toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Charlie Hebdo, amalgame: Goldnadel « Je ne marche plus ! »


Charlie Hebdo, amalgame: Goldnadel  « Je ne marche plus ! »

L’oeil de Goldnadel. Gilles-William Goldnadel se demande en quoi pointer du doigt l’islamisme radical l’amalgame-t-il avec l’islam de paix dont il est le bourreau ?

Je n’ai pas marché. D’ailleurs, il y a longtemps que je ne marche plus au pas cadencé des pyromanes qui crient au feu. Je veux bien être Charlie, mais pas le pigeon des Charlots qui ont fait le lit d’un terrorisme et d’un antisémitisme qu’ils ne peuvent plus arrêter.

La nécessaire compassion pour les victimes est insuffisante, hypocrite et contre-productive si on ne dit pas clairement qui les a assassinées. Même le mot islamiste aura été proscrit du catéchisme soi-disant antiraciste de la grand-messe d’unité nationale. En quoi pointer du doigt l’islamisme radical l’amalgame-t-il avec l’islam de paix dont il est le bourreau ? Aurait-on dû craindre de nommer le nazisme sous peine de racisme anti allemand ?

Je ne me rends plus à grands messes du dimanche contre le racisme, l’antisémitisme et le terrorisme. J’ai déjà donné. Au lendemain des attentats de la rue Copernic et de la rue des rosiers, les mêmes organisateurs avaient fait descendre  des centaines de milliers de Français dans la rue contre l’extrême droite. Raté, c’était déjà la radicalité islamique que l’on ne voulait pas voir. Après l’assassinat d’Ilan Halimi, la communauté juive avait organisé une marche. Peu de politiques s’étaient déplacés. Philippe de Villiers, fils de résistant, irréprochable dans le combat contre l’antisémitisme et le terrorisme avait été expulsé du cortège par un petit chefaillon de SOS-Racisme. Je n’ai pas oublié.

C’est plus fort qu’eux, cette fois, c’était le Front National, à qui, ils rendent à nouveau un signalé service. A contrario, la présence de tous les autres s’en trouve légitimée. Désolé, je ne marche pas main dans la main avec les maires communistes qui ont fait citoyen d’honneur de leur ville des tueurs de juifs en Palestine.  Avec l’UOIF et les indigènes de la république qui traitait Charlie et mon cher Charb d’islamophobe. Je ne marche plus.

Gilles William Goldnadel





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Charlie Hebdo, amalgame: Goldnadel « Je ne marche plus ! »

    1. Laurence

      Même le mot islamiste aura été proscrit du catéchisme soi-disant antiraciste de la grand-messe d’unité nationale. En quoi pointer du doigt l’islamisme radical l’amalgame-t-il avec l’islam de paix dont il est le bourreau ? Aurait-on dû craindre de nommer le nazisme sous peine de racisme anti allemand ?

      BRAVO , BRAVO !!!!!!!!!!!!!!!!!

      Si les charlots n’emploient meme pas le bon mot , alors les pauvres victimes assassinées ,sont assassinées de nouveau

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *