

Jusqu’à présent, le programme de recrutement du Hamas a attiré des centaines de jeunes de la bande de Gaza qui, selon le mouvement, formeront le noyau de la nouvelle « Armée de Libération. »

Les nouvelles recrues recevront une formation militaire des mains des membres de la branche armée du Hamas, Izaddin al-Qassam.

Le principal objectif de « l’Armée de libération » est, bien sûr, de se préparer à la guerre contre Israël, selon le porte-parole du Hamas Mushir al-Masri.

« Le but principal de ces camps de formation est de préparer une armée pour la libération de la Palestine et ses lieux saints dans un proche avenir, » a-t-il dit. « La forte participation est un signe que notre peuple a approuvé l’option de la résistance contre l’occupation, en particulier à la suite de nos récentes victoires. »

Al-Masri a exprimé sa « satisfaction profonde » de voir un grand nombre de jeunes arabes ‘palestiniens’ qui se sont inscrits à rejoindre la nouvelle armée du Hamas. Il a noté que des centres d’inscription ont ouvert dans diverses parties de la bande de Gaza, en particulier dans les mosquées.

Ce qui est inquiétant dans la campagne du Hamas est le fait que certains parents arabes ont encouragé leurs fils à se joindre à l’ »Armée de Libération. »

Dans un centre d’inscription de Rafah dans le sud de la bande de Gaza, une femme est venue avec son fils de 15 ans, qui a dit aux membres du Hamas: « Mon rêve est de devenir djihadiste »

Les préparatifs pour la mise en place de la « Armée de Libération » se déroulent à un moment où le Hamas se plaint du manque de soutien pour la reconstruction de la bande de Gaza à la suite de la dernière confrontation militaire avec Israël.

Au lieu de diriger ses ressources et ses efforts en vue de la reconstruction de la bande de Gaza, le Hamas recrute des adolescents arabes ‘palestiniens’ pour son jihad contre Israël. Le Hamas utilisera ces adolescents et des civils palestiniens comme boucliers humains dans la prochaine guerre avec Israël.

Le Hamas continue de mener les ‘palestiniens’ vers le chemin de la destruction et de la mort. L’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, qui a signé un pacte de réconciliation avec le Hamas l’année dernière, ne peut échapper à la responsabilité des actions du Hamas, en particulier compte tenu du fait que les deux factions font partie du « gouvernement de consensus national » palestinien.

Mais le Hamas et Abbas estiment que les Européens et beaucoup d’autres dans la communauté internationale ne se soucient pas vraiment de l’exploitation et de l’endoctrinement des enfants palestiniens.

Il est à noter que M. Abbas et son Autorité palestinienne n’ont pas réussi à s’opposer à la ligne du Hamas et à la formation de l’ « Armée de Libération. » C’est parce qu’ils approuvent les plans du Hamas ou ont trop peur d’exprimer leur opposition à un plan qui semble gagner un large soutien parmi les familles arabes ‘palestiniennes’ dans la bande de Gaza.

Au lieu de manifester son rejet des plans du Hamas, Abbas est occupé avec ce que ses conseillers décrivent comme la « guerre palestinienne juridique » contre Israël à l’ONU, à la CPI et d’autres forums internationaux. Alors qu’Abbas mène sa « guerre juridique, » le Hamas fait de réels préparatifs de son autre bataille, à savoir la destruction d’Israël.

Le tribunal de l’UE qui a retiré le Hamas de la liste des groupes terroristes a commis un crime non seulement contre Israël, mais aussi contre les adolescents palestiniens qui sont actuellement formés comme djihadistes dans les camps du mouvement à travers la bande de Gaza. La décision de la CPI de lancer un examen préliminaire de « crimes de guerre » israéliens dans les territoires palestiniens devrait être considérée comme un cadeau au Hamas et ses partisans.

Les dirigeants du Hamas ont été les premiers à accueillir la décision de la CPI, le qualifiant de « pas dans la bonne direction. » Ils ont même proposé de fournir à la CPI des « milliers de documents » concernant des allégations de crimes de guerre israéliens.

Le Hamas a toutes les raisons d’être satisfait des Européens et de la CPI. Le sentiment parmi les dirigeants du Hamas, est que les Européens et la CPI aident le mouvement islamiste à atteindre son objectif qui est de rayer Israël de la surface de la terre.

 Khaled Abu Toameh – 21 janvier 2015

http://www.gatestoneinstitute.org/5124/hamas-liberation-army

Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap